Archives du mot-clé jouer

Take it easy

Je voulais vous présenter ce jeu, Take it easy, auquel on a joué intensément avec mon chéri du temps où on n’avait pas encore d’enfants, et puis il a mystérieusement disparu …  ( le jeu, pas mon chéri !!!) On a du l’oublier à droite ou à gauche ! Bref, en discutant d’un jeu auquel on pourrait jouer à deux, on s’est fait une séquence souvenir et , achat compulsif, on a retrouvé et commandé notre take it easy !!!

Et il est parfait pour jouer à deux, mais tout aussi parfait à plusieurs, jusqu’à 6 joueurs ! On peut également faire une petite partie en solitaire sans problème !

Donc, le principe : chacun a un petit carton vierge avec des cases hexagonales ressemblant à des alvéoles d’abeilles je trouve, ainsi que des petites pièces de même forme aves 3 lignes colorées et des chiffres ( chaque couleur correspondant à un chiffre). Et, bien sûr, on essaye de placer les pièces de façon à former des lignes colorées.

Ce qui est intéressant, c’est que nous jouons tous en même temps avec les mêmes pièces. Comment cela fonctionne ? Et bien un joueur a ses pièces à l’envers devant lui et en pioche une au hasard. Il énonce pour les autres les chiffres ( par exemple il a la pièce 5, 7, 4). Les autres , eux, ont leurs pièces face visible devant eux et prennent la même pièce (la 5,7, 4). Vous me suivez ? Puis chacun pose sa pièce sur son carton en même temps. Au début, tout va bien, puis plus ça va, plus on risque d’être bloqué !

Parfois, on n’a pas d’autre choix que de former des lignes de différentes couleurs. Par exemple, dans la photo ci-dessous, il y a une ligne avec des 5 et des 1. Quand tous les cartons sont remplis, on compte les points. Seules les lignes d’une seule couleur peuvent rapporter des points. Donc ma ligne 1-5-1-5 ne rapporte rien, ni ma ligne jaune de 9 puisqu’il y a un 5 en bas. Une ligne avec quatre 6 rapporte donc 4×6 = 24 points. Vous avez compris qu’on a donc tout intérêt à privilégier les longues lignes pour les gros chiffres ! Une ligne de cinq 9, 45 points, mais de cinq 1, 5 points … Ca rapporte moins !

C’est un jeu intéressant pour tous les âges ! Les grands et les adultes y trouvent sans problème leur compte !

Et les plus jeunes comme Noé qui a 7 ans aussi, avec un peu d’aide de papa pour la première partie !

Et c’est un très bon jeu si votre enfant est en plein dans les tables de multiplication !!! Une ligne de quatre 7, 4×7 c’est combien déjà ?

Firmin, lui, a joué en même temps que nous avec ses pièces, mais avec un objectif différent ! Il choisissait les pièces qu’il voulait et essayait de faire des lignes ! Pas simple de regarder toutes les lignes en même temps !

Bref, un super petit jeu de stratégie pour tous les âges, très vite expliqué et aux parties courtes ! Ce qui est super, c’est que nous partons tous avec les mêmes pièces dans le même ordre, donc pas de hasard ! Enfin si un peu quand même, car une fois qu’on a disposé pas mal de pièces, le tirage peut convenir aux uns et pas aux autres ! Et puis en plus, on peut faire un peu de math !

(Ages au moment de l’activité : Rémi, 17 ans et demi ; Lison, 13 ans ; Noé, 7 ans et 4 mois Firmin, 4 ans et 4 mois )

Pour découvrir les autres jeux de société dont on a parlé dans le blog, cliquez ici ! 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Archi-blocs

Je m’aperçois que je n’ai pas fait l’article que j’avais en tête depuis longtemps sur ces archi-blocs ! (et je précise, c’est pas sponsorisé, c’est le parrain de Firmin qui lui a offert ! )

De quoi s’agit-il ? D’un ensemble de blocs en carton de formes variées :

Sur chaque face, un décor différent : couleur unie, motifs géométriques colorés ou en noir et blanc, animaux, éléments architecturaux…

On peut regarder le motif de face comme cette tête de chien ou de côté pour voir dans l’angle les deux bottes d’un futur personnage.

