Archives mensuelles : août 2018

Des livres pour découvrir les Vikings

Pour préparer notre voyage de cet été au Danemark et en Suède, j’avais fouillé dans notre bibliothèque et acheté quelques autres livres sur les Vikings. C’est intéressant à la fois en amont, pour commencer à se faire une idée de la question et apprécier les visites (parce que voir des cailloux d’un cimetière viking, si on n’a jamais entendu parler des Vikings, c’est nettement moins palpitant !) mais aussi au retour, car tout ce qu’on lit fait écho à ce qu’on a découvert là bas dans les musées, les parcs, les sites archéologiques …

On commence par la collection de la grande imagerie Fleurus (bon, j’en boycotte la collection petit garçon et petite fille, mais cette collection est intéressante et pas chère !)

Un thème par double page, de belles et grandes illustrations, un texte principal et des paragraphes courts plus ciblés, Noé apprécie beaucoup cette collection. £il aime feuilleter ces livres et lire tel ou tel paragraphe, au gré de ses intérêts !

Voici les grands thèmes abordés dans l’ouvrage :

Les incontournables Kididoc ! J’ai trouvé celui-ci d’occasion, je crois que c’est l’ancienne édition.

Ces livres sont toujours très agréables à lire pour les enfants et très ludiques avec ces petits carnets, dépliants, tirette pour faire voguer le drakkar, …

Là aussi des thèmes variés abordés : la vie quotidienne, ceux qui partent ceux qui restent, la vie du guerrier, de la famille, de la femme, la mort, les dieux, les bateaux, les voyages, les pays où sont allés les Vikings, les attaques vikings, ce que retrouvent les archéologues, que sont devenus les vikings …

Facile à lire, agréable à consulter, et plein de choses à apprendre en s’amusant !

LA collection « Gallimard jeunesse » « sur les traces des … » a une construction différente.

Il est composé de différents chapitres indépendants. Dans chacun d’entre eux, on suit un ou plusieurs personnages dans une aventure ou dans sa vie quotidienne. C’est écrit sous la forme d’un récit, c’est donc extrêmement vivant tout en relatant des faits précis. Mais chaque histoire n’a aucun point commun, on ne retrouve pas de personnages récurrents. On va ainsi vivre une attaque viking ; un jeune apprenti forgeron et sa famille;la construction d’un bateau ; la découverte du Groenland par Eirikr le Rouge; la grande assemblée annuelle des Vikings en Islande; le commerce vers l’Est; les grands marchés, la mort de la riche Audr et les rites funéraires; le siège de Paris; la conquête de la Normandie.

Les histoires sont passionnantes, le texte un peu complexe et les mots « techniques » expliqués sur le côté.

A la fin de chaque chapitre, une double page documentaire sur le thème abordé dans l’histoire.

Erik, l’enfant viking de chez « Piccolia » peut prêter à confusion. Il ne s’agit pas d’une histoire mais bien d’un documentaire.

On retrouve le personnage d’Erik illustré à chaque double page en action selon le thème, mais on parle assez peu de lui dans le livre.

Comme dans le Fleurus, un thème est abordé dans chaque double page avec un texte principal et de courts paragraphes. avec de belles illustrations.

Voici les thèmes abordés :

Une série que j’aime beaucoup à l’école des loisirs :

Nous suivons, dans un album illustré, les aventures de la jeune Agnis partie en voyage avec son père pour faire du commerce. Mais de retour chez eux, plus personne au village. Tous sont partis à la suite d’Erik le Rouge pour aller au Groenland qu’il venait de découvrir. La petite fille et son père vont alors entreprendre un long voyage, dans la tempête, pour les retrouver. Mais le mauvais temps va les éloigner de leur trajectoire et ils vont arriver sur des terres inconnues occupées par un peuple inconnu : ceux que l’on nommera des siècles plus tard les « indiens ». L’histoire est passionnante  et vue au travers des yeux d’enfant, ce qui est toujours plus facile à lire et « accrocheur » pour les jeunes lecteurs.

A la fin du livre, là encore, six pages documentaires très intéressantes correspondant à l’histoire et montrant que les personnages ont bien existé.

Une cabane magique ! Rémi, mon aîné, les avait dévoré quand il avait 6 ans et nous en avons une belle collection ! J’ai donc bien sûr ressorti celui sur les Vikings ! Le principe si vous ne connaissez pas : deux enfants qui sont envoyés en mission dans le passé par la fée Morgane.Ils vont ici se retrouver en Irlande et vivre l’attaque d’un monastère par les Vikings.

L’histoire est pleine de suspense, facile à lire et plaît généralement beaucoup aux enfants !

Je vous ai déjà parlé récemment de la collection « tu es le héros » de chez Nathan .

L’enfant est ici dans la peau d’un Viking et décide à la fin de chaque page quelle action il va réaliser. Il est Björn, il habite au Danemark en 855, c’est le fils du chef et il accompagne son père dans ses expéditions.

En bas des pages, l’enfant retrouve des petits quizz ou des infos sur l’Histoire des Vikings.

Youpi, la revue tant aimée de Noé qu’il dévore et dévore encore ! Mais je ferai bientôt un article dessus ! Celui-ci portait sur les Vikings et expliquant de façon très simple pour une jeune lecteur l’Histoire des Vikings.

Ce gros livre de chez Usborne a été à ma grande surprise dévoré par Noé puis par Lison. N’y connaissant vraiment rien en mythologie nordique (à part les noms de Thor et d’Ondin, ça s’arrêtait là …) je l’ai trouvé vraiment intéressant pour découvrir les mythes fondateurs de ces régions du Nord.

Quelques illustrations (toutes les quatre pages environ), les mythes sont racontés sous forme d’histoires faciles à lire et de façon très vivante.

Voici les légendes abordées :

On trouve au début du livre plusieurs pages pour présenter sommairement les personnages clés.

On trouve également une double page très pratique pour s’y retrouver dans les royaumes de cette mythologie !

Voilà de quoi avoir envie de se raconter des histoires de Vikings !

(Ages au moment des lectures: Noé, 7 ans et demi, Lison, 13 ans et demi)

Pour découvrir les autres livres que nous aimons, cliquez ici

Pour découvrir d’autres activités autour de l’Histoire, cliquez là

Fifi Brindacier, joie, rebellion et apprentissages informels !

Etant donné que nous avions décidé de passer quelques jours en Suède ce mois de juillet, il était inconcevable de passer à côté de Fifi Brindacier ! J’avais un souvenir un peu vague de la série télé que j’avais finalement assez peu vue, alors j’ai acheté le roman d’origine écrit par Astrid Lindgren pour qu’on le lise ensemble. Et effectivement, on a vu souvent des livres sur la petite héroïne lorsque nous étions en Suède ! Là bas, elle s’appelle Pippi Längstrump ( on comprend pourquoi le traducteur a préféré le prénom de Fifi ^^). En deux mots, Fifi est une fillette orpheline espiègle et libre qui vit seule dans sa maison de manière complètement anticonformiste, avec son singe et son cheval.

La première choses qui frappe à la lecture de ses aventures, c’est la joie de vivre de cette petite fille !

