Archives pour la catégorie Bouger

On apprend au contact de la nature

Bien dormir, s’alimenter de façon équilibrée, faire des activités physiques … Un autre aspect important pour l’équilibre est bien sûr d’être en lien avec la nature.

Vivre dans la nature, expérimenter, jouer dans la forêt, rêver, inventer des histoires avec un morceau de bois

« Votre premier devoir est de vous assurer qu’il passe le plus clair de ses six premières années dehors ! Sans aucune pression, simplement que chaque parcelle de son être s’imprègne de l’air pur et des merveilles de la nature. » Charlotte Mason

Tous les pédagogues de la pédagogie nouvelle s’accordent sur l’importance d’être au plus près de la nature qui est le lieu par excellence des apprentissages.

Marcher, faire de la randonnée, courir, sauter, grimper en pleine nature

Les enfants ont besoin de courir, de crier, de jouer, de se dépenser dehors, ce qui diminue le stress et leur permet d’être en bonne santé. Pour Charlotte Mason, Maria Montessori, Friedrich Froebel, Célestin Freinet et bien d’autres, il est primordial de passer plusieurs heures à jouer dehors, librement. Ella Flatau, inspirée par Froebel, avait créé des « walking kindergarten », des jardins d’enfant itinérants avec une « pédagogie du dehors » où les enfants passent la journée en forêt, dans la nature. 

Marcher dans la rivière, être proche de la nature, vivre des expériences sensorielles

Ce lien proche avec la nature leur permet d’être en phase avec elle, de ressentir la succession des saisons, de ne pas être coupé du réel, de faire toutes sortes d’expériences sensorielles, de ralentir son rythme, d’apprendre à observer, de s’émerveiller des petites choses, de mieux connaître les plantes, les animaux, les pierres … Ils apprennent ainsi de façon directe en lien avec la réalité, en expérimentant, en ayant des relations vivantes avec la terre, l’eau, le monde et non de façon artificielle lors de leçons abstraites. 

Jouer dehors, patouiller dans la terre, faire une dînette de boue, fabriquer un gâteau de terre et le décorer de brins d’herbe, de fleurs et de cailloux.

Une nature dans laquelle on vit pleinement

  • Avec une tenue adaptée et de bonnes bottes, marcher ou sauter dans les flaques ou dans la boue, se salir, dessiner dans la boue avec un bâton
  • Faire une promenade montessorienne avec son tout petit : le laisser aller librement en veillant juste à sa sécurité et en intervenant le moins possible. Le suivre à son rythme, le laisser s’arrêter pour regarder une fourmi ou ramasser un marron, écouter un chant d’oiseau, repartir puis grimper sur un petit rocher ou un morceau de bois, etc …
  • Jouer librement avec des feuilles mortes, des glands, des marrons, des branches …  Faire un tas de feuilles et sauter dedans, lancer des cailloux dans la rivière, donner des coups de pied dans les marrons, casser des bouts de bois en petits morceaux …
  • Jouer à la dînette dans le jardin avec des assiettes et ustensiles de récupération pour faire des gâteaux ou des soupes avec de la boue, des fleurs, des bâtons, des feuilles, de l’herbe, des cailloux …  
  • Découvrir la pratique amérindienne du « sit spot » : l’enfant choisit un petit coin de nature qui lui plaît et dans lequel il se sent bien : dans la forêt, le jardin ou le parc de sa ville. Puis, très régulièrement, il s’y rend seul pour s’y asseoir, tranquillement, en silence pendant une dizaine de minutes en observant ce qui l’entoure.
Faire des câlins aux arbres !

