Archives mensuelles : mars 2017

Je t’aime (presque toujours) d’Anna Llenas

Je vous avais déjà parlé des deux magnifiques livres d’Anna Llenas : « La couleur des émotions » et le vide ».

Aujourd’hui, je vous présente un nouveau livre du même auteur offert par le parrain de Firmin : Je t’aime (presque toujours)

Il s’agit de deux petits personnages, Loulou et Génie, qui sont foncièrement différents. L’un a les pieds bien sur terre, se protège dans sa carapace, l’autre est lumineuse et fofolle, plein d’énergie et d’imagination ! Et c’est parce qu’ils sont différents qu’ils s’aiment si fort, ils s’admirent beaucoup !

Mais ce sont ces mêmes différences qui les agacent beaucoup chez l’autre !

Mais chacun va faire un effort pour se rapprocher le l’autre, pour essayer de le comprendre et de partager son mode de vie, et de faire partager aussi à l’autre ses passions et sa façon de voir les choses ! Même si ce n’est pas toujours simple, ces deux là s’enrichissent mutuellement et s’aiment très fort !

Dans ce livre, on reconnait bien le style d’Anna Llenas, ses petits personnages, ses illustrations faites de cartons colorées !

C’est magnifique, les pop up sont juste splendides !!!

Noé et Firmin ont bien accroché à ce très joli livre, et à cette histoire où la différence est toujours une richesse, même si chacun doit parfois s’adapter à l’autre !

(Ages au moment de l’activité : Firmin, 3 ans et 3 mois ; Noé, 6 ans et 3 mois)

Si voulez découvrir les autres livres dont on a parlé dans le blog, cliquez ici !

 

Si vous voulez en savoir plus sur les pédagogies alternatives, vous pouvez vous procurer mon livre : le grand guide des pédagogies alternatives en cliquant ici!

Musique et timer ?

Depuis tout petit, Firmin adore écouter de la musique !!! Il s’installe face au poste (donc sans images, hein !) et il écoute, envouté par la musique, et il chante en même temps …

Jusque là, tout va bien !!! J’adore le voir s’éclater à fond dans son truc, hyper concentré !

Allez, je vous le mets en action :

Premier « soucis » : il écoute et réécoute sans cesse les mêmes disques : Stromae en tête, puis quelques autres, pour enfants ou non. C’est très difficile de lui élargir son horizon ! Mais bon, je sais bien que c’est classique et que de la même façon un enfant aime qu’on lui lise et relise sans cesse la même histoire !!!

Deuxième « soucis » : il peut rester des heures comme ça à écouter sa musique … Alors la musique c’est super mais je me dis que ce serait peut être pas mal qu’il diversifie un peu tout ça ! Et puis nous, Stromae toute la journée, euh … ben on sature un peu quoi ! Et quand au bout d’un moment on éteint la musique (quelle que soit la durée d’ailleurs), c’est le drame et crise de larmes et roulage de Fifi sur le sol !!!

Alors on a décidé d’essayer un truc… On a acheté chez hoptoys un petit timer. 

Un timer c’est quoi ? Ben c’est ça :

Une espèce de réveil/minuteur qui peut aller jusqu’à une heure. Toute l’astuce réside dans le fait que l’enfant visualise très bien en rouge la durée, et voit bien que le temps qui lui est imparti diminue peu à peu !

On a donc décidé d’utiliser le timer pour limiter un peu la durée passée hypnotisé devant le poste de musique !

Mais dès la deuxième, mon petit Firmin a été plus malin… Je passe devant lui, voit qui lui reste 5 minutes. Quand je repasse 10 minutes plus tard étonnée que cela n’ait pas sonné , je vois mon timbre à 15 minutes … Pfff … qu’est ce que vous voulez que je vous dise !!! Et il y a un petit loulou qui me regardait d’un oeil mi malicieux-mi coupable !!! Bon, je me suis fâchée un peu, j’ai expliqué aussi !

Et j’ai retenté le coup, lui disant que s’il le retouchait je le mettrai hors de sa portée !!! Et là, c’était bon ! (bon j’avais mis aussi sur mon téléphone pour vérifier 😉 ) Et depuis plusieurs jours que je l’utilise, ça fonctionne super bien !!! Plus de crise à la fin du temps imparti, après je remets un autre moment et cette fois c’est Noé, ou quelqu’un d’autre qui choisit la musique, comme ça on varie, il découvre autre chose et ça se passe en douceur ! (pourvu que ça dure !!!)

Du coup bien sûr on l’utilise aussi pour minuter la durée d’écran (qu’on limite déjà pas mal puisque pour eux ce n’est qu’une fois par semaine une demi heure, plus une autre fois en général un film en famille) mais là aussi, ça s’est passé beaucoup plus en douceur !!!

Noé a voulu aussi l’utiliser pour faire un quart d’heure rangement ! Bref de multiples utilisations !

