Archives pour la catégorie Jouer

Labyrinthe

Cette après-midi, par cette chaleur, on est resté tranquillement à la maison et le jeu Labyrinthe était de sortie ! Une première pour Firmin qui n’y avait encore jamais joué.

Ce jeu est un grand classique que beaucoup d’entre vous connaissent, mais je vous le présente rapidement pour ceux qui seraient passés à côté !

L’objectif est de créer des chemins pour essayer de trouver différents trésors.

Mais nous n’avons pas tous les mêmes objectifs et les chemins crées par les uns peuvent gêner les autres joueurs!

Concrètement, comment ça marche ?

Chacun a une pile d’objectifs cachés aux autres joueurs mais dont nous ne découvrons qu’une carte après l’autre. Si, comme chez nous, il y a des joueurs d’âges variés, on peut varier le nombre de cartes et donner moins de cartes à trouver pour le plus jeune.

Au départ, chacun a son pion à un des coins du plateau de jeu. Puis le joueur prend la tuile restante pour pousser une des lignes et placer sa tuile à l’extrémité. Les chemins sont alors modifiés. Le joueur déplace alors son pion sur le chemin ainsi crée mais ne peut bien sûr pas traverser les murs. C’est alors au joueur suivant de faire la même chose :

1 – pousser une ligne avec sa tuile

2 – déplacer son pion.

Le gagnant est celui qui après être allé sur chacun de ses objectifs retourne à son point de départ.

Le jeu n’est pas si simple que ça et on a du guider un peu Firmin mais c’est toujours un grand succès dans toute la famille !

Ages au moment de l’activité : Firmin, 5 ans et demi ; Noé, 8 ans et demi ; Baptiste, 17 ans !

Pour découvrir d’autres jeux que nous aimons, cliquez ici ! 

Un jeu des couleurs avec Spielgaben

Un petit jeu pour jouer avec les couleurs avec Spielgaben !

Chacun à son tour, nous lançons un dé des couleurs fait maison (vous pouvez aussi coller des gommettes sur un dé ordinaire ou en fabriquer un en carton).Pour lancer le dé, j’ai utilisé une des boîtes de rangement spielgaben pour éviter que le dé ne vole de partout !  Puis on prend un grand anneau de la couleur indiquée par le dé que l’on place où l’on veut sur le plateau. Quand le plateau est plein, on fait la même chose avec les moyens anneaux à placer dans les grands puis avec les petits anneaux.

Ensuite, la même chose mais avec cette fois les boules à placer dans chaque anneau. Et enfin les petits points, toujours avec le dé des couleurs, à placer où l’on veut.

Plein de choses se jouent mine de rien !

  • Trouver l’objet de la même couleur que la face du dé
  • nommer la couleur
  • remplir l’espace complètement
  • placer les anneaux concentriques
  • repérer les endroits où il n’y a pas d’anneau ou de boule
  • opérer des choix pour placer les objets de façon artistique en choisissant de mettre ensemble les couleurs semblables ou au contraire différentes, comme cela nous plaît, en verbalisant éventuellement ses choix
  • être précis et délicat pour placer les objets sans déranger le reste de la composition
  • attendre son tour pour lancer le dé
  • bien viser pour que le dé atterrisse bien dans la boîte !
  • Ranger de façon ludique en révisant une fois encore les couleurs et les tailles : donne-moi les petits anneaux rouges, les grands anneaux verts … Mets les points dans la bonne case de la boîte …

Un mon moment où se mêlent le jeu, l’apprentissage et la créativité !

Pour découvrir d’autres activités Spielgaben, cliquez ici

Pour découvrir d’autres activités autour des couleurs, cliquez-là

Un jeu pour connaître les arbres

L’autre jour, Noé me demandait des cartes sur les arbres pour son activité du jour… Comme je n’avais pas ça en magasin, j’ai farfouillé et j’ai trouvé exactement ce que je voulais, ce super fichier sur le site Ti’Loustics ( cliquez sur le lien si vous voulez le télécharger)

Je n’ai utilisé que les dernières fiches où sur chaque bande on retrouve la silhouette de l’arbre, la feuille, la fleur, le fruit et l’écorce. Je lui ai présenté façon « leçon en trois temps Montessori » (sur sa demande !) :

  • je lui montrai d’abord 3 arbres, on observait ensemble les caractéristiques de chacun, je lui donnais les noms. (premier temps)
  • Puis je lui demandai de me donner … le charme … le frêne … ( deuxième temps)
  • Enfin, troisième temps, c’est lui qui devait me donner le nom de l’arbre.

