Archives pour la catégorie Vivre

Notre cuisine de boue !

Allez, c’est décidé, depuis le temps que je vois des petits loulous patouiller sur la page d’au  jardin des curieux  (et sur d’autres pages aussi), on se fait dans le jardin un coin cuisine de boue (« mud kitchen » en anglais).

C’est parti ! Maman pioche, Noé et Firmin grattouillent, enlèvent les herbes et les racines… 

Puis chacun sa brouette pour transporter tout ça !

Quand ils estiment que l’espace de terre est suffisant, on farfouille dans le garage. L’objectif n’est pas d’acheter des choses particulières pour « meubler » l’espace mais de construire un espace de bric et de broc.

Alors direction le garage où dorment des choses inutilisées en attente de déchetterie ou d’atterrir dans le jardin ! Une table, deux « sièges », un endroit pour déposer outils et ustensiles, des bacs pour recueillir éventuellement l’eau de pluie … Parce que pas de patouille sans eau bien sûr !

A leur disposition : des petits outils de jardin que nous avions  : une petite pelle, une serfouette, une griffe ; un arrosoir ; de grands bâtons ; des coquilles Saint Jacques ;  des jeux de sable (seau, pelle, râteau, passoire, moules …) ; de vieux ustensiles de cuisine abîmés : casseroles, assiettes, bols, gobelets, cuillères,  fourchettes, couteaux …

On y a rajouté une vieille cuisinière en jouet, un tractopelle … Mais tout cela se modifiera selon les envies ou les trouvailles ! Ils peuvent aussi aller chercher de l’eau au récupérateur d’eau de pluie qui se trouve un peu plus loin.

Et puis tous les éléments naturels qu’ils peuvent trouver autour d’eux : des fleurs, des pâquerettes, des cailloux … On observe en passant les vers de terre et les insectes bien sûr.

Pour la tenue, bottes obligatoires ! Pour aujourd’hui, vieux habits mais j’ai commandé des salopettes imperméables, on verra ce que ça donne !

Hier, le plaisir de la découverte était vraiment dans la patouille au sens le plus pur du terme !!! Mélanger des herbes avec de la boue, y enfoncer toutes sortes de choses …

Ouais … Avoir les mains pleines de boue, se salir en toute impunité et avec une grande jubilation !

Faire des pâtés, des traces de main, couper la terre …

Voilà un espace qui va faire naître de longs moments de plaisir et de découverte à l’extérieur et où l’imagination et les jeux libres seront maîtres ! De la terre, de l’eau, des bouts de bois, des cailloux, des herbes, des récipients, les meilleurs jouets pour les enfants !!!

Et pour finir, une chanson pas tout à fait politiquement correcte mais qu’on adore et qu’on a eue dans la tête toute la journée : la pâte à patouille du roi des papas !

(Ages au moment de l’activité : Firmin, 5 ans ; Noé, 8 ans)

Pour découvrir d’autres activités « nature », cliquez ici.

Des livres pour nos philosophes en herbe

Je vous avais parlé il y a quelques temps des ateliers philo que je faisais avec mes petits de maternelle, des moments riches d’échange qui aidaient les petits à se forger une pensée, une opinion, à écouter celle des autres, et à comprendre que parfois, il n’y a pas de réponse juste ou fausse à une question !

Le sujet est en ce moment d’actualité car sort un film intitulé « le cercle des petits philosophes » sur justement ces ateliers philo à l’école.

Je ne l’ai pas encore vu mais voici la bande annonce :

 

On en discutait donc sur les réseaux sociaux, et l’envie de faire ce genre d’atelier en famille se faisait sentir. Mais bon, avec un seul enfant, l’échange est vite limité ! Je voulais donc vous proposer des supports pour ces discussions philosophiques, des livres adaptés à différents âges.

Pour commencer, je trouve que pour les plus jeunes « les p’tits philosophes » que l’on trouve dans la revue Pomme d’Api sont parfaits !

A partir d’une question, les petits héros vont échanger, chacun ayant son opinion.

Les thèmes sont tout à fait adaptés aux petits.