Le tout est fourni avec un petit livret et quelques idées de modèles.

Noé et Firmin se sont donc bien sûr amusés dans un premier temps à reproduire les différents modèles du livret ! Ici, une fusée.

Mais ce qui est très sympa , c’est que sous le modèle, se trouvent des petites idées pour aller plus loin, pour transformer l’objet … Comme poursuivre la construction du pont par exemple.

Mais bien sûr, place à l’imagination ! Ce rond là peut être oeil, hublot ou lucarne.

L’enfant peut construire toutes sortes de châteaux, personnages, véhicules et se raconter des histoires !

Tout à l’heure, alors qu’il était en pleine construction d’un village avec toutes sortes de jeux, il est allé chercher la boîte d’archi-blocs …

… et hop ! Deux maisons de plus dans sa ville !

Il a utilisé en plus des archi-blocs le grand arc-en-ciel, des kaplas, un peu de Spielgaben qu’on ne voit pas sur la photo et la ville Caroch (contraction de carton et scotch ) fabriquée avec ses frères et soeur. Mais attention, si vous regardez bien, un tigre rode …

En avant les histoires ! (euh … non c’est le slogan d’un autre jeu, ça ! )

Age au moment de l’activité : Firmin, 4 ans et 4 mois

Pour découvrir d’autres jeux de construction, cliquez ici !

EnregistrerEnregistrer

P’tits bouts

P’tits bouts de choux … P’tits bouts de films …

Parfois ce sont Noé et Firmin qui sollicitent leur grand frère : on fait un film ?

Parfois c’est Baptiste qui fait appel à ses petits acteurs toujours prêts  !

Alors Baptiste s’entraîne, fait des essais, des très gros plans, des flous artistiques, des mouvements de caméras, des formats différents (allongé, carré …) en changeant parfois au milieu du film …

Voici donc ces petits bouts :

Le village en carton que les enfants avaient fabriqué il y a quelques temps en s’inspirant du travail d’un artiste a ici pu servir de décor !

 

Ages au moment de l’activité : Firmin, 4 ans, Noé, 7 ans, Baptiste, 15 ans

Et pour voir les autres films de Baptiste, cliquez ici !

Un jeu de mon enfance !

Grand tri dans nos jeux pendant ces vacances et je suis retombée sur ce jeu de mon enfance ! L’arbre de Mako !

Du coup, ni une ni deux, je le présente aux garçons et découvre par la même occasion qu’il y a une règle ! ( dans mes souvenirs, c’était plutôt une espèce de jeu de construction )

Pas trop compliquée la règle !

On se partage les pièces. On joue à tour de role. Le dé donne la pièce à jouer. Mako est un joker avec lequel on peut jouer la pièce que l’on veut.
Les branches se mettent sur le tronc.
Les feuilles sur les branches.
Les fleurs sur les feuilles.
Les abeilles sur les fleurs.
Les papillons où l’on veut.
Le premier qui s’est débarrassée de toutes ses pièces a gagné !

Mine de rien, un petit peu de stratégie avec les papillons ! Noé nous a bluffé en nous bloquant : il avait posé toutes ses feuilles contrairement à nous : il a ensuite placé des papillons aux derniers emplacements de feuilles et on s’est retrouvé bloqué !!! Et il a gagné … Bravo Noé !

Et vous ! En creusant dans votre mémoire, c’est quoi le jeu de votre enfance qui n’existe peut-être plus … ?

Ages au moment de l’activité : Firmin, 4 ans et 2 mois ; Noé, 7 ans et 2 mois

Pour découvrir les autres jeux que je vous ai déjà présentés, cliquez ici ! 

L’île aux dragons

Aujourd’hui, c’est un jeu coopératif pour les plus jeunes que je voulais vous présenter ! Firmin et Noé l’ont beaucoup apprécié ! Il s’agit de l’île aux dragons de chez Logis.

L’histoire ? De dangereux dragons peuplent une île.

Les hommes qui y habitent étaient en sécurité dans leur château mais une tempête a détruit ce château. Le but du jeu est donc de reconstruire ce château pour s’y mettre à l’abri avant l’arrivée des dragons.

