Archives du mot-clé apprendre

Apprendre avec les you tubers !

Aujourd’hui, je vous fais un article en suivant les recommandations de mon grand Rémi ! Je vous explique.

Pour l’anniversaire de Rémi (17 ans … ), nous lui avons offert, sur une bonne idée de son petit frère Baptiste, des places pour un spectacle d’un you tuber qu’il adore, Max Bird.

Mais ce you tuber a ceci de particulier qu’il a intitulé son spectacle « encyclospectacle » , ce qui porte bien son nom puisque l’on va apprendre plein de trucs tout en rigolant beaucoup ! Max Bird, le prof qu’on aurait tous rêvé d’avoir ! (En plus il est très sympa et a pris le temps de discuter daltonisme quelques minutes avec Rémi à la fin du spectacle !)

Il est tout particulièrement intéressé par la biologie, l’évolution des espèces …

Voici par exemple sa video sur la disparition des dinosaures (avec participation exceptionnelle d’un certain Jamy !!!):

Mais il aborde toutes sortes d’autres sujets, et par exemple en spectacle il nous a fait un récit du mythe d’Oedipe ébouriffant !

Je vous laisse aller sur sa chaîne, vous y trouverez plein de pépites !

J’ai alors demandé à Rémi s’il pouvait me donner des références d’autres you tubers qu’il apprécie et qui nous apprennent plein de trucs ! Et il m’a donné une petite liste, qui bien sûr est loin d’être exhaustive !

Datagueule est une chaîne qui aborde de nombreux sujets différents à base de petits picto et mots chocs. Passionnant !

Doc Seven, lui, propose notamment sept faits insolites (d’où son nom) sur différents sujets très variés (Histoire, sciences, art ,…) de façon amusante !

Tu mourras moins bête qui est aussi diffusé sur ARTE propose en mixant BD et vidéo de répondre à des questions scientifiques. (Et en plus il y a la voix de François Morel)

Dans la chaîne Virago, Aude GG nous propose de découvrir des femmes qui chacune à leur manière ont changé le monde ! Et elle commence bien sûr par Olympe de Gouges

Scilabus est une chaîne plus axée sur les sciences où l’on peut assister à des expériences, des rencontres, des découvertes …

Dirty Biology, « Des vidéos de science sur des sujets mindfuck, crades, ou juste rigolos. Parfois on parle de biologie aussi. »

Pour finir, deux chaînes plus axées sur les math.

La statistique expliquée à mon chat :

Et Micmaths, sur les math en général. Une petite présentation de sa chaîne :

Et une vidéo sur la beauté des mathématiques !

Vous l’avez remarqué, Rémi est surtout branché sciences mais je suppose qu’il y a d’autres chaines passionnantes axées sur d’autres domaines ! N’hésitez pas à partager en commentaire !

Voilà, alors c’est vrai que cet article est en contradiction avec la présentation du blog mais c’est pas grave ! On n’a pas besoin d’écrans pour s’occuper, mais on peut aussi y trouver des choses passionnantes ! 😉

Dans l’ensemble, ces vidéos sont plutôt destinées à des « grands », certaines sont même un peu complexes, mais d’autres sont accessibles aux plus jeunes et Rémi a montré celle sur les dinosaures à Noé par exemple !

Et puis … vous pouvez aller voir le « c’est pas sorcier » fait par Baptiste et ses copains sur le pétrole !!!

Projets et créativité au collège

En math, Lison est en train de travailler sur les parallélépipèdes. Elle devait fabriquer plein de petits pavés en papier puis fabriquer un personnage uniquement avec ces pavés et ensuite décorer. Elle a choisi de représenter Poséïdon.

P1050994

Une autre fois en techno, les élèves devaient inventer et fabriquer la maquette d’un véhicule (roulant, flottant ou volant) avec des matériaux de récupération puis en faire le plan. Elle avait fabriqué ce drôle de bateau à ballons avançant avec la force du vent ! 😉 P1050001 P1050005

Je trouve ça super que l’on propose aux enfants de faire marcher leur imagination et leur créativité pour mieux acquérir certaines notions !

Voici d’autres exemples de projets réalisés au collège :

– en anglais, inventer et jouer une pièce en faisant une version contemporaine plus ou moins délirante de Romeo et Juliette

– en espagnol, faire un film de type « film d’horreur »

– après voir rencontrer un slameur, écrire son propre slam (en anglais et en français)

– en techno, creer une coque pour un robot et pour un drone, inventer un logo et un slogan

– en SVT, réaliser une maquette d’un pont à gibier au dessus d’une voie ferrée et d’un train.

-en français, inventer un conte d’origine et le présenter sur un grand panneau illustré

– en français toujours, créer une affiche avec slogan à partir d’un dieu romain

– en anglais, inventer un dialogue pour faire le doublage d’une scène de cinéma et réaliser le doublage

– Inventer un questionnaire autour de la culture latine pour faire un concours pour que  les 6ème fassent des recherches pour y répondre et s’initient à cette culture

– Participer au prix des Incorruptibles et lire 7 livres pour ensuite être capables en groupe de participer à des quizz sur les livres et parallèlement réaliser un livret où :

  • on indique son livre préféré et le moins aimé
  • on crée pour chaque livre une nouvelle couverture avec un  nouveau titre
  • on écrit une poésie sur un  des livres
  • on crée un slogan par livre

– Au CDI, les enfants écrivent des informations insolites glanées ici et là sur un panneau ou un cahier

– Au CDI toujours, un groupe d’élèves proposent des énigmes que les autres essaient de résoudre afin de gagner un petit prix

– Une amie prof m’a aussi raconté un projet qui consistait pour les élèves à créer des films d’animation avec diverses techniques pour animer des personnages issus d’un tableau de Brueghel  sur des jeux d’enfants

– en Arts plastique une expo autour de l’autoportrait (je vous en avais parlé )

IMG_1752

Et puis des projets en plus animés par les profs, hors temps scolaire (entre midi et deux ou après les cours) :

– une chorale super dynamique et joyeuse où les jeunes chantent en anglais des gospels, extraits de comédie musicale, … Rémi avait été enthousiasmé !

