Archives mensuelles : novembre 2016

Planisphères et carottes râpées

Depuis toujours, nous avons une carte du monde dans notre cuisine (une tradition familiale qui vient de leur papa !). Depuis quelques temps, une grande carte d’Europe est venue rejoindre la carte du monde car nous voulions y tracer les voyages que nous avions faits avec les enfants. On patafixe aussi de temps en temps une carte postale que l’on reçoit ! ( bon, les coquines ont tendance à se détacher mais c’est pas grave !). Mais les grands se sont dits qu’on devrait peut-être mettre des fils de laine pour montrer l’endroit sur le planisphère et placer la carte postale au bout, pour ne pas cacher les pays. Ben oui, ils sont obligés de soulever la carte pour voir la Bretagne ou la Sicile ! On avait aussi déjà utilisé ces planisphères en manipulant les cartes de nomenclature sur les continents du monde que j’avais faites.

Depuis quelques semaines, pas un jour à table sans qu’on ne parle géographie ! Firmin s’exclame régulièrement : « Oh ça c’est Lisgone ! … non … Lisbonne ! » « Et l’Italie ! oui ! c’est l’Italie ! »… Noé et Firmin parlent de ce qu’il y a sur les cartes postales, des voyages qu’on a faits, me demandent le nom de tel pays ou de telle mer. Lors d’une discussion, quand ils entendent parler d’un pays ou d’une ville qu’ils connaissent, ils se précipitent vers la carte pour montrer où c’est ou alors nous demandent… Parfois, Firmin a comme une illumination et retrouve avec enthousiasme le même pays sur les deux cartes, monde et Europe ! Bon, tout ça ça n’accélère pas le repas et les carottes râpées ont tendance à rester un peu plus longtemps dans l’assiette …

Alors c’est tout naturellement qu’ils ont dégotté dans le placard ces puzzles en bois que nous avions depuis bien longtemps (quand Baptiste avait deux ans !) et que j’avais à l’origine achetés pour les prêter à mes élèves ! Et ce fut une révélation pour Firmin qui s’est pris de passion pour ces deux puzzles ! Il arrive maintenant très bien à les faire (la France ça a été un peu plus dur !) et connaît le nom de presque tous les pays et régions ! ( et moi j’ai rien fait, hein, juste répondu à la sempiternelle question : « Et c’est quoi ça ?  » )

Et puis bon, comme vous l’avez noté, mon puzzle de la France est un peu obsolète … Et comme Noé me réclamait à corps et à cris une carte de France, on a imprimé sur internet une carte avec les nouvelles régions, une autre avec les grandes villes et fleuves, et une carte d’Europe avec le relief car on parlait Alpes et Pyrénées ! Une vraie classe de géographie ma cuisine maintenant … Du coup on a aussi placé le globe Montessori pas trop loin …

Ce qui est drôle aussi, c’est qu’ils associent les cartes et les puzzles. Ainsi, on parlait à table de Strasbourg. Noé m’a demandé où c’était, je lui ai dit en Alsace, près de l’Allemagne. Firmin s’est précipité pour aller chercher son puzzle de la France, il a pris l’Alsace et a grimpé sur la chaise en posant la pièce de puzzle au bon endroit sur la carte en criant « c’est la même ! c’est la même !!! ». Il était tout content aussi de repérer la Norvège, la Suède et la Finlande (il les aime bien ces trois pays, je ne sais pas pourquoi ! ) sur les différentes cartes !

Tout ceci me conduit à une petite réflexion. Je n’ai jamais dit à Firmin aujourd’hui on va parler de l’Italie, on va faire telle ou telle activité sur ce thème. L’intérêt est vraiment venu de lui-même. Pourquoi ? Cela m’a fait penser à tous ces pédagogues qui disent qu’une des choses essentielles est l’environnement. C’est vrai que si mes enfants n’avaient pas vu ces cartes affichées forcément ils ne s’y seraient pas intéressés. Un environnement riche est donc bien évidemment porteur. Deuxième chose, ces cartes avaient un lien avec la vie. La vie, ce sont les plus grands qui spontanément utilisent ces cartes lorsqu’ils parlent d’un pays. C’est aussi les voyages que nous avons faits. Ces cartes ont du sens pour Firmin parce qu’il se rappelle bien de Lisbonne où on est allé cet été ! Ca a du sens parce qu’aussi on peut voir où sont allées mamie ou marraine  en voyage ! Et puis bien sûr des connexions se font aussi avec des histoires que l’on a lues qui se passent en Chine ou en Afrique…  avec un restaurant où on  a mangé  indien… avec un ami qui vient du Québec … Et c’est par  tous ces liens que se construisent naturellement les connaissances. Apprentissages autonomes disait John Holt ! Ca me plaît bien moi les apprentissages autonomes !

