Archives mensuelles : juin 2017

L’éveil musical d’après la pédagogie Montessori

Aujourd’hui, on a découvert et testé avec plaisir le joli coffret sur l’éveil musical d’après la pédagogie Montessori, aux éditions Eyrolles,  que nous a offert son auteur, Lydie Maud.

Avant de vous présenter le livre plus en détails, je voulais vous montrer trois activités issues du livre que nous avons réalisées !

La première s’appelle le danseur et le musicien. On choisit un instrument que l’on a à la maison (tambourin, xylophone, claves …) . Dans un premier temps, le petit musicien joue de l’instrument et le petit danseur se déplace en suivant la musique : doucement, vite, en sautillant, s’arrête quand la musique s’arrête … Ils se sont bien amusés, tant à la danse qu’à la musique !

Mais ça, je connaissais ! Ce qui m’a intéressée dans cette activité, c’est de la proposition de la faire « à l’envers » . Le danseur réalise des mouvements et c’est le musicien qui doit suivre les évolutions du danseur : jouer doucement quand le danseur fait des mouvements lents, s’arrêter de jouer quand il s’arrête … Cela demande écoute de l’autre et concentration ! Très intéressant !

Une deuxième proposition : chanter des sons sur le thème de la hauteur. On propose à l’enfant des petites « partitions  » que l’enfant va jouer à la fois avec tout son corps et avec sa voix.

Noé s’y est prêt avec beaucoup de plaisir : je m’accroupis en chantant un son grave je me relève en levant les bras t en chantant un son de plus en plus aigu et je redescends en rechantant à nouveau plus grave. Explorer les sons avec tout son corps, super idée !

Et une troisième d’activité d’écoute avec Noé. On s’est installé dans le jardin pour écouter un paysage sonore. Il a fermé les yeux pour être attentif à tout ce qu’il entendait.

Puis il a dessiné pour essayer de fixer tous ses sons entendus : le bourdonnement d’insectes, l’aboiement des chiens, le moteur d’une voiture, des rires d’enfants, le chant des oiseaux …

Mais je vais quand même vous présenter ce fameux coffret ! Il y a bien sûr un livre, un CD avec des pistes de musique et des cartes.

Des cartes de musiciens jouant des différents instruments de musique …

Et des jeux de cartes permettant de mettre en image ce qu’on entend et les différentes caractéristiques de la musique … 

…le genre de musique, le caractère de la musique, les différents paramètres du son (hauteur, intensité …), les instruments … Toutes ces cartes serviront lors de certaines activités présentées dans le livre.

Dans le livre, une première partie pour nous présenter rapidement la pédagogie Montessori, comment elle concevait l’enseignement de la musique, la façon d’utiliser ce livre …

Puis 75 fiches activités. Toutes ne sont pas directement inspirées par la pédagogie Montessori mais restent dans l’esprit. Pour chaque activité, le coin des pédagogues pour en savoir un peu plus, et plein d’idées pour aller un peu plus loin dans cette activité ! Très appréciable ! Elles sont réparties par âge : pour les bébés jusqu’à 18 mois, 

… des activités pour les petits jusqu’à 3 ans …

Des activités plus dans le mouvement pour les enfants jusqu’à 6 ans …

Et pour les plus grands des activités pour discriminer par le jeu les différents paramètres du son.

Il y a aussi d’autres activités autour de l’écoute d’oeuvres avec plein de conseils d’oeuvres à écouter (qu’on peut trouver sur internet) par instrument.

Bref, un ouvrage bien complet qui donne plein de pistes à explorer ! Et le matériel (jeu de cartes et CD) qu’on peut utiliser avec ou sans le livre d’ailleurs pour aider à exprimer ce qu’on ressent et ce qu’on entend quand on écoute une musique !

Bon ben on a plein d’activités à découvrir ! J’ai déjà repéré des lotos sonores, des structures sonores, des échelles mélodiques, des séquences sonores … Yes !

(Ages au moment des activités : Noé, 6 ans et demi ; Firmin, 3 ans et demi)

Pour découvrir d’autres articles sur la pédagogie Montessori, cliquez ici.

Pour découvrir d’autres articles sur les différents apprentissages , et notamment la musique, cliquez là !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Un nouveau rendez-vous : la vidéo alternative du samedi . #1 : Freinet

Allez, et si on disait que j’inaugurais un nouveau rendez-vous sur le blog !

