Archives pour la catégorie Fabriquer, créer

Participer à un projet artistique : Inside Out Project de JR

Baptiste, mon cinéaste en herbe, avait beaucoup apprécié ce film d’Agnès Varda et de l’artiste urbain JR, Visages Villages, où ce duo improbable, le jeune et grand artiste urbain et la petite cinéaste âgée de 90 ans maintenant avaient arpenté les routes de France pour photographier les habitants et les afficher sur les murs…

Et puis un jour, le libraire de notre village (oui, nous avons la chance d’avoir une super librairie dans notre village : le Baz’Art des Mots ) , notre libraire donc dit à Baptiste que l’artiste JR propose un projet participatif à grande échelle : Inside Out . Les participants envoient des portraits et il leur est renvoyé des impressions au format affiche à coller.

Notre libraire a donc proposé aux fidèles clients de sa librairie et plus généralement aux gens du village qui le souhaitaient (le boulanger, le facteur …) de se faire photographier pour ensuite couvrir sa librairie de portraits de gens du village ! Vous imaginez combien Baptiste était enthousiaste ! Consigne pour la photo  :  si possible faire un geste, une grimace, une tête pas trop neutre, quoi ! Dans la famille, Baptiste et Lison étaient partants ! (les petits trop jeunes, Rémi et moi, on n’y tenait pas et leur papa n’a pas réussi à se rendre disponible au moment des photos !)

Voici donc un beau portrait de Baptiste :

Et celui de Lison ! Bon, lorsqu’elle a réalisé que l’affiche serait aussi grande, ça lui a fait un peu drôle !

Voici donc les affiches arrivées à la librairie.

Et en plus, notre librairie qui connaît bien le goût de Baptiste pour le cinéma lui a proposé de filmer l’événement pour en faire un petit reportage. Il ne s’est bien sûr pas fait prier ! (Je vous montrerai son reportage quand il sera fini !)

Avec Rémi comme perchiste, c’était parti !

Les murs commencent à se remplir d’affiches !

Avez-vous retrouvé Baptiste et Lison ?

De chaque côté de la fenêtre, notre couple de libraires !

Et voilà une des façades …

… et l’autre !

Et voici notre librairie dans le village !

Pour vous donner une idée de son travail, voici deux autres oeuvres de l’artiste JR :

Une belle expérience !

[Edit : voici donc le petit documentaire de Baptiste sur cet événement :

 

(Ages au moment de l’activité : Baptiste, 16 ans, Lison, 13 ans, Rémi 17 ans)

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Multifamilles

Aujourd’hui, je vous ressors un autre petit trésor de jeu bien vintage puisqu’il date des années 60, également inspiré de la pédagogie Decroly, le jeu des multifamilles.

Il est constitué de six jeux de cartes différents :

Voici l’intégralité des cartes de deux des jeux. D’abord le petit mitron. Vous pouvez voir que les cartes se ressemblent beaucoup mais sont toutes différentes. Le petit mitron est habillé de bleu ou de blanc, il a une toque ou non sur la tête, il est accompagné ou non d’un petit chien et il porte une brioche, une pièce montée ou une coupe de glaces. Toutes les possibilités sont donc là :

Un autre des jeux de cartes, un peu plus compliqué car la position entre en jeu. : les imperméables peuvent être rouges ou bleus, il pleut ou non, les enfants se regardent ou se tournent le dos et le parapluie peut être à gauche, au milieu ou à droite.

L’enfant manipule dans un premier temps librement les cartes, il les regarde, peut les commenter avec l’adulte : oh là il y a un sapin, et là le bonhomme est grand …

Puis on peut lui proposer différents jeux. Le plus simple consiste à trier les cartes. Pour cela l’enfant choisit une caractéristique, ici le bonhomme a-t-il un balai ou non, puis il les trie en deux tas. Balai, pas balai …

Quant il a fini ses deux tas, il peut les disposer en deux lignes : en haut les avec balai, en bas les sans balai.

Les grands bonhommes ou les petits bonhommes…

… sapin ou pas sapin …

Pour chaque série, il y a une caractéristique qui se décline en trois possibilités. Ici, la forme du chapeau : chapeau melon, casquette ou chapeau haut de forme.