Voilà ! Alors, limiter, pas limiter la musique , je ne sais pas si on a eu raison, mais comme ça ça fonctionne pas mal !!!

(Age au moment de l’activité : Firmin, 3 ans et 3 mois)

Pour voir d’autres articles sur l’organisation familiale, cliquez ici ! 

 

 

Allez petits poissons

Aujourd’hui, je voulais vous présenter un petit jeu offert à Firmin par son tonton : grand succès ! Comme le tonton vit en Allemagne, il a un titre allemand qui est traduit par « Allez, petits poissons » et que vous pouvez trouver là par exemple.

Le principe : deux pêcheurs sur un bateau qui veulent bien sûr pêcher des poissons, et des petits poissons qui veulent rejoindre la mer !

Il y a donc une grande plaque avec le bateau d’un côté, une autre grande plaque avec la mer, et entre les deux des petites bandes de rivière.  Au début du jeu, les poissons sont placés sur la petite bande site au milieu. En début de partie, les joueurs choisissent s’ils sont pour les poissons ou pour les pêcheurs.

Et puis c’est parti. Un dé de couleur que l’on lance chacun à son tour : s’il tombe sur jaune, bleu, orange ou rose, il avance d’une bande le petit poisson de la couleur concernée. S’il fait rouge ou vert, il retire la bande lacée devant le bateau ce qui fait avancer le bateau d’une case en direction des petits poissons. S’il enlève une bande où se trouve un poisson, il pêche le poisson qui se retrouve dans son bateau.

Petite subtilité, si le dé tombe sur la couleur d’un poisson qui a déjà atteint la mer, on peut alors avancer le poisson de la couleur de son choix.

La partie s’arrête lorsque tous les poissons sont soit pêchés, soit ont atteint la mer. Et on compte pour savoir s’il y a eu plus de poissons pêchés ou sauvés !

Ce jeu a vraiment beaucoup plu à Firmin et Noé !

(Age au moment de l’activité : Firmin, 3 ans, Noé, 6 ans)

Si vous voulez découvrir les autres jeux dont nous avons déjà parlé, cliquez ici !

Star West

Comme je vous l’ai dit dernièrement, nous revenons de Tunisie et Baptiste avait sa petite idée en tête !

Après discussion avec son papi qui allait être un des deux personnages principaux du film, il a dessiné ce petit story board :

Puis il s’est promené en repérage sur des sites que nous visitions en Tunisie :

Après un raté à Chenini où la carte de l’appareil photo n’avait rien enregistré … (O râge, ô désespoir …) , ils ont retourné leur petit film à Matmata, au dessus de ces maisons troglodytes creusées dans la terre.

Puis de retour à la maison, montage ! Vous pouvez voir que c’est pas du simple !!!

Il était tout content de pouvoir réinvestir ce qu’il avait appris lors de son stage 3ème qu’il a fait dans une entreprise de production de films institutionnels (pour d’autres entreprises) (Wait for it production) : faire des sabres laser !!!

Allez, c’est parti, voici Star West !

 

(Age au moment de l’activité : Baptiste, 14 ans et 8 mois)

Si vous voulez voir d’autres films de Baptiste, cliquez ici ! 

Compter, comparer, reproduire, créer … avec Spielgaben

Voici diverses utilisations récentes de notre spielgaben par nos enfants ou avec des personnes avec un handicap mental :

Reproduire un dessin : une « voiture »

…une fleur … et faire les décors autour !

Faire des tours aussi grandes que la mienne !

Placer les cubes de la même façon que moi …

Et faire des lignes de cubes de la même longueur que la mienne.

Avec les fiches du spielgaben, compléter le corps de ces petits chiens.

Paver la plaques avec cubes et pavés !

Compléter un pavage à « trous » soit avec des cubes, soit avec des pavés plus longs.

Construire un escalier comme le mien et assembler les deux pour faire monter et descendre un bonhomme.

Trier des formes :

Placer deux points de la même couleur côte à côte, puis deux autres d’une autre couleur, etc …

Et faire des grandes lignes d’une seule couleur.

Faire un dessin de plusieurs couleurs puis placer les pions de la bonne couleur sur son dessin.

Lancer un dé avec sur les faces : soit un point, soit deux points, soit rien. Pour chaque anneau, placer à l’intérieur ce qu’il y a marqué sur le dé en lançant le dé à chaque fois.

Faire des tours de deux cubes dans chaque anneau.

Apprendre à suivre un chemin fait avec les cordelettes avec une boule ou un cube que l’on promène.

Poser les différentes perles sur la plaque et y insérer des bâtonnets. S’apercevoir que dans certains c’est bien difficile, notamment les boules !

Placer des points au dessus ou au dessous du grand arc-en-ciel, selon ce que je lui demande !