Je vous propose tous les samedis une vidéo au sujet d’une pédagogie alternative, ca vous dit ?
Pour commencer, installez-vous confortablement pour voir le film de Jean Paul le Chanois tourné en 1949, l’école buissonnière avec Bernard Blier dans le rôle de Célestin Freinet !

Alors, l’histoire en elle même est romancée , notamment la fin , mais cette histoire de cabale contre freinet est bien réelle et surtout la façon dont travaillent les enfants est fidèle à la réalité puisque Freinet lui même était présent au moment du tournage et donnait son avis et que les petits figurants sont des élèves de Freinet !
Bon visionnage !

Pour voir toutes les vidéos alternatives du samedi, cliquez ici

Pour voir les articles du blog traitant de Célestin Freinet ou d’autres pédagogies alternatives, cliquez-là !

Et bien sûr pour acheter le grand guide des pédagogies alternatives et tout savoir sur Freinet, Steiner, Reggio et les autres, cliquez là !

Petits jeux de loto selon Decroly

Nous avons testé il y a quelques temps quelques jeux éducatifs créés par Ovide Decroly. C’est ce médecin belge qui a le premier invente et fabrique tous ces petits jeux qu’on retrouve maintenant dans nos maisons ou dans les maternelles (vous savez, les jeux Nathan) . Sauf que pour lui, ces jeux étaient un aboutissement de tout un travail pour l’enfant, une façon de s’entraîner en répétant plusieurs fois par le jeu pour automatiser certains apprentissages. Mais le plus important était en amont, découvertes, expérimentations, manipulations …

Bref, revenons-en à notre petit jeu. Decroly a crée 4 petits lotos évolutifs sur le thème des couleurs pour développer aussi l’attention de l’enfant.

  1.  les bulles de savon. Le jeu comprend deux cartons de chacun 9 cases représentant un enfant soufflant des bulles de savon. Chaque bulle est de teinte différente (18 teintes donc si vous suivez bien) ce qui demande beaucoup d’attention à l’enfant qui doit comme dans tout loto placer la carte identique sur le carton.
  2. La balle. Même principe mais les dessins représentant un enfant jouant avec une balle. On retrouve sur caque image deux couleurs différentes : la couleur de la balle et celle du vêtement de l’enfant. Les couleurs sont au nombre de quatre
  3. La petite fille à la promenade. C’est le jeu que j’ai réalisé pour Noé et Firmin (en reproduisant le motif original de Decroly !). C’est toujours le même principe mais cette fois-ci il y a trois couleurs combinées dans chaque dessin : le chapeau, le parapluie et le manteau avec 4 couleurs différentes possibles : rouge, vert, jaune, bleu.

Et ben ce n’est pas si simple qu’il y paraît ! L’attention de l’enfant se porte parfois plus sur un élément qu’un autre, il remarque bien le parapluie rouge par exemple mais fait moins attention au chapeau et ne remarque pas qu’il est vert au lieu être bleu. Ou alors il y a bien les bonnes couleurs dans sa carte mais dans le désordre ( il inverse le chapeau et le parapluie par exemple).

Et vers la fin du loto, quand on se retrouve avec deux cartes qui ne vont nulle part, ben zut … Il faut aller voir où on a bien pu se tromper !!! 

Ils ont bien accrochés à ce petit jeu !

Si vous voulez le réaliser, voici le fichier pdf d’un carton du jeu, à colorier ensuite et à reproduire plusieurs fois pour avoir à la fois les cartes et le carton ! : jeu loto decroly

Et puis je continue donc avec ma série de 4 jeux :

4. Les bons amis : et on corse encore un peu les choses : deux petits enfants s’embrassent sur l’image : la robe de la petite fille, sa grosse ceinture, le vêtement du petit garçon, ses grandes chaussettes, tout cela a des couleurs différentes, en déclinant cinq couleurs et avec parfois une seule différence entre deux cartons ! De quoi se creuser la tête !

Vous avez compris le système, vous pouvez faire vous-mêmes votre petit jeu avec les motifs que vous souhaitez et qu’il y ait 1, 2, 3 ou 4 éléments dont la couleur change dans l’image !