On peut faire de même avec chaque jeu : bleu ou blanc …

… enfants se tournant le dos ou se regardant …

On peut également proposer un autre jeu. On étale tout ou une partie des cartes d’un jeu. Un des joueurs sélectionne dans sa tête une carte mais sans la montrer. L’autre joueur essaie de deviner quelle est la carte en posant des questions : est-ce qu’il est habillé en bleu ? non ?Alors j’enlève les bleus . Et est-ce qu’il a un petit chien ? etc…

Pareil ici : Est-ce qu’il pleut ? oui ? J’enlève les cartes où il ne pleut pas, etc. On peut faire une version où l’on joue à au moins trois. L’un est le meneur de jeu et pense à une carte. On distribue les cartes aux autres. Le meneur énonce une à une les caractéristiques et les joueurs éliminent les mauvaises cartes. Le gagnant est celui qui trouve la bonne carte dans son jeu.

Autre façon de jouer : On pose une carte sur la table. Les joueurs doivent trouver dans les autres cartes une carte qui ne diffère que par une seule caractéristique. Par exemple, on pose la carte du haut (deux enfants bleus se tournant le dos, pas de pluie, parapluie à gauche). On doit trouver exactement la même à une seule caractéristique près : celle du dessous est bonne. En effet il ne pleut pas, les enfants se tournent le dos, le parapluie est à gauche, comme dans la première. La seule diffèrence est la couleur des imperméables.

ìci, la seule différence est la position du parapluie.

Et décidément, il y a plein de façons de jouer avec ces cartes ! Une autre possibilité : on choisit cette fois-ci deux caractéristiques . Par exemple ici, on ne regarde que la pluie et la couleur . Cela fait donc quatre tas : il pleut/ bleu, il pleut /rouge ; il ne pleut pas/bleu; il ne pleut pas /rouge. Et l’on ne s’occupe pas des autres éléments (parapluie, position des enfants). On obtient ainsi quatre familles.

De même ici : chien/toque ; pas chien/toque ; pas toque/chien ; pas toque/pas chien. On ne s’occupe ni de la couleur du vêtement ni de la nature du dessert.

On peut choisir de distribuer les cartes entre les joueurs et de laisser une pioche. Un joueur pose une carte au milieu en disant famille : toque/chien. Le suivant doit poser à côté une autre carte de la même famille (toque/chien), sinon il pioche … On continue jusqu’à ce que la famille soit complète puis on recommence en choisissant une autre famille.

Et encore un autre jeu : on place l’une après l’autre 4 cartes qui se « transforment » peu à peu, c’est à dire qu’un seul élément change entre deux cartes. Puis on place dessous les mêmes cartes en ne changeant qu’une seule et même chose. Ici, ce sont exactement les mêmes cartes sauf les couleurs des vêtements.

On peut ainsi placer toutes les cartes dans des tableaux de 4 cartes sur 6 en faisant attention à ne changer qu’un seul élément à chaque fois, verticalement et horizontalement, ce qui commence à être complexe! Regardez bien pour voir s’il n’y a pas d’erreur !

Pareil pour les petits mitrons !

Je pense qu’il y a encore moyen d’inventer d’autres jeux avec ces cartes !

Voici les autres cartes du jeu avec leurs caractéristiques : bonhomme petit ou grand, sapin ou non, balai ou non, forme du chapeau

Pour les poupées : noeud ou pas dans les cheveux, sac ou non, couleurs des vêtements (haut rose jupe verte ou l’inverse), forme des chaussures (bottes, chaussons, souliers)

Les moulins rouges, jaunes ou bleus, arbre ou non, chemin ou non et ailes du moulin à gauche ou à droite.

Et le jeu le plus complexe car il n’y a aucun élément en plus ou en moins : flamme jaune ou rouge, nappe à fleurs ou à carreaux, anse à gauche ou à droite, flamme à gauche, centrée ou à droite.

Voilà ce jeu de logique et d’observation, de tri et de classement très intéressant ! Et pour rester tout à fait dans l’esprit de la pédagogie Decroly, vous pouvez inventer sur le même principe d’autres cartes sur un thème qui correspond à un intérêt de l’enfant ou à un sujet qu’il découvre en ce moment.Et même encore mieux, vous pouvez l’aider à créer son propre jeu ! ( et avec l’ordinateur, c’est plus simple de changer la couleur ou de rajouter un élément). Et si vous avez d’autres idées de jeux avec les cartes, n’hésitez pas à venir nous les partager !