« Ah ! La vie est tout de même formidable ! s’écria Fifi en étirant les jambes. » 

La moindre petite chose la met en joie, la vie est toujours belle pour Fifi ! Elle sait s’enthousiasmer et voir la beauté partout autour d’elle !

Elle est aussi curieuse et ouverte sur le monde, son activité favorite étant d’ailleurs d’être une chercheuse de choses, comme elle dit :

« Le monde est rempli de choses qui n’attendent que d’être trouvées.

– Oh mais quel genre de choses ? insista Annika.

– Oh ! Toutes sortes de choses ! Des pépites d’or, des plumes d’autruche, des rats crevés, des pétards, des vis minuscules, des clous … »

Fifi poussa un cri strident.

-Quel coup de pot ! s’écria-t-elle en soupesant une vieille boîte en fer blanc toute rouillée. Quelle merveille ! On n’a jamais assez de vieilles boîtes » 

Et cette boîte deviendra peut être nous dit Fifi une boîte à gâteaux, un chapeau ou tout autre chose ! Et peu après :

« C’est vraiment mon jour de chance aujourd’hui ! Cette petite bobine est mignonne à croquer ! Parfaite pour souffler des bulles de savon ou pour faire un collier »

En lisant les histoires de cette petite Fifi, j’ai été surprise de retrouver bien des idées des différentes pédagogies alternatives !

Cette boîte, cette bobine qui vont servir dans des bricolages, des jeux, des créations, cela fait bien sûr penser à la pédagogie Reggio ! Utiliser des objets de récup ou de la nature pour des installations, des expériences, des inventions … Ca ressemble quand même pas mal aux loose parts ça !

« (…) un énorme secrétaire muni d’une foule de petits tiroirs. Fifi les ouvrit et montra à Tommy et Annika tous les trésors qu’elle y cachait. Il y avait d’extraordinaires œufs d’oiseaux, des coquillages et des pierres étranges, de magnifiques petites boîtes, des miroirs en argent, des colliers de perles (…) »

Ah ben voilà, on y est à nos loose parts !!!

Et puis bien sûr, l’importance de la nature et de vivre à l’extérieur, et aussi de laisser aux enfants la possibilité de prendre des risques, de bouger, de grimper … de ne pas les laisser dans un cocon, comme c’est le cas pour ses deux petits amis et voisins, Annika et Tommy.  …

« Il y avait également pas mal d’arbres fruitiers et, ô merveille, quelques chênes et ormes centenaires, parfaits pour ceux qui adorent grimper aux arbres. Par contre, le jardin de Tommy et Annika ne regorgeait pas d’arbres de ce genre. Leur maman avait trop peur qu’ils ne tombent et se blessent. C’est pour cela qu’ils n’avaient guère l’habitude de grimper aux arbres. »

Fifi a également une imagination débordante, et adore inventer toutes sortes d’histoires abracadabrantes, tout en ayant parfaitement conscience de l’irréalité de ce qu’elle dit !

« -Est-ce qu’il a des oreilles extraordinairement longues qui lui tombent sur les épaules ?(…) Non … un homme avec des oreilles aussi grandes, ça n’existe pas. Ca serait complètement absurde. Tu imagines un peu ? On ne peut pas avoir des oreilles aussi grandes, du moins … pas dans ce pays, ajouta Fifi, après un moment de réflexion. En Chine, c’est une autre affaire. A ShangaÏ, j’ai vu un chinois avec des oreilles si grandes qu’il pouvait s’en servir comme imperméable. Quand il pleuvait, il se cachait sous ses oreilles, bien au chaud et à l’abri… »

Cela me fait penser aux histoires farfelues écrites par Gianni Rodari, qui intervenait auprès des enfants des écoles Reggio avec sa « grammaire de l’imagination« .Partir d’une situation de départ complètement dingue et imaginer l’histoire qui peut en découler … Exactement comme fait Fifi ici ! On peut penser aussi aux enfants des écoles Freinet qui écrivent des textes libres, quand ils en ont envie, qui peuvent être un récit d’un événement qui leur est arrivé ou au contraire une histoire complètement inventée !

Et puis, un texte qui fera plaisir aux personnes pratiquant l’IEF :

« – Mais tu te rends bien compte qu’il faut que tu ailles à l’école.

– Et pourquoi devrais-je aller à l’école ?

– Pour apprendre des choses, voyons.

– Quel genre de choses ?

– Plein de choses utiles, les tables de multipliccation par exemple.

– Je me suis bien débrouillée sans tables de multiplication pendant des années. Et j’ai bien l’intention de continuer comme ça.

-Allons ! Pense un peu combien c’est triste de ne rien savoir. Imagine quand tu seras grande et quand quelqu’un te demandera par exemple comment s’appelle la capitale du Portugal. Tu ne connaîtras pas la réponse.

– Mais je la connais. Si on me pose la question, je répondrai : « Si vous tenez tellement à savoir comment s’appelle la capitale du Portugal, vous n’avez qu’à écrire directement au Portugal !

– D’accord. Mais ne trouves-tu pas que ce serait mieux si tu le savais toi-même ?

C’est bien possible. Il se peut tout à fait que je passe des nuits blanches à me demander : « Nom d’une pipe, comment s’appelle donc la capitale du Portugal ? » Mais dans ce cas, on ne s’amuse plus tout le temps, répondit Fifi en marchant sur les mains. Et puis, je suis déjà allée à Lisbonne avec mon papa, reprit-elle la tête en bas – car elle savait aussi parler dans cette position. »

Et oui, bien sûr on peut apprendre mille choses en dehors de l’école ! (je précise, mes enfants vont l’école 😉 ) Fifi nous dit que l’on peut apprendre par les événements de la vie, les rencontres, les voyages, les diverses expériences ! On peut savoir que Lisbonne est la capitale du Portugal si l’on y est allé, si l’on a discuté avec un voisin d’origine portugaise, si on aime observer une carte (comme mon Noé !), si dans un livre ou un film un personnage va à Lisbonne … Et puis, si on ne sait pas la réponse, Fifi nous dit qu’on a d’autres moyens pour le savoir : on peut chercher, écrire à quelqu’un qui pourrait nous renseigner …

Elle nous dit qu’on apprend bien ce qui nous est utile, ce qui nous intéresse, ce qui nous amuse …

Elle nous dit aussi qu’on peut apprendre les pieds en l’air et pas forcément sous un bureau !

Et puis elle remet en cause la convention scolaire selon laquelle l’enseignant pose une question et l’élève y répond. C’est encore plus net dans les extraits suivants :

« Que dirais-tu d’un peu de calcul ? Une addition, par exemple. Combien font 7 et 5 ?

Fifi observa la maîtresse, l’air surprise et fâchée.

-Si tu ne le sais pas toi-même, ne compte pas sur moi pour trouver la solution à ta place ! -(…) Je te dirais que 7 et 5 font douze.

-Tu vois bien ! Tu le savais ! Alors, pourquoi me le demander ? »

« – Tommy, si Lisa a 7 pommes et si Axel en a 9, combien en ont-ils tous les deux ?

-Oui, vas-y Tommy, intervint Fifi. Et réponds-moi à ça par la même occasion : si Lisa a mal au ventre et si Axel a encore plus mal au ventre, à qui la faute et où ont-ils fauché les pommes ?

