Archives du mot-clé Histoire

100 grands personnages de l’Histoire : dessins ET photos

Il y a plus d’un an maintenant, Baptiste avait offert à Firmin ce livre : 100 grands personnages de l’Histoire


 

Et effectivement, Firmin avait beaucoup accroché, demandant à chaque page : »Et lui c’est qui ? », puis retenant petit à petit le nom de tous ces personnages …


Et puis peu à peu, il s’est intéressé à qui ils étaient :

Il appréciait apparemment beaucoup les illustrations de ces personnages, mais moi je trouvais dommage que l’enfant n’ait pas aussi la « vraie image » de cet homme ou de cette femme.

Alors, quand hier Firmin a ressorti ce livre qu’il n’avait pas regardé depuis longtemps, j’ai commencé à lui montrer sur l’ordinateur des photos de ces personnes …

Et puis finalement, j’ai imprimé les photos, et je les ai collées directement sur le livre, à côté de la grande illustration ! Firmin était vraiment super content !

Bon, pour les personnages plus anciens, j’ai bien sûr mis des reproductions de peintures ou sculptures, et quand ça devenait vraiment plus vieux et que l’on ne savait même pas exactement à quoi ressemblait la personne … et ben j’ai fait au mieux ! Pour Charlemagne par exemple, j’ai mis la photo d’une pièce d’or de l’époque avec un profil de Charlemagne, me disant qu’il y avait plus de chance que cela soit fidèle à l’original !

 

[Edit : une lectrice du blog me demande si par hasard je n’aurais pas les photos en fichier pdf ! Donc du coup, le voici (avec des photos trouvées à droite et à gauche sur google images). Cliquez sur ce lien :  photos ou peintures des 100 personnages    Si vous avez des doutes sur qui est qui (notamment pour les plus anciens), n’hésitez pas à me demander ! Mais ils sont dans l’ordre du livre (en commençant par la fin …) Juste attention à la page 8, je ne les ai pas mis dans le bon ordre : tout au milieu on trouve Diane de Poitiers puis  Elisabeth 1ère, Catherine de Medicis et François 1er ]

(Sur cette photo , je craque !!! Regardez les se donner la main en regardant le livre !!! )

Cela me fait penser à une anecdote de l’année dernière ! Firmin connaissait déjà bien son livre et donc Nefertiti.

Et un soir, il se mit à s’exclamer en regardant le dessin représentant Marge Simpson sur un verre à moutarde : « Oh !!! C’est Nefertiti ! » . On était mort de rire !!!

(Age au moment de l’activité : Firmin de 3 ans à 4 ans et 3 mois ; Noé, 7 ans et 3 mois)

Pour voir d’autres articles sur les livres, cliquez ici

Pour voir d’autres articles sur l’apprentissage de l’Histoire (et les apprentissages en général), cliquez là.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Tournage pendant l’anniversaire !

Samedi dernier, Noé avait invité quelques copains pour fêter ses 7 ans ! Bon, il a eu 7 ans en décembre, mais vous conviendrez que les week-ends de libres en décembre se font rares, alors on a décidé d’inviter les copains en janvier ! (Et ce sera samedi prochain pour Firmin, de décembre aussi ! )

Bref, je n’avais a priori pas prévu d’activités spécifiques, mais la veille de l’anniversaire on s’est dit avec Baptiste que ce serait sympa de faire un mini tournage express et de leur montrer le film dans la foulée !

Première étape, Baptiste avait installé un certain nombre de déguisements et accessoires et les enfants se sont amusés avec, en essayant plusieurs, faisant les fous ! Puis ils en ont choisi un plus particulièrement.

Ils ont ensuite décidé qui ils étaient, comment ils s’appelaient. Firmin, vêtu d’une veste de berger et d’un chapeau melon a décrété qu’il était Spiderman Dark Vador !!! Et nous avions aussi un « Mickey Mouche ! » Puis ils ont réfléchi avec l’aide de Baptiste où la scène pouvait se passer (dans un château), ce qui se passait : les gentils dansent , les méchants les attaquent, enlèvent les princesses, et les gentils princes les sauvent. Bon, on a vaguement essayé avec Baptiste de  voir si c’était vraiment obligatoire que ce soit les filles qui se fassent enlever et les garçons qui les délivrent, mais on n’avait pas vraiment le temps d’argumenter ! Alors va !