Une nature à observer

  • Prendre un panier ou un petit sac-à-dos pour mettre tous les trésors que l’on aura récoltés : une jolie pierre, un gland, une feuille de fougère, une bogue …
  • Observer dans la nature  le déroulement des saisons, les changements dans la nature puis réaliser à la maison une table des saisons en s’inspirant de la pédagogie Waldorf-Steiner : déposer sur une petite table réservée à cet effet les petits trésors de la nature que l’on a récoltés et qui diffèrent selon les saisons. On peut rajouter une photo, un dessin, une reproduction d’œuvre d’art, un objet, un livre correspondant à la saison en cours. 
  • Essayer d’être le plus silencieux possible dans la forêt en essayant de voir ou d’entendre les animaux
  • Développer ses sens : en fermant les yeux, essayer de percevoir l’odeur des fleurs, de la pluie, de la terre, des sapins, du thym … 
  • Se promener en enregistrant les bruits de la nature : le chant des oiseaux, le bruit du vent dans les feuilles ou de l’eau de la rivière, les croassements des grenouilles, le bourdonnement des abeilles … 
  • Partir en mission d’exploration avec un objectif : observer ce qui se trouve derrière cette haie ou dans la mare puis revenir vers ceux qui sont restés sur le chemin pour leur faire un rapport le plus détaillé possible sur les insectes ou les fleurs que l’on a pu observer.
  • Partir, comme Freinet, en « classe promenade » : sortir dans la nature en prenant le temps de s’arrêter et de discuter sur ce que l’on peut observer. On peut partir avec un objectif précis : observer la moisson du champ, trouver des fougères … ou au contraire se laisser guider par les découvertes et exploiter cela ensuite par des dessins, des textes, des recherches plus approfondies …
  • Partir en promenade en ayant comme objectif de photographier le plus d’espèces de fleurs différentes. On peut de même organiser une chasse photographique aux champignons, insectes, feuilles d’arbre … Ou bien partir avec un carnet et un crayon pour noter tous les insectes rencontrés. 
  • Utiliser, pendant ou après la promenade, un guide pour pouvoir identifier les différentes espèces trouvées. Il existe aussi différentes applications bien utiles, ou des groupes de passionnés sur les réseaux sociaux prêts à nous venir en aide pour identifier les fleurs, les arbres, les insectes, les traces d’animaux, les minéraux, les chants des oiseaux … 
  • Prendre quelques minutes au cours d’un après-midi de jeux libres et promenade dans la nature pour, comme le fait Charlotte Mason, faire une « leçon d’observation » : prendre le temps d’observer attentivement les détails d’un insecte ou d’une fleur, compter les pattes ou les pétales, décrire les différentes parties, apprendre de nouveaux mots de vocabulaire …
  • Avoir un carnet de croquis ou un cahier de découverte pour dessiner ou coller des photos de ce que l’on a découvert lors des promenades. On peut aussi réaliser un herbier en indiquant la date et le lieu de la découverte et comparer d’une année sur l’autre la date de la première cerise ou de l’apparition des perce-neige.
  • Choisir un arbre du parc ou du jardin et le dessiner ou le photographier à différents moments de l’année pour voir son évolution selon les saisons. 
  • Faire des cartes d’identité de différents arbres en photographiant l’allure générale, l’écorce, la feuille, la fleur et le fruit. 
  • Apprendre à se repérer dans le temps en observant le soleil, apprendre à connaitre les différents types de nuages … 
  • Cartographier une partie de l’endroit où l’on aime se promener
Observer la nature, lister touts les insectes rencontrés dans le jardin

Une nature sur laquelle on agit

  • Se promener en milieu naturel apporte plus au niveau motricité que tous les parcours que l’on peut concevoir pour l’enfant ! L’enfant a des obstacles naturels à surmonter et il va marcher sur un sol caillouteux, grimper sur un rocher, marcher en équilibre sur un tronc,  grimper aux arbres, marcher dans la rivière… Explorer, prendre des risques mesurés, se déplacer sur des supports instables, grimper, sauter, se tenir en équilibre, glisser…
  • Réaliser de petites créations en land art : faire un mandala avec des fleurs ou des feuilles, disposer des cailloux ou des bâtonnets du plus petit au plus grand, représenter un bonhomme, un arbre ou maison avec les éléments naturels autour de soi …
  • Classer dans des pots divers petits trésors de la nature ramassés en promenade (marrons, petits cailloux, glands, graines, bâtonnets, feuilles séchées …) puis les utiliser librement en les plaçant sur une feuille blanche ou de couleur en faisant de jolies compositions.
  • Jouer avec les couleurs de la nature : faire des dégradés de couleur avec des feuilles d’automne, placer sur une « roue des couleurs » des fleurs ou feuilles aux couleurs correspondantes, classer ses petits cailloux en fonction de la couleur puis les disposer en faisant des algorithmes (un noir, deux blancs, un noir, etc)
  • Fabriquer des « jouets » naturels : un petit bateau en coquille de noix, des animaux en marrons et cure-dents ou des allumettes, un arc avec une branche flexible, un bracelet ou une couronne de pâquerettes … 
  • Planter une graine, un gland par exemple, trouvé dans la nature puis observer, prendre des notes, dessiner l’évolution de la plante.
  • Faire du jardinage, comme le préconisaient les pédagogues Freinet, Froebel, Montessori.  Cela joint observation de la nature, activités physiques (creuser, bêcher, désherber, récolter…), entraide … 
  • Fabriquer une cabane permet selon Freinet de développer l’intelligence dans l’action par des pratiques concrètes. Choisir le bon endroit, mesurer, couper, attacher, trouver des solutions à ses problèmes
  • Prendre l’habitude quand on part en promenade de prendre un sac pour les déchets que l’on pourrait trouver. Une chasse aux trésors un peu particulière pour nettoyer la nature et lui rendre sa beauté !
  • Apprendre à respecter la nature : il vaut mieux photographier les fleurs plutôt que de les cueillir (à part dans son jardin si l’on veut), et c’est strictement interdit dans les parcs naturels.
Faire une promenade en aiguisant son regard sur un élément en particulier : chercher le plus de fleurs différentes possible, les photographier puis plus tard chercher leurs noms.