Puis je faisais la même chose avec trois autres arbres, puis les six arbres ensemble, etc …

Il pouvait aussi y jouer tout seul en plaçant la bonne étiquette nom sous chaque arbre (j’avais écrit le nom derrière la bande pour autocorrection).

Il y a ensuite une étape que nous n’avons pas encore faite : on trouve dans le fichier les mêmes images en plus grand format. On peut les découper et ne jouer qu’avec les silhouettes, les feuilles ou  les fruits … On peut aussi jouer avec toutes les cartes séparément pour essayer de retrouver à quel arbre appartiennent les différents éléments. Nettement plus compliqué !

Puis,  bien évidemment, nous emporterons le jeu lors de balades pour nous aider à identifier des arbres car bien sûr rien ne vaut d’apprendre en vrai, dans la nature ! On pourra aussi ramasser des feuilles par exemple, puis faire un herbier en essayant de déterminer à quel arbre elles appartiennent.

Age au moment de l’activité : Noé, 8 ans

Pour découvrir d’autres activités Montessori, cliquez ici

Pour découvrir d’autres activités en lien avec la nature, cliquez là. 

Notre cuisine de boue !

Allez, c’est décidé, depuis le temps que je vois des petits loulous patouiller sur la page d’au  jardin des curieux  (et sur d’autres pages aussi), on se fait dans le jardin un coin cuisine de boue (« mud kitchen » en anglais).

C’est parti ! Maman pioche, Noé et Firmin grattouillent, enlèvent les herbes et les racines… 

Puis chacun sa brouette pour transporter tout ça !

Quand ils estiment que l’espace de terre est suffisant, on farfouille dans le garage. L’objectif n’est pas d’acheter des choses particulières pour « meubler » l’espace mais de construire un espace de bric et de broc.

Alors direction le garage où dorment des choses inutilisées en attente de déchetterie ou d’atterrir dans le jardin ! Une table, deux « sièges », un endroit pour déposer outils et ustensiles, des bacs pour recueillir éventuellement l’eau de pluie … Parce que pas de patouille sans eau bien sûr !

A leur disposition : des petits outils de jardin que nous avions  : une petite pelle, une serfouette, une griffe ; un arrosoir ; de grands bâtons ; des coquilles Saint Jacques ;  des jeux de sable (seau, pelle, râteau, passoire, moules …) ; de vieux ustensiles de cuisine abîmés : casseroles, assiettes, bols, gobelets, cuillères,  fourchettes, couteaux …

On y a rajouté une vieille cuisinière en jouet, un tractopelle … Mais tout cela se modifiera selon les envies ou les trouvailles ! Ils peuvent aussi aller chercher de l’eau au récupérateur d’eau de pluie qui se trouve un peu plus loin.

Et puis tous les éléments naturels qu’ils peuvent trouver autour d’eux : des fleurs, des pâquerettes, des cailloux … On observe en passant les vers de terre et les insectes bien sûr.

Pour la tenue, bottes obligatoires ! Pour aujourd’hui, vieux habits mais j’ai commandé des salopettes imperméables, on verra ce que ça donne !

Hier, le plaisir de la découverte était vraiment dans la patouille au sens le plus pur du terme !!! Mélanger des herbes avec de la boue, y enfoncer toutes sortes de choses …

Ouais … Avoir les mains pleines de boue, se salir en toute impunité et avec une grande jubilation !

Faire des pâtés, des traces de main, couper la terre …

Voilà un espace qui va faire naître de longs moments de plaisir et de découverte à l’extérieur et où l’imagination et les jeux libres seront maîtres ! De la terre, de l’eau, des bouts de bois, des cailloux, des herbes, des récipients, les meilleurs jouets pour les enfants !!!

Et pour finir, une chanson pas tout à fait politiquement correcte mais qu’on adore et qu’on a eue dans la tête toute la journée : la pâte à patouille du roi des papas !

(Ages au moment de l’activité : Firmin, 5 ans ; Noé, 8 ans)

Pour découvrir d’autres activités « nature », cliquez ici.

Explorer les réglettes Cuisenaire

Je vous avais déjà parlé de ce merveilleux matériel que sont les réglettes Cuisenaire.  Elles étaient de sortie aujourd’hui ! Elles peuvent servir à faire des calculs savants pour les plus grands mais pour les plus petits, toutes sortes de manipulations et jeux sont possibles.

En farfouillant sur google, j’ai trouvé plusieurs fiches avec ces réglettes et j’ai proposé celle-ci à Firmin (si vous voulez l’imprimer, attention aux dimensions : les réglettes de la tête mesurent 2 cm).