La maîtresse fit comme si elle n’avait pas entendu et se tourna vers Annika :

Gustav est allé en excursion avec ses camarades de classe. Il avait un franc en partant, il lui reste 15 centimes à son retour. Combien a-t-il dépensé ?

-Oui cria Fifi, et j’aimerais bien savoir comment il a gaspillé l’argent, s’il a acheté de la limonade et s’il s’est bien lavé derrière les oreilles avant de partir. »

Fifi est outrée que la maîtresse lui pose des questions dont elle connaît la réponse ! Elle trouve cela complètement absurde ! Et effectivement dans les pédagogies Freinet ou Decroly par exemple, ce sont les élèves eux-mêmes qui se posent des questions, mais de vraies questions en lien avec la vie quotidienne et leurs projets : combien a-t-on besoin d’argent pour acheter le bois nécessaire pour la clôture du jardin ? Ou alors, les enfants jouent à faire des « créations mathématiques » et posent par exemple de petites devinettes à leurs camarades.

A ces questions qui ont peu de sens, Fifi oppose de vraies questions concrètes !

Mais, contrairement à ce que l’on pourrait penser, nulle insolence chez Fifi !

Voici d’ailleurs sa réaction quand on lui reproche son comportement :

« Je me suis mal tenue, moi ? demanda Fifi étonnée. Mais, mais je n’en savais rien ! dit-elle très triste. Et Fifi avait vraiment l’air d’être la petite fille la plus triste du monde. »

Pas une enfant insolente, mais critique! A lire cet excellent article dans apprendre à éduquer : « Sommes-nous prêts à élever des rebelles? »

Alors, à quoi ressemble la journée d’une petite fille libre ? A ça !

« La journée avait été remplie de choses agréables. Fifi s’était levée de bonne heure et avait servi à M. Nilsson du jus d’orange et des croissants au lit. (…) Puis elle avait donné à manger au cheval et l’avait brossé en lui racontant quelques-unes de ses aventures en mer. Puis elle s’étais rendue au salon et avait effectué une grande peinture sur le mur. La peinture représentait une grosse dame vêtue d’une robe rouge et d’un chapeau noir. Celle-ci tenait dans une main une fleur jaune, dans l’autre un rat mort. Fifi trouvait que cette peinture décorait fort bien la pièce. Ensuite elle s’était installée à son secrétaire et avait examiné les œufs d’oiseaux et les coquillages ; elle s’était souvenue des endroits merveilleux où elle et son papa les avaient ramassés (…). Puis elle avait essayé d’apprendre la polka à M. Nilsson mais il n’avait pas voulu. Elle avait pensé un instant d’essayer avec son cheval mais, au lieu de cela, elle s’était enfermée dans son secrétaire. Elle jouait à la sardine dans une boîte de sardines. »

Participer à la vie quotidienne, s’occuper des animaux, peindre librement, observer la nature, rêver, danser, partager ses connaissances avec d’autres (ou essayer !), jeux libres d’imagination … S’exprimer avec les 100 langages de l’enfant comme à Reggio !  Un beau programme, non ? Qui peut se faire en IEF, en écoles « alternatives » mais aussi après l’école, le week end ou pendant les vacances !

Bref, allez découvrir cette attachante petite fille dans un livre très drôle !!! Le texte est facile à lire, à partir de 7 ans environ ( ou moins ou plus !)

Activités créatives

Ces derniers jours ont été créatifs dans la famille, notamment sous l’impulsion de Baptiste

Il a sorti les pastels à l’huile pour réaliser un dessin autour des quatre éléments.

Puis il a proposé à ceux qui voulaient une petite séance familiale sur le thème : « s’envoler »

De jolies productions même si l’oiseau-ballon est resté inachevé

Et puis nous avons refait le tri et rangement de nos loose parts (en voilà une partie).

Ce qui bien sûr a renouvelé l’envie de les utiliser !

Sur miroir pour Firmin

Et construction  avec pistolet à colle pour Baptiste

Et puis, quand je suis revenue de courses, j’ai découvert ce drôle d’oiseau que Noé et Firmin avaient réalisé avec Baptiste ! Loose parts et peinture !

Baptiste a aussi sorti la cire à modeler, très utilisée en pédagogie Steiner.

Il a réalisé un beau bateau viking en pleine tempête !

Noé s’est alors installé près de lui pour fabriquer un coeur !

Nous avons également sur demande des enfants réalisé une petite séance de jeu de peindre en famille

On dispose nos 18 pots de peinture, les verres d’eau, les pinceaux et c’est parti !

On se laisse porter par la trace …

Nous nous sommes aussi amusés à créer nos costumes pour la fête du village puisque nous participons au défilé de chars, cette année sur le thème des événements de l’année ! Le nôtre, celui de l’association de l’Arche, représente les anniversaires.

Puisque le char sera un gros gâteau d’anniversaire, nous devenons donc cadeaux, bougies … Lison se fabrique un chignon avec des bougies d’anniversaire et des bracelets de ballons !

Une jolie fête !

(Ages au moments des activités : Firmin, 4 ans et 8 mois ; Noé 7 ans et 8 mois ; Lison 13 ans et demi, Baptiste 16 ans)

Pour découvrir d’autres activités artistiques ou bricolages, cliquez ici 

Dans la peau d’un viking, d’un pirate, d’un pompier …

Je voulais vous présenter aujourd’hui une collection très sympathique que Noé aime beaucoup pour vivre des aventures de viking (on reste dans le thème !), pirate  ou de pompier mais encore dans les autres livres : cro-magnon, mousquetaire, Christophe Colomb, Ramses II, gladiateur, chevalier mais aussi dinosaure, mustang, loup ou policier ! Vaste programme. Il s’agit de « Tu es le héros » chez Nathan.

Il s’agit d’une histoire de type jeu de rôle, livre dont vous êtes le héros. A la fin de chaque page, l’enfant choisit l’action qu’il va réaliser : appeler à l’aide ou bien agir par soi-même, combattre ou s’enfuir, rester sur le bateau ou sauter sur la rive …

Au fil des pages, l’enfant rencontre des petits quizz pour trouver le sens de mots plus techniques

Ou des cadres « bon à savoir » !

Et un vrai-faux à la fin du livre que Noé s’est empressé de faire !

Ces livres sont vraiment une bonne idée pour voyager dans le temps, découvrir la vie d’animaux ou encore comprendre des métiers fascinants pour les enfants. Se mettre dans la peau du personnage permet de ressentir les choses plus profondément, avec en plus le côté ludique qui est très attractif !

Ces livres sont parfaits pour des enfants à partir de 7-8 ans : ils se lisent très bien mais le vocabulaire utilisé est précis et riche.

Je trouve qu’ils sont super lorsqu’on aborde un thème particulier (nous on est ,vous l’aurez compris, en plein dans les vikings ! Je vous ferai d’ailleurs un petit récapitulatif bibliographique !) , des livres vivants que n’aurait sans doute pas renié Charlotte Mason ! Mais bien sûr, l’enfant peut aussi les lire juste pour le plaisir de dévorer des aventures , ce qui est en soi un magnifique objectif !