Pour retrouver les autres articles sur « apprendre apprendre », cliquez ici !

Jouer ! Lancer une pierre dans une mare et observer les ronds dans l’eau, remarquer qu’il y a un double plouf !

Pour d’autres activités en lien avec la nature, cliquez là.

Faire un peu de land art dans le jardin, poser délicatement dans une flaque d’eau une feuilles, trois pâquerettes et trois pétales de coquelicot… Se dire que c’est joli !

On apprend grâce au sport

L’hygiène de vie dont on a déjà parlé : bien dormir, bien manger peut être complétée par un élément essentiel : l’activité physique. Pour avoir un esprit disponible pour bien apprendre, nous devons aussi prendre soin de notre corps . « Mens sana in corpore sano », « un esprit sain dans un corps sain » comme nous le dit bien le proverbe latin ! Outre le fait important qu’une activité physique est bénéfique pour notre santé, elle permet également d’être détendu, moins stressé, de prendre du plaisir et d’être dynamique. Et puis c’est toujours une richesse culturelle de découvrir des sports dont certains sont très liés à un pays ou une région. 

Baptiste à l’escrime qui apprend à anticiper, être précis, rapide …

La pédagogue anglaise Charlotte Mason explique qu’un des éléments importants pour bien apprendre est de mettre en place de bonnes habitudes pour libérer l’esprit et aider à acquérir attention, minutie, concentration … Le sport aide tout particulièrement à acquérir ces habitudes bonnes pour le développement. Ces qualités développées grâce aux activités physiques sont également un atout dans tous les apprentissages intellectuels. Elle considère que l’enfant a besoin de six semaines pour qu’une nouvelle habitude soit ancrée et fasse partie de sa personnalité. Ces acquisitions peuvent s’enraciner par le biais de routines et de rythme régulier : « La routine est reposante, elle épargne de nombreuses prises de décision superflues et libère l’esprit pour les décisions importantes. » On peut ainsi fixer un horaire dans la journée pour avoir une pratique sportive régulière. Charlotte Mason conseillait une heure de marche quotidienne. Elle écrit aussi que le cerveau a besoin d’alterner des phases d’exercice mental avec des phases de repos ou d’activité physique. Rudolf Steiner dit que pour intégrer un nouvel apprentissage, il faut dans un premier temps l’oublier, ce qui appuie cette idée d’alternance de travail intellectuel et de repos ou de sport. 

Lison au judo qui apprend à contrôler ses gestes, à respecter son adversaire, à être concentrée pour atteindre son objectif

Qualités développées grâce au sport :

