Archives du mot-clé art

Voyager dans un tableau avec les enfants

Je vous ai déjà dit que dans une vie antérieure (jusqu’à la naissance de Firmin pour être précise !) j’avais été professeur des écoles, avec notamment une classe de Moyenne Section, c’est-à-dire des enfants d’environ 4 ans.

Régulièrement, nous nous installions tous ensemble devant une reproduction d’oeuvre d’art et je me contentais de donner la parole à l’un ou à l’autre, posant parfois une question pour les amener à aller un peu plus loin : « Qu’est-ce que ce personnage ressent ? » … « Où va-t-il? » … Que va-t-il se passer ?

Je suis retombée l’autre jour sur leurs paroles que j’avais enregistrées puis retranscrites et j’ai envie aujourd’hui de vous faire voyager dans le monde merveilleux de l’art et des enfants !

Château et soleil de Paul Klee, 1928

« C’est un château de cubes rouges, roses, violets et bleus avec des triangles et des carrés. 

On voit des fenêtres, une porte et un pont.

Il y a la lune dans le ciel.

Peut-être quelqu’un va venir casser le château de cubes.

Dans le château, un chevalier et une princesse sont amoureux. La sorcière veut mettre la princesse dans une prison aux grilles empoisonnées. Mais le roi veut la délivrer.

Peut-être la grosse boule au-dessus va tomber et casser tout le château… »

Pêcheurs en mer de William Turner, 1796

« La lune brille et allume le ciel. Les nuages noirs cachent la lune. C’est la nuit.

Le vent souffle et pousse les vagues. La mer est noire. C’est la tempête.

Il y a un bateau de pirates qui va couler ou peut-être s’échouer. »

 

La bohémienne endormie du douanier Rousseau, 1897

« Le lion sent la dame qui est endormie. 

Il va la ramener à une nouvelle maison qui est dans la montagne. 

C’est la nuit. La lune brille dans le ciel avec les étoiles. 

Une mandoline est posée par terre. »

 

Le cri de Munch, 1893

« Le ciel est rouge-orange.

Il y a un fantôme ou un bonhomme habillé en noir sur un pont, près d’une rivière bleue et noire avec des bateaux.

Le monsieur crie parce qu’il a peur, il est perdu, il est tout seul.

Mais quelqu’un va l’entendre crier et va le ramener à sa maison. »

 

Le jeune homme soufflant sur un tison du Greco, 1571

« Il fait tout noir.

Un garçon est sorti dehors. Il allume une bougie.

L’enfant est tout jaune à cause de la lumière. 

Un loup va peut-être venir le manger tout entier. »

 

Le printemps (détail) de Botticelli, 1482

« La Reine des fleurs

La dame a un gros ventre : elle attend un bébé.

 Elle a des cheveux blonds et bouclés avec une couronne de fleurs. Ses boucles d’oreille sont des pâquerettes.

 Elle a un collier de fleurs autour du cou

et elle a plein de fleurs sur sa robe : c’est la reine des fleurs.

Il y a plein de feuilles et de fleurs autour d’elle. »

 

Tête de femme de Picasso, 1957

« C’est une statue d’un bonhomme dans la lumière. Il est posé sur un carré en bois.

Il a une tête avec des yeux, des sourcils, deux nez, deux bouches, un cou noir avec des traits blancs, long comme celui d’une girafe.

C’est bizarre parce que les cheveux ne sont pas au bon endroit.

C’est un gentil monsieur qui regarde les dames discuter; peut être qu’il va parler avec elles. »

 

La femme abandonnée de Sandro Botticelli, XV ème siècle

« Une dame qui pleure est assise sur une marche des escaliers. Il y a trois morceaux de tissu par terre devant elle. Les couleurs sont rouge et orange.

Pourquoi pleure-t-elle ?

–         parce qu’elle s’est fait gronder très fort.

–         parce que quelqu’un a arraché ses vêtements

–         parce que sa maman n’était pas gentille avec elle

–         parce que son mari est mort

–         parce qu’elle est toute seule

–         parce que son papa est parti à son travail

–         parce que sa maman est morte, ou son papa

–         parce que personne ne veut la laisser entrer

–         parce que tout le monde dort et qu’elle est toute seule

–         parce qu’elle n’a plus de copains ni de copines

–         parce qu’elle a déménagé. »

 

La rencontre de Gustave Courbet, 1854

« Il y a trois messieurs qui ont leur chapeau dans la main. Le monsieur à la barbe noire porte son sac à dos et a une canne.