De chouettes petits livres que nous aimons beaucoup ici !

(Age au moment de la lecture : Noé, 7ans et demi)

Si vous voulez découvrir d’autres livres que nous avons aimés, cliquez ici

Si vous voulez découvrir d’autres activités autour de l’Histoire, cliquez là

 

Road trip au Danemark et en Suède

Je prends enfin le temps de vous présenter notre voyage de juillet dans les pays du Nord !

Voici à peu près le trajet que nous avons fait : la partie « continentale » du Danemark, le Jutland, avec un petit passage dans l’île centrale de Fionie. Puis nous prenons le ferry de Frederikshaven jusqu’à la ville de Gôteborg en Suède. Nous explorons la côte ouest au nord de Göteborg avant de redescendre en direction de Malmö au sud de la Suède où nous empruntons le grand pont pour rejoindre la grande île où se situe Copenhague. Nous passons ensuite par les îles du Sud (îles de Møn, Falster et Lolland) puis nous reprenons le ferry pour rejoindre l’Allemagne !

Je vous indiquerai en détail et dans l’ordre chronologique à la fin de l’article les différents lieux visités mais pour l’instant, voici quelques images de tout ce que nous avons fait pendant ce voyage !

Allez, c’est parti ! En voiture !

Après deux jours de trajet en voiture, nous logeons d’abord dans la petite île d’Alrø dans le fjord d’Horsens. La mer, la plage et juste à côté des prés et des champs de blé !

île d’Alrø (DK)
île d’Aller (DK)
île d’Aller (DK)
île d’Alrø (DK)

Et Lison qui s’entraîne à jouer à la petite sirène !

île d’Alrø (DK)
île d’Alrø (DK)

Nous voyageons beaucoup dans le temps pendant ce séjour ! Bien sûr, nous découvrons la période viking

Musée des bateaux vikings de Roskilde

Et comme tous les musées et parcs au Danemark sont parfaitement pensés aussi pour les enfants, nous nous déguisons souvent !

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

Nous apprenons que les vikings n’ont finalement régné que sur une période relativement courte ( VIII au XI ème siècle) car ensuite peu à peu les populations des autres pays se sont organisés pour se défendre mieux et soit les vikings se sont intégrés à ces populations, soit ils sont restés chez eux …

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)
musée national de Copenhague (DK)
Jelling (DK)
Jelling (DK)

Nous voyons des cimetières vikings

Lindholm Høje (DK)
Lindholm Høje (DK)

Et nous observons que les pierres sont souvent disposées en forme de bateau

Lindholm Høje (DK)

Effectivement, un bucher était allumé au centre de ce « bateau » pour brûler le corps afin que le défunt voyage vers l’au-dela, les vaillants guerriers se rendant au « Valhalla » guidés par les Walkyries

Lindholm Høje (DK)

Nous voyons aussi le tumulus sous lequel sont peut-être enterrés le grand roi viking Gorm et la reine Thyra

Jelling (DK)
Jelling (DK)

Nous voyons des pierres recouvertes de runes, l’écriture des vikings. Sur la photo ci-dessous, il s’agit d’une reproduction en couleur pour que les motifs soient plus visibles. C’est sur cette pierre que le roi Harald à la dent bleue a fait graver qu’apparait pour la première fois le nom de « Danemark ».

Jelling (DK)

Nous découvrons les runes …

Jelling (DK)

…et apprenons que le symbole du Bluetooth n’est autre que l’assemblage de deux runes : le H pour Harald et le B pour Blåtand (ou Bluetooth en anglais, ce qui signifie à la dent bleue!)

Jelling (DK)

Cette pierre extraordinaire est gravée sur les trois côtés (ci dessous encore une reproduction colorée)

Jelling (DK)

Sur la troisième face, un Christ, ce qui est la première représentation du Danemark en tant que nation chrétienne, les danois devenant chrétiens à partir du Xème siècle environ.

Jelling (DK)

Nous avons l’occasion de voir d’autres pierres runiques durant le voyage

musée Kulturen à Lund (Suède)
musée Kulturen à Lund (Suède)

Nous testons la tenue version cotte de maille …

musée national de Copenhague (DK)

Et nous voyons combien c’était lourd ! Il faut se mettre à plusieurs pour la retirer !

musée national de Copenhague (DK)

Nous pouvons voir de vrais bateaux vikings

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

Ils avaient été coulés volontairement pour bloquer le passage aux ennemis à Roskilde

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

Nous observons des personnes construisant des bateaux avec les méthodes vikings

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

Nous nous préparons pour nous aussi monter dans un bateau identique à ceux des vikings !

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)
musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

Nous nous battons avec les rames pour essayer de ramer tous ensemble, et je peux vous dire que ce n’est pas facile ! (Je n’ai pas de photo car on était trop occupé !)

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)
Musée des bateaux vikings (Roskilde) (DK)

Puis au bout de quelques temps nous hissons la voile !

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

Magique !

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)
Musée des bateaux vikings de Roskilde

Dans ce musée comme toujours interactif, nous partons en voyage avec les vikings !

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

Et nous testons virtuellement les différentes  techniques d’attaques ou de défense vikings pour voir quelles étaient les plus efficaces

musée de la Préhistoire domaine de Moesgård (DK)

On nous explique comment s’affrontaient deux armées ennemies vikings

centre de recherche de Lejre (DK)

On essaye de se battre un peu pour de faux !

musée national de Copenhague (DK)

On admire de beaux objets vikings : cornes en or pour boire

musée national de Copenhague (DK)

de superbes boucliers

musée national de Copenhague (DK)

D’étranges instruments de musique !

musée national de Copenhague (DK)

Des chaudrons extraordinaires

musée national de Copenhague (DK)

Et puis des animations super bien faites pour nous faire comprendre des éléments de mythologie nordique, comme leur représentation de la venue du jour et de la nuit

 

musée national de Copenhague (DK)

on découvre aussi des jeux vikings (je vous en avais déjà parlé dans mon article sur le Tablut)

Jelling (DK)

Mais des vikings, on en voit aussi dans le  parc d’attraction Legoland consacré bien sûr au célèbre jeu de construction danois, le lego !

Legoland (DK)
Legoland (DK)

On se promène parmi de nombreuses villes essentiellement danoises, suédoises, norvégiennes, allemandes … reconstituées en lego, avec des trains, voitures, bateaux, avions qui circulent …

Legoland (DK)

Il s’agit ici du célèbre quartier de Copenhague

Legoland (DK)

Et là, voici le véritable quartier que nous avons vu aussi ! La ressemblance est quand même étonnante !

Copenhague (DK)

le château du roi Louis II de Bavière à Neuschwanstein

Legoland (DK)

la statue de la Liberté que l’on aperçoit lors d’un petit voyage en bateau !

Legoland (DK)

On va même jusqu’en Egypte

Legoland (DK)

ou en direction de l’espace

Legoland (DK)

Et puis bien sûr toutes sortes d’attractions, certaines pour les plus petits mais d’autres aussi pour les grands !

Legoland (DK)

Même si Firmin n’apprécie pas toujours les jeux où l’on est mouillé !