Les différents personnages ont chacun leur personnalité, ce qui donne des avis variés : naïfs, plus raisonnés, tournés vers les autres ou plus égocentriques …

Ces petits dialogues sont simples, drôles et l’enfant peut s’identifier à tel ou tel personnage.

Il peut ensuite verbaliser sur pourquoi il est plus d’accord avec tel ou tel personnage, ou s’il pense autrement.

Une grande image termine souvent la petite BD pour permettre à l’enfant de s’exprimer .

Chez nous, nous n’avons que les revues mais on retrouve ces petits philosophes dans des livres regroupant leurs questionnements .

Une autre série pour les un petit peu plus grands (mais pas tant que ça ! ) chez Nathan : Philozenfants. on retrouve des thèmes très variés comme : savoir c’est quoi, le beau et l’art , la violence, le bien et le mal, la vie, moi c’est quoi, etc … Il y a aussi la même série mais pour les plus jeunes : les petits philozenfants  mais je ne les connais pas (par exemple : dis maman pourquoi j’existe).

On retrouve dans chaque livre 6 grands thèmes. Par exemple, pour savoir : comment sais-tu que l’univers existe, est-ce important de réfléchir , dois-tu tout savoir ,  à quoi sert l’imagination ?

Pour chaque question, 4 réponses possibles suivies de plusieurs oui mais, donc d’autres questions. Je trouve ça très bien, car la philo, c’est justement se poser des questions, et comprendre qu’il n’y a pas de réponses toutes faites.

Puis à la fin une petite réflexion sur la question, que l’on peut bien sûr discuter avec l’enfant, qui peut susciter d’autres questions ou désaccords ! Rien n’est figé.

Pour les sept ans et plus, des livres issus des rubriques d’Astrapi ( qui ont changé de titres parce que mes livres commencent à être anciens !) : les grandes questions philo 1 et 2

Là aussi, on part de nombreuses questions : faut-il toujours obéir ; faut-il toujours être gentil, comment savoir ce qui est vrai ou faux, est-ce que c’est grave de se tromper … etc ! Dans chaque livres, 30 questions sont abordées.

Je pense qu’avant de lire le texte, il est intéressant d’échanger avec son enfant, qu’il exprime d’abord sa pensée. Puis la double page vivante et avec une pointe d’humour va soulever d’autres aspects auxquels il n’aura pas pensé, apporter des opinions différentes … Il pourra au fur et à mesure de la lecture donner sa propre expérience (ah oui, moi aussi …) ou dire éventuellement son désaccord.

Ce qui est important, c’est de ne pas lui dire tu as raison ou tu as tort, mais de le laisser construire sa propre pensée.

Une autre série que j’aimais beaucoup mais qu’on ne trouve que d’occasion, aux éditions autrement, les petits albums de philosophie.  on retrouve comme thèmes le bonheur, la vérité, le beau, l’amour…

Dans ces livres, on suit la petite Ninon et ses questionnements au fil des pages dans sa vie quotidienne. Elle va échanger avec ses parents, ses amis, son frère, son voisin, sa maîtresse et même son chien ! Autant d’opinions qui peuvent être différentes ou se compléter.

Parfois, on lui raconte une histoire pour mieux lui faire découvrir une notion, et ici par exemple on lui explique le mythe de la caverne de Platon.

Ca se lit facilement comme une BD peut-être pour les un peu plus grands ( il est indiqué 8 ans sur le livre)

Dans une présentation un peu différente, voici le livre des grands contraires philosophiques. On trouve dans la même série :  le sens de la vie, c’est bien c’est mal, l’amour et l’amitié …

Il s’agit ici de présenter dans de grandes illustrations des oppositions philosophiques, l’image aidant à mieux comprendre cette notion et permettant d’échanger (toujours !). Ici, par exemple, sur la notion d’unité et de multiplicité (pas simple !). Une classe, c’est une unité mais composée de beaucoup d’éléments différents, les élèves ne sont pas tous identiques.

Ce qui peut aussi amener à parler de sciences !

