Archives du mot-clé Reggio

On invente des histoires !

Tout à l’heure, pendant le cours de clarinette de Noé, nous nous sommes promenés avec Firmin, admirant les coquelicots, jouant avec un bout de bois …

Et puis on a eu envie, Firmin et moi ( je ne saurais pas dire lequel en premier !) de s’inventer des histoires ! J’ai pensé à Gianni Rodari, auteur jeunesse italien mais aussi grand ami et collaborateur de Loris Malaguzzi dans les écoles Reggio et à sa grammaire de l’imagination dont je vous ai déjà parlé. J’ai donc choisi Firmin comme principal protagoniste de nos histoires pour lui faire vivre de folles aventures ! Et puis nous avons inventé ces histoires à deux … Je racontai un peu … Je l’interrogeai régulièrement : et là soudain … qu’est-ce qui se passe à ton avis ? Et là qu’est ce qu’il fait ? 

Notre histoire de Firmin dans l’espace avançait … Quand les idées se tarissaient je rajoutais un événement imprévu qui le faisait sourire, une rencontre … Ces histoires à deux nous ont beaucoup amusés ! Après un voyage en fusée, Firmin commença un voyage autour du monde : il voulait faire un tour en dromadaire mais l’avion les a conduits au pôle Nord … Après un peu de patin à glace, ils sont repartis, ont visité les pyramides d’Egypte, ont traversé le désert en dormant dans des tentes berbères et en faisant des parties de cache cache dans les dunes … puis sont partis en Inde voir les éléphants et la fête des couleurs et puis … ben c’était l’heure de récupérer Noé !

Mais, ce que j’ai trouvé super, c’est que Firmin s’est mis à raconter nos histoires à son frère Noé!  Et puis il faisait quelques variantes : « non mais ça c’est moi qui l’ai rajouté !  » Partage, réinvestissement, mémorisation, imagination, vocabulaire, structure d’un récit, lien avec des connaissances et expériences passées…  il était riche notre petit jeu d’invention improvisé !

Et  Noé s’est mis lui aussi à inventer sa propre histoire ! Le trajet en voiture a été animé !

Ages au moment de l’activité : Firmin, 5 ans ; Noé, 8 ans

Pour découvrir d’autres jeux d’imagination autour des histoires, cliquez ici

 

 

L’art contemporain, ça donne plein d’idées !

Pendant ces vacances, nous avons passé quelques jours à Bordeaux et nous avons notamment visité le CAPC qui est le musée d’art contemporain de la ville. C’est un ancien entrepôt réaménagé ce qui lui fournit un espace superbe !

Nous avons commencé par l’expo Takako Saito et nous sommes tombés sous le charme ! Tout d’abord, nous avons découvert qu’elle proposait un art participatif et que nous pouvions manipuler un certain nombre de ses oeuvres, ce qui est quand même royal et encore plus quand on a des enfants ! Nous pouvions donc jouer avec ses sculptures en introduisant des petites billes et en regardant pour où elles sortaient !

Des oeuvres/jouets, quel plaisir ! on a bien aimé ses petites échelles tordues que l’on voit sur le mur derrière, et que l’on peut s’amuser à essayer de construire avec les enfants en prenant des bâtons aux différentes formes.

Et puis on est rentré dans cette salle ! « Oh des loose parts ! » nous sommes-nous tous exclamés ! En pleine pédagogie Reggio ! Nous n’avons pas eu la chance d’être là au moment de la présence de l’artiste pour pouvoir faire ses ateliers mais on était heureux de voir tout ça !

Apparemment, elle propose de faire sa petite installation en disposant ou piquant des éléments sur une barquette ou  comme on veut !

Allez, je vous liste ce que je peux y voir et qui peut nous donner des idées pour étoffer nos loose parts : pommes de pin, cailloux, galets avec des lettres, feuilles mortes, pelures d’oignons ou d’ail, végétaux séchés en tous genres, noyaux de cerises, pêche, abricot, dattes … , cylindres de carton coupés en deux, cures dents, piques, coquillages, dés, petits bouts de bois, graines, peaux d’avocats, de kiwis ou d’oranges séchées coupées en deux (ce qui fait de petites coupelles), filtres à café, peaux de litchis, coquilles de pistaches, gousses de cacahuètes, fleurs séchées, graines de pissenlit, morceaux de verre poli, bouts de carton ondulé, écorces, plumes, épines de sapin … La liste est bien sûr infinie ! Mais j’y ai trouvé de nouvelles idées auxquelles je n’avais pas pensé !