Les joueurs lancent donc le dé chacun à leur tour pour avancer leur pion. S’ils tombent sur une case où se trouve un morceau du château, ils le ramassent et pourront le poser pour construire le château à la fin du tour.

Mais ! Et oui, il y a un mais !!! En lançant le dé, on peut tomber sur la face dragon.

Dans ce cas là, on avance un dragon d’une case et ils vont petit à petit bloquer tout le chemin, si l’on n’arrive pas à construire le château avant !

Et si jamais l’on tombe sur une case occupée par un dragon, on va vite trouver refuge dans le bois de l’île au milieu du plateau. Alors on est à l’abri, mais bon, on est coincé, on ne peut plus continuer à construire le château et les dragons continuent à avancer …

Mais on peut continuer à lancer le dé et tomber sur la face « soleil » ! Là, on peut sortir du bois et se remettre dans le jeu. Mais !!! Et tout l’intérêt du jeu réside à mon avis dans ce petit soleil ! En tombant sur le soleil, on a le choix : soit jouer son pion, soit aider un autre joueur (je vous rappelle que c’est un jeu coopératif ! ) On peut donc choisir de sortir son pion (ou un autre) du bois magique ou d’avancer son pion (ou le pion d’un autre) du nombre de cases que l’on veut. On sort là du jeu de pur hasard pour avoir un peu de stratégie ! Vaut-il mieux sortir mon pion du bois, ou avancer le pion du copain afin qu’il dépasse les dragons ? Vaut il mieux que j’avance jusqu’à une case avec un des derniers morceaux du château ou délivrer un copain du bois ?

Décisions pas forcément faciles à prendre ! Un petit aura bien sûr envie d’avancer son propre pion, et apprendra petit à petit que ce n’était peut-être pas la meilleure idée si tous les autres sont bloqués dans le bois magique !

Un jeu intéressant donc, avec un vrai suspense ! Arrivera-t-on à construire le château avant que tous les dragons ne soient là ! (Et c’est pas simple, je peux vous le dire ! ) Le plus petit jouera déjà à avancer son pion et à construire le château, et en grandissant il acquerra un peu plus de stratégie !

Et puis de jolis pions en bois, ce qui ne gâte rien !

(Ages au moment du jeu : Firmin, 4 ans; Noé, 7 ans)

Pour découvrir les autres jeux pour petits ou grands auxquels nous avons joué, cliquez ici ! 

Mon petit cartographe et son village de bois

Lorsque j’étais petite, mes parents m’avaient rapporté de Suisse cette petite boîte en bois contenant un petit village : maisons, église, personnages, animaux … Je l’aimais beaucoup et me souviens y avoir souvent joué !

Firmin lui aussi l’apprécie beaucoup et fabrique un village en le combinant avec des solides du spielgaben pour faire d’autres maisons !

Alors quand j’ai vu au Si tu veux cette boîte, je me suis dit que le Père Noël allait lui apporter un joli cadeau pour agrandir son village  : mein kleines Dorf .

Firmin a beaucoup aimé mais Noé s’en est également emparé pour fabriquer toutes sortes de villages.

Ils ont mêlé mon ancienne petite boîte et leur nouveau jeu. Noé a apprécié les plaquettes qui peuvent servir de routes ou de murs, les maisons variées, tours, portes …

Et puis, mon petit cartographe en herbe a regardé sa construction d’en haut …

… et il a commencé à la dessiner et à la légender ! Vous n’aviez peut-être pas reconnu, mais c’est une ferme-usine !

Puis une toute autre construction ! Il s’agit d’une école ( et oui, la cour au milieu !)

Et là encore, il cartographie !

Il a également entre autres réalisé (construction et dessin) un village près d’une plage. J’étais étonnée de voir la variété de ses constructions !

Dans la même idée, Noé avait également réalisé toute une ville sur une immense feuille avec le petit train qui s’y promène, et un village en volume en carton avec ses frères et soeur.

 

(Ages au moment de l’activité : Firmin, 4 ans ; Noé, 7 ans) 

Pour découvrir d’autres jeux de construction, cliquez ici

EnregistrerEnregistrer