Je trouve les images très belles et la réflexion intéressante mais souvent plus complexes que dans les autres ouvrages. Mais bien sûr, on peut discuter chacun à son niveau !

D’autres ouvrages que nous n’avons pas à la maison mais que nous avons déjà empruntés à la bibliothèque, très bien aussi.

La série « les goûters philo » de chez Milan  avec également des thèmes variés et de nombreux titres  : moi et les autres , les droits et les devoirs, la justice et l’injustice…

Et la série des petits Platons qui permettent plus d’aborder la pensée de grands philosophes célèbres : Socrate, Pascal, Kant …

Voilà, la liste n’est pas exhaustive mais elle vous donne déjà pas mal d’outils et de pistes pour philosopher avec vos enfants !

Pour découvrir d’autres livres que nous aimons, cliquez ici

Pour découvrir d’autres activités autour des apprentissages, cliquez là ! 

 

 

[Edit : Voici des suggestions des lecteurs du blog  :

  • Un livre pour animer des ateliers philo avec des outils à télécharger en cliquant ici

   

Merci pour le partage ! 🙂 ]

Echanges de livres!

Lison dévore des livres depuis son plus jeune âge ! Ses cadeaux de Noël ou d’anniversaire : des livres … Elle dévore les livres de ses grands frères, de la bibliothèque, du CDI … Elle regarde des videos de Youtubeuses qui conseillent des livres et sa liste s’allonge un peu plus chaque jour ! J’avais du mal à suivre quand elle me racontait l’histoire de ses multiples livres !

En février, elle m’a proposé un deal : une fois par mois, elle choisirait un de ses livres pour que je le lise, et en échange elle lirait un livre que je lui proposerai. Mais quelle excellente idée ma fille ! Le but étant, de son côté comme du mien, d’essayer de proposer des ouvrages variés et ensuite bien sûr d’en discuter.

Voici donc les livres de février, mars et avril proposés par Lison.

J’ai démarré par les petits orages de Marie Chartes, très beau livre sur l’amitié entre un jeune indien un peu étrange arrivant d’une réserve et un adolescent meurtri dans son coeur et dans sa chair après un accident de voiture dont il se sent responsable et qui a eu pour conséquence la paralysie de sa mère.

Dans un tout autre registre, Shades of magic de Victoria Schwab est un roman fantastique où les deux héros voyagent dans des Londres « parallèles » et où la magie peut être bien inquiétante.

Quant à Trouble vérité de E.Lockart qui est en cours de lecture, on suit une jeune fille dont le comportement ne cesse de nous surprendre. La construction du livre est étonnante car chapitre après chapitre, nous remontons le temps, comprenant mieux, peu à peu,  l’histoire de Jule.

Quant à moi, j’essaie d’être éclectique ! Je lui ai proposé un grand classique de la littérature romantique britannique, les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë, une histoire d’amour, de vengeance, de ressentiment, de haine … Bref, ce n’est pas du tiède ! Lison a mis un peu de temps à rentrer dans l’histoire mais je crois qu’ensuite elle a bien accroché, elle a même versé sa larme !

Dans un tout autre style, si par une nuit d’hiver un voyageur d’Italo Calvino. L’auteur s’amuse à faire tourner en bourrique le lecteur ! Le personnage principal va au cours du livre être amené à lire le début de dix histoires mais sans pouvoir en connaître la suite (la suite de son livre ne comporte que des pages blanches, on lui prend son livre, il le perd …). Nous découvrons donc plein d’histoires dont on a très envie de connaître la suite … mais frustration extrême, on n’a plus qu’à l’inventer ! Mais par contre en fil rouge, on suit bien l’histoire du personnage principal !

Et puis je lui ai passé un auteur que je dévorais à l’adolescence, Stephen King, avec ses histoires fantastiques terrifiantes … Et pour avoir plusieurs styles d’histoires, je lui ai proposé Brume qui est un recueil de nouvelles.

Je trouve que c’est vraiment un échange intéressant avec un ado, un enrichissement mutuel, une ouverture vers des horizons variés ! Là, en plus, l’idée venait d’elle, alors c’était vraiment nickel !!!