Ils parlent : 

– Bonjour, ravi de faire votre connaissance !

– Il est joli votre chien et il a un beau collier !

Le monsieur à la barbe noire va peut-être dormir dans la grotte du Yéti. Le Yéti va arriver et le monsieur aura un petit pistolet dans son sac. Il va tuer le Yéti. »

 

Libellule aux ailerons rouges de Miro, 1951

« Il a peint un rêve, un cirque avec plein de couleurs, un anniversaire ou alors le grenier d’Albert avec plein de choses.

Nous avons vu une fleur, une clef à mollette, la lune, un soleil, une tête, une étoile, plein de petits points, un réveil, des carrés, un fantôme, des skis, une écharpe, un petit sac et un oiseau. »

(Note de la maîtresse : le grenier d’Albert est un album de Leo Lionni que nous avions lu précédemment)

Hyde Park de Derain, 1906

« Une dame se promène avec ses enfants et son chien sur un chemin rouge. Ils sont dans une forêt avec des arbres bleus, marron et rouges.

Des chevaux tirent des charrettes.

Peut-être les chevaux emmènent-ils les gens dans la montagne, dans une ville, dans une maison très loin ou dans une maison pas très loin, dans un parc d’attraction ou encore dans un cirque. »

 

Porte-fenêtre à Collioure de Matisse, 1914

« Les rectangles sont noir, vert, blanc et bleu.

Je vois de l’eau et du sable.

Il y a des nuages dans du ciel.

Moi je vois des clous.

C’est un bateau sur l’eau avec des manettes pour faire avancer le bateau.

Il y a quatre bateaux de pirates dans la mer mais on ne voit que le haut des bateaux. »

 

Des mots pleins de poésie, de rêve, d’émotion, d’imagination, d’innocence …

Gardons nos yeux d’enfants !

Et prenons le temps d’écouter nos enfants, sans chercher à leur apprendre quoi que ce soit, juste les écouter exprimer ce qu’ils voient, ce qu’ils ressentent, ce qu’ils comprennent, ce qu’ils imaginent.

J’avais ensuite réalisé un petit livret avec sur chaque page la reproduction de l’oeuvre et leur texte dessous, et nous le relisions parfois.

Enfants observateurs, enfants auteurs …

 

Pour découvrir d’autres activités sur la découverte de l’art, cliquez ici

Découvrir les émotions dans l’art, la musique, le cinéma, la BD …

Je vous avais présenté il y a près de deux ans le superbe livre bien connu maintenant la couleur des émotions et les marionnettes qu’avait fabriquées la mamie des enfants. Firmin, qui est maintenant en Grande section, travaille sur ce livre avec sa maîtresse et a donc apporté ses marionnettes à l’école. La maîtresse a eu une excellente idée : elle a montré aux enfants plusieurs oeuvres d’art et les enfants ont discuté pour savoir quelle émotion on pouvait y trouver (en s’aidant des marionnettes). Ainsi, la Joconde était « sérénité » et le cri de Munch « peur » par exemple !

Comme j’ai raconté ceci sur ma page Facebook et que cela a eu l’air de vous intéresser, je reprends tout cela dans un article et je complète avec d’autres arts ! C’est parti donc !

Pour cette activité, il ne s’agit pas de dire à l’enfant : voici la peur voici la joie mais de montrer une oeuvre à l’enfant, de discuter avec lui de ce qu’il ressent, de l’associer à une marionnette en essayant d’expliquer pourquoi cette oeuvre représente la joie ou la peur. Et il n’y a pas de bonne réponse, ce que l’un pensera comme joie, l’autre trouvera peut-être que c’est la sérénité par exemple !

D’abord la peinture. Je commence par la peur.

Le cri de Munch

Le désespéré de Courbet

Un détail du sacrifice d’Isaac du Caravage

Pour la tristesse, une oeuvre de la période bleue de Picasso : Femme aux bras croisés

 

Vieil homme en pleurs de Van Gogh

Femme au mouchoir , encore de Picasso mais de la période cubiste

Pour la joie,  des nanas de Nikki de Saint Phalle

Un détail d’une oeuvre de Frans Hals : la joie du vin

et un dessin de Lebrun

Pour la sérénité, l’enfant au chat d’Auguste Renoir

La Joconde de Léonard de Vinci

Senecio de Paul Klee . (A moins que l’enfant le classe dans la joie !)

