200 films à voir avant d’être grand

Notre grand Baptiste étant passionné de cinéma avec comme projet devenir réalisateur ( pour voir ses petits films, cliquez ici ! 😉 ), nous faisons régulièrement des soirées cinéma à la maison pour voir des films de tous genres et de toutes époques. Baptiste va aussi bien sûr très souvent au « vrai cinéma » ! Mais nous le faisons moins avec les plus jeunes, Noé et Firmin. Alors quand j’ai vu ces livres en librairie, ils m’ont tapé dans l’oeil et je les ai commandés au Père Noël !

En plus, la préface de l’un des livres est de Laurent Tirard, réalisateur notamment du Petit Nicolas et d’un Astérix qui a eu l’extrême gentillesse d’accueillir Baptiste pendant trois jours pour qu’il puisse assister au montage de son film « Le retour du héros » avec Jean Dujardin et Mélanie Laurent. Il avait pu être dans les tout premiers à voir le film et avait été ravi de son expérience !

Bref, revenons à nos livres ! Une page par film, ceux-ci étant classés par âge conseillé pour les voir. Catégories 3/4 ans , 5/6 ans ; 7 ans et 8 ans pour le premier ; 9 ans, 10 ans, 11 ans et 12 ans pour le deuxième.

On retrouve dans chaque page une fiche technique : année, pays, durée, réalisateur, acteurs principaux, scénario, musique …

On trouve également le pitch en quelques lignes, une petite analyse du film, quelques infos plus anecdotiques …

Et dans le « post-it » jaune, ce que je trouve très sympa, d’autres films du même genre qui peuvent plaire si l’on a aimé ce film. Une petite astérisque à côté indique si ce film est par ailleurs présenté dans le livre.

On peut ainsi selon les âges découvrir toutes sortes de dessins animés, vieux films ou d’autres beaucoup plus récents, de grands classiques ou d’autres que l’on découvre totalement … Bien sûr, tout choix est subjectif et l’on peut ne pas être toujours d’accord avec leurs choix, mais cela permet une ouverture vers plein de films auxquels on n’aurait pas pensé qui est intéressante ! Pa exemple, pour les plus jeunes, on va retrouver l’enfant au grelot, Winnie l’ourson, le bonhomme de neige, le gruffalo, les moomins, Totoro, un Tom et Jerry …

Soit nous avions déjà les films en DVD dans notre réserve mais les enfants ne les avaient pas vus, soit j’ai farfouillé sur internet pour voir si l’on peut les trouver, soit je les achète, notamment parfois de bonnes affaires d’occasion.

On a ainsi commencé par le ballon rouge que les grands avaient vus mais qu’ont découvert Noé et Firmin !

Une histoire pleine de poésie sur l’amitié d’un petit garçon et de son ballon rouge.

Et hier, nous avons regardé tous ensemble mon voisin Totoro que nous n’avions jamais vu, alors que pourtant nous aimons beaucoup Miyazaki et que les grands sont fans du voyage de Chihiro qu’ils ont visionné souvent.

Une histoire grave et joyeuse tout à la fois, douce et poétique.

Et puis maintenant les enfants aiment feuilleter le livre, se remémorer les films qu’ils ont déjà vus, se dire que tel autre film leur plairait bien …

Par contre, ce qui me dérangeait dans ce livre, c’est que souvent l’éditeur n’a pas eu le droit de mettre des images du film et je trouvais que ça manquait beaucoup. Donc, comme j’avais fait pour le livre 100 grands personnages de l’Histoire, j’ai imprimé des images pour coller sur les pages correspondantes.

Pour voir d’autres activités ou conseils autour du cinéma, cliquez ici 

Si cela vous intéresse, voici le fichier pdf avec toutes les photos manquantes ; cliquez ici : photos livre 200 films à voir avant

Ages au moment de l’activité : Firmin, 5 ans ; Noé, 8 ans ; Lison, 14 ans ; Baptiste, 16 ans ; Rémi, 18 ans.

Je vous avais aussi présenté précédemment un site internet pour découvrir de très beaux courts métrages d’animation pour les enfants. 

Notre cuisine de boue !