Trouver les réglettes de la bonne longueur, pas toujours facile ! Et on en profite pour utiliser les termes « plus long », « plus court », c’est de la même longueur … Il voit en manipulant que chaque couleur correspond à une taille. « tous ceux qui sont de la même couleur ils mesurent pareil. »

Et puis tout à coup, il s’éloigne de l’objectif premier pour rentrer de lui-même dans les mathématiques ! Comme quoi, la puissance de ce matériel ! Et si je mets trois rouges à côté, c’est la même longueur que quoi ?

Il essaie plusieurs réglettes qu’il place sur les trois rouges …

Ah ben oui, trois rouges, c’est pareil que vert foncé ! Satisfaction du loulou !

Et deux rouges ? C’est pareil que la réglette rose. Il n’est pas utile pour l’instant d’associer les réglettes aux chiffres pour dire le rouge, c’est 2, le rose, c’est 4. 2+2=4 . On se contente de dire deux rouges sont égales à une réglette rose. Ce n’est qu’après beaucoup de manipulations et surtout de jeux qu’on pourra associer les couleurs et les nombres.

Mais bon, après ce problème qu’il s’est posé à lui-même et qu’il a résolu (et c’est ça, pleinement, les mathématiques ! ) , il continue ses deux bonhommes. Le grand, c’est Noé, et le petit, c’est lui, Firmin.

Puis il s’amuse à faire une pyramide en utilisant bien une réglette de chaque couleur !

Et magique … Notre pyramide se reflète dans un miroir ( ben oui, notre pyramide était au bord de l’eau !)

Alors ensuite, essayer de faire le reflet de la pyramide … D’abord en s’aidant du miroir, puis tout seul en vérifiant à la fin avec le miroir !

Une jolie petite activité sur la symétrie 😉

(Age au moment de l’activité : Firmin, 5 ans)

Pour découvrir d’autres activités mathématiques, cliquez ici

Pour découvrir des informations sur les pédagogies alternatives, cliquez là.

 

Le trésor des lutins

Je vous présente aujourd’hui un autre jeu que les enfants ont eu à Noël : Le trésor des lutins édité chez Gigamic. Il s’agit aussi d’un jeu coopératif, mais un peu moins complexe que « après l’orage … » que je vous ai présenté la dernière fois. Hier, on a profité d’une maîtresse absente pour faire de bonnes parties avec Firmin !

Avant de commencer le jeu, la partie « installation » est également un jeu en lui-même ! L’enfant lance le dé formes et le dé couleurs.

Comme sur un tableau à double entrée, il va placer les clés et les friandises (dont je vous expliquerai l’utilité plus tard) sur le plateau de jeu. Ce hasard permet que la configuration du jeu change à chaque partie.

Voici donc notre plateau avant de commencer : une forêt dans laquelle se trouvent clés et friandises, un trésor caché dans une grotte gardée par un dragon … Le but du jeu : trouver trois clés pour ouvrir le coffre et arriver au trésor avant le dragon !

Les cartes sont disposées tout autour du plateau. Chacun à son tour, on retourne une carte. On y trouve soit un chemin, soit un dragon que l’on place en bas du plateau …

Firmin a pioché un chemin qu’il installe en haut du plateau en essayant de le disposer de façon à ce que l’on puisse se diriger vers une clé.

Le chemin avance, mais on a également placé plusieurs cartes dragons dans la grotte …

Ca y est, on arrive à une clé. Firmin place sa carte chemin puis récupère la clé qu’il va placer près du coffre…

Déjà deux clés de trouvées mais le dragon avance rapidement …

Nous avons réussi à conduire le chemin sur la case friandises que l’on place en bas du plateau.Le dragon est gourmand !  La prochaine carte dragon ira sur les friandises au lien de se diriger vers le trésor ! Ca nous fait gagner un peu de temps !

Ah mais zut … Cela n’a pas suffi … le dragon est arrivé avant nous au trésor … bon ben nous allons faire une nouvelle partie !!!

Et cette fois-ci, youpi ! Nous arrivons au trésor avant lui ! Mais c’était juste !!!

Voilà le plateau en fin de partie ! On voit que suivant les cartes que l’on a piochées, on est parfois obligé de faire des routes inutiles mais l’essentiel est de pouvoir attraper 3 des 4 clés et d’arriver au trésor !

Un petit jeu bien sympathique, assez simple et rapide mais ludique et comprenant toujours son soupçon de suspense ! Il plaît lui aussi beaucoup aux enfants ! Et Noé, 8 ans,  qui adore les jeux représentant des cartes, des labyrinthes, des chemins l’apprécie aussi ! Ce jeu peut être joué à partir de 4 ans environ

Age au moment de l’activité : Firmin, 5 ans

Pour découvrir nos autres jeux favoris, cliquez ici