Archives pour la catégorie Bouger

Lire et écrire : apprendre avec les pédagogies alternatives

Et voilà ! J’ai reçu mes exemplaires de « Lire et écrire » ! En librairie dès les 21 (ce qui fait jeudi prochain !!) mais précommandable dès maintenant sur internet.

Je vais donc pouvoir le feuilleter avec vous pour vous le présenter un peu !!!

Notre objectif avec ce livre était d’aller voir ce qu’un certain nombre de pédagogues pouvaient avoir à nous dire dans plusieurs domaines d’apprentissage. Nous avons tout naturellement commencé par l’apprentissage de la lecture et de l’écriture en étudiant une vingtaine de personnalités connues et d’autres moins connues, mais toutes avec des pistes intéressantes et variées : Froebel, Grosselin, Seguin,  Kergomard, Mason, Steiner, Montessori, Decroly, Claparède, Freinet, Tortel, Borel-Maisonny, Ashton-Warner, Gattegno, Malaguzzi (Reggio), Rodari, la Garanderie, Freire, Holt … et même dans l’Antiquité avec Quintilien !

Ce qui nous a plu, ce sont toutes ces propositions d’apprentissage actif où l’on apprend à lire en jouant, en dansant, en touchant, en dessinant, en écoutant, en chantant, en bougeant, en utilisant les gestes ou les couleurs, en échangeant avec les autres, en prenant en compte la personnalité et l’affectivité de l’enfant… Nous n’avons pas voulu rentrer dans des querelles de méthodes, étant persuadées que chaque enfant est différent et que ces approches multiples se complétaient. L’essentiel est bien d’être dans la joie d’apprendre, de découvrir, d’inventer et de s’amuser !

Chaque double page aborde ainsi un aspect de la lecture autour d’un ou plusieurs pédagogues. Sur la page de gauche, il s’agit de voir ce que ces pédagogues en ont dit et ce qu’ils pouvaient avec les enfants sur ce sujet et sur la page de droite, on retrouve des activités très concrètes et simples à mettre en place.

A la fin de chaque chapitre, nous échangeons avec Madeleine sur les différents points énoncés précédemment, donnant des exemples vécus en famille ou avec d’autres enfants (vous reconnaissez peut-être Noé et Firmin sur les photos 😉 )

A la fin de l’ouvrage, on retrouve tous les pédagogues dont on a parlé dans le livre avec pour chacun une biographie et ses grandes idées, ainsi que les pages où l’on peut les découvrir.

Dans la lignée du grand guide des pédagogies alternatives, voici donc une nouvelle collection qui commence !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

A la recherche de géocaches !

J’avais déjà entendu parlé plusieurs fois de géocaching, j’avais été intriguée, ça avait l’air sympa, et puis je ne sais pas pourquoi on n’avait pas cherché plus loin et on n’y avait plus pensé. Et puis l’autre jour, ma copine de « au jardin des curieux » nous en a parlé en nous en disant le plus grand bien! Alors c’était parti, on a cherché l’application « géocaching », on l’a installée ( c’est gratuit, ce n’est payant que si on veut voir accès à des caches plus compliquées quand on a pris goût au jeu ! C’est alors 6 euros par mois ou 30 euros par an je crois)

Donc vous avez votre application sur votre téléphone. Mais alors, c’est quoi le géocaching!? Et bien c’est une chasse au trésor grâce au GPS. L’application va vous indiquer des caches à trouver dans les alentours de l’endroit où vous vous trouvez.

L’appli vous indique la difficulté, la taille du trésor, des indices, parfois des photos, les commentaires des personnes ayant trouvé la cache avant nous, une description de l’endroit…

C’était donc parti pour notre première fois ! Noé, toujours adepte des cartes, était ravi, Rémi, pas fana des balades « juste pour se promener » beaucoup plus motivé à l’idée de chercher un trésor.

Il nous faut crapahuter, grimper jusqu’en haut de la falaise !