  • Maitriser son corps : faire une roulade en gymnastique, sauter par-dessus un obstacle
  • Prendre des risques mesurés : oser aller dans un milieu qui ne nous est pas familier en mettant sa tête sous l’eau à la piscine ou en glissant sur des skis ou sur une luge
  • Aiguiser sa perception : observer l’arrivée de la balle pour taper dedans avec précision avec une raquette, bien viser au tir à l’arc 
  • Etre précis : lancer une balle dans un panier ; faire une passe avec un ballon 
  • Etre endurant, persévérant : refaire encore et encore le même geste pour se perfectionner ; être capable d’être efficace et concentré tout au long d’un match 
  • Se concentrer : être attentif aux différentes actions des joueurs lors d’un sport collectif, se concentrer avant la réalisation d’un geste précis comme un saut ou un lancer. 
  • Développer sa motivation : s’entrainer pour être prêt pour un spectacle de danse ; arriver à taper dans la balle avec une raquette pour pouvoir faire un match avec papa ou maman
  • Atteindre un objectif : arriver à taper dans une balle avec une batte de base ball ; faire quatre fois le tour du jardin en courant sans marcher 
  • Développer sa volonté : mettre tout en œuvre pour gagner un match ou pour essayer de battre son propre record de vitesse lors d’une course
  • Améliorer la confiance en soi : voir qu’en s’entraînant, on peut s’améliorer, réussir une figure en gymnastique que l’on n’arrivait pas à faire jusqu’à présent, marquer un but ou faire une passe décisive dans un match
  • Respecter des règles : Admettre que dans tout sport il y a des règles précises qui rendent possible le jeu, jouer soi-même le rôle d’arbitre
  • Se contrôler : rester calme si l’on n’est pas d’accord avec une décision d’arbitre ou si l’on ne réussit pas un geste aussi bien qu’on le souhaiterait 
  • Analyser une situation et prendre des décisions rapidement : lors d’un jeu collectif décider rapidement si l’on va faire une passe ou tirer, décider à l’escrime de toucher ou d’esquiver
  • Etre créatif : Adapter sa stratégie selon l’adversaire, trouver de nouvelles solutions si celles utilisées ne fonctionnent pas dans un jeu d’opposition par exemple ; imaginer une chorégraphie en danse.
  • Faire attention à l’autre : être attentif lors d’un jeu de lutte à ne pas faire mal à son adversaire, assurer un camarade en escalade ou gymnastique
  • Coopérer pour atteindre un but : faire des passes dans un jeu collectif pour pouvoir gagner, établir ensemble des stratégies communes

Firmin en natation qui apprend à dépasser ses peurs, à coordonner ses mouvements, à être plus endurant

Quelques idées d’activités physiques ludiques

  • Le jeu de lutte « les ours » : les enfants « ours » sont dans leur caverne (délimitée par un tapis). Les enfants chasseurs doivent faire sortir les ours de leur caverne en utilisant la technique de leur choix (sans faire mal bien sûr) : pousser, tirer, soulever, faire rouler, porter … Les ours eux font tout pour rester dans leur caverne : se déplacer, se baisser, se mettre en boule, esquiver, repousser …
  • Des jeux de lancer : lancer une balle dans un seau ; lancer une balle par-dessus un obstacle ; lancer un cerceau sur une chaise ; faire tomber des quilles ou boites de conserve avec une balle ; faire rebondir une balle dans un cerceau ; s’entraîner à lancer le plus loin possible différents objets : balle, cerceau, foulard, bâton … 
  • Se déplacer comme les animaux : courir très vite comme un guépard, marcher à petits pas comme une fourmi, sauter comme une grenouille, ramper comme un serpent, faire des grands pas d’éléphants …
  • Faire un grand parcours de motricité dans le jardin ou dans la maison en utilisant les objets à disposition pour sauter par-dessus des obstacles, courir vite, marcher sur une planche étroite, passer sur ou sous des chaises ou une table, faire une roulade sur un tapis, slalomer autour d’objets, lancer une balle dans un seau, marcher sur des pavés, sauter à cloche pied ou à pieds joints dans des cerceaux …
  • Jouer à sauti-sautons : tracer sur un trottoir ou une terrasse une succession de ronds à la craie. Tracer dans ou de chaque côté de chaque cercle deux flèches qui indiqueront dans quel sens placer ses pieds puis réaliser le parcours le plus vite possible !
  • Jouer à « vider la caisse » : un enfant essaie de vider sa caisse remplie de balles (une balle à la fois) mais les autres vont les chercher pour les remettre dans la caisse. On peut minuter la partie et regarder au bout de cinq minutes s’il y a plus de balles dans la caisse ou à l’extérieur.
  • Faire un « Jacques a dit » sportif ! Jacques a dit « sautez à pieds joints », Jacques a dit « cours très vite jusqu’à l’arbre », monte sur la chaise …
  • Fabriquer ensemble un jeu de l’oie où sur chaque case il y a un geste physique à faire (saute 10 fois à cloche pied, fais 10 talons/fesses, …). On peut également sur le même principe réaliser un dé. 
  • Profiter d’une promenade pour grimper à un arbre, marche sur un tronc, lancer des galets dans la rivière
  • Apprendre à faire de la corde à sauter, à jouer à l’élastique, à faire du hula hop 
  • Jouer au jeu du cheval : un enfant est debout, un cerceau autour de la taille. C’est le cheval. Un autre est debout derrière ; tenant le cerceau. C’est le cavalier. Ils devront ensemble faire un parcours (slalom par exemple) le plus vite possible, en arrivant à coopérer et à se coordonner. Ils peuvent également faire la course avec un autre groupe de cavalier/cheval
  • Faire des activités avec un ballon de baudruche. Faire rebondir le plus de fois possible un ballon de baudruche : seul, à plusieurs, avec les mains, avec une autre partie de son corps, avec un objet tel qu’une raquette … Deux enfants peuvent tenir ensemble un grand foulard et faire rebondir dessus un ballon de baudruche : le plus haut possible, le plus de fois possible, le faire rouler sur le foulard de l’un à l’autre …
  • Jouer au jeu du garçon de café : les enfants ont un plateau (ou une assiette) avec posé dessus un gobelet en plastique (rempli d’eau ou non), une balle ou tout autre objet. Ils font la course jusqu’à un plot qu’ils contournent pour revenir au point de départ. Si les enfants sont nombreux, on peut réaliser un relais. 
  • Réaliser un petit parcours à vélo adapté au niveau de l’enfant : faire un petit slalom délimité par quelques plots, rouler dans un chemin plus ou moins étroit matérialisé par des cordes ou barres, suivre un trajet en cercle ou en 8 dessiné à la craie, monter et descendre d’une plate-forme en roulant sur des petites planches, rouler dans l’herbe, sur des graviers, sur un chemin caillouteux … 
  • Jouer à sauter : le plus loin possible, le plus haut possible, faire un parcours en sautant par-dessus des objets disposés au sol, sauter dans des cerceaux à pieds joints, à cloche-pieds, jouer à saute moutons, à la marelle, sauter d’une chaise, d’un petit mur, réaliser un petit parcours sans poser le pied par terre, simplement en sautant d’un obstacle à un autre plus ou moins espacés, sauter sur un trampoline
Firmin en vélo qui apprend à se faire confiance, à persévérer malgré les difficultés, à améliorer son équilibre.