Voilà un exemple des petits jeux éducatifs Decroly sur un apprentissage, mais il en propose plein d’autres pour compter, se latéraliser…

(Ages au moment de l’activité : Noé, 6 ans ; Firmin, 3 ans)

si vous voulez lire d’autres articles sur Decroly ou sur d’autres pédagogies alternatives, cliquez ici.

EnregistrerEnregistrer

Un nouveau jouet : le mètre à ruban

L’autre jour en faisant les courses, Noé est tombé en arrêt devant un mètre à ruban de 5 mètres. Je lui ai alors dit qu’il avait un petit peu d’argent de poche et que s’il voulait, il pouvait l’acheter avec ses sous !

Il a été enthousiaste et s’est vite emparé de son nouveau jouet !

Déjà, le côté technique de « j’enroule/je déroule » lui a beaucoup plu , il essayé de voir comment ça marchait !

Puis il s’est mis bien évidemment à mesurer tout ce qui lui tombait sous la main : lui, son frère, la chaise, le livre  …

A d’autres moments, je l’ai vu observer son mètre et lire les nombres le plus loin qu’il pouvait !

Un autre jour, il comptait de 10 en 10, ou de 100 en 100 !

Il faisait des constatations : oh, 230 et 10 ça fait 240 ! 100 et 100 ça fait 200 !

Il a aussi cherché frénétiquement le 1000 ! Bon, pas de chance, le mètre s’arrêtait à 500 !

Enfin bref, de bons moments de mathématiques, en apprentissages totalement autonomes et avec beaucoup d’amusement !!!

(Age au moment de l’activité : Noé, 6 ans et demi)

Pour découvrir d’autres activités mathématiques ou autour des apprentissages, cliquez ici !

 

Dessiner son tapis de jeu

Noé reste le soir une fois par semaine à la garderie de son école et il y a quelques temps, une des personnes qui les accueille leur a dessiné un grand tapis de jeu en écoutant ce que      voulaient les enfants : elle leur dessinait l’école, le Mac Do (!) …

A la maison, Noé a eu l’idée de faire de même. J’ai scotché ensemble deux grandes feuilles tirées d’un rouleau de papier et c’était parti ! Il avait envie que je l’aide et que je dessine moi aussi mais je n’avais pas trop envie de mêler mes dessins aux siens, je préférais que ça reste son « oeuvre » ! Alors j’ai triché , je suis par moment restée avec lui me contentant d’améliorer un peu le coloriage de quelques éléments ! Mais ça a convenu à Noé, c’était un temps ensemble ! Il l’a réalisé en plusieurs jours, y revenant de temps en temps pour rajouter une maison ou un parc !

Et après, quel plaisir d’y jouer avec son petit frère Firmin ! 

Promener voitures et personnages dans les différents lieux !

Bon, Noé a dessiné quelques panneaux mais il  vaut mieux ne pas trop s’y fier sinon on a des sens interdits un peu partout ! Ca me faisait penser à un sketch de Devos !

Voici le tapis de jeu dans son entier ! Une petite ville au bord de la mer. On peut voir une cathédrale (la grande croix rouge et le noir autour c’est la place)

… une école …

… une boulangerie, un marchand de chaussures …

Un supermarché, un Conservatoire …

… la mairie, un restaurant, un planétarium …

… des petites maisons qui donnent sur la plage …

Il y a aussi une usine, une librairie, des parkings, un parc, une maison avec un jardin et toboggan; piscine (avec l’au en bleu clair peu profonde et bleu foncé plus profonde !) et je dois louper des choses !

Je vous avais déjà parlé du goût de Noé pour les cartes et les plans (j’en avais notamment parlé dans l’article « Noé me prépare un jeu de piste ») mais ça se confirme vraiment ! Par exemple en voiture, il a les yeux rivés sur la carte du GPS, repérant les routes, la rivière, etc … Et depuis peu, il joue aux Sims avec l’aide de sa grande soeur (il joue avec un écran ou regarde la télé une fois par semaine) et son grand plaisir a été de fabriquer la maison, de créer les différentes pièces, un plan encore !

(Age au moment de l’activité : Noé, 6 ans et demi)

 

EnregistrerEnregistrer

Apprivoiser les volcans par le jeu

Je vous avais raconté que pendant nos dernières vacances, nous étions notamment allés à Vulcania près de Clermont Ferrand. 