– un groupe de théâtre, pour Baptiste cette fois, avec spectacle en fin d’année qui là aussi les motive énormément

– une magnifique mosaïque faite par Baptiste accompagné par la prof de techno.DSC08564

De la même façon, Rémi avait conçu et fabriqué une lampe.

-Rémi aussi, là on est au lycée, qui pour le bac (ses TPE) travaille avec son groupe sur le thème des miroirs ardents, conçoit des expériences, fait des recherches sur leur utilisation au cours de l’Histoire, présente les résultats sous la forme d’une magnifique BD (dessinée par une copine du groupe).

Et j’en loupe encore plein ! Mes enfants sont dans un petit collège public de campagne, ils y sont très heureux, je ne sais pas si les profs sont particulièrement dynamiques ou si c’est partout comme ça mais je trouve ça vraiment bien ! Ils sont heureux et ravis de ces projets !

Pour faire le lien avec les pédagogies « alternatives » qui m’intéressent beaucoup, ça me fait penser par exemple à Steiner qui nous dit qu’il faut que les apprentissages soient vivifiés et là je pense que c’est le cas. Je pense aussi à Montessori pour qui l’enfant apprend aussi avec ses mains ! En fabriquant, concevant, décorant des objets, on apprend mieux, on trouve ça aussi chez Steiner. Prendre l’enfant dans sa globalité, pas seulement son cerveau  ! Mais aussi son corps (dans le théâtre, la fabrication d’objets) et son âme, ses émotions (quand on chante par exemple on exprime des émotions, ou quand on crée tout simplement, on exprime ce qu’on a au fond de soi).

Et puis il y  aussi la notion de projets que l’on retrouve notamment à Reggio et chez Freinet. Ces projets permettent souvent d’aborder un sujet sous différents angles, d’associer différents domaines alors que souvent on a tendance à l’école de séparer les différentes disciplines. Là les math côtoient les arts plastiques, l’Histoire la physique, l’anglais la musique, l’espagnol le cinéma, … C’est beaucoup plus riche ! Comme à Reggio, on propose à l’enfant d’utiliser différents langages, pas seulement l’écrit et de les faire danser ensemble ! Par contre une des grandes différences entre Freinet/Reggio et ce qui se passe ici au collège, c’est que ces projets au collège ne sont pas la plupart du temps des projets des élèves mais des projets proposés/ imposés par le professeur et notés.

Tout ça pour dire que ça bouge aussi dans l’éducation nationale, et merci aux profs de mes loulous !

Ages au moment des activités : Lison, 11 ans, Baptiste, 13 ans, Rémi, 15 ans

Pour découvrir d’autres articles en lien avec les pédagogies Decroly, Freinet, Steiner … , cliquez là !

Cartes heuristiques pour les enfants

Carte heuristique ? Ouh là, qu’est ce que c’est que ce mot barbare allez-vous me dire ! C’est une technique très efficace pour mettre en ordre ses idées, prendre des notes, préparer une intervention orale ou apprendre et retenir quelque choses. Et c’est parfaitement adapté aux enfants pour apprendre une leçon !

Pour mieux comprendre, voici une carte heuristique faite avec et par Lison pour apprendre sa leçon sur la poésie :

carte heur lison

Quand les enfants ont une leçon longue avec de nombreuses parties et paragraphes et qu’ils ne savent pas par quel bout la prendre, je leur propose de faire une carte heuristique. Pour cela il faut des couleurs, des dessins et des mots clés. L’enfant écrit le thème principal au milieu puis pour chaque grande partie utilise une nouvelle couleur. Il subdivise ensuite autant de fois qu’il le faut, symbolise l’idée principale par un dessin si c’est possible. Ce qui est important, c’est qu’il utilise ses propres dessins, ses propres symboles. D’ailleurs, une carte heuristique est souvent incompréhensible pour les autres personnes. L’enfant doit essayer de soigner les dessins, l’écriture, une carte heuristique doit être belle. Souvent, rien que le fait de la faire, la leçon est sue car l’enfant doit synthétiser ses idées. Je la conseille à partir du CE2 mais quand ils sont petits, il faut bien sûr les aider.

Voici celles de Baptiste qui lui utilise beaucoup le dessin, les associations d’idées voire les rébus.

DSC019780001

DSC019780003Il s’est vraiment approprié cet outil et l’utilise spontanément et de façon autonome.

Les enfants font des cartes heuristiques en français, Histoire, math, sciences … C’est une façon ludique d’apprendre ses leçons et c’est très efficace pour une leçon difficile !

 

(Age au moment de l’activité : Lison, 8 ans et demi, Baptiste, 11 ans)

Activités à la maison

Pour découvrir d’autres articles sur les apprentissages, cliquez ici !

EnregistrerEnregistrer