Allez, c’est décidé, depuis le temps que je vois des petits loulous patouiller sur la page d’au  jardin des curieux  (et sur d’autres pages aussi), on se fait dans le jardin un coin cuisine de boue (« mud kitchen » en anglais).

C’est parti ! Maman pioche, Noé et Firmin grattouillent, enlèvent les herbes et les racines… 

Puis chacun sa brouette pour transporter tout ça !

Quand ils estiment que l’espace de terre est suffisant, on farfouille dans le garage. L’objectif n’est pas d’acheter des choses particulières pour « meubler » l’espace mais de construire un espace de bric et de broc.

Alors direction le garage où dorment des choses inutilisées en attente de déchetterie ou d’atterrir dans le jardin ! Une table, deux « sièges », un endroit pour déposer outils et ustensiles, des bacs pour recueillir éventuellement l’eau de pluie … Parce que pas de patouille sans eau bien sûr !

A leur disposition : des petits outils de jardin que nous avions  : une petite pelle, une serfouette, une griffe ; un arrosoir ; de grands bâtons ; des coquilles Saint Jacques ;  des jeux de sable (seau, pelle, râteau, passoire, moules …) ; de vieux ustensiles de cuisine abîmés : casseroles, assiettes, bols, gobelets, cuillères,  fourchettes, couteaux …

On y a rajouté une vieille cuisinière en jouet, un tractopelle … Mais tout cela se modifiera selon les envies ou les trouvailles ! Ils peuvent aussi aller chercher de l’eau au récupérateur d’eau de pluie qui se trouve un peu plus loin.

Et puis tous les éléments naturels qu’ils peuvent trouver autour d’eux : des fleurs, des pâquerettes, des cailloux … On observe en passant les vers de terre et les insectes bien sûr.

Pour la tenue, bottes obligatoires ! Pour aujourd’hui, vieux habits mais j’ai commandé des salopettes imperméables, on verra ce que ça donne !

Hier, le plaisir de la découverte était vraiment dans la patouille au sens le plus pur du terme !!! Mélanger des herbes avec de la boue, y enfoncer toutes sortes de choses …

Ouais … Avoir les mains pleines de boue, se salir en toute impunité et avec une grande jubilation !

Faire des pâtés, des traces de main, couper la terre …

Voilà un espace qui va faire naître de longs moments de plaisir et de découverte à l’extérieur et où l’imagination et les jeux libres seront maîtres ! De la terre, de l’eau, des bouts de bois, des cailloux, des herbes, des récipients, les meilleurs jouets pour les enfants !!!

Et pour finir, une chanson pas tout à fait politiquement correcte mais qu’on adore et qu’on a eue dans la tête toute la journée : la pâte à patouille du roi des papas !

(Ages au moment de l’activité : Firmin, 5 ans ; Noé, 8 ans)

Pour découvrir d’autres activités « nature », cliquez ici.

Des livres pour nos philosophes en herbe

Je vous avais parlé il y a quelques temps des ateliers philo que je faisais avec mes petits de maternelle, des moments riches d’échange qui aidaient les petits à se forger une pensée, une opinion, à écouter celle des autres, et à comprendre que parfois, il n’y a pas de réponse juste ou fausse à une question !

Le sujet est en ce moment d’actualité car sort un film intitulé « le cercle des petits philosophes » sur justement ces ateliers philo à l’école.

Je ne l’ai pas encore vu mais voici la bande annonce :

 

On en discutait donc sur les réseaux sociaux, et l’envie de faire ce genre d’atelier en famille se faisait sentir. Mais bon, avec un seul enfant, l’échange est vite limité ! Je voulais donc vous proposer des supports pour ces discussions philosophiques, des livres adaptés à différents âges.

Pour commencer, je trouve que pour les plus jeunes « les p’tits philosophes » que l’on trouve dans la revue Pomme d’Api sont parfaits !

A partir d’une question, les petits héros vont échanger, chacun ayant son opinion.

Les thèmes sont tout à fait adaptés aux petits.

Les différents personnages ont chacun leur personnalité, ce qui donne des avis variés : naïfs, plus raisonnés, tournés vers les autres ou plus égocentriques …

Ces petits dialogues sont simples, drôles et l’enfant peut s’identifier à tel ou tel personnage.