Legoland (DK)

Tout le monde y trouve son compte ! Là, il s’agit d’éteindre l’incendie le plus vite possible !

Legoland (DK)

Et lorsque la queue lors d’une attraction est un peu longue, des petits coins constructions lego sont installés, parfait pour patienter !

Legoland (DK)

Et un petit tour de manège !

Legoland (DK)

Même un petit aquarium sympathique !

Legoland (DK)

Avec d’étranges poissons …

Legoland (DK)
Legoland (DK)

Le Danemark c’est aussi … les contes d’Andersen que nous avons lus ou relus avant de partir !

Nous visitons sa maison natale, lui qui était fils d’un cordonnier et d’une blanchisseuse

Odense (DK)

Elle est située dans la ville d’Odense qui est vraiment une jolie ville agréable!

Odense (DK)
Odense (DK)

Nous assistons à un petit spectacle musical (bon, en danois …) qui reprend avec de courtes saynètes de nombreux contes d’Andersen

Odense (DK)

On ne les connait pas tous mais on en reconnaît quand même un bon nombre !

Odense (DK)

On peut ensuite rencontrer le petit soldat de plomb …

Odense (DK)

…la bergère et le ramoneur …

Odense (DK)

… le roi nu (ou presque !) …

Odense (DK)

… Poucette …

Odense (DK)

… et les personnages du Briquet, un conte que l’on retrouve souvent au Danemark mais qui est moins connu en France ! Firmin n’est pas rassuré par la sorcière mais il veut bien se mettre près du soldat !

Odense (DK)
Odense (DK)

On rencontre même Andersen !

Odense (DK)

ainsi que sa statue !

Odense (DK)

Tous avec le petit soldat de plomb qui n’a qu’un seule jambe car il n’y avait plus assez de plomb pour lui faire la deuxième !

Odense (DK)

Dans le musée Andersen, les matelas de la princesse au petit pois !

Odense (DK)

Andersen était aussi un artiste du découpage, réalisant des ouvrages splendides ( en voici une reproduction)

Odense (DK)

On trouve aussi à Odense un espace contes de fées pour les enfants où ils peuvent se déguiser …

Odense (DK)

Deux petits princes elfes !

Odense (DK)
Odense (DK)

Il y a plusieurs pièces où jouer et ils s’en donnent à coeur joie !

Odense (DK)
Odense (DK)

Baptiste en Andersen peut-être !

Odense (DK)

une petite partie d’échecs pour deux de mes grands …

Odense (DK)
Odense (DK)
Odense (DK)

Au Danemark, on voit aussi des dunes surgir d’une forêt !

dunes de Rubjerg knude (DK)

On a du mal à grimper ! Ca s’enfonce et c’est fatigant !

dunes de Rubjerg knude (DK)

Et quand on est tout en haut, c’est impressionnant !

dunes de Rubjerg knude (DK)

On passe un bon moment à s’y amuser !

dunes de Rubjerg knude (DK)

à se courir après …

dunes de Rubjerg knude (DK)

… à jouer avec le vent …

dunes de Rubjerg knude (DK)
dunes de Rubjerg knude (DK)

… à faire des galipettes …

dunes de Rubjerg knude (DK)

… à admirer le paysage …

dunes de Rubjerg knude (DK)

…et puis, comme nous sommes un certain dimanche 15 juillet, nous traçons un petit message avec des briques que nous trouvons…

dunes de Rubjerg knude (DK)

Vive la France !

dunes de Rubjerg knude (DK)

Un petit Danois d’accord avec nous !

(DK)

Et on réussit à trouver un grand écran dans un bowling pour ne pas louper ça !

On retient sa respiration … et but !!!

Nous réalisons aussi plusieurs fois de réelles immersions dans le passé en nous promenant dans différents parcs (certains axés plutôt Moyen Age, ou Préhistoire ou XIX ème, en ville ou à la campagne …)

village fionien d’Odense (DK)
Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)
village fionien d’Odense (DK)

Ce sont des balades très agréables et l’on découvre des habitats variés !

Den Gamle By à Aarhus (DK)
Den Gamle By à Aarhus (DK)
Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)
musée Kulturen à Lund (Suède)
centre de recherche de Lejre (DK)

Ce qui nous plait tout particulièrement, c’est de rencontrer des personnes en tenue d’époque

Den Gamle By à Aarhus (DK)
Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

Elles se promènent dans le parc et vaquent à leurs occupations.

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)
Den Gamle By à Aarhus (DK)

C’était très impressionnant de rencontrer à tous les coins de rue des gens semblant venir directement du passé …

Den Gamle By à Aarhus (DK)

On rentre dans une maison et l’on rencontreune ou plusieurs personnes tricotant, cuisinant, discutant …  !

village fionien d’Odense (DK)

Certaines nous font goûter le repas qu’elles sont en train de préparer (ici, du porridge)

village fionien d’Odense (DK)

C’est assez étrange cette impression de rentrer dans l’intimité des gens, de pénétrer chez eux et de pouvoir tout regarder, ouvrir leurs tiroirs …

Den Gamle By à Aarhus (DK)
musée Kulturen à Lund (Suède)
Den Gamle By à Aarhus (DK)

Des enfants en train de faire une ronde !

Den Gamle By à Aarhus (DK)

Cette dame est allée chercher du bois pour mettre dans son poêle

Den Gamle By à Aarhus (DK)

… un confiseur !

Den Gamle By à Aarhus (DK)

Là, c’est l’heure du repas et tout le monde s’active !

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

Certains puisent  de l’eau à la rivière …

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

Ici, nous sommes  plutôt en plein Néolithique, et nous pouvons voir des familles vivre …

centre de recherche de Lejre (DK)
centre de recherche de Lejre (DK)

En les observant travailler, nous pouvons voir diverses activités comme la vannerie …

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

le filage …

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

avec différents outils selon les périodes …

village fionien d’Odense (DK)

le tissage

village fionien d’Odense (DK)
village fionien d’Odense (DK)
centre de recherche de Lejre (DK)

… la fabrication de pinceaux …

village fionien d’Odense (DK)

Un monsieur nous présente une ruche en paille …

village fionien d’Odense (DK)

C’est très impressionnant de voir l’essaim à l’intérieur avec toutes ces abeilles qui volent autour de lui (et de nous …)

village fionien d’Odense (DK)

calligraphie, peinture, sculpture …

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

…broderie …

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

un boulanger …

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

… comme il est français, c’est agréable de comprendre ses explications sur la façon de moudre, la différence entre levain et levure, etc …

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

… des menuisiers …

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)
centre de recherche de Lejre (DK)
château de Voergård (DK)

Nous écoutons attentivement les explications d’un musicien

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

… et les morceaux qu’ils nous joue avec son instrument, ce qui intéresse beaucoup  mes petits musiciens !

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

On voit fonctionner des catapultes lançant des pierres à une distance très grande, impressionnant !

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

On assiste à un tournoi médiéval

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

Nous on est pour le vert !!!

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

Mais bon il perd …

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)
Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

Mais nous ne sommes pas seulement spectateurs et nous sommes aussi très actifs !

Firmin essaye de faire aussi bienque le chevalier !