Puis Baptiste les a placés devant son fond vert, organisant ses petits scènes, dirigeant les acteurs, leur demandant au fur et à mesure ce qu’ils voulaient faire …

Un peu poltrons quand même les gentils princes (et le musicien Mickey Mouche avec son harmonica) qui se cachent !

Mais le gentil  va s’attaquer aux méchants ! On tourne les scènes assez vite, sans les faire refaire 36 fois aux enfants qui en auraient vite eu marre je pense !!! Là ils sont dans le jeu et rigolent bien !

Un des enfants n’avaient pas envie de se déguiser ni de jouer devant la caméra, mais il a été un très bon apprenti réalisateur, observant attentivement tous les faits et gestes de Baptiste !

Et puis goûter, jeu dehors et pendant ce temps Baptiste s’active au montage ! Trouver des musiques, des bruitages, des décors… Vite, les parents sont bientôt là et il voudrait montrer aux enfants et à leurs parents une première version du film ! Un drôle de challenge  amusant !

Et quand les enfants reviennent, ils voient que ce n’est plus devant un tissu vert qu’ils dansent, mais dans la salle de bal du château !      C’est magique !

Notre Mickey Mouche à l’harmonica les fait danser !

Les méchants qui arrivent …

nos preux chevaliers planqués dans un couloir !

Le musicien a la bonne idée de souffler très fort dans son harmonica ! Les méchants et les princesses se bouchent les oreilles et les gentils peuvent intervenir !

Et c’est la fête au château pour célébrer la victoire !!!

Je ne vous montre pas le petit film car c’est trop compliqué pour moi de cacher les visages des copains de Noé dans la vidéo !

Je pense que les enfants se sont bien amusés et j’essaierai d’envoyer par mail aux parents et aux enfants le petit film en souvenir de cette journée !

(Ages au moment de l’activité : Baptiste, 15 ans, Noé et ses copains, 7 ans, Firmin, 4 ans)

Pour voir des films de Baptiste, cliquez ici ! 

Collaboration entre frères !

Noé avait inventé une histoire abracadabrante et l’avait racontée à Baptiste. Ils ont alors décidé tous les deux d’en faire un petit film !

Cela donne l’histoire de Sucette où l’on croise Batman,  Macron, des pingouins et James Bond … entre autres ! Et avec la participation également de Firmin !

Si vous n’arrivez pas à comprendre tout ce que dit Noé, n’hésitez pas à cliquer sur les sous-titres !

J’ai beaucoup aimé les voir collaborer pour créer quelque chose ensemble !

(Ages au moment de l’activité : Noé, 7 ans ; Baptiste, 15 ans et demi)

Pour découvrir les autres films de Baptiste, cliquez là 

Le livre des siècles de Charlotte Mason

Je me suis intéressée à une autre pédagogue, Charlotte Mason, anglaise née environ 30 ans avant Maria Montessori pour vous la situer, qui pensait que les enfants devaient s’instruire en lisant des livres passionnants (les « living books »).

Elle utilisait aussi un outil qu’elle appelait le livre des  siècles (century book) et que je vais vous présenter dans cet article ! (si le truc noir que Baptiste porte sur son tee shirt vous intrigue, il s’agit du harnais pour porter son saxo 😉 Fin de la parenthèse !)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le livre des siècles, donc, se présente sous forme de cahier ou de classeur comprenant une frise chronologique. J’ai choisi d’utiliser une page pour 50 ans (une double page donc pour 100 ans, si vous suivez bien !). Le plus important, c’est de garder toujours la même échelle, et de ne pas mettre plus de place pour le XXème siècle parce qu’il y a plein de trucs à mettre et 500 ans dans une page parce qu’en -2500 on a pas grand chose !

