La petite fille du livre [Chut, les enfants lisent #27]

L’autre jour, dans une librairie, je suis tombée sur la petite fille du livre de Nadja à l’école des loisirs et comme j’ai adoré chien bleu du même auteur, je l’ai acheté. DSC09445

L’histoire est vraiment surprenante. Il s’agit d’une femme écrivain qui commence à écrire un livre. Elle raconte l’histoire d’une petite fille malheureuse, genre de petite Cosette, qui s’enfuit de chez la méchante femme qui l’a recueillie.DSC09446

Elle est accueillie par les animaux de la forêt mais la femme la retrouve et la poursuit.DSC09450

Ce qui est très étonnant, c’est l’imbrication entre le « réel » (la femme qui écrit) et l’imaginaire (l’histoire de cette petite fille). Ce livre nous fait vraiment pénétrer dans le processus de création puisque on est dans la tête de l’écrivain : « Je vais dessiner une cravate pensa la femme écrivain. Dans sa course la femme ne vit pas la terre s’ouvrir sous ses pieds. »DSC09451

A tel point que la petite fille fugitive va venir frapper à la porte de l’écrivain …DSC09452On retrouve les très belles illustrations du chien bleu, mais avec des couleurs plus sombres. J’ai trouvé vraiment audacieux d’aborder le sujet de l’écriture de cette manière avec les enfants et j’en ai été agréablement surprise ! « La forêt tout près. Il s’y passait sûrement quelque chose. Elle n’avait qu’à imaginer … »

Il y a vraiment deux sujets qu’on peut aborder avec les enfants en lisant ce livre. D’une part comme je l’ai dit l’écriture, la création, l’imaginaire, le rêve et la réalité … Il y a beaucoup à dire, surtout que les frontières, comme dans le livre, ne sont pas du tout nettes souvent pour l’enfant.

Le deuxième sujet, beaucoup plus grave, est la maltraitance des enfants puisque cette petite fille est battue par cette femme. Ses petits amis de la forêt, les animaux, sont témoins de cette maltraitance mais sont « désolés car trop petits pour l’aider ». Même s’ils ne peuvent pas la secourir directement, ils peuvent quand même l’aider en alertant la femme écrivain afin qu’elle fasse quelque chose pour la sauver. Et je pense que c’est un beau message pour nos petits : s’ils sont victimes ou témoins de maltraitance, même s’ils sont trop petits pour aider un copain ou s’en sortir tous seuls, ils peuvent trouver des adultes qui eux sauront quoi faire.

Ceci est ma vingt-septième participation au rendez-vous de Yolina « Chut, les enfants lisent».

Activités à la maison

 

9 réflexions au sujet de « La petite fille du livre [Chut, les enfants lisent #27] »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s