Vous pouvez retrouver les autres articles sur « apprendre à apprendre » ici !

Parcours dans le jardin

Firmin a eu envie de faire un petit parcours d motricité dans le jardin !

Voici ce que ça a donné (un peu en accéléré ^^) avec au début du film Firmin puis Noé !

Des idées :

  • sauter par dessus des obstacles
  • courir vite
  • marcher sur un rondin de bois ou une planche étroite
  • passer à travers des tréteaux
  • marcher sur des rebords
  • faire un trajet à trottinette ou avec un autre véhicule
  • passer sur des chaises ou transats placés dos à dos
  • lancer des balles dans un seau
  • sauter dans des cerceaux
  • marcher sur des pavés
  • faire une roulade
  • passer sous une petite table
  • marcher sur une planche placée sur des tabourets
  • faire un slalom
  • tourner autour des arbres
  • grimper à un petit mur d’escalade
  • grimper à une échelle ou petit escabeau
  • descendre ou remonter un toboggan
  • tourner dans un bilibo
  • sauter 10 fois sur le trampoline
  • tirer dans un ballon pour essayer de marquer un but
  • passer dans un tunnel

… et plein d’autres idées possibles en fonction du matériel que vous pouvez avoir !

Ages au moment de l’activité : Firmin, 6 ans ; Noé, 9 ans.

Pour découvrir d’autres activités de motricité, cliquez ici.

 

 

Vous trouverez d’autres idées d’activités inspirées par les pédagogies alternatives dans mes livres écrits avec Madeleine Deny : le grand guide des pédagogies alternatives , lire et écrire apprendre avec les pédagogies alternatives, compter et calculer apprendre avec les pédagogies alternatives et  mes tout premiers apprentissages avec les pédagogies alternatives !

 

J’sais pas quoi faire … 1, 2 et 3 : 123 nouvelles activités pour votre enfant !