Nous devions chercher dans un buisson …Aïe ça pique ! Les enfants se faufilent, cherchent partout, soulèvent des pierres …

Et c’est finalement Noé qui met la main dessus, pas peu fier ! On trouve donc une petite boîte à l’intérieur de laquelle se trouve une feuille de papier où inscrire le pseudo que nous utilisons dans l’application et la date de notre découverte. Nous validons aussi sur l’application ( ce qui s’appelle « loguer » ) pour indiquer que nous avons trouvé, et laissons un petit commentaire ! Désormais, sur notre plan, à l’emplacement de cette cache, apparaitra un petit smiley souriant ! On trouve aussi parfois dans la boîte des petits trésors : une bille, un petit jouet, un porte clef, un coquillage … On peut alors en prendre un et laisser un autre petit objet à la place. Nous avons commencé une boite où mettre nos trophées.  Il y a aussi des caches plus compliquées à trouver car il faut résoudre une énigme auparavant nous en donnant l’emplacement. On n’a pas encore testé.  Et puis bien sûr, on replace la boîte exactement au même endroit que là où on l’a trouvée. Les objets sont très bien cachés et ne doivent absolument pas être visibles pour des personnes ne pratiquant pas le géocaching. Une chose amusante, c’est que lorsque nous croisons des passants alors que nous cherchons désespérément la boite, nous devons faire semblant de faire autre chose, pour qu’ils ne se doutent pas que l’on cherche un trésor… En effet, ce sont des « moldus », des non initiés. Ce côté secret amuse beaucoup les enfants !

Parfois, en cherchant notre trésor, on trouve aussi des trésors de la nature !!! Mais ceux là, on ne les emporte pas !

Et puis, après avoir trouvé notre trésor, on profite de l’endroit où l’aventure nous a menés.

Ici, il s’agissait d’un magnifique panorama depuis le haut des falaises. Le géocaching peut amener à découvrir toutes sortes d’endroits que nous ne soupçonnions pas ! De beaux paysages, de vieilles églises, des endroits insolites … Et la personne ayant caché l’objet nous donne quelques infos sur ce lieu dans l’application. Un bon moyen pour se laisser surprendre dans nos visites. Il y a des géocaches aussi bien à la campagne qu’en ville et dans le monde entier. Il y en a même une dans un station spatiale parait-il !

Comme nous étions dans un bel endroit, nous avons profité de notre promenade.

Une cascade …

Si si, il y a de l’eau !

Marcher dans le lit de la rivière, grimper vers une grotte … Ma Lison en haut à droite qui grimpe partout, comme d’habitude …

Le géocaching, une chouette chasse au trésor pour bouger, découvrir, se repérer, chercher, résoudre des énigmes, vivre une petite aventure en famille …

(Ages au moment de l’activité : Firmin, 4 ans et 5 mois ; Noé, 7 ans et 5 mois ; Lison, 13 ans, Baptiste, 15 ans et demi, Rémi, 17 ans et demi)

La communauté de la coquille !

La semaine dernière, nous sommes partis avec l’Arche ( association pour les personnes avec un handicap mental) , comme nous l’avions fait il y a un an et demi , sur les chemins de Compostelle. C’est en fait la cinquième fois que nous partons sur ce chemin en famille et avec l’Arche. Cette année, nous étions 126 partir : personnes avec un handicap, assistants, parents de personnes accueillies, bénévoles, administrateurs, enfants, bébés ou ados ! Nous étions par groupes de 9 personnes de tous âges, de différentes nationalités, avec handicap ou non …

Dans notre groupe, nous avions Firmin …

… et Noé ! Mais les grands étaient eux chacun dans un groupe différent.