fullsizerender

Ensuite, le principe n’est pas de remplir pour remplir, de prendre un bouquin d’Histoire et de recopier les grandes dates car ça n’aurait pas beaucoup d’intérêt. Le but est plutôt que lorsqu’on visite une ville, quand on lit un roman historique,  lors d’une discussion, dans un film … on situe un événement, un personnage historique, une invention, un film, un monument … dans la chronologie.

fullsizerender-2

Ainsi on marque l’année , on colle une photo que l’on cherche sur internet ou que nous avons prise ou on dessine. On note aussi les dates de naissance de chacun ! On voit ci-dessous que Noé a dessiné un château (imaginaire !) pour représenter la construction du château de notre village (dont il ne reste presque plus rien. Du château, pas du village !). Pour Charlotte Mason, le livre des siècles est un outil complètement personnel à partir de 9 ans environ. Avant, on peut en réaliser un familial. Nous, on a choisi de n’en faire qu’un auquel tout le monde participe au gré de ses envies et selon l’occasion ! Et puis pour nous c’est un outil plaisir, on n’est pas dans une démarche « scolaire ». Parfois, on le prend avec Noé, on réfléchit à nos dernières découvertes ou discussions, et on choisit de rajouter tel ou tel élément.

Et puis Noé me demandait : C’est le Moyen Age là ? Alors j’ai décidé de rajouter un petit repère de couleur : une bande en bas de la page que je coloriais selon la période.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai rajouté au début du classe une petite frise pour se repérer . La photo n’est pas bonne, mais la Préhistoire est en marron, l’Antiquité en gris, le Moyen Age en rouge, les Temps Modernes en bleu et l’époque contemporaine en violet.

fullsizerender-5

Alors bien sûr il y a de nombreuses pages encore blanches, notamment pour l’Antiquité, mais je pense que l’on se rend bien compte de la durée de cette période en tournant toutes ces pages , alors qu’à la fin beaucoup d’événements se trouvent sur la même page ! Et l’on voit bien qu’il faut tourner pas mal de pages avant de trouver les grecs, Bouddha, Jésus …

fullsizerender-3

Et puis bien sûr s’est posé le problème de la Préhistoire… On a collé l’événement qui sépare la Préhistoire de l’Antiquité (l’invention de l’écriture), on  mis quelques pages de la fin de la Préhistoire mais on s’est rendu compte qu’il faudrait de nombreuses pages avant d’arriver aux grottes de Lascaux ! Alors la découverte du feu, et plus encore Lucy ! Il nous faudrait … plein de classeurs ! Nous n’avons pas encore résolu la question ! Mais ça intrigue beaucoup Noé !

fullsizerender-4

Alors de temps en temps, l’un ou l’autre prend le classeur, le feuillette, regarde ce qu’a rajouté l’autre, on en discute, on le montre à grand-père … Au fur et à mesure, des choses se fixent … On fait des corrélations entre les événements : le château de notre village a été construit en même temps que le début de la Tour de Pise ! Et Notre palais idéal a été commencé environ 10 ans avant la Tour Eiffel !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

(Ages au moment de l’activité : Noé, 6 ans et 1 mois ; Lison, 11 ans et 11 mois : Baptiste, 14 ans 7 mois)

Pour voir d’activités en lien avec l’Histoire et les apprentissages, cliquez ici

Pour voir d’autres articles parlant de Charlotte Mason, cliquez là !

 

Faire un dessin et inventer une histoire

Noé est allé chercher dans ses pots à trésor une petite boucle de ceinture puis l’a collée sur une feuille. ensuite il est allé chercher ses feutres, a dessiné un personnage et enfin a complété le dessin. J’aie bien son « Barbe verte » !

Le lendemain, je lui ai demandé comment s’appelait son personnage. Après plusieurs essais, il l’a nommé « Raklass » puis il a inventé l’histoire de Raklass que j’ai prise en dictée (je notais à mesure qu’il parlait).