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)
musée national de Copenhague (DK)

Nous tentons de porter des seaux (pas simple !)

village fionien d’Odense (DK)

Nous fabriquons des bracelets en laine …

village fionien d’Odense (DK)
village fionien d’Odense (DK)

(Et on en profite pour essayer les sabots !)

village fionien d’Odense (DK)

On tire à l’arc …

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)
Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)
centre de recherche de Lejre (DK)

On se bat bien protégé …

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

On  fait voguer des bateaux…

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

on joue aux archéologues pour retrouver des morceaux de poterie …

centre de recherche de Lejre (DK)

On apprend à faire des cordelettes avec des bandelettes d’écorce

centre de recherche de Lejre (DK)
centre de recherche de Lejre (DK)

« twist and twist » nous dit le monsieur !

centre de recherche de Lejre (DK)

Et ça marche !

centre de recherche de Lejre (DK)

On fait de la musique …

centre de recherche de Lejre (DK)

On moud des grains de blé avec une pierre …

centre de recherche de Lejre (DK)

pour essayer de faire de la farine …

centre de recherche de Lejre (DK)

On s’y met tous  !

centre de recherche de Lejre (DK)
centre de recherche de Lejre (DK)
centre de recherche de Lejre (DK)

Ca progresse !

centre de recherche de Lejre (DK)

On mélange ensuite notre « farine » avec  un peu d’eau …

centre de recherche de Lejre (DK)

on modèle de petites galettes …

centre de recherche de Lejre (DK)

Qu’on fait cuire sur des braises !

centre de recherche de Lejre (DK)
centre de recherche de Lejre (DK)

nos « galettes préhistoriques » !

centre de recherche de Lejre (DK)

Après un peu d’hésitation, on trouve ça pas mauvais du tout, même qu’on en fait de nouveau à la fin de la visite !

centre de recherche de Lejre (DK)

On apprend à couper un tronc d’arbre à la hache !

centre de recherche de Lejre (DK)

Pas simple, ça non plus !

centre de recherche de Lejre (DK)

On mange aussi un peu comme au Moyen Age

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

Donc pas de patates ou tomates, plutôt des fèves ou oignons

Centre médiéval ( Middelaldercentret) de Nykobing Falster (DK)

On taille des silex ( enfin on essaye)

centre de recherche de Lejre (DK)
centre de recherche de Lejre (DK)

On hésite un peu …

centre de recherche de Lejre (DK)

Et puis on monte dans les troncs évidés ! Et on ne tombe même pas à l’eau !

centre de recherche de Lejre (DK)

On aide le forgeron …

centre de recherche de Lejre (DK)

… en actionnant les soufflets …

centre de recherche de Lejre (DK)

On tire avec une petite arbalète en bois !

château de Voergård (DK)

On découvre des jeux d’autrefois : des poupées en paille

village fionien d’Odense (DK)

un lancer de palets (je ne connais pas le nom) vraiment très sympa : chacun a une couleur de palets. On les lance sur une longue planche en essayant de faire tomber par terre ceux de l’adversaire. Le gagnant est celui à qui il reste le plus de palets sur la table

Den Gamle By à Aarhus (DK)

… le jeu de quilles …

Den Gamle By à Aarhus (DK)

Le lancer d’anneaux …

Den Gamle By à Aarhus (DK)

Et le lancer de fer à cheval pour qu’il s’enroule autour d’un piquet (on rencontre  ce jeu plusieurs fois)

Den Gamle By à Aarhus (DK)

on lance le marteau de Thor…

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

… pour faire tomber les géants !

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

Il s’agit ici de lancer le bâton afin que la corde passe à un certain endroit entre les piquets

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

On voit aussi des enfants jouer à un jeu dont je n’ai pas bien compris la règle

Den Gamle By à Aarhus (DK)
Den Gamle By à Aarhus (DK)

on saute sur des souches d’arbres !

centre de recherche de Lejre (DK)

…on grimpe sur des échasses

musée Kulturen à Lund (Suède)

… on fait de la balançoire!

centre de recherche de Lejre (DK)

on joue à l’épée ..

musée Kulturen à Lund (Suède)

ou au cheval de bois …

musée Kulturen à Lund (Suède)
musée Kulturen à Lund (Suède)

On conduit une voiture

musée de l’industrie à Horsens (DK)

On monte sur de  vieux manèges

Den Gamle By à Aarhus (DK)
Den Gamle By à Aarhus (DK)

Et puis on peut construire nous mêmes des petits bateaux avec tout le matériel à disposition :

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

On se croit un peu à Summerhill, l’école d’Alexander Neill ! 

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

On peut scier, clouer, coller, visser, mesurer prendre du bois, de la ficelle, des clous, du carton …

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)
musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

Pas facile de manier les outils et de réaliser ce qu’on a en tête !

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)
musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

Et ensuite, tadam … on teste !

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

Nos bateaux flottent-ils ?

musée des bateaux vikings de Roskilde (DK)

Mais le Danemark c’est aussi la mer !

domaine de Moesgård (DK)
(DK)
domaine de Moesgård (DK)

On la découvre parfois de façon inattendue !

domaine de Moesgård (DK)

Après avoir traversé une belle forêt …

domaine de Moesgård(DK)

et vu quelques tombes vikings …

domaine de Moesgård (DK)

Voilà que nous arrivons sur une petite plage !

domaine de Moesgård (DK)

Trop cool !

domaine de Moesgård (DK)

Là aussi mer et forêt :

réserve naturelle de Kullaberg (Suède)
réserve naturelle de Kullaberg (Suède)
Hova Hallar (Suède)

Nous nous baladons sur des pontons …

île d’Alrø (DK)
île d’Aller (DK)
Suède

On fait parfois des rencontres … mais heureusement on la voit d’en haut, nous ne sommes  pas dans l’eau !

Saeby (DK)

Et nous descendons plusieurs centaines de marches … (sur la photo on les monte mais bon, hein !)

pour arriver en bas de falaises de craie !

île de Møn (DK)

Paysage splendide !

île de Møn (DK)

Et on voit que le blanc, c’est bien de la craie !

île de Møn (DK)

Même que nos fesses sont un peu blanches !

île de Møn (DK)

Alors on prend un morceau de craie …

île de Møn (DK)

Et on essaye d’écrire sur un caillou !

île de Møn (DK)
île de Møn (DK)

Ecrire son prénom, c’est toujours jouissif !

île de Møn (DK)

Et on grimpe !

île de Møn (DK)

Et ces cailloux gris que l’on retrouve partout sur la plage … ne sont gris que parce qu’ils sont recouverts de craie !

île de Møn (DK)

Ils sont en fait bien noirs, ce sont des silex !

île de Møn (DK)

Et on en profite bien sûr pour s’y baigner !

île de Møn (DK)
île de Møn (DK)

A côté, un musée nous explique comment s’est formée cette craie, à partir de la coquille microscopique de ces petits coquillages !

île de Møn (DK)

On s’essaye aussi à toutes sortes d’expériences géologiques pour comprendre l’érosion et autres phénomènes.

île de Møn (DK)

On voit la mer à Grenen.

Grenen (DK)

On en voit même deux puisque nous sommes à la pointe du Danemark, là où la mer Baltique et la mer du Nord se rejoignent !