Et puis dans la salle suivante, nous voyons des oeuvres avec à côté une main dessinée … Mais oui ! Là encore c’est à nous de jouer ! 

Il s’agit d’un grand panneau rectangle aimanté auquel on peut rajouter d’autres longues formes allongées noires pour déstructurer le tableau (ou non !) et toutes sortes d’éléments métalliques !

Les enfants s’en sont donnés à coeur joie ! Bon, le tableau était un peu haut alors Noé a joué le rôle de chef de chantier : il donnait les ordres et Baptiste exécutait ! Mets les chaînes bien droites ! Et celle-là, enroule-la comme un escargot, ici,  etc …

Et ma foi, j’ai beaucoup aimé leur composition !

Tadam !

La même chose, objets aimantés mais sur des tableaux d’autres formes.

Je pense que ça aussi c’est faisable, ne serait-ce que sur le frigo … des idées d’objets métalliques : des chaînes de différentes longueurs, couleurs, formes de maillons, plus ou moins fines ; des couvercles de boîtes de conserve, des petites boîtes de conserve, des moules métalliques, des fils électriques ou fils de fer, des je sais pas comment ça s’appelle pour fermer des sachets, des éponges/boules à récurer, des morceaux de grillage, des morceaux de tôles, des rails, des petites râpes, des charnières, ressorts, petites pièces de monnaie, trombones, vis … là encore la liste peut être longue ! Et puis n’importe quel petit objet auquel on colle des aimants bien sûr.

Les enfants, se sont aussi beaucoup amusés avec ces cubes ( ou autres solides moins réguliers)  jaunes et noirs où ,là encore, tout était aimanté.

Ils pouvaient les disposer comme ils voulaient et y ont passé un long moment !

Là, il s’agit de l’installation de l’artiste elle-même .

Et puis on a pu observer toutes sortes d’oeuvres qui là aussi donnent des idées ! Des suspensions d’assemblages papiers/perles…

De petites boîtes accrochées au mur pour se « raconter des histoires » avec de vieilles photos, des lettres, des éléments naturels, des jouets …

Et,  de même, de petites boîtes en bois dans lesquelles on peut coller ou installer des objets. Les boîtes ,avec les enfants, cela peut toujours faire des activités très riches ! Ils peuvent y coller par exemple des objets pour symboliser des choses importantes pour eux (représentant des personnes, des activités qu’ils aiment faire, des endroits où ils aiment aller, des choses qu’ils trouvent belles …). Cela peut être aussi des boîtes à trésors …

On a trouvé aussi dans le musée ( mais pas dans l’expo Saito cette fois) cette video inspirante je trouve ! Un enfant dessine dans le dos de sa mère qui elle-même essaie de reproduire le dessin de son fils d’après ce qu’elle ressent ! Bon, on peut le faire habillés et avec un stylo bouché dans le dos si l’on préfère 😉

Quelques autres oeuvres que nous avons trouvées délicates, belles, drôles ou intrigantes !

Ce musée était décidément très riche puisqu’il y avait aussi une partie architecture, qui a notamment beaucoup plu à Noé toujours fan de cartes et de plans !

 

Nous aimons beaucoup visiter les musées d’art contemporain ! On est surpris, choqué, amusé, touché, ou pas du tout … En tout cas, cela ne laisse pas indifférent et permet à chacun d’exprimer son ressenti en essayant d’argumenter et d’aller un peu plus loin que : « c’est nul…  » ou « c’est trop beau ! ». Et cet art, beaucoup plus que la peinture plus classique, donne envie de faire ! Ah oui, moi aussi je pourrais … assembler, installer, coller, accumuler … Presque chaque oeuvre peut inspirer ou donner une idée, en recopiant, adaptant ou comme point de départ à quelque chose de plus personnel !

Ages au moment des activités : Firmin, 5 ans ; Noé, 8 ans ; Lison, 14 ans ; Baptiste, 16 ans !