On doit pouvoir faire ça avec des enfants plus jeunes : ils nous font lire leur livre préféré, on leur propose un livre qu’on adorait quand on était enfant !

Age au moment de l’activité : Lison, 14 ans

Pour découvrir d’autres livres que nous avons aimés en famille, cliquez ici

C’est mardi gras !

Dimanche était une journée très attendue par Noé et Firmin : le Carnaval de Romans sur Isère !!! Comme nous revenions juste de vacances, ils ont vite réfléchi aux déguisements qu’ils souhaitaient et Noé a vite ressorti son Astrapi auquel il est abonné !

Il veut se déguiser en pharaon ! Plusieurs accessoires en carton sont à découper dans le magazine … Noé appelle vite son frère Baptiste à la rescousse ! Aide-moi à me déguiser en pharaon !

Bon, la base … le vêtement blanc… Baptiste ressort une petite djellaba rapportée de vacances. Un peu petite, mais avec un pantalon de judo et un sous pull blanc, ça fera l’affaire ! Il sort une ceinture de judo puis se souvient que nous avions récupéré une couverture desservie. Le doré sera parfait ! Il en emballe la ceinture. Puis il s’attaque à la couronne. On cherche un peu de carton d’emballage, découpage, collage, peinture en bleu, encore du doré de cette fameuse couverture… Les attributs du pharaon maintenant : le fléau est fait d’un bâton auquel sont accrochés des morceaux de raphia. Pour le sceptre, semblable à une crosse de berger, la partie métallique du centre accrochée également à un bâton. Le tout recouvert du même papier doré. Et pour finaliser le déguisement, les bijoux Astrapi ! Une paire de sandales (c’est mieux que les baskets pour un pharaon) , et voilà !

Firmin lui aussi a pris son idée dans l’Astrapi ! Je veux être un pirate ! Mais un pirate gentil.

Après avoir farfouillé dans les déguisements, et en avoir sorti foulard, chemise et mousquet, Firmin décrète aussi qu’un pirate , ça a des bottes alors il va chercher ses bottes de pluie ! On rajoute un crochet que l’on insère dans son attelle ! ( oui, parce que Firmin a eu la bonne idée d’avoir une fracture pendant les vacances …)

Puis  Baptiste s’est amusé avec le maquillage à lui faire la barbe, un oeil au beurre noir  …

… et des plaies un peu sanguinolentes avec son mélange secret à base de miel, de colorant alimentaire et de café je crois … Il est gentil ce pirate, mais il lui arrive de se battre quand même …

Un peu de maquillage aussi pour notre pharaon … et oui, le Khôl est utilisé dans l’Egypte antique !

Nos deux cocos jouent dans le jardin avant de partir au Carnaval ! Je vous explique la scène … Contrairement aux apparences, le pharaon et le pirate sont copains … (oui, je sais, il y a une faille spatio temporelle dans notre jardin …). Le pirate se retourne, menace le pharaon qui s’écrie : mais non, faut pas me tuer, on est copain !

Allez, direction Romans, c’est parti ! On se fraye une petite place pour voir le défilé …

Et voici que nous voyons arriver un goupe de belles danseuses égyptiennes et Cléopâtre sur son trône …

Et cette belle Cléopâtre a la gentillesse d’inviter mon petit pharaon à partager son trône !

Le voilà sérieux comme un pape … ou plutôt sérieux comme un pharaon pendant une bonne partie du défilé ! Mon petit pirate aurait bien aimé aussi être sur un char … mais il se console vite en lançant des confettis !

Puis on profite pleinement du spectacle avec différents groupes  dont ces jeunes au monocycle qui ont fortement impressionné les enfants !

De magnifiques faunes sur échasses !

Et de la musique, …

…des danses …

Jacquemart dansant avec un zèbre et une antilope !

Et bien sûr Carmentran au visage changeant chaque année, symbolisant tous les malheurs de l’année précédente, et qui est brûlé sur les boulevards à la fin du Carnaval  ! (avec un feu d’artifice qui effraie toujours autant mon Firmin … )

Toujours une belle journée ce Carnaval gai, bruyant et coloré !