Il peut ensuite verbaliser sur pourquoi il est plus d’accord avec tel ou tel personnage, ou s’il pense autrement.

Une grande image termine souvent la petite BD pour permettre à l’enfant de s’exprimer .

Chez nous, nous n’avons que les revues mais on retrouve ces petits philosophes dans des livres regroupant leurs questionnements .

Une autre série pour les un petit peu plus grands (mais pas tant que ça ! ) chez Nathan : Philozenfants. on retrouve des thèmes très variés comme : savoir c’est quoi, le beau et l’art , la violence, le bien et le mal, la vie, moi c’est quoi, etc … Il y a aussi la même série mais pour les plus jeunes : les petits philozenfants  mais je ne les connais pas (par exemple : dis maman pourquoi j’existe).

On retrouve dans chaque livre 6 grands thèmes. Par exemple, pour savoir : comment sais-tu que l’univers existe, est-ce important de réfléchir , dois-tu tout savoir ,  à quoi sert l’imagination ?

Pour chaque question, 4 réponses possibles suivies de plusieurs oui mais, donc d’autres questions. Je trouve ça très bien, car la philo, c’est justement se poser des questions, et comprendre qu’il n’y a pas de réponses toutes faites.

Puis à la fin une petite réflexion sur la question, que l’on peut bien sûr discuter avec l’enfant, qui peut susciter d’autres questions ou désaccords ! Rien n’est figé.

Pour les sept ans et plus, des livres issus des rubriques d’Astrapi ( qui ont changé de titres parce que mes livres commencent à être anciens !) : les grandes questions philo 1 et 2

Là aussi, on part de nombreuses questions : faut-il toujours obéir ; faut-il toujours être gentil, comment savoir ce qui est vrai ou faux, est-ce que c’est grave de se tromper … etc ! Dans chaque livres, 30 questions sont abordées.

Je pense qu’avant de lire le texte, il est intéressant d’échanger avec son enfant, qu’il exprime d’abord sa pensée. Puis la double page vivante et avec une pointe d’humour va soulever d’autres aspects auxquels il n’aura pas pensé, apporter des opinions différentes … Il pourra au fur et à mesure de la lecture donner sa propre expérience (ah oui, moi aussi …) ou dire éventuellement son désaccord.

Ce qui est important, c’est de ne pas lui dire tu as raison ou tu as tort, mais de le laisser construire sa propre pensée.

Une autre série que j’aimais beaucoup mais qu’on ne trouve que d’occasion, aux éditions autrement, les petits albums de philosophie.  on retrouve comme thèmes le bonheur, la vérité, le beau, l’amour…

Dans ces livres, on suit la petite Ninon et ses questionnements au fil des pages dans sa vie quotidienne. Elle va échanger avec ses parents, ses amis, son frère, son voisin, sa maîtresse et même son chien ! Autant d’opinions qui peuvent être différentes ou se compléter.

Parfois, on lui raconte une histoire pour mieux lui faire découvrir une notion, et ici par exemple on lui explique le mythe de la caverne de Platon.

Ca se lit facilement comme une BD peut-être pour les un peu plus grands ( il est indiqué 8 ans sur le livre)

Dans une présentation un peu différente, voici le livre des grands contraires philosophiques. On trouve dans la même série :  le sens de la vie, c’est bien c’est mal, l’amour et l’amitié …

Il s’agit ici de présenter dans de grandes illustrations des oppositions philosophiques, l’image aidant à mieux comprendre cette notion et permettant d’échanger (toujours !). Ici, par exemple, sur la notion d’unité et de multiplicité (pas simple !). Une classe, c’est une unité mais composée de beaucoup d’éléments différents, les élèves ne sont pas tous identiques.

Ce qui peut aussi amener à parler de sciences !

Je trouve les images très belles et la réflexion intéressante mais souvent plus complexes que dans les autres ouvrages. Mais bien sûr, on peut discuter chacun à son niveau !

D’autres ouvrages que nous n’avons pas à la maison mais que nous avons déjà empruntés à la bibliothèque, très bien aussi.