Pour la colère, un autre dessin de Lebrun

Et un masque japonais.

Mais on peut aussi proposer des oeuvres plus abstraites et la discussion sera intéressante sur les couleurs, le geste, les formes …

Une oeuvre d’Hartung évoquera peut être la colère

 

Cette composition de Kandinsky pour la joie

ou cette lithographie de Miro « l’air »

Ce détail de l’oeuvre « Bleu du Ciel » de Kandinsky peut aussi évoquer la joie ou la sérénité

Ce mobile de Calder aussi pour la sérénité

Sérénité toujours avec Honfleur de Nicolas de Staël … ou peut être une certaine tristesse

Tristesse aussi pour cette peinture surréaliste d’Yves Tanguy

Tristesse ou peur pour cette peinture de Soulages ?

Cette huile du peintre abstrait chinois Zao Wou Ki peut paraître inquiétante et évoquer la peur …

Une activité sympa à faire avec des enfants dans un musée : on peut leur demander de se promener dans les salles  et de choisir l’oeuvre la plus joyeuse, puis la plus effrayante, la plue triste, la plus « zen », la plus en colère … cela permet d’être actif pendant la visite, avec un but précis et de regarder les oeuvres d’un oeil aiguisé !

Mais on peut aussi aborder les émotions par le biais des musiques ! J’ai choisi ici des musiques plutôt classiques, mais pourquoi pas le faire avec des chansons par exemple ! Tout est possible. on peut proposer à l’enfant de bouger, danser comme il veut sur la musique avant de discuter pour savoir ce que l’on a ressenti et l’émotion qui se dégage.

Pour la joie : classic rag d’Eubie Blake, un ragtime.

joie toujours : Mendelssohn que l’on peut écouter à 0:58

Et joie enfin avec ce concerto de trompette de Haydn.

Ce prélude de Bach peut évoquer la sérénité …

sérénité aussi pour ce concerto flûte et harpe de Mozart à 11:10

Pour la tristesse, à 0:25, le thème de la liste de Schindler de Williams.

Pour la colère , le dies irae du requiem de Mozart

Le sacre du printemps de Stravinsky a une musique inquiétante qui peut évoquer la peur à 29:00

La montée en puissance de Peer Gynt de Grieg est aussi angoissante ! à 1:53

On peut faire écouter aux enfants plusieurs fois ces musiques, et mettre ensemble au point des gestes. Quand on entend une musique joyeuse, on sautille, quand la musique est triste, on avance doucement, tête baissée. Pour la colère, on met les mains sur les hanches et on avance de façon décidée et énergique  en fronçant les sourcils ! Et pour la peur on avance dans une direction, puis dans l’autre comme si on cherchait une sortie … on peut aussi mettre ses poings serrés sous son menton avec un air inquiet !

On peut aussi inventer une histoire avec des moments joyeux, des moments inquiétants, etc, et même en faire un petit spectacle muet sur fond de musiques évocatrices. Par exemple, un petit chaperon rouge qui cueille des fleurs sur une musique joyeuse … puis le loup qui arrive sur une musique effrayante, etc …

Mais on peut aussi regarder des extraits de films !

Pour la joie, « singing in the rain » (aller à 2:10 ) avec un Gene Kelly, le sourire jusqu’aux oreilles qui rayonne !

Pour la tristesse, pourquoi pas la scène déchirante où le kid et Charlot sont séparés … à regarder à partir de 3:15

Le visage terrifié du personnage qui voit le vampire Nosferatu pour la peur … à 0:54

LA colère de Gabin dans la traversée de Paris ! (On peut arrêter à 0:20 si on veut éviter le « salauds d’pauvres » de Gabin !)

Et les colères délirantes de De Funès !

Bon, pour le cinéma, j’ai séché sur la sérénité ! Si vous avez des idées, je prends !

On peut même inviter les personnages de BD, si expressifs !

colère

tristesse

sérénité

peur

joie !

Cela pourra inciter des séances de dessins de visages exprimant les émotions, ou encore découper des personnages de BD exprimant des émotions et les coller en faisant des petites saynètes rigolotes ( ou angoissantes ! ) et recréer une BD.

Mais encore bien des activités sont possibles ! On avait travaillé sur ce thème avec mes petits élèves il y a longtemps et nous avions fait des panneaux ! Nous nous étions d’abord amusés à mimer les émotions puis je les avais pris en photo.