Grenen (DK)

Lorsque les courants des deux mers se rencontrent, les vagues forment une croix !

Grenen (DK)

On y fait de belles photos …

Grenen (DK)
Grenen (DK)

Et le paysage au coucher du soleil est magnifique !

Grenen (DK)
Grenen (DK)
Grenen (DK)

On campe aussi au Danemark et en Suède ! Monter la tente …

île de Falster (DK)

Préparer les tables …

Pour pouvoir manger ensemble !

Délirer et chahuter dans les tentes !

Et on essaye de faire des lessives !

Suède

Le soir, avant de se coucher, se promener près du fjord à côté du camping …

île de Falster (DK)

Pour voir le coucher de soleil …

île de Falster (DK)

On prend  comme toujours un grand plaisir à essayer de se retrouver sur le plan

Legoland (DK)

centre de recherche de Lejre (DK)

On grimpe en haut de la plus haute montagne du Danemark, à 147 mètres d’altitude

Himmelbjerget (DK)
Himmelbjerget (DK)
Himmelbjerget (DK)

Nous voyons des moulins …

(DK)
Aarhus (DK)

Une très ancienne université

Lund (Suède)

Des églises blanches …

église d’Elmelunde (DK)
église de Dalby (Suède)

Et des cathédrales en brique

cathédrale d’Aarhus (DK)
cathédrale de Roskilde (DK)

On y voit de belles décorations

cathédrale d’Aarhus (DK)

On retrouve les tombeaux de la plupart des rois du Danemark

cathédrale de Roskilde (DK)

Sur les retables, on cherche les scènes bibliques (fuite en Egypte )

cathédrale de Roskilde (DK)

sur les baptistères aussi (celui-ci est très ancien, datant des débuts du christianisme en Scandinavie) avec le baptême du Christ

église de Dalby (Suède)

et sur les stalles en bois, Firmin reconnait les rois mages donnant leurs présents à Jésus

cathédrale de Lund (Suède)

En parlant de rois mages, on les a vus, à midi, sortir de l’horloge astronomique pour saluer l’enfant Jésus !

cathédrale de Lund (Suède)

On rencontre des tombes inquiétantes …

cathédrale d’Aarhus (DK)

Ceux là sont plus rassurants !

cathédrale de Lund (Suède)

un géant enserre une colonne dans une crypte

cathédrale de Lund (Suède)

On découvre surtout dans les églises des fresques splendides !

église de Keldby (DK)

On s’amuse là aussi à reconnaître et à raconter les scènes évoquées ! La fuite en Egypte toujours  …

église de Keldby (DK)

Adam et Eve chassés du paradis …

église de Keldby (DK)

Le jugement dernier …

église d’Elmelunde (DK)

Saint Clément le saint patron des mariniers

cathédrale d’Aarhus (DK)

On y voit aussi des scènes du quotidien

église d’Elmelunde (DK)

ou plus étranges

cathédrale de Roskilde (DK)
église de Saeby (DK)

ou même carrément bizarres !

cathédrale d’Aarhus (DK)

Voire plus qu’inquiétantes …

église de Saeby (DK)

On grimpe plus haut pour avoir une autre vue !

cathédrale de Roskilde (DK)

On voit aussi des maisons aux toits de chaume

île d’Alrø (DK)
village fionien d’Odense (DK)

On découvre un champ certainement planté par le cousin scandinave d’Obelix

Fjäräs Bräcka (Suède)

On admire des oeuvres d’art et découvre des artistes scandinaves qu’on ne connait pas !

Musée des beaux arts de Göteborg (Suède)

Mais on voit aussi des artistes qu’on connait ! Ca c’est Rodin !

Musée des beaux arts de Göteborg (Suède)

Certaines oeuvres nous étonnent!

Musée des beaux arts de Göteborg (Suède)

et séduisent !

Musée des beaux arts de Göteborg (Suède)

On révise ! Oh !!! Dubuffet !!!

Musée des beaux arts de Göteborg (Suède)

Là aussi c’est Dubuffet !

musée de Louisiana (DK)

Baptiste fait le guide pour ses petits frères, sous l’oeil admiratif de dames qui veulent savoir s’il est leur professeur ! Euh … non … je suis leur frère ! (il a apporté son cahier des peintres et leur explique à mesure)

Musée des beaux arts de Göteborg (Suède)
musée national de Copenhague (DK)

Bleu Klein !!! Aucun doute pour Firmin !

musée de Louisiana (DK)

Mais si, César, celui qui fait des voitures écrabouillées !

musée de Louisiana (DK)

Oh mais c’est du light painting !!! On avait fait ça nous aussi !

musée de Louisiana (DK)

Dans un cadre exceptionnel !

musée de Louisiana (DK)

une oeuvre caméléon !

musée de Louisiana (DK)

Ah ça c’est Giacometti nous dit Firmin. Je le reconnais car les bonhommes sont sur un skate board !!!

musée de Louisiana (DK)

Allez, on se tient comme eux …

musée Louisiana

Et maintenant l’homme qui marche !

musée de Louisiana (DK)

De temps en temps, on se fait porter

Suède
Gôteborg (Suède)
Kalo Slot(DK)

Ou on supporte !

Gôteborg (Suède)
parc national de Rebild (DK)

On visite des châteaux

château de Voergård (DK)
chateau d’Elseneur (DK)
chateau d’Elseneur (DK)

On a  la surprise d’y rencontrer les personnages tout droits sortis de la pièce d’Hamlet puisque l’action de la tragédie de Shakespeare se situe dans le château d’Elseneur, Hamlet étant roi du Danemark.

chateau d’Elseneur (DK)

On les suit à travers les pièces du château pour vivre les grandes scènes de l’histoire (heureusement, on a un peu lu le résumé avant car bien sûr la pièce est en anglais!)

chateau d’Elseneur (DK)

C’est vraiment impressionnant !

chateau d’Elseneur (DK)

Se retrouver nez à nez avec le roi …

chateau d’Elseneur (DK)

Les acteurs improvisent également entre les scènes avec les visiteurs du château et la reine s’étonne de la tenue de Lison qu’elle trouve néanmoins très pratique ! (Lison me lance des regards désespérés car elle parle en anglais et Lison ne comprend pas ! )

chateau d’Elseneur (DK)

Une petite photo avec Hamlet et le célèbre crâne !

chateau d’Elseneur (DK)

un château en ruines également !

Kalo Slot(DK)
Kalo Slot(DK)

Avec cette vue toujours incroyable de mer et de prés ou de champs

Kalo Slot(DK)
Kalo Slot(DK)
ruines de Kalo Slot ( DK)
île de Mols(DK)

On voit plein de gens à vélo !

Lund (Suède)

On grimpe dans des arbres!

parc national de Rebild (DK)
parc national de Rebild (DK)

Arbres tortueux de sorcières ?

parc national de Rebild (DK)
parc national de Rebild (DK)
Aarhus (DK)

Ou on se perd dans leurs racines !

musée de Louisiana (DK)

Et on se déguise, encore !

village fionien d’Odense (DK)
village fionien d’Odense (DK)
village fionien d’Odense (DK)
musée de l’industrie d’Horsens (DK)
musée national de Copenhague (DK)
musée national de Copenhague (DK)
musée national de Copenhague (DK)

On lie d’amitié quelques instants avec un escargot …

Klädesholmen (Suède)

On marche sur la tourbe …

Kalo Slot (DK)
Kalo slot(DK)

On pique nique dans des endroits variés !

domaine de Moesgård (DK)
Suède
Skärhamn( Suède)

Et on se concocte avec soin de jolis sandwichs !