Et puis aujourd’hui, c’est Mardi-Gras et Firmin pouvait venir déguisé à l’école ! Il a choisi en farfouillant dans le coffre de se déguiser en abeille ! On n’a pas retrouvé les ailes mais ce n’est pas grave, on en a bricolé rapidement en en découpant dans du papier à dessin ! Elle n’est pas trop mignonne cette petite abeille au regard coquin ???

(Ages au moment du Carnaval : Firmin, 5 ans  et Noé, 8 ans)

Pour découvrir des activités autour du Carnaval (ou d’autres moments de l’année), cliquez ici ! 

Et sur le thème de l’Egypte, les enfants avaient fabriqué une belle pyramide ! 

Une belle rencontre à la rivière

Ces jours-ci, il fait un temps superbe ! Le temps idéal pour aller faire un tour à la Galaure, notre rivière qui est à deux pas de chez nous. ( Je vous avais partagé le joli documentaire que Baptiste avait fait sur notre rivière).

Les enfants ont pris leur petit sac à trésors, c’est parti !

Quand soudain … maman, regarde !!! A deux pas de nous, se baladant tranquillement …

Un ragondin ! On l’a observé un très long moment entrer dans l’eau, nager, se diriger apparemment avec sa queue comme un gouvernail, faire une petite pause pour faire un brin de toilette, repartir en nageant beaucoup plus vite, … Un vrai régal ! Je vous laisse découvrir notre nouvel ami dans cette petite vidéo prise cet après midi !

Mais pendant cette balade, nous avons aussi bien évidemment fait des bateaux avec des bouts de bois, jeté des galets dans la rivière …

Ben oui, la pierre était grosse, ça éclabousse !

Nous avons joué dans les bans de sable … Eh, regardez ! Une trace ! Est-ce une trace de serpent se demande Noé ?

On opte plutôt pour un petit oiseau sautillant …

Un peu de land art ! Une montagne apparait …

Mais il y a aussi ces merveilleux galets de notre Galaure !

Regardez le mien !

De toutes les formes, de toutes les couleurs …

De quoi jouer, classer, observer …

Mais on observe aussi la nature qui se réveille … des pervenches, des arums …

Et ça, qu’est ce que c’est ?

On étrenne alors une nouvelle application conseillée par Papiluc : PlantNet.

Vous prenez une photo de la plante, du fruit, d’une feuille, d’une écorce, d’une fleur … Et l’application vous propose ce qui lui parait le plus probable, ainsi que quelques autres propositions. Il s’agit donc d’un noisetier !

Nous avons aussi appris que ces mini « pommes de pin » étaient les fruits de l’aulne (si je dis une bêtise, n’hésitez pas à me corriger en commentaire parce que je ne suis pas une bonne naturaliste …)

Nous avons aussi appris que non Noé, ce n’est pas une myrtille mais le fruit du lierre grimpant et que c’est hautement toxique !!!

Et voilà, on prend le chemin du retour tout en s’arrêtant encore régulièrement !

Au revoir notre belle Galaure, à bientôt !

Pour découvrir d’autres activités nature, cliquez ici ! 

Ages au moment de l’activité : Firmin, 5 ans, Noé, 8 ans. 

Un petit bateau qui nous entraîne dans une chasse au trésor !

Je voulais vous présenter aujourd’hui le joli documentaire qu’a réalisé Baptiste :

Mais je voulais aussi vous raconter l’histoire du tournage et ce qu’ont découvert Firmin et Noé grâce à ce projet !

Nous habitons tout près d’une jolie rivière sauvage, la Galaure.

Baptiste est maintenant en 1ère  L option cinéma. Pour le lycée, il devait faire un documentaire en lien avec la nature qui pouvait avoir un aspect contemplatif.

Toujours enthousiaste pour tout projet cinéma, il a choisi de faire un petit film sur notre rivière et a embarqué les deux petits dans son aventure !