Si vous voulez découvrir d’autres activités autour de la pédagogie Decroly, cliquez ici

Si vous voulez découvrir d’autres activités mathématiques, cliquez là

Si vous voulez voir les autres jeux de société que nous aimons, cliquez là

 

Si vous voulez en savoir plus sur les pédagogies alternatives, vous pouvez vous procurer mon livre : le grand guide des pédagogies alternatives en cliquant ici!

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Fleur à l’épée

Voici le dernier de film de Baptiste : Fleur à l’épée.

Il a particulièrement soigné ses images, la lumière, la composition et je trouve ça très beau !

Pour faire ce film, Baptiste a profité d’un séjour de quelques jours dans une vieille maison familiale et des personnes qui y étaient présentes pour faire les acteurs !

La jeune fille de l’histoire

Le petit enfant maltraité

La dame riche

Le général

Le mendiant …

… et la mégère façon Thénardier…

On a fouillé dans les vieux habits présents dans la maison pour trouver les costumes mais il a fallu fabriquer un képi avec les moyens du bord !

Baptiste a confié le rôle de perchiste à différentes personnes!

Et lui était à tous les postes ! Il réglait la lumière …

Il soignait le cadrage…

Il était attentif au son …

Il dirigeait son équipe !

Il savait ce qu’il voulait ! Et pour une scène, on y passait plusieurs heures !!!

On a tourné dans plusieurs lieux : dans le village, ce qui était drôle car les gens s’arrêtaient pour regarder, posaient quelques questions !

Près du lavoir …

Dans le salon …

Dans le couloir …

Dans la bibliothèque …

Et pour chaque lieu, une demi journée de tournage environ !

Et Firmin qui, même s’il n’apparait pas dans ce film, ne nous lâchait pas et suivait ça très intéressé !

Et des petites pauses câlin ! parce que des fois, c’est long …

Et là, en plein montage ! Travailler le son, la lumière, la couleur, les effets spéciaux … C’est du boulot !!!

Voilà ! Il progresse, il progresse mon réalisateur en herbe !!!

(Age au moment du tournage : Baptiste, 15 ans et demi, Lison,13 ans, Noé, 7 ans et 5 mois, Firmin 4 ans et 5 mois)

Pour voir tous les autres films de Baptiste, cliquez ici

Et si vous voulez suivre son travail, n’hésitez pas à vous abonner à sa chaine you tube !
!

Si vous voulez en savoir plus sur les pédagogies alternatives, vous pouvez vous procurer mon livre : le grand guide des pédagogies alternatives en cliquant ici!

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Clous, laine, feutrine : bonne fête maman !

Ah que j’aime ce moment où mes petits m’offrent les yeux brillants les cadeaux qu’ils ont préparés avec tout leur amour à l’école  !

Noé a fabriqué un magnifique tableau en feutrine très touchant !!! Il a tracé les formes sur de la feutrine à l’aide d’un gabarit puis les a collées sur une feuille de papier bleu, elle-même collée sur un carré cartonné. J’adore !

Firmin, lui aussi, a fait du beau travail ! Après avoir peint un carré de contre plaqué,il a cloué lui-même (bon avec de l’aide, hein, je suppose !!!) des clous autour d’un coeur qui devait être dessiné au crayon à papier. Et puis il a passé son brin de laine à travers ces clous ! une petite fleur pour décorer, et il a écrit bonne fête maman en haut ! Quel boulot ! C’est magnifique !

Et les grands m’ont offert des livres ! Merci mes amours !

(Ages au moment de l’activité : Firmin, 4 ans et 5 mois ; Noé, 7 ans et 5 mois)

Pour découvrir d’autres idées pour la fête des mères, cliquez ici

Pour découvrir d’autres bricolages ou activités artistiques, cliquez là

 

Si vous voulez en savoir plus sur les pédagogies alternatives, vous pouvez vous procurer mon livre : le grand guide des pédagogies alternatives en cliquant ici!

May the force …

Avec un jour de retard, nous fêtons ici la journée Star Wars ! Pour ceux qui n’auraient pas suivi, Le 4 mai, qui se dit « May the forth » en anglais rappelle la réplique célèbre « May the force be with you ! » (Que la Force soit avec toi ! ). Et donc le 4 mai est la journée Star Wars pour les fans et autres geeks !