Comme vous avez adoré ma précédente liste de 101 activités ( elle a été téléchargée un nombre incalculable de fois …) qui date maintenant de bientôt 5 ans, je vous en ai concocté une nouvelle avec, tenez-vous bien, 123 activités ! A afficher donc de toute urgence si votre loulou s’ennuie même si, je l’ai déjà dit plein de fois, l’ennui, c’est pas mal non plus pour rêver et avoir de nouvelles idées !

Allez, c’est parti, sans oublier les liens !

1 – Fais du tissage avec de la laine et du carton ou des morceaux de bois

2- Fais un spectacle de clowns

3 – Fais du pain

4 – Tricote avec tes doigts

5 – Fais ton autoportrait

6 – Décore un vrai œuf à la peinture

7 – Invente et dessine une page de BD

8 – Attends la nuit et observe les étoiles

9 – Fabrique un marque-page

10 – Mime les lettres de l’alphabet avec tout son corps

11 – Fabrique des gâteaux au miel comme les romains de l’Antiquité

12 – Dessine les yeux fermés. Tu peux organiser un jeu où chacun dessine le même mot les yeux fermés, puis compare les dessins !

13 – Fais un cahier sur un thème qui t’intéresse : une page par peintre, réalisateur ,footballeur ou chanteur par exemple.

14 – Prends une grande feuille et réalisez une peinture collective

15 – Joue avec un mètre ruban pour tout mesurer dans la maison

16 – Danse au rythme du xylophone ou du tambourin joué par une autre personne puis au contraire joue de l’instrument en respectant le rythme du danseur.

17 – Peins à l’aquarelle sur du papier mouillé

18 – Construis la plus haute tour possible en kaplas, organise un concours

19 – Fais de belles bulles

20 – Imprime un jeu pour reconnaître les différents arbres

21 – Invente un alphabet secret pour coder tes messages

22 – Fabrique des cartes pour inventer des contes (cartes personnages, lieux, objets magiques, « méchants », …)

23- Joue au petit bac (trouver le plus de mots possibles sur un thème commençant par une lettre de l’alphabet)

24 – Fabrique et joue avec des boîtes à sons (contenant du riz, des petits cailloux ou des perles à mettre par deux selon le bruit)

25 – Joue à la dînette dans le jardin en utilisant la terre, les feuilles, les bouts de bois ou les  fleurs.

26 – Fabrique une poupée-tracas

27 – Fais un puzzle

28 – Fabrique une pyramide égyptienne en carton

29 – Joue à cache-cache

30 – Utilise des gommettes

31 – Confectionne des fruits déguisés au chocolat

32 – Réalise une chasse aux formes en ville ou dans la nature et photographie tous les ronds, triangles, carrés  …

33 – Joue à Jacques a dit

34 – Joue au jeu de la surprise en essayant de reconnaître un objet caché dans un sac en tissu

35 – Lis des poésies et recopie tes vers préférés dans un cahier.

36 – Joue dans le bain avec des coquillages

37 – Découvre un jeu viking que tu peux dessiner toi-même : le Tablut

38 – Mets dans une boîte toutes tes chutes de joli papier coloré quand tu découpes puis crée par la suite un collage en les utilisant.

39 – Ramasse de jolies feuilles d’automne puis colle-les en créant un dégradé de couleurs

40 – Amuse-toi à dessiner de ta « mauvaise » main (gauche si tu es droitier)

41 – Trace une cible à la craie sur ta terrasse ou sur le trottoir puis vise le centre avec une éponge mouillée

42 – Utilise Google Map pour revoir des endroits que tu as déjà visités, trouver ta maison ou découvrir des endroits où tu rêves d’aller

43 – Joue dans un grand carton et imagine que c’est une maison, une voiture, une fusée … ou ce que tu veux !

44 – Réalise un beau mandala en land art en utilisant des fleurs, feuilles, bois, cailloux …

45 – Fabrique un volcan et provoque une éruption

46 – Ferme les yeux, écoute les bruits autour de toi puis ouvre les yeux et dessine ce que tu as entendu

47 – Découvre le geocaching

48 – Découvre le morse et essaye de communiquer avec quelqu’un d’une pièce à l’autre en tapant sur le mur

49 – Joue à placer des personnages, des cubes ou des objets naturels sur un miroir posé à plat

50 – Fabrique plusieurs pavés (parallélépipèdes) de papier puis en les collant ensemble construis un personnage que tu pourras ensuite décorer

51 – Observe les nuages et imagine à quoi ils peuvent bien ressembler

52 – Observe un tableau célèbre et invente une histoire à partir de celui-ci, ce que les personnages se disent, que va-t-il se passer ensuite, pourquoi pleure-t-il ; etc.

