Apprendre la géographie avec « Sur le chemin de l’école. »

Nous avons regardé récemment le documentaire long métrage « Sur le chemin de l’école ». Comme les enfants ont particulièrement accroché, nous regardons à présent des petits épisodes de 20 minutes chacun issus du coffret « les chemins de l’école. »

Je vous rappelle le principe de ces films : nous suivons un peu de la vie quotidienne puis le trajet d’un enfant du bout du monde pour aller à l’école. Noé et Firmin étaient impressionnés de voir ces enfants faire parfois plus de 2 heures de trajet à pied, à vélo ou à cheval, en traversant des montagnes, de grandes villes ou en évitant des animaux sauvages car l’école est leur seul espoir de sortir de la pauvreté, leur rêve étant souvent de se rendre utile en étant médecin ou enseignant.

Firmin s’exclamait devant les magnifiques paysages de Patagonie, du Kenya ou les montagnes de l’Atlas : « c’est magnifique ! ». Ils voient que les enfants ont rarement l’eau courante et l’électricité, que parfois ils vivent sur des montagnes de déchets comme aux Philippines, que chaque objet qu’ils ont est précieux et que le vélo rouillé, le fauteuil roulant bricolé ou la brouette trouée seront mille et une fois rafistolées car tellement précieux! Ils sont admiratifs devant le courage des deux petits indiens de leur âge poussant leur grand frère Samuel qui est en fauteuil roulant pendant des kilomètres, devant le petit mexicain Angel qui guide son grand frère Alfredo aveugle pour traverser pendant deux heures la monstrueuse ville de Mexico et ses multiples dangers et se rendre à l’école pour mal voyants située à l’autre bout de la ville, devant Nicol et Niessa qui, avant d’aller à l’école, débutent la journée pendant plusieurs heures à essayer de vendre des bijoux de pacotille aux passants pour gagner quelques piécettes …

Après chaque petit film, Noé et Firmin se précipitent vers la carte pour repérer le nouveau pays : les Philippines, le Mali, le Kenya …

Et on se redit à chaque fois le nom des enfants et leur pays ! Du coup, ils savent même situer des lieux plus précis comme la Patagonie, la montagne de l’Atlas ou le golfe du Bengale. Se remémorer à chaque fois tous ces pays permet de les ancrer durablement dans la mémoire. De même, au cours des discussions, si l’on en vient à parler de tel ou tel pays, les lieux vus dans la video seront des repères : ah oui, c’est près du Kenya, le pays de Jackson. Et ils associent à ces lieux des paysages, des modes de vie, des personnes réelles…

Voici quelques secondes de notre petite récapitulation à l’issue du dernier reportage que nous avons vu ( aujourd’hui, c’était Angel et Alfredo de Mexico) :

Une belle leçon de géographie mais surtout une belle leçon de vie !

Ages au moment de l’activité : Firmin, 5 ans ; Noé, 8 ans.

Si vous voulez découvrir d’autres activités sur la découverte du monde, cliquez là

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s