Cette année, il s’agit pour nous de la dernière étape : Compostelle. Nous sommes des pèlerins un peu particuliers, comme vous le voyez, et notre périple l’est aussi puisque nous ne faisons à pied qu’une partie du trajet et le reste en véhicule, chaque groupe étant autonome et s’adaptant aux possibilités de chacun. Certains groupes marchent donc beaucoup plus que d’autres. Et cette année en Espagne, notre pélé a été différent des autres années car il est impossible en Espagne de réserver des gites, et étant donné la particularité et la taille de notre grand groupe, nous devions trouver une autre solution. Nous avons donc tous logé dans un monastère à une soixante de kilomètres de Compostelle et nous faisions chaque jour un bout du chemin, prenant le véhicule pour nous rendre à notre point de départ.

Nous voici donc partis vers Compostelle !

Nous avons marché dans les bois …

… dans les villes ou villages …

… au bord de l’océan …

…au bord de la route aussi !

Nous avons traversé un pont à pied qui nous conduisait du Portugal jusqu’à l’Espagne (nous suivions le chemin de Compostelle du Portugal)

On peut mettre un pied en Espagne et un pied au Portugal !

España !

Pour se repérer on suivait les coquilles …

… ou les flèches jaunes !

Euh … je crois que tu vas dans le mauvais sens Firmin !

On a couru après les pigeons!

On a grimpé sur les rochers …

…ou marché sur le sable de la plage.

On a rêvé fasciné devant le mouvement des vagues …

Et on a ramassé des coquillages bien sûr ! Bon, pas de coquilles Saint Jacques !

On a eu de la pluie … Beaucoup de pluie …

Mais ça ne nous a pas empêchés de marcher !

Mais bon, des fois on en avait un peu marre de cette pluie …

Mais grâce à la pluie , on était tout content de jouer avec l’eau qui ruisselait au bord des routes ! Faire voguer une feuille-bateau, imaginer des fleuves, des marécages, des forêts vierges …

Même pas peur!

Et on a marché , encore, sur des chemins …

… sur des murets …

On a monté des escaliers…

On a couru sur des pavés …

Et puis, quand on était un peu fatigué, il y avait des mains secourables qui redonnent du courage !

On a aussi fait des rencontres !

On a même admiré un camion de pompier ancien modèle dans la vitrine d’un musée !

Quand on traversait une ville, on ne manquait pas de faire une pause dans les aires de jeux !

grimper …

Grands et petits ! Et ça rigolait !!!

Sa faire pousser sur la balançoire ! Ca décoiffe !

On peut même y pique niquer !

On a vu de nombreux greniers, des « horreos »…

On a admiré des églises, dont celle-ci en ruines, magnifique !

Et puis comme dit Firmin, le pélé, on marche, on joue,

… on s’amuse…

.. on discute …

… on rigole !

On fait des câlins ! (Là, ce n’est pas en Espagne, mais sur la route, à Lourdes ! )

On a appris que les petits espagnols ne disent pas ouistiti avant une photo mais « patata !!!  » Et on a essayé d’apprendre à compter en espagnol grâce à l’assistante espagnole qui nous accompagnait !

Et puis le soir, comme on se retrouvait tous, on a fait des jeux de piste/chasses au trésor !

On a joué dans des pièces de théâtre …

… on a chanté !

Parfois on se mettait un peu au calme pour rêver !

On fait le clown !

On pose pour la photo !

… Et nous voilà arrivés à Compostelle !

On est très impressionné par le balancement de l’immense encensoir !

Et on pose tous devant la cathédrale de Saint Jacques de Compostelle ! Ca fait du monde, hein !!!

Ca, c’était mon pélé, mais Baptiste a vécu, forcément, un autre pélé et, devinez quoi … Gagné ! Il a tourné un film avec son groupe !

Je vous invite donc à voir « la Communauté de la Coquille », très librement inspiré du Seigneur des anneaux !!!

 

Voilà, une belle et riche aventure qui s’achève ! Ultreïa ! Mais l’Arche cherche déjà quelle sera notre prochaine destination !

(Ages au moment de la marche : Firmin, 4 ans et 4 mois ; Noé, 7 ans et 4 mois ; Lison, 13 ans et 2 mois et Baptiste 15 ans et 9 mois)

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

L’éveil musical d’après la pédagogie Montessori

Aujourd’hui, on a découvert et testé avec plaisir le joli coffret sur l’éveil musical d’après la pédagogie Montessori, aux éditions Eyrolles,  que nous a offert son auteur, Lydie Maud.