(Ages au moment de l’activité : Firmin, 2 ans et 11 mois ; Noé, 5 ans et 11 mois)

Pour découvrir nos activités « géographie », cliquez ici !

Story board

En ce moment plus que jamais Baptiste filme et filme encore !

Hier matin, il a pris une feuille de brouillon et a fait pour la première fois (je crois) un story board : un dessin de chaque plan où il indiquait l’angle de prise de vue, les gros plans, les contre plongée ..

Il avait tout en tête cette fois-ci lorsqu’il a pris sa caméra et a appelé sa soeur et ses petits frères pour tourner ses plans !

Et ça donne ce petit film, « un jeu de grands »  :

J’en profite pour vous présenter les autres films qu’il a réalisés depuis deux semaines :

Tout d’abord Compostelle 2, un film qu’il a tourné pendant notre semaine sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle avec l’Arche. Il avait dans son groupe trois personnes avec un handicap mental, une assistante, deux autres adultes et deux adolescents et forcément, ils se sont amusés à faire un film déjanté avec toutes les personnes du groupe comme acteurs : une histoire de 3 hommes maléfiques veulent s’emparer des 3 coquilles sacrées pour obtenir le pouvoir ultime….

Puis un film dont le scénario est de Lison et sa copine pour le collège, sur le thème d’une maison du futur … (Baptiste lui aussi avait fait une vidéo pour l’EPI, Enseignements Pratiques Interdisciplinaires)

Et pour finir, il a adapté deux petites histoires d’une bande dessinée de la revue Astrapi, Kiki et Aliène, deux extra terrestres, en faisant jouer son petit frère Noé !

N’hésitez pas à vous abonner à la page You tube de Baptiste si vous voulez suivre ses petits films !

(Ages au moment de l’activité : Baptiste, 14 ans et 4 mois ; Lison, 11 ans et 9 mois ; Noé, 5 ans et 11 mois ; Firmin, 2 ans et 11 mois) 

Pour découvrir les autres films de Baptiste, cliquez ici !

Activités Spielgaben en vrac [Spielgaben#24]

Sans vous détailler, quelques nouvelles activités avec Spielgaben (les dons de Froebel) :

Disposer des anneaux sur le plateau puis placer un point (et un seul) par anneau.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dessin libre avec les points sur le plateau à cases.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des « ponts » ou les sauts du petit lapin !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dessin avec points sur plateau gris à cases, mais cette fois-ci avec modèle ! (c’est une voiture … si si, regardez de loin !)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mettre deux boules dans chaque case des moules à muffins.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Faire un bonhomme comme le modèle

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mettre le rond de la bonne couleur dans l’anneau.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un tableau à double entrée. Je ne l’avais pas fait particulièrement pour Firmin, mais il s’est vraiment pris au jeu et l’a fait plein de fois jusqu’à y arriver parfaitement ! Il le faisait de façon systématique (d’abord les jaunes, etc) mais y arrive aussi quand on lui donne une pièce au hasard. Mais c’est plus dur ! Ce qui est drôle, c’est que parfois il se trompait, mais quand il avait ensuite dans la main la forme qui aurait du être à cet endroit, il s’arrêtait interloqué puis disait en riant : « Mais non ! le rond bleu ça va pas là ! » teille corrigeait de lui-même.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lison qui construit tranquillement  » à sa sauce » !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une tour ronde « la tour de Pise !!! » comme dirait Firmin !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des espèces de pyramides.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un losange avec des losanges !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour voir tous les liens vers mes articles sur Spielgaben (présentation, nos activités) , cliquez sur la page Froebel et Spielgaben !

unnamed

Et puis comme je vous l’avais déjà dit, Spielgaben m’a contactée il y a quelques temps pour que, si vous vous décidez à acheter une boîte Spielgaben, je puisse vous parrainer pour avoir une réduc non négligeable ! Si ça vous intéresse, laissez moi un message sur ma page Facebook !

(Ages au moment de l’activité : Firmin, 2 ans et 11 mois ; Noé, 5 ans et 11 mois ; Lison, 11 ans et 9 mois)

Les 7 familles de la mythologie

Voici un jeu de 7 familles vraiment très sympa pour les passionnés de mythologie ! Noé , depuis notre voyage en Grèce, avait adoré lire les histoires de Thésée et d’Orphée écrites par Yvan Pommeaux alors bien sûr ce jeu lui a beaucoup plu !OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En soi, c’est un jeu de 7 familles classique et maintenant que Noé commence à bien déchiffrer, il a pu jouer sans problème ! (Bon, il étalait ses cartes par terre pour mieux s’y retrouver ! )