La série « les goûters philo » de chez Milan  avec également des thèmes variés et de nombreux titres  : moi et les autres , les droits et les devoirs, la justice et l’injustice…

Et la série des petits Platons qui permettent plus d’aborder la pensée de grands philosophes célèbres : Socrate, Pascal, Kant …

Voilà, la liste n’est pas exhaustive mais elle vous donne déjà pas mal d’outils et de pistes pour philosopher avec vos enfants !

Pour découvrir d’autres livres que nous aimons, cliquez ici

Pour découvrir d’autres activités autour des apprentissages, cliquez là ! 

 

 

[Edit : Voici des suggestions des lecteurs du blog  :

  • Un livre pour animer des ateliers philo avec des outils à télécharger en cliquant ici

   

Merci pour le partage ! 🙂 ]

Anthony Browne et les poupées-tracas

Ici, on adore les merveilleux livres d’Anthony Browne, pleins de tendresse, d’humour, de poésie et de sensibilité ! Des chefs d’oeuvre ! Je vous ai déjà présenté dans le blog ( mais il y a bien longtemps maintenant !) Une histoire à quatre voix, les tableaux de Marcel ainsi qu’une autre histoire.Et voilà qu’à l’école, Firmin a travaillé sur l’album « Billy se bile » qui nous parle d’un petit garçon très sensible et à la grande imagination qui se fait beaucoup de soucis pour tout au point que cela lui fait perdre le sommeil. Mais sa grand mère a une idée pour son petit Billy.

Elle lui fabrique, selon une tradition venant du Guatemala, une « poupée-tracas » à qui il va pouvoir confier ses angoisses. Il met ensuite la poupée sous son oreiller et peut dormir tranquillement, la poupée le délivrant de ses soucis.

Firmin, à l’école, a donc fabriqué une jolie poupée tracas !

Et le soir venu, il lui a confié ses petits tracas de la journée !

Encore un merveilleux livre d’Anthony Browne, donc, avec en plus des allusions artistiques au surréalisme et notamment à l’oeuvre de Magritte !

On peut y voir aussi un tableau typique du romantisme allemand de C.D. Friedrich symbolisant tout le trouble et l’inquiétude du petit garçon.

 

 

 

 

 

 

 

 

Plusieurs niveaux de lecture donc, comme toujours chez cet auteur d’une grande richesse.

Age au moment de l’activité : Firmin, 5 ans et 3 mois.

Pour découvrir d’autres livres que nous aimons, cliquez ici

Echanges de livres!

Lison dévore des livres depuis son plus jeune âge ! Ses cadeaux de Noël ou d’anniversaire : des livres … Elle dévore les livres de ses grands frères, de la bibliothèque, du CDI … Elle regarde des videos de Youtubeuses qui conseillent des livres et sa liste s’allonge un peu plus chaque jour ! J’avais du mal à suivre quand elle me racontait l’histoire de ses multiples livres !

En février, elle m’a proposé un deal : une fois par mois, elle choisirait un de ses livres pour que je le lise, et en échange elle lirait un livre que je lui proposerai. Mais quelle excellente idée ma fille ! Le but étant, de son côté comme du mien, d’essayer de proposer des ouvrages variés et ensuite bien sûr d’en discuter.

Voici donc les livres de février, mars et avril proposés par Lison.

J’ai démarré par les petits orages de Marie Chartes, très beau livre sur l’amitié entre un jeune indien un peu étrange arrivant d’une réserve et un adolescent meurtri dans son coeur et dans sa chair après un accident de voiture dont il se sent responsable et qui a eu pour conséquence la paralysie de sa mère.

Dans un tout autre registre, Shades of magic de Victoria Schwab est un roman fantastique où les deux héros voyagent dans des Londres « parallèles » et où la magie peut être bien inquiétante.

Quant à Trouble vérité de E.Lockart qui est en cours de lecture, on suit une jeune fille dont le comportement ne cesse de nous surprendre. La construction du livre est étonnante car chapitre après chapitre, nous remontons le temps, comprenant mieux, peu à peu,  l’histoire de Jule.