    « C’est Raklass qui habite dans un immeuble mais sa porte est plus petite que lui ! Il ne peut que rentrer à quatre pattes. Et il y avait un immeuble juste à côté de chez lui qui s’est écroulé et il y avait des morceaux de l’immeuble qui étaient allés dans son jardin. Il y en avait beaucoup trop et il y passait des heures et des heures, il nettoyait même la nuit. Et un jour, il n’y avait plus de nuit, plus de jour, plus d’après-midi, plus de midi … Tous les gens avaient regardé le ciel : rien. Le ciel s’est cassé. Et tout à coup, l’immeuble se refait tout seul; la nuit, le jour, l’après-midi, tout était revenu ! Et tous les gens regardaient le ciel : « Whaou, c’est déjà la nuit ! » parce que pendant qu’il y avait rien, pendant que le ciel était vide, le matin, le jour et l’après-midi avaient passé. Fin de l’histoire. » 

J’ai trouvé intéressant de voir qu’il intégrait certaines caractéristiques de son dessin dans son histoire et qu’il ait remarqué que c’était illogique que la porte de sa maison soit plus petite que son bonhomme ! C’est aussi intéressant de voir qu’il a intégré dans son histoire un fait réel, à savoir l’immeuble écroulé puisqu’un immeuble près de chez sa mamie s’est effectivement écroulé e que ça l’a marqué. La notion de durée aussi puisque quand on est retourné chez sa mamie quelques jours après la catastrophe, la route était toujours coupée. Mais ensuite, la pensée magique de l’enfant : hop, tout redevient normal, comme par magie ! Les problèmes disparaissent comme ils sont venus !

C’est toujours intéressant de faire parler un enfant sur son dessin, s’il le souhaite ! Il observe plus attentivement ce qu’il a dessiné, fait marcher son imagination, crée une histoire, exprime des choses plus ou moins enfouies.

Et par la suite, on peut continuer et proposer à l’enfant d’en faire autre chose ! Une BD, une peinture tenant compte de tout ce qu’il a inventé en plus et qu’il n’y avait pas dans le dessin d’origine, un film (d’animation ou non)

(Age au moment de l’activité : Noé, 5 ans et demi)

Pour découvrir d’autres activités pour inventer des histoires, cliquez ici !

Inventer des histoires avec les story cubes

Aujourd’hui, je voulais vous présenter un petit jeu sympa pour inventer des histoires : Story cubes. (je vous avais déjà présenté dans le même genre : il était une fois …)

P1060091De quoi s’agit-il ? D’une petite boîte contenant 9 dés, sur chaque dé un petit dessin. Il existe des recharges avec des dés « action », des dés sur le thème de la magie, …

Comment on y joue ? Ben, pas vraiment de règles en fait ! Avec Noé, on a commencé par lancer 3 dés.

P1060051

Une tortue, une serrure, une abeille … On a décidé qu’il racontait le début avec le premier dé, moi le milieu avec le deuxième et qu’il finissait avec le dernier.

P1060052

Voici notre mini histoire : « La tortue se promena. Soudain elle vit une petite maison. Elle voulut rentrer dans la maison mais il y avait une grosse serrure sur la porte. L’abeille a vu la même maison que la tortue a vue. Elle a essayé de passer à l’intérieur de la serrure mais la tortue, elle était trop grosse ! Et les gens qui étaient dans la maison ont tué l’abeille !  »

Fin définitive de mon Noé !!!

Et puis Lison s’est approchée, intéressée : c’est quoi ? J’peux jouer ?

P1060056

Alors on a commencé avec trois dés, comme avec Noé, mais l’histoire était en plein suspense alors on a lancé un autre dé, continué l’histoire, puis un autre … jusqu’à avoir lancé les 9 dés !