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Une couleur par famille : une famille correspond à une grande histoire de la mythologie grecque et l’on retrouve pour chacune : le héros, l’héroïne, la divinité, le monstre, l’arme et le lieu.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les sept familles sont : Laméduse (l’histoire de Persée), Tournenrond (Thésée, le Monotaure …) , Talonfaible (l’histoire d’Achille) , Toisondor (l’histoire de Jason) ; Milleruses (l’histoire d’Ulysse) , Chanteriez (l’histoire d’Orphée et Eurydice) et Grosbiscoteaux

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans le petit livret on retrouve l’histoire racontée succinctement mais le jeu donne bien envie de faire découvrir ces autres légendes à Noé, et il sera familier des personnages !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il s’est amusé aussi à les trier par famille, ou à chercher tous les monstres, toutes les armes …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bref un jeu très sympa qui attise la curiosité et donne envie d’en savoir plus ( même à nous, se remémorer certaines histoires un peu oubliées, découvrir des personnages qu’on ne connaît pas … Déjanire, personnellement, ça ne me disait rien ! Et vous ?)

(Age au moment de l’activité : Noé, 5 ans et 11 mois) 

Pour découvrir les autres jeux dont je vous ai déjà parlé, cliquez ici !

Messages secrets !

Il y a quelques temps, j’ai proposé une petite activité Montessori classique : des objets, des étiquettes avec des mots, prendre l’objet marqué sur le message. (je lui avais déjà proposé une activité de ce genre)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pas de soucis, il y arrivait sans problème. Je me suis souvenue que Maria Montessori proposait aux enfants des petits messages secrets à lire avec une action à réaliser.

J’ai donc écrit sur une bande de papier une phrase que je trouvais assez simple phonétiquement : « tape la table » et j’ai dit à Noé qu’il y avait un message secret sur la bande. Il ne devait pas me lire à moi ce qu’il y avait marqué mais le lire pour lui puis faire ce qui était demandé. J’ai vu ses yeux s’allumer d’une petite flamme d’excitation. Il a déchiffré sa phrase, quand il l’a comprise un grand sourire a éclairé son visage, et il a fait triomphalement ce qui était demandé ! (je n’ai pas pris de photos pendant l’activité, dommage ) .

Encore ! Ok, encore, je complexifie la phrase… il fait l’action. Encore ! Encore ! Encore ! img_8139

15 phrases en une seule fois ! Je ne l’arrêtais plus ! img_8140

Et puis il m’a regardé d’un air malin, il a pris une bande et il s’est mis à écrire.img_8138

C’était à moi de comprendre son message secret ! Et là encore le jeu a duré un petit moment avec plusieurs messages à décoder pour moi ! img_8141

Par ce petit jeu, lecture et écriture, décodage et encodage prennent vraiment tout leur sens ! Il ne lit pas pour me faire plaisir ou parce que c’est dans le manuel de lecture et que c’est la leçon du jour, mais parce que ça met en action, que ça sert vraiment à quelque chose d’arriver à déchiffrer si on veut comprendre ce message secret ! Et la motivation est forte, l’acharnement à arriver à comprendre, même s’il y a des sons plus complexes !

Vraiment un bon moment enthousiasmant pour Noé ! C’était étonnant de le voir se prendre au jeu à ce point ! Et il a beaucoup ri !!! Il trouvait les situations très amusantes ! 🙂

Une autre possibilité à partir de ce jeu : réaliser une chasse au trésor ! On peut donner un papier à l’enfant où il est écrit : regarde sous ton lit. Il y trouvera un autre papier où il lira : Fais un bisou à papa. Papa lui donnera un autre message , etc … jusqu’au petit trésor final qui peut être un dernier message : on va à la piscine !

(Age au moment de l’activité : Noé, 5 ans et 10 mois)

Pour découvrir d’autres activités sur la lecture, cliquez ici !

Pour découvrir d’autres articles en lien avec la pédagogie Montessori, cliquez là.

Dessiner des ombres

Explorer l’ombre et la lumière : une activité très « Reggio » ! Ca faisait un moment que j’avais en tête d’exploiter ça avec Noé, et puis j’ai vu passer plusieurs fois sur internet cette activité alors un jour de grand soleil, j’ai sorti une grande feuille blanche pour Noé, un crayon et je lui ai demandé de prendre un joli objet. Il a choisi ce beau coquillage et en a dessiné le contour.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis il a pris une petite girafe. Que l’ombre était longue ! (Nous étions en fin d’après-midi)OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis il a décidé de les peindre (et on ressort quelques pots de notre jeu de peindre !) OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et on peint la girafe aussi ! OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le lendemain, Noé refait la même activité mais en fin de matinée. Surprise : la girafe est bien moins grande !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il retrace également les contours du coquillage …OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et voilà, reste à peindre la petite girafe !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

(Age au moment de l’activité : Noé, 5 ans et 10 mois)

Pour découvrir des informations sur Reggio et d’autres activités sur la lumière, cliquez ici !