Suède

On teste aussi le petit déjeuner danois !

DK

Et les crêpes … peut-être pas typiquement pas danoises mais bon !

On se balade en ville et on joue avec les fontaines à la grande joie de Firmin

Aarhus (DK)

On va bien entendu voir la petite sirène à Copenhague !

Copenhague (DK)
Copenhague (DK)

Et surprise, Noé et Firmin s’exclament : « Oh ! il y a le vilain petit canard !!! »

(DK)

ils sont même plusieurs que Noé s’empresse de photographier !

Copenhague (DK)

On se balade dans le magnifique quartier Nyaven

Copenhague (DK)

On va voir, sur demande expresse de Noé et Firmin, la tour ronde de Copenhague parce qu’elle est citée dans un conte d’Andersen. En effet, dans le conte du briquet, un des chiens a les yeux gros comme la tour ronde de Copenhague ! Vous comprenez bien qu’on ne pouvait pas la louper !

Copenhague (DK)
Copenhague (DK)

On regarde le clocher en tire bouchon de l’église Notre Sauveur

Copenhague (DK)

Et on pénètre dans le célèbre quartier Christiania à l’atmosphère si particulière !

Christiania à Copenhague (DK)

Elle est qualifiée de « ville libre » par les habitants fonctionnant comme une communauté autogérée !

Christiania à Copenhague (DK)

On est séduit par l’atmosphère tranquille, créative, vivante, anarchique de ce quartier ! Mais plus dérangé par les fumeurs (et pas de tabac …) omniprésents, ce qui nous met un peu mal à l’aise

Christiania à Copenhague (DK)

On admire de superbes mosaïques !

Christiania à Copenhague (DK)
Christiania à Copenhague (DK)

On s’installe sur des chaises faites d’objets métalliques de récup

Christiania à Copenhague (DK)
Christiania à Copenhague (DK)

Les enfants s’amusent dans l’aire de jeux faite de bric et de broc

Christiania à Copenhague (DK)

On tombe sur cet avertissement près d’une zone remplie de loose parts dans le sens originel du terme, c’est-à-dire pour jouer à l’extérieur et créer ce que l’on veut : des tuyaux, planches, pneus, et autres !

Christiania à Copenhague (DK)

Un soir, on peut voir l’éclipse et Mars !

On contemple des vaches tranquillement installées au bord de la mer !

Kalo Slot(DK)

Et d’autres étrangement rayées noires et blanches !

(DK)

On se balade dans la nature

parc national de Rebild (DK)
parc national de Rebild (DK)
parc national de Rebild (DK)

On voit des machines à vapeur

musée de l’industrie d’Horsens (DK)

une briqueterie

village fionien d’Odense (DK)

une imprimerie

musée de l’industrie à Horsens (DK)

et cette étonnante « machine à écrire » qui servait à placer les caractères avant d’imprimer

musée Kulturen à Lund (Suède)

On voit aussi des classes reconstituées où l’on peut s’amuser !

Den Gamle By à Aarhus (DK)

Et on est content d’y retrouver des cadres d’habillage façon Montessori !

Den Gamle By à Aarhus (DK)

Ou des métiers à tisser façon Steiner !

Den Gamle By à Aarhus (DK)

Des outils pour bricoler comme à Summerhill ou dans la méthode Sloyd … Très alternatif tout ça !

Den Gamle By à Aarhus (DK)

On y voit des puzzles qui montrent simplement la réalité

Den Gamle By à Aarhus (DK)

Et on a teste du matériel pédagogique scientifique !

musée de l’industrie à Horsens (DK)

On joue au maître et aux élèves !

musée de l’industrie à Horsens (DK)

Nous découvrons un soir les jardins de Tivoli, l’un des parcs d’attraction les plus vieux du monde, ouvert en 1843. Walt Disney qui l’avait visité s’en serait inspiré pour Disneyland

parc de Tivoli à Copenhague (DK)

C’est vraiment très agréable de s’y promener, une atmosphère féerique s’en dégage

parc de Tivoli à Copenhague (DK)
parc de Tivoli à Copenhague (DK)
parc de Tivoli à Copenhague (DK)

Et y aller le soir est une excellente idée pour profiter des illuminations !

parc de Tivoli à Copenhague (DK)
parc de Tivoli à Copenhague (DK)

Les petits adorent notamment les bateaux tamponneurs !

parc de Tivoli à Copenhague (DK)

Et les plus grands trouvent largement leur compte aussi !

parc de Tivoli à Copenhague (DK)

On rencontre au musée de la préhistoire des hommes préhistoriques plus vrais que nature !

musée de la Préhistoire domaine de Moesgård (DK)
musée de la Préhistoire domaine de Moesgård (DK)
musée de la Préhistoire domaine de Moesgård (DK)

On rigole en famille !

On se balade dans des ports

Saeby (DK)
Fjällbacka (Suède)

les petites maisons rouges du ports de Skagen …

Skagen (DK)

On vit des poissons sécher

Saeby (DK)
Saeby (DK)

et des fjords pénétrer dans ces petits ports

Skärhamn( Suède)

On se balade dans les petites ruelles aux maisons rouges

Skärhamn( Suède)
Skärhamn( Suède)

Et entre deux maisons, on retrouve le port et la mer

Fiskebäcksnil (Suède)
Fiskebäcksnil (Suède)

On admire au passage les beaux bateaux !

Fiskebäcksnil (Suède)
Fiskebäcksnil (Suède)

Toujours ces maisons en bois

Fiskebäcksnil (Suède)

pleins de petits ports dans le même village !

Klädesholmen (Suède)
Fjällbacka (Suède)
Skärhamn( Suède)

Et puis près de ces ports, d’énormes rochers sur lesquels on grimpe !

Klädesholmen (Suède)
Klädesholmen (Suède)

C’est magnifique !

Klädesholmen (Suède)

On voyage en bateau, notamment entre le nord Danemark et la Suède

ferry arrivée à Göteborg (Suède)

On y joue au tarot !

ferry Frederikshaven (DK) – Göteborg (Suède)

Et on lit l’histoire de Nils Holgersson avant d’arriver en Suède !

ferry Frederikshaven (DK) – Göteborg (Suède)
ferry arrivée à Göteborg (Suède)

Ca souffle !

ferry arrivée à Göteborg (Suède)

On arrive près de la Suède !

ferry , arrivée à Göteborg (Suède)

Et le bateau rentre dans le fjord, à l’intérieur même de la ville de Göteborg

ferry arrivée à Göteborg (Suède)

Mais pour retourner de la Suède jusqu’au Danemark, on emprunte le gigantesque pont de Malmö !

pont de Malmö (Suède-DK)

Et en passant à Malmö, on admire sa tour moderne, la turning torso, construite en 2005