Avant de vous présenter le livre plus en détails, je voulais vous montrer trois activités issues du livre que nous avons réalisées !

La première s’appelle le danseur et le musicien. On choisit un instrument que l’on a à la maison (tambourin, xylophone, claves …) . Dans un premier temps, le petit musicien joue de l’instrument et le petit danseur se déplace en suivant la musique : doucement, vite, en sautillant, s’arrête quand la musique s’arrête … Ils se sont bien amusés, tant à la danse qu’à la musique !

Mais ça, je connaissais ! Ce qui m’a intéressée dans cette activité, c’est de la proposition de la faire « à l’envers » . Le danseur réalise des mouvements et c’est le musicien qui doit suivre les évolutions du danseur : jouer doucement quand le danseur fait des mouvements lents, s’arrêter de jouer quand il s’arrête … Cela demande écoute de l’autre et concentration ! Très intéressant !

Une deuxième proposition : chanter des sons sur le thème de la hauteur. On propose à l’enfant des petites « partitions  » que l’enfant va jouer à la fois avec tout son corps et avec sa voix.

Noé s’y est prêt avec beaucoup de plaisir : je m’accroupis en chantant un son grave je me relève en levant les bras t en chantant un son de plus en plus aigu et je redescends en rechantant à nouveau plus grave. Explorer les sons avec tout son corps, super idée !

Et une troisième d’activité d’écoute avec Noé. On s’est installé dans le jardin pour écouter un paysage sonore. Il a fermé les yeux pour être attentif à tout ce qu’il entendait.

Puis il a dessiné pour essayer de fixer tous ses sons entendus : le bourdonnement d’insectes, l’aboiement des chiens, le moteur d’une voiture, des rires d’enfants, le chant des oiseaux …

Mais je vais quand même vous présenter ce fameux coffret ! Il y a bien sûr un livre, un CD avec des pistes de musique et des cartes.

Des cartes de musiciens jouant des différents instruments de musique …

Et des jeux de cartes permettant de mettre en image ce qu’on entend et les différentes caractéristiques de la musique … 

…le genre de musique, le caractère de la musique, les différents paramètres du son (hauteur, intensité …), les instruments … Toutes ces cartes serviront lors de certaines activités présentées dans le livre.

Dans le livre, une première partie pour nous présenter rapidement la pédagogie Montessori, comment elle concevait l’enseignement de la musique, la façon d’utiliser ce livre …

Puis 75 fiches activités. Toutes ne sont pas directement inspirées par la pédagogie Montessori mais restent dans l’esprit. Pour chaque activité, le coin des pédagogues pour en savoir un peu plus, et plein d’idées pour aller un peu plus loin dans cette activité ! Très appréciable ! Elles sont réparties par âge : pour les bébés jusqu’à 18 mois, 

… des activités pour les petits jusqu’à 3 ans …

Des activités plus dans le mouvement pour les enfants jusqu’à 6 ans …

Et pour les plus grands des activités pour discriminer par le jeu les différents paramètres du son.

Il y a aussi d’autres activités autour de l’écoute d’oeuvres avec plein de conseils d’oeuvres à écouter (qu’on peut trouver sur internet) par instrument.

Bref, un ouvrage bien complet qui donne plein de pistes à explorer ! Et le matériel (jeu de cartes et CD) qu’on peut utiliser avec ou sans le livre d’ailleurs pour aider à exprimer ce qu’on ressent et ce qu’on entend quand on écoute une musique !

Bon ben on a plein d’activités à découvrir ! J’ai déjà repéré des lotos sonores, des structures sonores, des échelles mélodiques, des séquences sonores … Yes !

(Ages au moment des activités : Noé, 6 ans et demi ; Firmin, 3 ans et demi)

Pour découvrir d’autres articles sur la pédagogie Montessori, cliquez ici.