Pour découvrir d’autres articles sur la découverte de l’art, cliquez ici

Pour découvrir d’autres idées et techniques artistiques, cliquez là.

Faire un plan pour se souvenir …

C’est quoi ce bazar dans le salon ? Mais non, vous n’y connaissez rien, ce n’est pas du bazar … c’est une cabane construite avec soin et passion par Firmin ! Et oui, les projets cabanes reviennent régulièrement à la maison !

Avec des coins pour manger !

Chaises, tables, tabourets, couvertures, tapis, cartons, coussins et autres tissus … Tout y passe ! Et c’est très structuré dans la tête de Firmin ! « J’ai mis une grande couverture, comme ça ça fera un mur. Aussi, j’ai mis un rideau, c’est pour le rideau du spectacle. On passe sous la chaise blanche et c’est l’entrée. On rentre dans la cabane et on passe sous la grande table qui est sous la couverture.  » Bref, il était très fier de ses cabanes !

Mais, car il y a toujours des mais … Voilà que j’ai la mauvaise idée de lui demander de temps en temps de ranger ses cabanes … Drame ! Mais tu la referas une autre fois ! « Mais je m’en souviendrai paaaaas !  » Je lui ai alors proposé de dessiner sa cabane pour s’en souvenir …

Et voici donc le premier plan de Firmin ! Alors vous et moi on a du mal à s’y retrouver … Mais c’était très clair pour Firmin ! « Là c’est le grenier avec la table, là c’est les toilettes avec l’autre table et le bol …  » etc ! C’est très important d’apprendre à représenter du 3D en 2D, mais ce n’est pas facile ! Mais ici, ce n’est pas un simple exercice mais une nécessité profonde avec beaucoup d’affectif ! Et qui a une utilité :  le plan comme mémoire de ce qui a été fait.

Dans une école Reggio, il y avait eu à peu près le même processus. Quelques enfants avaient construit une tour dont ils étaient très fiers. Puis ils en avaient fait le plan, non pas ici pour s’en souvenir, mais pour que d’autres puissent faire la même tour qu’eux ! Il y a ici une idée de transmission par l’écrit, par le plan.

Je vous avais déjà parlé de l’amour de Noé pour les plans ! Des plans qu’il suit lors des sorties, des plans sortis de son imagination , des plans pour représenter des villes faites avec des jeux de construction, des plans qui au contraire servent à préparer une construction

Dessiner une tour que l’on a faite ou simplement des formes que l’on a disposées par terre, essayer de représenter avec des kaplas un monument célèbre dont on a la photo … De bonnes activités pour passer du volume au plan et inversement !

On vous parle aussi de ces sujets (et de bien d’autres !) dans notre livre compter et calculer !

Age au moment de l’activité : Firmin, 4 ans et demi

Activités créatives

Ces derniers jours ont été créatifs dans la famille, notamment sous l’impulsion de Baptiste

Il a sorti les pastels à l’huile pour réaliser un dessin autour des quatre éléments.

Puis il a proposé à ceux qui voulaient une petite séance familiale sur le thème : « s’envoler »

De jolies productions même si l’oiseau-ballon est resté inachevé

Et puis nous avons refait le tri et rangement de nos loose parts (en voilà une partie).

Ce qui bien sûr a renouvelé l’envie de les utiliser !

Sur miroir pour Firmin

Et construction  avec pistolet à colle pour Baptiste

Et puis, quand je suis revenue de courses, j’ai découvert ce drôle d’oiseau que Noé et Firmin avaient réalisé avec Baptiste ! Loose parts et peinture !

Baptiste a aussi sorti la cire à modeler, très utilisée en pédagogie Steiner.

Il a réalisé un beau bateau viking en pleine tempête !

Noé s’est alors installé près de lui pour fabriquer un coeur !

Nous avons également sur demande des enfants réalisé une petite séance de jeu de peindre en famille

On dispose nos 18 pots de peinture, les verres d’eau, les pinceaux et c’est parti !

On se laisse porter par la trace …

Nous nous sommes aussi amusés à créer nos costumes pour la fête du village puisque nous participons au défilé de chars, cette année sur le thème des événements de l’année ! Le nôtre, celui de l’association de l’Arche, représente les anniversaires.

Puisque le char sera un gros gâteau d’anniversaire, nous devenons donc cadeaux, bougies … Lison se fabrique un chignon avec des bougies d’anniversaire et des bracelets de ballons !