Quant à moi, j’essaie d’être éclectique ! Je lui ai proposé un grand classique de la littérature romantique britannique, les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë, une histoire d’amour, de vengeance, de ressentiment, de haine … Bref, ce n’est pas du tiède ! Lison a mis un peu de temps à rentrer dans l’histoire mais je crois qu’ensuite elle a bien accroché, elle a même versé sa larme !

Dans un tout autre style, si par une nuit d’hiver un voyageur d’Italo Calvino. L’auteur s’amuse à faire tourner en bourrique le lecteur ! Le personnage principal va au cours du livre être amené à lire le début de dix histoires mais sans pouvoir en connaître la suite (la suite de son livre ne comporte que des pages blanches, on lui prend son livre, il le perd …). Nous découvrons donc plein d’histoires dont on a très envie de connaître la suite … mais frustration extrême, on n’a plus qu’à l’inventer ! Mais par contre en fil rouge, on suit bien l’histoire du personnage principal !

Et puis je lui ai passé un auteur que je dévorais à l’adolescence, Stephen King, avec ses histoires fantastiques terrifiantes … Et pour avoir plusieurs styles d’histoires, je lui ai proposé Brume qui est un recueil de nouvelles.

Je trouve que c’est vraiment un échange intéressant avec un ado, un enrichissement mutuel, une ouverture vers des horizons variés ! Là, en plus, l’idée venait d’elle, alors c’était vraiment nickel !!!

On doit pouvoir faire ça avec des enfants plus jeunes : ils nous font lire leur livre préféré, on leur propose un livre qu’on adorait quand on était enfant !

Age au moment de l’activité : Lison, 14 ans

Pour découvrir d’autres livres que nous avons aimés en famille, cliquez ici

Explorer les réglettes Cuisenaire

Je vous avais déjà parlé de ce merveilleux matériel que sont les réglettes Cuisenaire.  Elles étaient de sortie aujourd’hui ! Elles peuvent servir à faire des calculs savants pour les plus grands mais pour les plus petits, toutes sortes de manipulations et jeux sont possibles.

En farfouillant sur google, j’ai trouvé plusieurs fiches avec ces réglettes et j’ai proposé celle-ci à Firmin (si vous voulez l’imprimer, attention aux dimensions : les réglettes de la tête mesurent 2 cm).

Trouver les réglettes de la bonne longueur, pas toujours facile ! Et on en profite pour utiliser les termes « plus long », « plus court », c’est de la même longueur … Il voit en manipulant que chaque couleur correspond à une taille. « tous ceux qui sont de la même couleur ils mesurent pareil. »

Et puis tout à coup, il s’éloigne de l’objectif premier pour rentrer de lui-même dans les mathématiques ! Comme quoi, la puissance de ce matériel ! Et si je mets trois rouges à côté, c’est la même longueur que quoi ?

Il essaie plusieurs réglettes qu’il place sur les trois rouges …

Ah ben oui, trois rouges, c’est pareil que vert foncé ! Satisfaction du loulou !

Et deux rouges ? C’est pareil que la réglette rose. Il n’est pas utile pour l’instant d’associer les réglettes aux chiffres pour dire le rouge, c’est 2, le rose, c’est 4. 2+2=4 . On se contente de dire deux rouges sont égales à une réglette rose. Ce n’est qu’après beaucoup de manipulations et surtout de jeux qu’on pourra associer les couleurs et les nombres.

Mais bon, après ce problème qu’il s’est posé à lui-même et qu’il a résolu (et c’est ça, pleinement, les mathématiques ! ) , il continue ses deux bonhommes. Le grand, c’est Noé, et le petit, c’est lui, Firmin.

Puis il s’amuse à faire une pyramide en utilisant bien une réglette de chaque couleur !

Et magique … Notre pyramide se reflète dans un miroir ( ben oui, notre pyramide était au bord de l’eau !)

Alors ensuite, essayer de faire le reflet de la pyramide … D’abord en s’aidant du miroir, puis tout seul en vérifiant à la fin avec le miroir !

Une jolie petite activité sur la symétrie 😉

(Age au moment de l’activité : Firmin, 5 ans)

Pour découvrir d’autres activités mathématiques, cliquez ici

Pour découvrir des informations sur les pédagogies alternatives, cliquez là.