P1060058

Voici notre histoire à trois voix :

« Il était une fois une ado qui téléphonait à son petit ami. Ils se donnèrent rendez-vous au cinéma. Ils entrèrent dans le cinéma mais il était hanté !!! Ils ont vu une ombre, mais il n’y avait personne qui faisait l’ombre. Et cette ombre les suivait ! Ils coururent à l’intérieur du cinéma, mais il n’y avait personne à part plein d’ombres qui bougeaient. Ils s’enfermèrent dans les toilettes et passèrent par la fenêtre. Ils prirent leur voiture et ils rentrèrent dans l’immeuble du garçon. Alors celui-ci avoua à son amoureuse qu’il pouvait communiquer avec les esprits. Il avait construit un pont magique permettant d’aller dans le monde des morts. Ils allèrent sur ce pont et ils virent un poisson qui parlait. Il vivait ici depuis des siècles et des siècles. Les deux jeunes étaient tristes parce qu’il était hyper vieux et qu’il allait bientôt mourir. Il leur dit : « s’il vous plaît, rendez-vous au pied d’un arc-en-ciel et vous y trouverez une herbe bleue qui me sauvera et sauvera aussi nos deux mondes. Ils allèrent au pied de l’arc-en-ciel mais comme c’était loin et très long, ils s’amusaient à jouer au foot avec un caillou. La pierre dit : « Mais vous m’énervez, vous me faites mal, là ! Depuis quand on donne des coups de pied aux gens pour s’amuser ! Pour vous faire pardonner, je vais vous donner une quête. Si vous ne la faites pas, je vous tuerai vous et votre monde. Vous devez aller chercher la plante de l’immortalité. Mais il n’y en a qu’une, elle est bleue et se trouve au pied d’une arc-en-ciel.  » Ils ont trouvé la plante et ils l’ont cueillie. Ils l’ont donnée au poisson pour le guérir. Ils « voyèrent »  alors un vampire qui venait du monde des morts. « Je viens de la part de la monstrueuse pierre, qui est la reine du monde des morts. Vous avez désobéi, je vais détruire votre monde. » Mais le poisson était guéri grâce aux deux jeunes. Ils avait retrouvé tous ses pouvoirs. « Bravo, vous avez sauvé le grand mage Abstouclac !  » Et le poisson se transforma en un gigantesque magicien. « Je suis bien plus puissant que la monstrueuse pierre. Grace à mon aimant magique, je vais aspirer tout le mal et l’enfermer dans une fiole que l’on enterrera au plus profond de la Terre ! »

On s’est bien amusé !!!

Différentes pistes pour jouer avec les story cubes :

– Varier le nombre de dés lancés pour varier la difficulté

– lancer tous les dés d’un coup et inventer une histoire (seul ou à plusieurs). On peut décider de choisir l’ordre des dés ou d’avoir un ordre imposé.

– lancer les dés un par un et inventer l’histoire à mesure

– le joueur peut inventer seul l’histoire à partir des dés où on peut inventer une histoire en collaboration, chacun à son tour un dé, comme nous avons fait

– Lancer les 9 dés : les trois premiers décriront la situation de départ, les trois suivants les péripéties et les trois derniers la fin

– A plusieurs, chacun lance deux dés et se fabrique un personnage avec un superpouvoir. Puis on relance les dés et on commence une histoire avec ces personnages

– Avant de lancer les dés, décider que l’on fera un conte de fées, une histoire qui fait peur, une enquête, ou une histoire mettant en scène des gens de notre entourage

– illustrer l’histoire inventée, en faire un petit livre  ou faire un petit film d’animation à partir d’elle

– On peut aussi lancer quelques dés, chacun fait un dessin inspiré par les dés puis raconte une histoire à partir de son dessin (Merci Cérina pour l’idée 😉 )

– lancer quelques dés et s’amuser à jouer à la voyante et à prédire l’avenir de l’autre

Et puis à vous de trouver encore d’autres variantes ! Tout est possible !

(Ages au moment de l’activité : Noé, 5 ans et 4 mois ; Lison, 11 ans et 3 mois)

Pour découvrir les autres jeux dont je vous ai déjà parlé, cliquez ici !

Pour découvrir d’autres activités pour inventer des histoires, cliquez ici !