Pour découvrir d’autres articles sur les différents apprentissages , et notamment la musique, cliquez là !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Nos activités à la montagne !

Après le Portugal, nous avons passé quelques jours dans les Pyrénées, dans le cirque de Gavarnie.

Alors à la montagne qu’est-ce qu’on fait ?

Et bien nous avons marché bien sûr ! (j’avais fait un article sur la randonnée avec des petits )OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ou alors nous avons couru !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons pris une télécabine (ben oui, fallait bien un peu ménager la cheville de maman …)

IMG_0529

Et un télésiège !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons grimpé dans les arbres

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons vu plein de cascades

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et nous avons marché jusqu’à celle au fond du cirque de Gavarnie

IMG_0305

Ca y est on  y est !

IMG_0345

Trop content !

IMG_0351

Ca mouille !IMG_0355

On a vu des moutons …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

…des ânes …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA… des vaches …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMG_0501

…et on appris à éviter leurs bouses !

IMG_0497

On a aussi observé les fleurs !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMG_0301 IMG_0299

Nous avons regardé les étoiles près du chalet, debout puis allongés dans l’herbe ! Nous avons essayé de repérer Cassiopée, le dauphin, la couronne … en écoutant les indications de papa où celles de Rémi qui s’aidait d’une application sur son téléphone. Nous avons admiré la voie lactée, cherché les étoiles filantes, rêvé …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons pris beaucoup de plaisir à apprendre à allumer un feu : non pas qu’il faisait froid, mais un petit frais le soir !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons suivi le parcours artistique du village d’Arras-en-Lavedan pour y voir des sculptures contemporaines tout en se promenant dans le village.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est très ludique car outre une carte, il y a un véritable jeu de piste qui permet d’aller d’oeuvre en oeuvre. Ainsi, pour savoir quel chemin prendre, il faut suivre ce genre de panneau :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis essayer de trouver autour de soi ce à quoi cela fait référence. Ici, c’est le haut du toit d’une tour :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et ensuite, on se rend près de cette tour et là, soit on découvre une oeuvre d’art, soit un autre panneau qui nous conduit un peu plus loin dans le village. Les enfants ont adoré et se sont vraiment pris au jeu !

Leur oeuvre préféré : un manège métallique sur lequel on peut monter et que l’on fait tourner en pédalant !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et les chèvre, serpent, cyclope sur lesquels les enfants montent sont des personnages de contes traditionnels des Pyrénées !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Note pour moi-même : chercher ces contes sur internet pour leur lire !OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons aussi aimé une autre oeuvre étonnante : on rentre dans une petite tour, on lève le nez et …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

… au plafond un oeil mobile (vidéo) nous observe …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons aussi bien sûr joué dans les rivières !

IMG_0504

Ou au bord des lacs OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons mis les pieds dans l’eau

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous y avons patouillé

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et nous y avons fait des barrages !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous sommes même tombés dans l’eau … ! Et nous avons du faire sécher les vêtements au soleil et mettre un pull pour se réchauffer !

IMG_0487

Et nous avons rêvé en regardant les mouvements de l’eau … (Noé, mon rêveur contemplatif !)

IMG_0482

Nous sommes allés dans le parc animalier des Pyrénées

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous y avons vu des animaux naturalisés très impressionnants !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et aussi des bien vivants bien sûr : des loutres, des ours, des bouquetins …

IMG_0399

Nous avons pu donner à manger aux marmottes !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et leur faire des câlins !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons essayé de convaincre ces magnifiques perruches de venir sur notre doigt …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais en fait elles sont venues d’elles mêmes sur notre bras …OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ou notre tête !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons très souvent aidés nos deux petits frères à marcher et tout ça dans la bonne humeur ! C’était super parce qu’en général papa était en train d’aider ou de porter maman (toujours because l’entorse …) quand c’était trop caillouteux !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMG_0317