Pour la colère, les enfants étaient dos à dos, sourcils froncés, bras croisés ou mains sur les hanches ! Et le fond avait été fait de papiers déchirés ou froissés.

Pour le panneau de la peur, au centre les enfants mimant la peur regroupés mais entourés des monstres qu’ils avaient dessinés !

Des enfants joyeux sur un fond coloré

Et des enfants tristes avec un fond fait de coulures de peintures …

Si vous avez des idées d’activités sur les émotions ou d’oeuvres de tout genres, n’hésitez pas à enrichir l’article par vos commentaires !

Pour découvrir d’autres activités sur la découverte de l’art , cliquez ici ! 

 

De nouveaux troubadours !

Ca y est ! Baptiste est rentré de sa super colo dont je vous avais parlé dans l’article « De l’insolite ! » où il a participé à cette construction insolite dans l’Aveyron avec l’association « les nouveaux Troubadours »

DSCF6087

Une partie du groupe est allé au chantier de la construction pour créer une tour de lumière, un siège, des corbeaux, une pente … en ciment et en pierre..

DSCF6141

… en pleine fabrication du ciment …

DSCF6320

Baptiste lui, a fait une petite partie du mur en ciment et donc l’a sculpté quand il était frais pour le décorer.DSCF6151

Mais c’est plutôt à l’atelier mosaïque qu’il a passé pratiquement tout son temps. Baptiste avait déjà fait un peu de mosaïque au collège et ça lui avait beaucoup plu.

DSCF6171

Le projet du groupe : construire la borne d’entrée (et de sortie !) de la construction insolite. Première étape donc, dessiner les motifs et les inscriptions.

DSCF6161

Puis, ils ont cassé avec différentes sortes de pinces et des marteaux pour les plus gros morceaux du carrelage, du grès et quelques carreaux de mosaïque. Ils ont commencé par décorer les détails du panneau.DSCF6382

Baptiste a passé plus de temps à faire la partie « à bientôt » du panneau. Il a eu l’idée de faire les vagues de différentes couleurs, les a dessinées, a décoré les poissons, le soleil, les lettres … C’est difficile car ça fait mal à la main de casser avec la pince !!! DSCF6397

Le plus long (et le moins passionnant !) : remplir le fond !DSCN2374

Au fur et à mesure, ils collaient les morceaux de mosaïque sur un filet de moustiquaire !

DSCN2376

Les mosaïques terminées …DSCN2380

Puis, ils ont découpé la moustiquaire qui dépassait …DSCN2383

Ils ont badigeonné de colle la borne (faite précédemment en ciment) puis ont placé leur mosaïque. Ca tient bien parce que la colle passe à travers les trous de la moustiquaire. Là, ils sont en train d’enlever avec des petits bâtons la colle séchée entre les morceaux de mosaïque.

DSCF6794

A la fin, avec un mélange de pâte à joints, ils ont badigeonné toute la mosaïque puis avec un torchon ont enlevé tout ce qu’il y avait sur les carreaux.

Et le coucher de soleil est placé de la même façon de l’autre côté du panneau !

Et voilà le groupe fier devant leur réalisation !DSCN2434

Et au dessus de la borne, leur signature : colo-2016 !DSCN2436

La vie en groupe était très sympa : coucher sous la tente avec une température fraîche le matin et le soir ! Mais l’après-midi au chantier, il faisait bien lourd !

Tente2

Ils procèdent par vote pour toutes les décisions concernant le groupe. Un vrai fonctionnement à la Freinet ou autres pédagogies actives ! DSCF6741

En plus du travail au chantier ou à la mosaïque, un fil rouge les a tenus tout le séjour : créer un spectacle pour la fin de colo. Ce furent donc chansons, danses, jonglages avec aussi une projection de films créés par les jeunes (courts métrages, stop motion, tutos …)

Là, ils sont en pleine réunion pour créer le scénario de leur court métrage. Vous pensez bien que Baptiste était ravi ! Ce fut donc une histoire de Harry Potter et d’une chtite se faisant attaquer par des stormtroopers (mais si, vous savez, les soldats blancs dans Star Wars) mais se font aidés par James Bond. Puis, ils vont sauver Gandalf des griffes de Dark Vador.

DSCF6338

Il y a eu aussi des grands jeux : là, un jeu de pirates !DSCF6839 DSCF6852

Et puis ils  étaient présents au moment du festival du village ! Ils ont donc écouté une fanfare …DSCF6192

…des jeux de bois, du théâtre, un spectacle de kamishibaï, des chansons …DSCF6231

Il y eu aussi un groupe de jeunes circassiens (artistes de cirque quoi !) qui ont appris quelques jongleries et acrobaties aux jeunes bâtisseurs !DSCF6426-e1469043230673 DSCF6436

Je crois que Baptiste ne regrette pas son séjour ! Ca se voit sur son visage je crois !!!

DSCF6785

Et voilà, n’hésitez pas à aller visiter Saint Sever du Moustier et sa construction insolite. Vous ne pouvez pas vous tromper, il y a maintenant un magnifique panneau pour vous indiquer la direction !!!

13626430_1077648688984501_8151129556024395142_n

(Les photos ont été prises par les membres de l’association Les Nouveaux Troubadours et je les publie ici avec leur autorisation)

(Age au moment de l’activité : Baptiste, 14 ans et 1 mois)

Pour découvrir les autres techniques artistiques dont je vous ai déjà parlé, cliquez ici !

Du bruit dans l’art

Un petit livre très apprécié par Firmin que nous avions trouvé dans une boutique de musée : Du bruit dans l’art de Edouard Manceau et Andy Guérif chez Palette.

P1060126

Le principe est simple : à droite un tableau et à gauche le bruit que pourrait faire ce tableau.P1060127

Cela m’a fait penser au livre de Soledad Bravi le livre des bruits dont je vous avais déjà parlé !

P1060130

Ce qui est amusant c’est que mon petit Firmin avait eu sa période peintres (si vous n’avez pas vu l’article, c’est : ) et donc parfois au lieu de dire le bruit associé, il nous dit le nom du peintre : « Là c’est Munch ! C’est Munch !  »

P1060128

Un livre rigolo pour s’amuser avec l’art !

P1060129

Et après, dans les musées, vous pouvez vous amuser à essayer d’inventer le bruit que peut faire tel ou tel tableau !

(Age au moment de l’activité : Firmin, 2 ans et 5 mois) 

Pour découvrir les autres livres dont je vous ai déjà parlé, cliquez ici !

Pour découvrir des activités sur la découverte de l’art, cliquez ici

Découvrir les artistes en s’inspirant de leurs oeuvres

Baptiste se passionne toujours pour son cahier d’artistes où il met quelques reproductions d’oeuvres et quelques mots sur des artistes plutôt du XXème siècle. Il entraîne dans sa passion ses deux petits frères, et notamment Firmin qui ne veut plus lâcher le cahier de son frère et se met à pleurer quand son frère le reprend ! Il le connait par coeur,  il est étonnant !

Allez, je vous remets la vidéo pour le fun :

Bref, tout ça pour vous dire que du coup, Baptiste s’amuse à essayer de s’inspirer du style de différents peintres.

P1050111

Ainsi, Rauschenberg mélange plusieurs techniques dans ses oeuvres : collage d’affiches, collage d’objets, peinture …

P1050183

Baptiste a donc collé des pubs découpés dans des magazines, quelques objets qu’il avait sous la main puis il a peint.

P1050187

Il a voulu aussi s’inspirer de Jean Dubuffet et de ses portraits avec des zones peintes ou hachurées en rouge et bleu.

P1050184

Il a donc fait un portrait de Hollande à la Dubuffet, ma foi assez ressemblant !

P1050165

Pour Picasso, il avait déjà réalisé deux productions « à la manière de » :

P1040824

Un triptyque  sur carton :

P1050176

et un dessin plus cubiste :

Capture d’écran 2016-03-16 à 10.48.13

Il avait fait plus jeune une peinture sur papier vitrail s’inspirant de Keith Haring :

P1050182

P1050192

Noé aussi d’ailleurs travaille sur Haring à l’école !

Baptiste a aussi fait une peinture à la Pollock :

P1050186

C’est donc du dripping (déplacer un pot percé contenant de la peinture au dessus d’une toile) ou des projections de peinture (des giclures)

P1050190

Il s’est aussi inspiré de Chagall :

P1040828

Il a fait une production au pastel :

P1050191

Pour Klein et son bleu caractéristique :

P1040829

Il a peint en bleu une plaque de polystyrène et l’a « gravée ».

P1050171

Delaunay et ses peintures géométriques avec des ronds colorés :

P1050185P1050166

Niki de Saint Phalle et ses personnages féminins colorés :

P1040831

Rémi avait fait il y a longtemps une sculpture en s’en inspirant (bon, elle est un peu poussiéreuse !) : il a d’abord fait une structure métallique en fil de fer puis l’a recouverte je crois de pâte à modeler autodurcissante.

P1050174

Sinon quelques articles précedents où l’on s’est inspiré d’artistes :

Andy Warhol :

P1040826

Nous avions peint des photocopies de visages avec de l’encre  (voir l’article)

DSC03180

On avait aussi commencé à le faire sur des photocopies du visage de Noé mais finalement Noé n’en a peint qu’une.

P1000070

Et puis à partir de l’oeuvre de Miro :

P1050181

Nous avions fait un jeu très sympa avec un dé pour faire des oeuvres « façon Miro » ! (voir l’article). Noé me demande régulièrement d’y jouer !

DSC08373

Et pour finir je vous propose de vous inspirer de Mondrian :

P1040832

A la peinture : (voir l’article)

DSC04640

Faire ce genre de jeu ou d’ « exercice » n’empêche pas de faire des créations libres bien sûr !!! C’est un moyen de découvrir les artistes, de mieux les comprendre mais pour s’exprimer vraiment, le mieux à mon sens est d’avoir peu de consignes 😉

(Age au moment de l’activité : Baptiste, 13 ans et 8 mois)

Pour découvrir les autres techniques artistiques dont je vous ai déjà parlé, cliquez ici !

Pour découvrir d’autres activités sur la découverte de l’art, cliquez là

Apprentissage autonome : un cahier d’artistes

Pendant notre semaine de vacances dans la région niçoise, nous avons fait le plein de musettes pu voir des oeuvres de plein d’artistes du XXème siècle : Chagall, Picasso, Matisse …

Baptiste a toujours aimé dessiner, peindre, créer et aller dans les musées d’art. Il connaissait déjà un certain nombre d’artistes mais cette semaine il en a découvert d’autres et approfondi sa connaissance de ceux dont il avait déjà entendu parler.

De retour à la maison, je l’ai trouvé plongé dans google images (je vous l’avais dit ! Les écrans, faut pas en abuser, mais ça dépend vraiment de ce qu’on en fait ! Et comme outil de recherche, c’est quand même super pratique !). Il cherchait des photos des artistes que l’on avait pu voir dans les musées ainsi que plusieurs oeuvres qu’il pensait caractéristiques de leurs différents styles ou techniques.

Puis il a sorti un petit cahier et à commencer le découpage …

`P1040770

Une page par artiste …

P1040824

Pour le texte, il n’a pas fait de recherches supplémentaires (je crois) mais a écrit ce qu’il savait ou avait appris cette semaine.

P1040825

Il a sorti une plume (une vraie !) qu’il avait acheté à Stratford, dans la maison natale de Shakespeare pour faire la petite étiquette du nom.P1040826

L’objectif pour lui était je crois de fixer ses connaissances, une trace écrite pour aider la mémoire !

P1040827

Mais il a bien l’intention de continuer le cahier, car il s’est aperçu qu’il en avait encore oublié de ceux découverts cette semaine (notamment Miro ! ou encore d’autres contemporains que nous ne connaissions pas !) . Plus tous ceux que nous avions vu dans d’autres musées, notamment des peintres plus « classiques ».

P1040828 P1040829 P1040830 P1040831 P1040832

Ca l’a passionné de réaliser ce cahier, il était vraiment tout content de lui ! En plus il a été super efficace !

Et puis ensuite, c’était très drôle de le voir montrer son cahier à ses deux petits frères, très intéressés et enthousiastes eux aussi de retrouver des choses qu’ils avaient vu dans les musées !

P1040805

Firmin s’exclamait encore « bleu Klein ! », « Picasso ! » à la page concernée ! Et on a bien rigolé en l’entendant répéter après Baptiste « Tinguely ! » « Nikki de Saint Phalle ! » ! Mais le pire, c’est qu’ils retiennent bien !!!

Nous avons fait avec Noé aussi il y a quelques temps un cahier de découvertes où nous mettions photos ou dessins de choses apprises lors de promenades ou vacances notamment. Il était très demandeur (mais étant petit, il n’était là pas en autonomie, nous faisions ça à deux !) .

(Age au moment de l’activité, Baptiste, 13 ans et 8 mois ,  Firmin, 2 ans et 2 mois)

Pour découvrir les autres articles sur le thème des apprentissages et de la découverte de l’art , cliquez ici !