53 – Réalise une expérience avec du lait, du liquide vaisselle et du poivre (ou colorant alimentaire)

54 – Essaie de dessiner sans lever le crayon un chien, une maison, ton frère …

55 – Fabrique une ville en utilisant du carton, du scotch de masquage et un feutre noir

56 – En promenade ou dans le jardin, photographie le plus d’espèces de fleurs différentes possible. Lors d’une autre promenade, tu pourras chercher le plus d’insectes différents.

57 – Utilise le poinçon (qui peut être un cure-dent) pour tracer un chemin ou un dessin puis les yeux fermés, essaie de suivre le tracé avec ton doigt.

58 – Fabrique une marionnette avec une vieille chaussette

59 – Fabrique-toi un petit carnet de blagues

60 – Joue au jeu de peindre en famille

61 – Joue à ni oui ni non

62 – Fabrique des bracelets ou couronnes avec des feuilles ou des pâquerettes

63 – Fabrique un objet en pâte à sel

64 – Fais de la musique avec des verres remplis d’eau à différentes hauteurs

65 – Construis une ville avec ton jeu de construction puis dessine le plan, ou inversement dessine un plan puis construis-la.

66 – Propose un moment lecture régulier où tous les membres de la famille se retrouvent chacun avec son roman, son album ou sa BD.

67 – Réalise une chasse aux mots : trouve le plus de mots en lien avec un thème donné

68 – Initie-toi à la programmation avec par exemple Scratch

69 – Peins avec du pollen de fleurs

70 – Partage un sujet qui t’intéresse, un texte que tu as écrit, un exposé sur un site collaboratif pour les enfants comme Partadocs.

71 – Fabrique un cadeau pour quelqu’un que tu aimes avec ce que tu peux trouver à la maison

72 – Décore une boîte à chaussures pour en faire une boîte à trésors.

73 – Fabrique une maquette d’un véhicule avec des matériaux de récupération

74 – Chaque jour, dessine sur une page de cahier un événement de ta journée

75 – Peins à la gouache sur les vitres

76 –  Fais du papier mâché

77 – Inspire-toi d’un artiste célèbre (Mondrian, Andy Warhol, Keith Haring …)

78 – Dessine ton tapis de jeu sur une grande feuille de papier avec ville, routes, … et joue avec tes voitures

79 – Prends un nombre limité de pions, formes, bâtonnets … et essaye de créer différents mandalas toujours avec les mêmes éléments

80 – Promène-toi dans la maison et le jardin avec une loupe et observe !

81 – Fais une installation avec morceaux de bois, laine, coquillages, pierres, billes de verre …

82 – Prépare un défilé de mode

83 – Essaye de suivre tout seul une recette pour faire un gâteau

84 – Plante des graines (lentilles, haricot …) et observe leur croissance. Tu peux dessiner les différentes étapes.

85 – Réalise un « musée » en installant tes jeux de construction

86 – Fabrique un bateau avec les matériaux que tu peux avoir à la maison puis teste-le dans la baignoire

87 – Fais une création en dessinant et collant sur une feuille des petits éléments en ta possessions (confettis, boutons, plumes …)

88 – Invente un coloriage codé que tu feras faire à quelqu’un d’autre

89 – Instaure un moment « philo » en famille où chacun pourra parler sur un thème comme : c’est quoi être heureux, est-ce qu’on est tous pareils, c’est quoi un ami, etc…

90 – Compose un dessin avec une planche, des clous et de la laine

91 – Découvre un jeu berbère : le targui  

92 – Fais une chasse au trésor de l’alphabet : trouve un objet commençant par chaque lettre de l’alphabet

93 – Fabrique une suspension en alternant sur un fil perles et morceaux de papier

94 – Trace un chemin sur une feuille puis suis-le en déplaçant une petite lampe sous la feuille

95 – Joue avec de la terre glaise en utilisant des petits couteaux, graines, coquillages, bouts de bois, cailloux…

96 – Prends une boîte à chaussure et reconstitue à l’intérieur une chambre, une classe …

97 – Joue au jeu de l’oie sportif

98 – Fabrique un mini « monde » avec tes jeux de construction : un zoo, un aquarium, un jardin, un parc d’attraction …

99 – Fais du modelage avec de la cire colorée

100 – Joue à inventer des phrases rigolotes aux cadavres exquis

101 – Crée un vrai arc-en-ciel avec un CD et un rayon de soleil

102 – Joue à la chasse au trésor en suivant des petits messages

103 – A deux, chacun choisit un mot en cachette puis on invente une histoire avec ces deux mots.