Ici, Star Wars occupe une place importante depuis maintenant 8 ans… Je vous explique, ce projet familial, c’est une longue histoire ! Quand les trois grands étaient petits, on fabriquait ensemble des cadeaux pour l’anniversaire de leur papa. On avait ainsi fait un jeu de l’oie (il faudra que je vous le présente, celui-ci !), un jeu de tarot avec les photos des enfants …

Un jour, j’ai vu à la télé le film de Michel Gondry « Soyez sympas rembobinez » dans lequel les héros, pour remplacer des films qui ont été effacés sur des cassettes videos, retournent eux mêmes les films (Sos Fantômes, le roi lion, 2001 l’odyssée de l’Espace, Robocop …) avec les moyens du bord ! C’est très drôle ! On dit que les films sont suédés.

Alors j’ai eu une petite idée pour l’anniversaire de leur papa, fan de Star Wars : faire faire aux enfants une version « suédée » de l’épisode 4 (le plus vieux) : déguisements de fortune (pas de vrai masque de Dark Vador par exemple, mais le masque de Batman à l’envers !) , décors bricolés rapidement,

effets spéciaux avec des jouets !

Et mes petits acteurs avaient à l’époque 9, 7 et 5 ans ! Et comme ils n’étaient que trois, ils faisaient plusieurs rôles au cours du film ! Mais le texte est l’ordre des scènes sont identiques (ou presque !) au film d’origine !

Grand succès auprès du papa ! Du coup, chaque année, on continue l’épisode 4, petit bout par petit bout ! On voit les enfants grandir année après année, les voix changer, muer,

les petits frères font leur apparition …

On voit des progrès dans le jeu des acteurs,


Baptiste prend peu à peu la place du réalisateur et fait ça beaucoup mieux que moi !

Il acquiert du matériel anniversaire après anniversaire, et le son devient bien meilleur, puis la lumière !

Il apprend à manier ses logiciels, utilise le fond vert,

Il progresse aussi dans les effets spéciaux et le sabre laser en papier crépon est remplacé par un sabre laser numérique !

Si vous voulez voir l’ensemble des films « Notre guerre des étoiles » (le dernier étant en haut de l’article) et voir grandir les loulous, vous pouvez aller sur la chaine You Tube de Baptiste !  Vous les trouverez ici ! (Et vous y trouverez aussi tous ses autres films 😉 )

Bon visionnage !

Archi-blocs

Je m’aperçois que je n’ai pas fait l’article que j’avais en tête depuis longtemps sur ces archi-blocs ! (et je précise, c’est pas sponsorisé, c’est le parrain de Firmin qui lui a offert ! )

De quoi s’agit-il ? D’un ensemble de blocs en carton de formes variées :

Sur chaque face, un décor différent : couleur unie, motifs géométriques colorés ou en noir et blanc, animaux, éléments architecturaux…

On peut regarder le motif de face comme cette tête de chien ou de côté pour voir dans l’angle les deux bottes d’un futur personnage.

Le tout est fourni avec un petit livret et quelques idées de modèles.

Noé et Firmin se sont donc bien sûr amusés dans un premier temps à reproduire les différents modèles du livret ! Ici, une fusée.

Mais ce qui est très sympa , c’est que sous le modèle, se trouvent des petites idées pour aller plus loin, pour transformer l’objet … Comme poursuivre la construction du pont par exemple.

Mais bien sûr, place à l’imagination ! Ce rond là peut être oeil, hublot ou lucarne.

L’enfant peut construire toutes sortes de châteaux, personnages, véhicules et se raconter des histoires !

Tout à l’heure, alors qu’il était en pleine construction d’un village avec toutes sortes de jeux, il est allé chercher la boîte d’archi-blocs …

… et hop ! Deux maisons de plus dans sa ville !

Il a utilisé en plus des archi-blocs le grand arc-en-ciel, des kaplas, un peu de Spielgaben qu’on ne voit pas sur la photo et la ville Caroch (contraction de carton et scotch ) fabriquée avec ses frères et soeur. Mais attention, si vous regardez bien, un tigre rode …

En avant les histoires ! (euh … non c’est le slogan d’un autre jeu, ça ! )

Age au moment de l’activité : Firmin, 4 ans et 4 mois

Pour découvrir d’autres jeux de construction, cliquez ici !

EnregistrerEnregistrer