Il a choisi comme fil conducteur de son film un petit bateau en papier qui voguerait sur notre Galaure.

Pour cela, il s’était fabriqué un drôle d’ustensile …

Cette raquette améliorée lui permettait de récupérer les nombreux petits bateaux en papier qu’il a posés sur la rivière. Ben oui, pas question de la polluer ! Et désolée si je vous ai déçus … ce n’est pas le même petit bateau qui parcourt toute la rivière dans le film …

Mais bon, une promenade avec un Baptiste qui filme n’est pas une promenade comme les autres et on reste souvent longtemps au même endroit le temps qu’il fasse ses différents plans !

Alors on admire le paysage …

On cueille des fleurs …

On lance des galets dans la rivière …

On essaie de faire flotter des bâtons plus ou moins longs …

On grimpe !

On s’invente des histoires et on est un peu comme Robinson Crusoe sur son île déserte.

Mais Baptiste enrôle aussi ses petits frères pour poser le bateau sur l’eau ou pour jouer un petit rôle dans le film !

Et voilà Baptiste courant partout pour chercher le meilleur endroit, le meilleur plan …

Poser le bateau, le récupérer …

Jouer sur la lumière, le mouvement ….

d’en bas …

D’en haut …

Et puis nous nous sommes baladés à différents endroits de notre rivière, et les enfants ont mieux compris que c’était la même rivière qui selon les endroits était plus ou moins petite ou plus ou moins grosse !

Nous sommes allés jusqu’à l’endroit où notre rivière se jette dans le Rhône, à Saint Vallier.

Une petite pause pendant que Baptiste filme des pêcheurs après leur avoir demandé l’autorisation bien-sûr !

Chercher le meilleur endroit ..

Jouer avec les reflets …

Et puis le soir qui arrive vite à cette saison , ce qui donne des plans de nuit et des lumières intéressantes !

Baptiste avait bien prévu son coup et on est arrivé au moment qu’il souhaitait !

Mais après avoir vu notre Galaure se jeter dans le Rhône, on s’est demandé où pouvait bien être sa source !

On a cherché sur des cartes, sur internet et nous sommes allés dans l’Isère dans le bois près de Roybon.

Une balade vraiment sympa et passionnante pour tout le monde ! Une vraie chasse au trésor !

Trouver un filet d’eau au milieu des feuilles mortes, le suivre, écarter les branches pour essayer de se frayer un chemin, jouer un peu , perdre sa trace, le retrouver !

Et arriver dans une zone en creux, une espèce de petite mare. On cherche autour, on ne trouve plus de trace de cours d’eau. On doit bien être à la source de la Galaure !

Une chouette aventure en famille, apprendre à regarder, à observer un plan, à comprendre le monde et comment une rivière voyage depuis sa source jusqu’au fleuve dans lequel elle se jette, et puis bien sûr on a regardé sur une carte comment le Rhône va jusqu’à la mer Méditerranée. L’image du petit bateau voguant les a aidés à imaginer ce voyage !

On a pu aussi observer deux petits ruisseaux se rejoignant pour grossir la Galaure !

Et puis bien sûr, Baptiste a voulu filmer notre beau Palais idéal du facteur Cheval ( un beau film sur sa vie de Nils Tavernier avec Jacques Gamblin et Laëtitia Casta va d’ailleurs sortir en janvier !!! ) puisque il est construit en bonne partie avec les galets de notre Galaure !

Et Firmin et Noé ne se font jamais prier pour jouer à cache cache dans le palais !

Un joli projet donc où Baptiste a pris beaucoup de plaisir à filmer notre rivière, qui nous a permis de passer de bons moments en famille et de comprendre mieux notre environnement proche et la vie d’une rivière !

Ages au moment de l’activité : Baptiste, 16 ans et demi, Noé, 8 ans, Firmin, 5 ans.

si vous voulez découvrir les autres films de Baptiste, cliquez ici

Si vous voulez découvrir d’autres activités Nature, cliquez là

Si vous voulez découvrir d’autres activités autour de la Géographie, cliquez là !