104 – Joue à la marchande en plaçant des prix sur des jouets ou objets de la maison

105 – Invente un jeu de société ou une nouvelle règle à un jeu existant

106 – Crée un circuit de billes maison avec une planche, des kaplas, de la pâte à fixe et une bille !

107 – Fabrique un circuit avec des dominos

108 – Joue à attraper la pince à linge sur le vêtement d’un autre sans se faire prendre la tienne.

109 – Invente une chanson et, pourquoi pas, tourne un clip !

110 – Fabrique une couronne avec des boîtes à œufs

111 – Découpe des titres de journaux puis invente une histoire

112 – Dessine les ombres des objets ou de tes figurines d’animaux

113 – Peins en utilisant comme pinceaux des éléments naturels : fleurs, feuilles, herbes, cailloux, bois …

114 – Invente des chimères en découpant des animaux et en mélangeant les parties

115 – Interviewe tes grands-parents sur leur vie quand ils avaient ton âge

116 – Joue à faire deviner un personnage mais ne réponds que par oui ou non

117 – Fabrique une construction avec des spaghettis ( crus !) et de petites boules de pâte à modeler

118 – Passe du temps dans la nature …

119 – Peins sur un galet, un morceau de bois

120 – Trie des objets en les mettant dans une cuvette d’eau pour savoir s’ils flottent ou s’ils coulent

121 – Dessine un story-board pour faire un petit film

122 – Joue à accrocher des pinces à linge autour d’objets

123 – Et ne fais rien, rêve, imagine, ennuie-toi un peu et tu auras plein de nouvelles idées !

Pour avoir la liste en format pdf, cliquez ici : 123 nouvelles activités

 

Vous trouverez d’autres idées d’activités inspirées par les pédagogies alternatives dans mes livres écrits avec Madeleine Deny : le grand guide des pédagogies alternatives , lire et écrire apprendre avec les pédagogies alternatives, compter et calculer apprendre avec les pédagogies alternatives et  mes tout premiers apprentissages avec les pédagogies alternatives !

 

Jeu de l’oie de la forme

J’ai trouvé sur Facebook ce petit jeu de l’oie de la forme qui nous a bien amusés !

Ages au moment de l’activité : Firmin, 6 ans et Noé, 9 ans

Pour voir d’autres activités où l’on bouge, cliquez ici !

 

 

 

 

Vous trouverez d’autres idées d’activités inspirées par les pédagogies alternatives dans mes livres écrits avec Madeleine Deny : le grand guide des pédagogies alternatives , lire et écrire apprendre avec les pédagogies alternatives, compter et calculer apprendre avec les pédagogies alternatives et  mes tout premiers apprentissages avec les pédagogies alternatives !

Des loose parts dans la jardin

Les loose parts dont on parle souvent quand on évoque la pédagogie Reggio, à l’origine ne sont pas de petits objets jolis. C’est un terme inventé par Simon Nicholson pour parler de gros éléments mobiles variés sans utilisation précise que les enfants peuvent utiliser à l’extérieur pour de multiples utilisations. Ce peut être des rondins de bois, planches, pneus, pierres, bâche, tuyaux en plastique, seau, briques, pots …

Nous en avons quelques-uns dans un coin du jardin, et hier Noé a sorti le tuyau en plastique, a commencé à le balancer et s’est rendu compte que cela faisait des sons, une vraie musique ! Il a prolongé l’expérience un moment, suivi ensuite par son petit frère.

Ages au moment de l’activité : Noé, 9 ans ; Firmin, 6 ans.

Pour découvrir d’autres activités d’extérieur, cliquez ici.

Pour découvrir d’autres activités musicales, cliquez là. 

 

Vous trouverez d’autres idées d’activités inspirées par les pédagogies alternatives dans mes livres écrits avec Madeleine Deny : le grand guide des pédagogies alternatives , lire et écrire apprendre avec les pédagogies alternatives, compter et calculer apprendre avec les pédagogies alternatives et  mes tout premiers apprentissages avec les pédagogies alternatives !