Firmin et Noé avaient été tout contents de jouer avec le petit volcan mascotte du site, « Pitoufeu ».

Et nous avions participé notamment à une activité où il fallait placer des murs en pâte à modeler pour détourner la lave. Bon, il y avait de l’idée, mais on n’a quand même pas échappé à la catastrophe !

De retour à la maison, Noé nous reparlait des tremblements de terre et des volcans, faisant même quelques petits cauchemars, s’inquiétant que des volcans poussent près de chez nous, se disant qu’il ne fallait pas aller dans tel ou tel pays parce qu’il y avait les plaques terrestres … Zut, c’était pas prévu ça …

Et puis finalement, mon Noé a géré son angoisse tranquillement… Comment ? Et bien en jouant ! Dans notre bac à sable, des montagnes se sont mises à pousser, avec des petits villages au pied de la montagne.

Et puis avec un large bâton, genre manche de je ne sais quel outil, un cratère est apparu dans sa montagne !

Et puis, Noé verse de l’eau dans le cratère. Il m’explique que normalement la lave vient d’en bas mais que comme il ne peut pas faire ça,  il remplit la cheminée du volcan par le haut pour qu’il puisse y avoir une éruption. (Non, la tenue chemise/cravate n’est pas habituelle chez nous pour jouer au sable, il venait de tourner son petit film avec Baptiste …)

Le village va-t-il être épargné ? 

Encore un peu de lave …

Noé est tout content car on voit la trace de la coulée sur son volcan ! (oui, coucou, c’est mon ombre !)

Un autre jour, c’est au spielgaben qu’un volcan va apparaître ! 

Ce volcan-là se trouve au milieu de l’océan m’explique Noé !

Voilà un beau volcan en éruption !

Et puis bien sûr, nous avions acheté des petits livres très sympas à Vulcania !

Pour Noé, Explorons les volcans :

Très intéressant et bien fait :

Et pour Firmin, un petit livre plus sous la forme d’une histoire, les p’tits volcans :

Et Noé en farfouillant a réussi à trouver tout seul un vieil Astrapi parlant des volcans (pourtant, on a le stock d’Astrapi ! )

Et puis dans deux petits dessins, Noé explique ce qu’il a compris : d’abord la terre bouge (les petits zig zags qu’il a dessinés), il y a des émissions de gaz (les petits traits noirs entre les arbres) et on voit en rouge la lave qui commence à monter.

Là, c’est l’éruption en elle-même ! On voit la lave qui monte par la cheminée puis s’écoule sur les bords du volcan, on voit encore des gaz qui s’échappent, les arbres qui brûlent sur les pentes du volcan ! 

Et puis, quand même, là c’est moi qui ai proposé une activité « volcanique » à Noé ! Je lui ai demandé d’entourer une petite bouteille d’eau d’argile de façon à fabriquer un volcan.

Sa soeur Lison lui donne un petit coup de main ! 

On rajoute de la terre encore pour grossir le volcan (pas juste le tour de la bouteille quoi, ce que Noé avait eu tendance à faire !). On laisse bien le trou pour le cratère !

Noé rajoute quelques feuilles/arbres !

On (je) découpe le carton autour pour que ce soit plus joli et on l’installe dans l’herbe (oui, c’est un peu salissant  !)

Puis on remplit la bouteille avec du vinaigre blanc, du colorant rouge, un peu de liquide vaisselle (j’avais lu ça quelque part mais j’en ai peut-être mis trop !) . On verse du bicarbonate de soude dans le cratère et pschtt ! une éruption ! Bon, un peu trop rose et mousseuse à notre goût mais ce n’est pas grave ! On a bien compris que c’était les gaz formés qui faisaient jaillir notre « lave » du volcan ! Bien sûr, on a bien redit qu’en vrai ce n’était pas du vinaigre mais le magma de la terre, donc des roches fondues !

Un bout de l’éruption (bon, manque le début parce que on était occupé à verser le bicarbonate !)

On en revient donc toujours à ces fameux apprentissages autonomes, l’enfant qui s’approprie le savoir à sa façon et surtout par le jeu, l’enrichissement qu’on peut apporter par des visites, des lectures, des activités proposées !

(Age au moment de l’activité : Noé, 6 ans et demi)

Pour découvrir d’autres articles sur les apprentissages et notamment  les sciences, cliquez ici

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer