Archives du mot-clé sexisme

Organisation de la salle de jeu … et … jeux garçons/filles ?

Depuis quelques semaines, nous avons installé une salle de jeux pour les deux petits. Il y en avait une à la maison quand Rémi, Baptiste et Lison étaient petits. Mais les jouets étaient dans des coffres et c’était tout le temps le bazar. Cette fois-ci, nous avons trouvé de grands meubles à casiers (les Kallax) chez Ikea et c’est nickel, avec un bon espace de jeu au milieu de notre salle et des coins thématiques ! On a rangé aussi dans cette salle de jeu les déguisements dont je vous avais déjà parlé.

En fait, ces jouets sont essentiellement des jouets des trois grands quand ils étaient petits, et même des jouets à moi ou à leur papa !

Par exemple, mon arbre magique :

P1060832

Le bateau pirate playmobil de leur papa qui avait été ensuite offert à Baptiste quand il était petit ! P1060838

Dans ces cases, les jouets sont rangés directement, ou dans de grandes boîtes colorées…

P1060951

… ou dans des plus petites boîtes en plastique super pratiques, facilement empilables ou déplaçables.

P1060952Pour s’y retrouver facilement, et savoir notamment ce qu’il y a exactement dans les boîtes (notamment les boîtes opaques !) , j’ai collé des étiquettes. Pour ça, j’ai pris en photo quelques objets de la boîte (je trouve ça plus clair pour l’enfant qu’un pictogramme) et j’ai mis l’étiquette (photo+titre) sur la boîte quand il y en a une plus sur le côté de la case pour savoir où ranger la boîte.P1060953

J’ai patafixé les étiquettes, comme ça, cela peut se modifier facilement ! P1060955

La boîte à balles.

P1060891

voici un autre petit meuble « suédois » que l’on avait déjà et qui est bien pratique car on peut en plus poser des choses dessus, notamment des gros jouets qui ne rentrent pas dans les cases. Là, c’est le coin espions/police ! Et dans les bacs colorés, les véhicules, petits ou gros.

P1060959

Avec le garage à proximité ! (garage de mon frère je crois … )

P1060888

Et puis nous avons pas mal de playmobils à ranger (nombreux Noëls ou anniversaires des uns ou des autres ! ) . Ce petit meuble en plastique a permis de classer les animaux, les éléments de construction, vous savez, les petits trucs que l’on ne sait pas toujours ce que c’est mais qu’on est bien content de trouver quand on construit quelque chose ! En essayant de réparer le pont levis du château, je m’aidais d’internet et je cherchais par exemple des pièces rondes que j’ai trouvées dans mon tiroir !

Et dans le dernier tiroir les végétaux.

P1060837

Et une boîte normalement utilisés pour ranger clous et autres vis qui est parfaite pour ranger les petits accessoires (casques, épées, boucliers …)

P1060815

Et puis des boîtes en plastique thématiques (espions, chevaliers/pirates, ferme …)

P1060810

Avant de refaire cette salle de jeux, ces jouets étaient entassés dans des cartons au fond d’un placard ou dans le garage et du coup maintenant les deux petits peuvent les découvrir avec beaucoup de plaisir ! Et le système de rangement a l’air fonctionnel car la salle reste rangée ! (je passe un peu derrière, mais pas trop et ça se range bien !)

Ainsi en ce moment Firmin et Noé y passent pas mal de temps. Noé a découvert avec grand bonheur le château playmobil installé du coup en permanence dans un coin de la salle, sans que ça gêne  !

Le circuit à billes qu’avait eu Rémi il y a … on va dire de cela 10 ans …  a aussi beaucoup de succès ! Rangé dans une des grosses boîtes en tissu, il se sort facilement !

P1060804

Et Firmin assiste émerveillé au spectacle de ces billes qui dégringolent !

P1060828

Les marionnettes sont aussi souvent de sortie ! (mais comment est-ce que ça marche ???)

Les instruments de musique, ça, incontournable ! (Deux cases leur sont consacrées, plus un petit djiembé à côté qui ne rentre pas !)

Firmin joue beaucoup à la dînette et prépare des repas !

Il s’est même installé tout seul un petit coin pour faire manger les poupées !

Une petite parenthèse sur « les sexe des jouets » : pas de coin fille ou garçon bien sûr dans cette salle ! Les jouets sont rangés thématiquements et non par « genre ». Dans les déguisements, tous les habits et accessoires de toutes sortes sont accessibles (seringue de docteur, pistolet, baguette magique, loupe, épée, appareil photo, miroir, cravate, collier …).  Les enfants peuvent jouer avec les voitures, les poupons, le camion de pompiers, le petit balai, les jeux de construction, les playmobil pirates, égyptiens, princes ou princesses, chevaliers, du matériel de « cirque »…

L’autre fois, Firmin utilisait le petit établi.  Apres avoir bricolé, il a pris une pince pour me « couper  » les cheveux puis il a joué au coiffeur avec Noé, utilisant la visseuse pour sécher les cheveux et après avoir bien joué au coiffeur, Firmin a déclaré en regardant l’établi, « c’est un barbecue ! ». Laissons-les enfants tranquilles, qu’ils puissent choisir ce qu’ils veulent et utiliser les jouets comme bon leur semble !

Et là, dans la caisse bleue, j’ai rangé toutes les « poupées mannequins »…

P1060954

que ce soit de style barbies, superhéros ou aventuriers.

P1060849

Et ainsi, Noé a installé une cuisine, a commencé à l’installer et à jouer avec  …OLYMPUS DIGITAL CAMERA

… puis un méchant gorille est arrivé, a cassé toute la cuisine. L’héroïne s’est battue contre lui …

Buzz l’éclair est arrivé à la rescousse !

Le papa, bien musclé, s’est occupé du bébé !

Pendant que Blonde gardait la maison … Si jamais le gorille revenait …

Discussion entre voisins !

Une partie de foot …

On peigne un petit poney …

Un bébé qui chante au micro (le bébé c’est la poupée, pas Firmin ! C’est plus un bébé lui ! )

Voilà, tout ça pour dire qu’on n’est pas obligé de cloisonner les jouets, que les superhéros peuvent côtoyer les barbies, que les barbies peuvent être très fortes et les aventuriers musclés de bons papas, que les histoires se font et se défont dans un joyeux mélange et que c’est très bien comme ça ! Après, Mattel a sorti il y a quelques temps des Barbies plus variées au niveau de la couleur de peau, de la corpulence, de la taille … Super, mais pourquoi n’y a-t-il pas l’équivalent pour les « Ken »? Pourquoi ces personnages de poupées mannequin sont-ils toujours estampillés filles ? Pourquoi n’y a-t-il pas des poupées du même genre représentant des filles ou des garçons variés sans être caricaturaux ? Enfin ça existe peut-être dans une autre marque, si certains d’entre vous ont des infos ! En tout cas mes garçons se sont bien amusés à leur façon !

(Ages au moment de l’activité : Noé, 5 ans et 7 mois et Firmin, 2 ans et 7 mois)

Pour découvrir nos jeux, cliquez ici !

Pour découvrir mes autres articles sur l’organisation de la maison, cliquez ici !

1 an après : les planisphères ont-ils un genre ?

Un an après, je trouvais intéressant de refaire le point sur cette histoire de cahiers d’activités pour les enfants avec des cartes du monde différentes pour les garçons et les filles (si ça ne vous dit rien, allez revoir l’article : je suis vraiment choquée !)

L’année dernière, j’avais été très étonnée de faire le buzz avec cet article , et Magnard avait dit que les cahiers allaient être refaits.

Il y a quelques jours je les vois en magasin, alors forcément je jette un oeil.

Voici donc ceux de cette année :

IMG_1838 IMG_1839

Et pour mémoire ceux de l’année dernière.

DSC00408Le jeu des sept différences est assez amusant : Déjà, l’illustration est identique. Ensuite, la fameuse annonce « spécial garçons » et « spécial filles » a disparu. Les couleurs ont été modifiées ! Plus d’opposition rose/bleu, les filles ayant même le droit au bleu ! Le titre lui-même « mon cahier d’activités » est aux couleurs de l’arc en ciel et non plus décliné en rose ou en bleu. La mention en gros « CP » a disparu (ce ne sont donc plus des ouvrages « scolaires » ) mais reste en plus petit. Donc ils ont fait attention au packaging !

Ensuite bien sûr, j’ai ouvert le cahier pour voir cette histoire de cartes !!! Et donc, pour ça, il y a bien eu changement : il y a bien la même carte dans les deux cahiers, et bien sûr ils ont choisi la carte qui était dans le cahier « garçon » .IMG_1840

Puis je l’ai feuilleté et là je dirais qu’à vue de nez il n’y  pas de changement, mais sans certitude aucune car je n’avais pas le cahier de l’année dernière pour comparer. En tout cas l’esprit était le même.IMG_1841

Dans le cahier « chevalier », on ne trouve représentée quasiment aucune fille, alors que dans le cahier « dresseuse de dauphins », on retrouve parfois, selon les thèmes, quelques garçons.IMG_1842

Voici les deux sommaires : IMG_1843 IMG_1844Ce qui est amusant, c’est que sur le site était indiqué l’année dernière : « les thèmes préférés des filles : la danse, etc … , » pareil pour les garçons. Là, ils ont gardé la même formule mais au lieu de marquer fille ou garçon, il est écrit : « Les thèmes préférés des enfants ! Les instruments de musique, les princesses, les fées, les danseuses du monde, les sirènes, les licornes… » pour le cahier « dresseuse de dauphin », et pour le cahier chevalier : « Les thèmes préférés des enfants ! Les dinosaures, les montres, les chevaliers, les pirates, les cow-boys et les Indiens, le football … »

Voilà, je trouvais ça intéressant de faire le point un an après, à vous d’en tirer vos conclusions ! 😉

Dînette dans le tractopelle [Chut, les enfants lisent # 47]

Et si les pages roses et les pages bleues des catalogues de jouets se trouvaient mélangées ? C’est ce que nous propose ce très joli petit album « Dînette dans le tractopelle » de Christos et Mélanie Grandgirard aux Editions Talents hauts (je vous avais proposé les excellentes déclarations des droits des filles / des garçons chez le même éditeur).DSC00953

Nous avons donc une jolie petite poupée qui vit heureuse ma foi dans les pages roses avec ses copines poupées à jouer à la dînette et à boire le thé. Mais quand même. Elle rêve de pouvoir aller sur un tractopelle ou de jouer avec un robot. Mais bon, on se moquerait d’elle. Et puis de toute façon, chez elle, il n’y a ni robot ni tractopelle, seulement des poussettes.DSC00954

Et Big Jim dans ses pages bleues, content de jouer avec ses potes à bricoler ou à jouer à l’aventurier, aimerait bien faire des gâteaux de toutes les couleurs… Mais pas de ça chez lui …DSC00955

Et puis un jour, le catalogue est déchiré par une enfant et la maman étourdie colle la page de grand Jim à côté de celle d’Annabelle. Après un petit temps d’apprivoisement, ils deviennent amis.DSC00948

Et Ils prennent le thé dans le tractopelle ! Leurs amis, curieux mais un peu méfiants, se joignent à eux. Les garçons ne vont-ils pas casser leurs petits accessoires ? Les filles ne vont-elles pas se blesser avec les marteaux piqueurs ? Mais les préjugés tombent vite !DSC00956

Et ils se rendent compte qu’ils s’amusent comme des fous ! Dinosaures, dînette, robots et poupées, garçons et filles jouaient avec tout ! Quel bonheur dans ces pages devenues violettes !

DSC00957Vraiment un joli album ! Noé quand il a vu la couverture, a dit : « Oh, c’est beau ! ». Il a eu le sourire tout le long de la lecture de l’histoire et je voyais bien dans ses yeux une certaine jubilation à voir ces deux mondes enfin réunis!

Ceci est ma quarante septième participation au rendez-vous de Yolina « Chut, les enfants lisent ».

(Age au moment de l’activité : Noé, 4 ans et demi )

Activités à la maison

Pour découvrir d’autres livres que nous aimons, cliquez ici

EnregistrerEnregistrer

La déclaration des droits des garçons, la déclaration des droits des filles [Chut, les enfants lisent #45]

Aujourd’hui, je vous propose deux livres d’Elisabeth Brami et Estelle Billon-Spagnol aux éditions Talents Hauts : la déclaration des droits des garçons/filles. J’ai découvert cette maison d’éditions par une amie alors que nous communiquions au sujet de cette histoire de cahiers et de cartes du monde différentes pour garçons et filles. J’en ai parlé à ma libraire préférée qui m’a montré ces deux petits livres.DSC00684

Ils sont même soutenus par Amnesty International ! Et c’est vrai qu’ils sont drôles et qu’ils malmènent les stéréotypes !DSC00692

D’abord, chacun des deux livres commence par : Les garçons comme les filles ont le droit de …DSC00691

Parce que bien sûr, dire que les garçons ont le droit eux aussi de jouer à la dînette, ça ne veut pas dire qu’on l’interdise aux filles ni qu’on oblige les garçons à jouer avec (ben ouais, je sais, ça a l’air bête dit comme ça, mais on me l’a sorti plusieurs fois que je voulais interdire les robes de princesse aux filles ou forcer mes garçons à jouer à la poupée …)DSC00685

Donc le principe du livre, c’est tout simplement de dire que les filles comme les garçons ont le droit d’aimer (ou pas) lire des histoires d’aventure ou des contes de fées, qu’ils ont le droit d’aimer (ou pas) s’occuper d’un bébé, qu’ils ont le droit d’être forts (ou pas) en sport, en math, en français quel que soit leur sexe !DSC00687

Ces petits livres prennent donc à contre pied tous les stéréotypes classiques des deux sexes et nous montrent des dessins d’enfants, garçons ou filles correspondant ou pas au droit énoncé ! Ainsi par exemple pour le droit d’être fortes en math, on voit à la fois des filles et des garçons qui sont forts, et on en voit d’autres qui ne comprennent rien, là encore filles et garçons.DSC00688

Les illustrations sont très drôles, avec plein de petits détails et de situations rigolotes.DSC00686

Et oui, filles et garçons peuvent choisir tous les métiers qu’ils veulent ! DSC00689

…et les aventuriers peuvent aussi être des aventurières !DSC00690Et l’on trouve dans ces livres plein d’autres droits encore, tellement essentiels à rappeler. Donc en résumé, tous les enfants ont le droit de jouer à ce qu’ils veulent, d’aimer les couleurs qu’ils veulent, d’avoir des cheveux courts ou longs, d’être calmes et rêveurs ou bougeons et casse-cou, d’aimer toutes sortes d’histoires, de faire plus tard le métier qu’ils veulent … Les filles ont le droit de se prendre pour des princesses, mais elles ont aussi le droit de vouloir faire de la boxe ! Les garçons ont le droit d’aimer les films de bagarre, mais ils ont aussi le droit de préférer les histoires d’amour … Nous sommes tous différents et c’est ça qui est chouette !DSC00683

 

Deux livres rigolos et indispensables donc, pour que nos enfants se sentent libres d’être … eux-mêmes !

Ceci est ma quarante-cinquième participation au rendez-vous de Yolina « Chut, les enfants lisent ».

Pour découvrir d’autres livres que nous aimons, cliquez ici

EnregistrerEnregistrer

Essayons d’analyser …

Tout d’abord, je tenais à remercier de tout mon coeur les nombreuses personnes qui m’ont adressé un message de soutien, cela m’a beaucoup touchée ! (pour voir l’article de départ « Je suis vraiment choquée », c’est ici)

Je voulais aussi rassurer les personnes qui s’inquiètent pour moi : non, ça ne me mine pas, et je ne vais pas me mettre à haïr l’autre pour autant, c’est pas mon genre ! Je suis juste toujours en colère contre la connerie et certaines idéologies, et ça, c’est plutôt bon signe !!! Ah, et pour ceux qui n’avaient pas vu, Magnard a annoncé qu’ils allaient revoir leurs cahiers … Ca, c’est une bonne nouvelle, reste à voir ce qu’ils vont faire concrètement. Mais je ne m’inquiète pas, je sais qu’on sera un certain nombre à avoir l’oeil !!!

Cet article n’est pas fait pour relancer la polémique, il est là pour essayer de reprendre calmement les différents arguments utilisés par les uns ou les autres qui n’étaient pas d’accord avec moi. Certains arguments sont tout à fait recevables, et peuvent mériter un débat … D’autres … nettement moins … Je ne parlerai pas du ton employé ni des insultes, j’en ai déjà parlé ici, mais uniquement des arguments utilisés. J’ai donc relu les près e 700 commentaires, relevé les différents types d’arguments, j’ai organisé un peu tout ça et j’ai essayé de répondre. J’en ai peut-être oublié, mais bon, en gros c’est ça !

Il est à noter d’abord que bien des gens ne réagissaient pas à propos des différences de cartes dont souvent ils ne parlaient même pas, mais plus au niveau des cahiers roses ou bleus, ce qui n’était quand même pas la problématique de départ. Je vais donc lister les arguments utilisés (en caractères gras) puis je vais essayer de les analyser.

1) Les hommes et les femmes ont des prédispositions naturelles (exemple souvent utilisé : l’homme et le foot). C’est ancré dans nos gènes. L’homme et la femme sont biologiquement différents (cerveau). C’est normal que les filles aiment les trucs de filles, c’est comme ça, on est différent. Ca fait des années que le rose est pour les filles et le bleu pour les garçons. 

Les termes « normal », « naturel » sont très souvent utilisés mais ont un sens un peu différent. La norme, c’est ce qui est reconnu comme habituel dans une société alors que la nature, c’est ce qui est constitutif de l’individu. Donc, dire que c’est la norme pour les filles d’aimer le rose n’est pas faux, mais dire que c’est naturel n’a pas de sens. Le gène du foot aux dernières nouvelles n’a pas encore été trouvé. Mais d’où vient cette norme ? Ce n’est pas dans notre constitution d’homme ou de femme d’aimer le foot, c’est bien sûr la société qui nous entoure. Sinon, pourquoi au Québec ce sont généralement les filles qui s’intéressent au foot (le soccer là-bas) alors que les garçons préfèrent généralement le hockey? C’est tout simplement culturel. Si les garçons en France préfèrent le foot, c’est simplement parce que l’enfant entend les hommes, ses copains parler de foot. Pareil pour le rose et le bleu. Ce n’est qu’assez récemment que le rose est devenu « la couleur des filles », auparavant, c’était même l’inverse ! Ce n’est donc pas naturel, c’est culturel. Si les filles aiment les trucs de filles, c’est qu’on leur a souvent proposé des trucs de filles, c’est que les copines ont des trucs de filles, c’est que justement elles voient depuis toujours dans les magasins des rayons filles et des rayons garçons. Difficile de sortir alors de ce schéma. Pour ce qui est de la biologie, à savoir s’il y a des différences au niveau du cerveau ou autre entre l’homme et la femme, je suis incapable de répondre, je pense que les scientifiques sont loin d’être d’accord sur ce sujet. Mais même s’il y a des fonctionnements ou des compétences un peu différents, je ne vois pas en quoi cela change le problème et en quoi cela suppose de différencier les apprentissages … De toutes façons, il y aura forcément des différences entre n’importe quels individus, quel que soit son sexe, donc … Par contre, c’est avec ce raisonnement qu’on en arrive à des attitudes complètement abherrentes. Une marchande de jouets raconte que quand elle propose un jeu de logique ou un jeu de construction pour une fille, on lui répond parfois que non, c’est un jeu de garçon, ça. Ben oui, puisqu’on n’a pas le même cerveau, c’est « naturel » que les filles ne puissent pas jouer à un jeu de logique … Et pour le rose, cette même marchande raconte qu’elle a proposé pour un petit garçon de 1 an un train en bois avec des animaux de la ferme. Les parents ont regardé le petit cochon rose d’un oeil suspect : ça fait pas un peu trop fille ? Ben oui, à quoi ils ont pensé les concepteurs de jouets, un train, c’est pour les garçons, il fallait donc mettre un cochon bleu … Logique non …

2) Vous voulez inverser les genres, transformer les filles en garçons et les garçons en filles, obliger les garçons à jouer à la poupée. Ils vont devenir homosexuels (ou trans). Est-ce le lobby homosexuel ?

Bon, là, l’analyse est vite faite, c’est du grand délire. Changer le sexe des enfants ? Et pourquoi donc ? Obliger les enfants à jouer à des jeux de l’autre sexe ? D’une part, dire que les jouets ont « un sexe » n’a pas de sens. Une voiture est une voiture, une poupée, une poupée.  Point. Tous les enfants, devenus adultes, conduiront une voiture ou auront (peut-être) un bébé. Ils jouent à imiter les grands, c’est tout. Et bien évidemment, il n’est pas question d’obliger qui que ce soit ! Chaque enfant a le droit de jouer à ce qu’il veut. Il n’est pas question d’obliger un garçon à jouer à la poupée, pas plus que d’interdire à une fille de s’amuser avec un aspirateur ! Quant à l’homosexualité, cela semble une bien grande peur pour bien des gens … D’une part, jouer avec une poupée pour un garçon ou avec un camion pour une fille n’a bien sûr jamais rendu quiconque homosexuel. D’autre part, et alors … Il est possible, quel que soit le jeu avec lequel votre ou mon enfant ait joué, qu’il devienne homosexuel adulte. Aux dernières nouvelles, ce n’est pas une maladie ni un délit ! Juste un peu plus compliqué quand on se trouve avec des gens intolérants… Ce qui compte, c’est juste qu’ils soient heureux il me semble. Quant au lobby homosexuel … Vu le nombre de mères de famille majoritairement hétérosexuelles je pense qui ont réagi … Par contre lobby Front National de l’autre côté, ça … Mais je m’égare.

3) Vous niez les différences hommes/femme, vous voulez faire une masse homogène indifférenciée, vous voulez l’uniformisation, un monde gris où les jupes et le rose n’existeraient plus. Les filles et les garçons ont besoin de se différencier sinon on nie l’identité de chacun et vous n’avez aucun respect pour l’enfant et sa construction sexuelle. C’est bien de masculiniser les garçons et de féminiser les filles. 

C’est bien sûr tout le contraire, nous voulons un monde varié, coloré, avec tous les goûts, tous les jeux, toutes les connaissances possibles pour tous les enfants. C’est vous qui voulez un monde avec seulement deux couleurs, chacun dans la sienne ! C’est vous qui niez les différences de chacun, les goûts de chacun. En ne proposant toujours que la même chose aux enfants, on les enferme dans un moule. Les filles c’est princesse et poney, les garçons c’est foot et pirates. L’identité sexuelle de chacun ne réside pas dans ces stéréotypes ! On peut être pleinement femme ou homme et avoir des goûts différents les uns des autres, heureusement ! Et c’est au contraire parce que nous avons un grand respect pour nos enfants que nous voulons leur offrir un monde le plus riche possible. Quant à masculiniser ou féminiser, je ne comprends pas ce que cela signifie. On est garçon ou fille, mais masculiniser un garçon? Un deuxième zizi peut-être ?…

4) Vous faites du bourrage de crâne à vos enfants, vous leur transmettez la haine, vous les instrumentalisez. Et vous même vous êtes instrumentalisés, vous êtes des moutons, on vous a mis la théorie du genre dans la tête.

Là encore, c’est bien sûr l’inverse ! On refuse le bourrage de crâne mercantile de la société qui met les enfants dans des cases roses ou bleues. En leur offrant toutes les possibilités pour jouer ou apprendre, en quoi leur faisons nous du bourrage de crâne ? Jamais je n’interdirai à ma fille de jouer la princesse, elle en a eu d’ailleurs plusieurs. J’ai même une photo d’elle en robe de princesse avec un masque de Spiderman ! Forcément, nous transmettons nos valeurs à nos enfants, c’est inévitable et ça fait partie de l’éducation ! Et malheureusement, je pense que vous transmettez vos propres valeurs à vos propres enfants … Personne ne m’a rien mis dans la tête, qui donc ? Et au contraire, c’est bien parce que je refuse d’être un mouton que j’ai écrit l’article qui vous a tant dérangés.  Quant à la haine, j’en ai déjà parlé, je n’y reviens pas.

5) La victimisation féministe … Vous êtes à l’affut des complots des hommes. Vous êtes paranoïaques, c’est du sexisme anti hommes. « Et ton homme, tout va bien ? Encore droit à la parole ? Non, il a du se sauver. Difficile de vivre avec quelqu’un qui vous déteste juste pour le fait être un homme et qui se sent opprimée dès que vous exprimez une opinion ».

C’est amusant cette manie de retourner les termes. Vous dîtes que nous sommes à l’affût des complots des hommes et vous même criez au complot des femmes contre les hommes … Je ne vois pas de quel complot vous parlez, j’ai juste émis un avis sur des cartes anormalement différentes pour les garçons et les filles et vous criez au complot. Je ne me suis jamais posée en victime, tous les hommes autour de moi sont des gens charmants qui sont également restés sans voix en voyant les cartes. Je n’ai jamais dit que c’était un complot des hommes (je crois même que c’est une femme qui a fait le cahier …) mais plutôt la société de consommation qui abrutit nos enfants …  Quant à la dernière remarque … C’est marrant comme les gens projettent leur représentation sur les autres !!! Allez, je vous rassure, il est toujours là mon homme, et je l’aime ! (Et il vient de me dire : Et c’est réciproque, alors tout va bien ! )

6) « Vous êtes des féminazies », vous êtes des « négationnistes » de l’identité humaine. « Peut-être est-on passé à une race supérieure » (sous entendu : asexuée). complot – lobby homosexuel…

Il y a chez certains une réelle manipulation du vocabulaire. Ils utilisent des termes clairement fascistes et c’est avec ces termes qu’ils nous qualifient. Sachant qu’une des personnes ayant utilisé ces termes est un activiste du FN (j’ai cliqué sur le lien associé …). Ca, je trouve ça carrément effrayant. Changer le sens des mots … et ainsi dire que les extrémistes, ce sont les autres…

 

Des arguments dont on peut un plus débattre maintenant.

 

7) De dire qu’on est choqué, outré, scandalisé, c’est excessif, ridicule. Je ne sais pas, peut-être le terme est excessif, si vous voulez, mais pas tant que ça quand même. Car prendre des filles pour des idiotes, ben, je suis désolée, mais ça me choque toujours autant. Quant à ridicule, là, non, je ne vois pas en quoi c’est ridicule de penser à l’éducation des enfants.

8) Pff. Y’a quand même plus grave dans le monde aujourd’hui … Y’a la Syrie, Daesh, le viol des femmes, la guerre … Alors les cahiers roses et bleus … Vous n’avez pas mieux à faire, des causes plus graves à vous consacrer. 

Bon, ça, déjà, c’est par un argument donc ça n’apporte rien. On peut dire ça d’à peu près toutes les causes. Parce que évidemment il y a plus grave. Evidemment Rien n’est plus grave que le massacre de personnes. Et une fois qu’on a dit ça. Déjà ceux qui disent ça n’en font pas plus que moi en ce moment puisqu’ils sont sur leur écran. D’autre part je n’ai jamais dit que c’était une cause à laquelle je me dévouais corps et âme !!! (mais bon, ça va  finir par le devenir s’ils continuent !…) j’ai juste écrit un article sur une chose que j’avais vue et qui m’avais choquée. Point. Et en quoi cela empêche de se consacrer à d’autres causes ? Qu’en savent-ils ? En plus, , tout est quand même un peu lié car je prone ici le respect de la différence, le respect de la femme, le respect de être humain en général pour essayer modestement de rendre ce monde un peu meilleur … Alors c’est aussi une façon en quelque sorte de lutter contre Daesh ou le viol des femmes …

9) C’est inutile. Ils ont du temps à perdre. Si on devait réagir à tout on n’aurait pas fini … Elle veut juste se défouler, elle est frustrée. 

Ben c’est sûr qu’avec ce discours le monde ne va pas changer beaucoup … Du temps à perdre … Pour ce qui est des photos et de l’article de départ, on ne peut pas vraiment dire que ça m’ait pris un temps fou. Bon, là, un peu plus, d’accord !!! C’est inutile : ben la preuve non, puisque l’éditeur a reconnu qu’il y avait un problème ! (bon, à voir ce qu’ils vont faire maintenant …). Et oui, on ne peut pas réagir à tout, mais si personne ne réagit jamais à rien, ça ne risque pas d’aller dans le bon sens … Quant à me défouler, jugement totalement gratuit (parce que non, dans ma petite vie, tout va bien, je suis très heureuse !!! 🙂 ) Et frustrée, j’en parle même pas …

10 ) Un argument nettement plus intéressant quand même : la liberté. Après tout on n’est pas obligé d’acheter ce cahier, on peut même acheter le cahier garçon pour sa fille. Quant à les interdire (pétition), c’est de la censure, le début de la dictature.

Bon, ça, c’est une vraie question. C’est vrai qu’on n’est pas obligé d’acheter ce cahier. Mais ce genre de produits étant omniprésents, notamment dans les supermarchés, est-ce qu’on peut encore parler de liberté de choix. C’est quand même pour le coup un peu du bourrage de crâne, et c’est  difficile d’y échapper. Après la pétition, ça demandait surtout, enfin à mon sens, à l’éditeur de revoir sa copie. Le problème de la censure, c’est délicat. Je ne suis pas pour bien sûr. Mais d’un autre côté, en caricaturant un peu, s’ils nous présentent un cahier pour les enfants noirs et un cahier pour les enfants blancs, prétextant que les noirs préfèrent … (euh … je ne sais pas quoi, je suis pas très forte en préjugés ! 😉 et les blancs autre chose, et donc qu’ils seront très contents parce que c’est ce qu’ils aiment, je crois bien que je voudrais immédiatement qu’on les interdise … Alors c’est un peu de cet ordre.

11) Il faut faire confiance aux parents pour éduquer leurs enfants. Il faut laisser les enfants choisir, si ça peut les motiver pour apprendre.

Bien sûr que ce sont les parents qui éduquent leurs enfants. Mais la société de consommation influence grandement les choix de chacun. Alors si les éditeurs pouvaient proposer des choses intelligentes, ça ne pourra qu’aider les parents ! Quant aux enfants… Je prends un petit exemple. Si je donne le choix à un enfant entre un repas Mac DO et un repas dans un grand restaurant, il y a quand même de fortes chances qu’il choisisse le Mac DO. Ca lui fait plaisir, OK. Mai son choix est poussé par la société de consommation. Si on ne l’éduque pas à une meilleure nourriture, s’il ne connait que ça, on ne lui offre pas la possibilité de choisir réellement. Proposons à nos enfants de la qualité plutôt que de la médiocrité, et ils seront plus à même ensuite de faire des choix éclairés ! (J’ai des enfants qui n’aiment pas plu que ça aller au Mac Do … à part pour l’aire de jeux …)

12) C’est comme ça, c’est le commerce, le marketing, s’ils ont fait ça c’est pour gagner de l’argent, pas pour abêtir les filles. Il y avait juste un illustrateur moins doué que l’autre.

Bon, déjà, le coup de l’illustrateur, Magnard nous l’a déjà joué ! Aux dernières nouvelles ils sont sensés vérifier. Quant au commerce, on est bien d’accord, la seule choses qui compte, c’est de gagner du fric. Et alors? C’est une bonne excuse ? Je ne dois pas m’indigner pour autant ?

13) Plutôt que de râler, il n’y a qu’à boycotter.

Si je boycotte toute seule dans mon coin, je peux vous assurer que ça ne changera pas grand chose. Par contre mon petit coup de gueule a été amplifié et a pu aller jusqu’aux oreilles de Magnard et là, pour le coup, de nombreuses personnes ont dit qu’elle allaient boycotter. Et là, ça peut avoir une efficacité.

Voilà, merci à ceux qui ont eu le courage de lire jusqu’au bout, ce n’est pas pour mettre de l’huile sur le feu, c’est aussi une façon de répondre aux trop nombreux commentaires puisque certains arguments étaient repris plusieurs fois. Et puis aussi parce que je ne suis pas sûr que tout le monde ait lu les à ce jour 650 commentaires.

Que répondre à la haine …

Un petit point donc sur cette histoire de cahiers qui prend des proportions incroyables … Je n’aurais jamais pensé une seule seconde que mon petit article sur mon petit blog puisse avoir un tel impact. Et je trouve ça bien de voir que finalement, même seule dans son petit coin, on puisse faire bouger les choses. Oh ! je ne me fais pas d’illusion, rassurez-vous, cela ne changera pas la face du monde, mais déjà si ça a pu contribuer à ce que des personnes qui ne s’étaient jamais posé la question se la posent justement, c’est déjà pas mal ! Et on peut espérer que les éditeurs aussi se poseront à deux fois la question avant de proposer ce genre de cahiers. Ca, c’est le côté positif.

Ensuite, deuxième chose : que des gens ne soient pas du même avis que moi, ça ne me dérange pas et c’est tout à fait normal. Ce à quoi je ne m’attendais pas et qui m’a quand même un peu sonnée, ce sont tous ces messages de haine et de profond mépris que j’ai pu lire dans les commentaires ou ailleurs et qui sont intolérables. On y retrouve bien évidemment du sexisme puisque c’était le sujet de l’article, mais très souvent mêlé à du mépris et de la haine pour les homosexuels, les étrangers, les classes populaires (Ah ! Ce terme cassos, comme je le déteste …). Ce qui est très étonnant, c’est que je me suis vue traiter plusieurs fois de « féminazie » … Alors que ce sont leurs positions qui sont proches des thèses néo-nazies… Renversement de termes … J’ai hésité à supprimer les propos les plus orduriers, mais non, je préfère les laisser. Ne pas se cacher derrière son petit doigt, regarder en face cette haine pour mieux y répondre.

Vous voulez un florilège ? Attention les yeux :

« Quand les bobo-féminazis voient des problèmes partout ça donne se genre de réaction… »

« camionneuse frustré »

« vide cérébral »

« Vous la voulez vraiment votre génération de dépravés totalement perdus »

« je déteste l’hypocrisie des féminazies »

« Que les femmes s’occupent de leurs mômes et de leur maison et le monde ira largement mieux,… »

« C’est moi ou cette femme fan du gender à cru pouvoir échanger les genres de ses enfants et s’est faite avoir »

« encore une qui devra pas s’étonner si son fils revient un jour à la maison avec un homme !!! »

« Dans 10 ans on sera envahis de trans qui baiseront dans la rue comme des dégueulasses et ce sera de votre faute car ça commence toujours par Barbie pour finir en cancer du sein suite à une opération ratée par exemple. »

« bande de tarré »

 » Putain mais … la pauvre fille, le fond du panier. Qui chie 5 chiards dans un monde déjà surpeuplé, qui ne bosse pas, sert à rien à la société, et passe ses journées avec ses gosses à rien branler, écrire sur un blog de merde et aller au supermarché…. »

« Mesdames vou laissez vos sentiments, sensations, frustrations …prendre le dessus sur votre raisonnement. »

« L’attention et la concentration est différente d’une personne a l’autre et celon le sex. »(pour justifier des cartes différentes)

« Pauvre fille….. Trouve toi d’autres occupations que de pester comme une féministe de base sur des trucs sans intérêt. »

« vous ralliez ensemble à la cause féministe. Qui est une cause de merde, soit dit-en passant. Au même titre que le racisme ou le sexisme et tout le tuti-quanti. »

« Gauchiste. Si vous n’êtes pas heureux n’acheter pas ces livres. Moi j’i une fille et je suis pour ce genre de chose. Crevez vermine marxiste ! »

« Nan mais vous êtes tellement idiot et juste le reflet de la société française dans la tranche populace »

« Alors oui poussons votre démagogie à son paroxysme: bannissons le rose (…)  bannissons les jupes, (…)  et ainsi tout ce qui pourrai être susceptible de différencier un homme d’une femme. (…) tiens pourquoi pas tout le monde en niqab du coup? »

« un blog consulté par des mère au foyer de campagne qui auront tout oublié 5 minutes après! »

« le problème c’est pas les cahiers, c’est le cerveau de bobo hermaphrodite de cette pauvre femme !! je plains ses gosses ! je serais pas étonné qu’elle oblige ses garçons à jouer à la poupée ! »

« Pourquoi ne vivriez-vous pas toutes seules entre vous? Mais vous ne le ferez pas car vous savez mieux que quiconque que ce serait l’enfer dans votre gynécée… »

« Des claques dans la gueule il lui faut à cette te-pu, elle aura une raison de se plaindre. »

« Les féministes attardées qui s’insurgent pour rien mais qui ferment leurs gueules et baissent les yeux quand vient le moment d’avoir un peu de courage. »

« Et y’a que toi qui parle de gène la frustrée alors calme toi stp , si tu supporte pas le monde tel qu’il est t’as qu’a te casser en suède si tu veux castrer des enfants mâle. »

« Qu’elle ferme sa gueule cette connasse. J »en peux plus des feministes »

« En tout cas j’achèterais pas un cahier d’activités avec des princesses pour mon garçon. Il va virer pédé sinon »

(à un homme pas d’accord pas d’accord avec lui) : « PAS UNE TAPETTE émasculée dans ton genre »

Poufff … Et ben moi, ça me fait peur … Que des gens puissent déverser autant de haine et de mépris alors qu’on a simplement signalé que c’était anormal qu’une carte pour filles soit vide et qu’une carte pour garçons contienne plein d’informations culturelles … C’est quand même dingue.

Et ce que j’aime beaucoup, c’est la remarque suivante :

« au lieu de leur transmettre la haine et la colère en pointant du doigt chaque petite imperfection(…) »

Et bien oui, naturellement, c’est moi qui transmets la haine ! Quelle connerie quand même … Alors que justement, la valeur essentielle, la plus importante que je veux transmettre à mes enfants, c’est que les gens sont tous différents (on est donc bien loin de vouloir un monde uniformisé …) et que tous ont quelque chose à apporter aux autres, quelle que soit sa couleur, sa religion, sa sexualité, son sexe … Nous sommes tous différents, mais il est stupide de vouloir catégoriser les gens ! C’est aussi stupide de dire tous les hommes sont comme ci, toutes les femmes sont comme ça que de dire tous les noirs, les musulmans, les homosexuels, les handicapés sont de telle ou telle façon … C »est chaque individu qui est unique ! Et donc, bien loin de la haine, j’apprends le respect de l’autre à mes enfants (et l’Arche est un superbe moyen pour découvrir et aimer les différences de l’autre). Et quand je vois que dans leurs classes, les professeurs me disent du bien de mes enfants, qu’ils sont ouverts, qu’ils mettent une bonne ambiance dans la classe, qu’ils aident leurs camarades et se réjouissent quand ceux-ci ont eu une bonne note alors qu’ils sont en difficulté ; quand je les entends défendre ceux dont tout le monde se moque ; quand ils essaient de voir le bon côté de leur camarade même si celui-ci a des gros problèmes de comportement (oui mais tu vois maman, quand même, au début de l’année, il a essayé de travailler …) et ben je me dis que non, je ne les éduque pas à la haine, c’est tout le contraire. Et que le respect de l’autre, c’est vraiment un tout.

Par contre, la colère, je revendique ! Et oui, on a le droit (le devoir ?) de nous mettre en colère quand on n’est pas d’accord avec quelque chose. Ce qui est étonnant encore, c’est que dans ce cas je me fais traiter de mouton dans certains commentaires… Je ne comprends pas !!!

Voilà, une réponse à toute cette haine déversée qui fera sans doute ricaner certains mais ce n’est pas grave.

En ce qui concerne les critiques sur le fond, les arguments utilisés, je pense que j’essaierai de répondre une autre fois.

[Edit : pour les arguments utilisés donc, voir l’article « Essayons d’analyser ».]

 

 

Si vous voulez en savoir plus sur les pédagogies alternatives, vous pouvez vous procurer mon livre : le grand guide des pédagogies alternatives en cliquant ici!