Une jolie fête !

(Ages au moments des activités : Firmin, 4 ans et 8 mois ; Noé 7 ans et 8 mois ; Lison 13 ans et demi, Baptiste 16 ans)

Pour découvrir d’autres activités artistiques ou bricolages, cliquez ici 

Apprendre avec les pédagogies alternatives : une nouvelle collection !!!

Oui ! Il s’agit bien d’une nouvelle collection qui commence !

Après le grand guide des pédagogies alternatives qui apparemment vous plaît beaucoup, nous avons écrit avec ma co-autrice Madeleine Deny deux nouveaux petits guides :

Lire et écrire , apprendre avec les pédagogies alternatives

Compter et calculer, apprendre avec les pédagogies alternatives.

En restant dans la lignée du grand guide, nous sommes allées voir dans de nombreuses pédagogies (Montessori bien sûr, mais aussi Freinet, Decroly, Reggio, Steiner, John Holt et bien d’autres) ce qui était proposé pour ces divers apprentissages. Vous y verrez donc à la fois des aspects théoriques assortis de multiples activités très concrètes pour accompagner les enfants dans leurs découvertes ! Et puis vous retrouverez des dialogues entre Madeleine et moi qui permettent d’aborder d’autres points et de partager nos expériences !

La bonne nouvelle, c’est que « Lire et écrire » sort très très bientôt, dans une dizaine de jours à peine !

Alors n’hésitez pas à le commander chez votre libraire préféré ( vive les librairies indépendantes !) mais si vous préférez, vous pouvez précommander « Lire et écrire » par exemple en cliquant ici !

« Compter et calculer » le suivra de près et vous pourrez l’avoir courant juillet ( à précommander par exemple en cliquant ici ).

Et puis bien sûr, si vous n’avez pas encore lu le grand guide des pédagogies alternatives (ou si vous souhaitez l’offrir !), cliquez là !

J’ai hâte de les avoir dans les mains et de pouvoir échanger avec vous à leurs sujets !

Créations !

A la maison, nous avons un coin un peu Reggio avec des boites ou paniers remplis de choses diverses : morceaux de bois et pommes de pin ramassées lors de promenades, cailloux, fossiles, graines …

Nous avons aussi des objets de récupération non naturels dans des boîtes ou petits pots à trésor : boutons, bouchons, objets métalliques, cure-dents … On appelle souvent ces objets des loose parts. Pourquoi avons-nous tout ça ? Ce sont des objets que l’enfant peut utiliser librement dans un jeu de construction, dans une jolie installation, dans une création artistique, dans une expérience …

Et puis nous avons aussi dans une boîte des restes de puzzles 3D en bois (papillon par exemple) que les grands avaient fabriqués autrefois, qui étaient restés un moment exposés, mais dont à force on avait perdu, abîmé des morceaux, perdu le modèle … Alors j’avais placé tous les morceaux restants dans une boîte. Comme Noé observait le contenu de la boîte, je lui ai dit qu’il pouvait les utiliser comme il voulait, les coller, les peindre … Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd ! Il m’a demandé de la peinture : c’est là que mes pots du jeu de peindre servent bien car hop, je peux lui sortir rapidement les pots de la couleur qu’il veut. Firmin aussi , forcément, a voulu faire de la peinture, mais lui voulait que je lui accroche une grande feuille sur la vitre.

Et puis comme ils se sont dépatouillés tout seuls, j’étais occupée à autre chose et je n’ai même pas de photo en action !

Le résultat : Noé a fabriqué une drôle de souris !!!

Pour Firmin, je lui avais dit de réfléchir avant ce qu’il voulait peindre (on n’était donc pas dans le spontané du jeu de peindre, plus dans le projet !) et il m’avait dit : des ronds … des traits … et un tournesol, comme il avait fait il y a quelques temps ! Et quand je suis revenue voir, il avait bien fait ce qu’il avait projeté !!!

(Ages au moment de l’activité : Noé, 7 ans et 1 mois ; Firmin, 4 ans et 1 mois)

Pour voir d’autres activités Reggio, cliquez ici

Pour voir d’autres activités d’art plastique, cliquez là !

EnregistrerEnregistrer