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMG_0297

Nous avons visité une centrale hydroélectrique et nous avons appris plein de choses sur les barrages, les turbines, les lacs de retenue, les conduites forcées, le principe des vases communicants …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On est entré dans un bout de conduite forcée placée là en expo :

IMG_0447

Et nous nous sommes promenés près d’un barrage

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons fait le tour de ce beau lac !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et sommes allés au bord de celui-ci :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans le chalet, nous avons appris le soir à Noé avec beaucoup de gentillesses, de bonheur, de tendresse et de patience à jouer à la bataille (il savait déjà jouer à Batawaf, ça a aidé) avec un joli jeu de cartes trouvé au parc animalier avec des animaux (et un autre avec des fleurs sauvages)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et puis avec les grands nous avons appris un nouveau jeu mais je vous en parlerai prochainement !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons vu des jolis petits ponts !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons cherché des fraises des bois…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On a fait notre star !

IMG_0431

En attendant maman un peu longue à marcher, nous avons fait de la gravure sur rocher !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons fait du land art :

IMG_0515

IMG_0446

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tadam ! Voilà notre tipi !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons pique niqué !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

… en en profitant pour se faire câliner !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On a trouvé qu’une de pommes qui s’était un peu abîmée avait des dessins du genre aborigène !

IMG_0427

On a essayé être autonome !

IMG_0538

… Mais on s’est quand même fait un peu aider …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On a fait des descentes un peu périlleuses … (c’est Lison le petit machin au milieu ..)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On s’est fait des câlins !

IMG_0533

Et on a aussi fait les fous !

IMG_0289

On a ouvert et fermé chaque matin et chaque soir la chaîne qui nous permettait de prendre le chemin jusqu’au gite, qui est la dernière maison avant le cirque de Gavarnie !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ca c’est le gite ! On était bien !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons fait un peu de « bob luge »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et nous nous sommes amusés à côté avec le tuyau qui fuyait !

IMG_0520

On a marché dans des cailloux

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et sur de drôles de rochers striés !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On est monté …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et on est descendu …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On a fait des pauses …

IMG_0443

On a traversé des rivières

IMG_0323

On a même touché la neige ! (j’ai pas la photo, zut !)

IMG_0433

Bref, on s’est amusé et on s’est émerveillé !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

(Ages au moment des activités : Firmin, 2 ans et 8 mois ; Noé, 5 ans et 8 mois ; Lison, 11 ans et demi ; Baptiste, 14 ans et 2 mois ; Rémi, 15ans et 11 mois)

Pour découvrir les autres activités nature dont je vous ai déjà parlé, cliquez ici !

Pour découvrir nos autres sorties ou voyages, cliquez là

 

Des lettres avec ses mains, avec son corps

Noé l’autre jour est venu me voir avec un petit sourire en coin …

– Je fais quoi là, maman ?

– Euh …

– Un D en « bâtons » (traduction : majuscule d’imprimerie)

P1030402

Ah oui, vu du côté de Noé, c’est bien un D ! Noé va dans la pièce d’à côté, et revient, toujours le regard malicieux !

– Et là ?

P1030403

– … ?

– Attends, comme ça !

– Ah oui, encore un d

– Mais attention, en script !

P1030405

– Et là en attaché ! (traduction : lettre cursive)

– un x !!!

– Oui, bravo maman !

P1030406

Là, petite discussion pour savoir s’il était un i en bâton ou un L en script !!!P1030407

Et pour finir un magnifique A …

P1030408

Et un Noé très fier de son coup, un !!!

Quand on vous dit qu’aborder une notion de plein de façons possibles, ça permet de fixer  les choses ! Là, mon Noé a utilisé le langage du corps ! (selon Reggio !)

(Age au moment de l’activité : Noé, 5 ans et 1 mois)

Pour découvrir d’autres articles en lien avec l’apprentissage des lettres et de la lecture , cliquez là !

Pour découvrir d’autres activités faites avec son corps, cliquez ici