Faire des créations libres : perles sur bâtonnets …

demi-anneaux et ronds…

Créer des palais …

Des aquariums …

(Top chrono : vous devez trouver deux poissons, un oursin, une méduse, des algues, un pingouin, une étoile de mer …)

Créer un parc d’attraction…

…avec toboggan, fontaine …

Et reproduire des personnages Disney (il y en a eu d’autres ici !)

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui !

Pour voir tous les liens vers mes articles sur Spielgaben (présentation, nos activités) , cliquez sur la page Froebel et Spielgaben !

Et puis comme je vous l’avais déjà dit, Spielgaben m’a contactée il y a quelques temps pour que, si vous vous décidez à acheter une boîte Spielgaben, je puisse vous parrainer pour avoir une réduc non négligeable ! Si ça vous intéresse, laissez moi un message sur ma page Facebook !

Le désert … et le reste … en Tunisie !

Il y a quelques semaines, je vous avais présenté quelques livres et activités que nous avions faites avec Noé sur le thème du désert pour préparer notre voyage en Tunisie ! Nous sommes de retour de voyage, des étoiles plein les yeux, des images plein la tête, des souvenirs plein le coeur !

Alors on vous avait promis du désert, voilà du désert ! Voilà une vue lors d’une promenade …

Ou vue de la fenêtre de la voiture alors que nous roulions vers une nouvelle destination ! 

Mais on a plein de trucs à vous raconter ! Alors pour commencer je vous mets la carte de la Tunisie pour vous montrer un peu le périple (en rouge) que nous avons fait ! Nous sommes donc arrivés à Tunis, un petit crochet par Carthage et Sidi Bou Saïd , une pause à El Jem pour aller à Sfax, une pause à Gabès pour aller à Chenini (près de Tataouine), (une petite erreur dans ma carte nous sommes passés par le ksar Haddada),  Matmata et tout près Tamezret, Zaafrane près de Douz, la traversée du chott El-Jerid, Tozeur, un saut à Nefta puis Chebika, Mides, Tamerza, puis on trace la route (avec une pause à Gafsa) jusqu’à Sousse, et retour à l’aéroport de Tunis ! Mais tout ça, ce ne sont que des noms, on vavous présenter ces lieux magiques !

Alors dans le désert, bien sûr, il y a …

…des dromadaires ! Que l’on peut voir au loin …

Et sur lesquels on est monté pour une belle promenade dans le désert en partant de Zaafrane.

Ma gazelle avant le départ !

Et c’est parti !  Firmin avec son papa, et Noé avec son grand frère Baptiste, leur papi qui suit.

Et derrière, Lison, Rémi et moi chacun sur son dromadaire.

Plus on avance, plus le paysage se désertifie et nous sommes entourés de dunes ! Bon, une petite mésaventure puisque mon cher dromadaire s’est enfoncé la patte dans le sable de la dune, a perdu l’équilibre et moi j’ai fait un vol plané au-dessus ! Plus de peur que de mal heureusement ! Pendant ce temps, effrayé, le dromadaire de Rémi est parti au galop et celui de Lison qui était accroché au mien perdait aussi l’équilibre et Lison a pu vite descendre !!! 

Mais tout va bien, on se remet de nos émotions et on repart ! 

Dans le désert, on fait quoi à part du dromadaire ? Et ben on s’amuse !!! Quel plaisir de courir au milieu du sable, de s’enfoncer, de rouler !

Et ça, pour les petits et les grands !!!

Seul au milieu du désert .. (ou presque !)

… Mon petit berbère !

On se promène …

On s’imprègne du paysage … 

Et on fait de grandes courses dans les dunes ! (Là, on est vers Nefta). 

Attention … go !

Euh … et moi … comment je remonte … ça glisse !

Mais dans le désert, on se fait aussi câliner !

Et on apprend à dessiner dans le sable des traces de pneu, des pieds de bébé, des serpents et à faire des fontaines de sable !!!

Dans le désert, on découvre des décors de Star Wars ! Vous imaginez la joie de mes petits fans, eux qui ont fait des films « star Wars » !

Et on découvre l’envers du décor !!!

Et puis dans le désert, on passe une nuit dans une tente berbère !

Et on y dort à poings fermés !

Dans le désert, on observe un coucher de soleil féérique …

Dans le désert, le soir,  on fait un feu …

Et on observe notre guide faire un pain du désert :

Il fait la pâte, pétrit, étale…

Et hop ! Dans la cendre, directement !

Il recouvre bien de cendres puis laisse cuire un moment.

Il frotte bien pour enlever cendres et sable …

Et on déguste ! Mmm … trop bon, on en redemande !

Et tout en dégustant notre pain et du thé, autour du feu, le soir, on chante !

On découvre aussi d’énormes roses des sables !!!

Mais dans le désert on ne voit pas que du sable …

Il y a de la rare végétation …

Et dans toute une région, c’est un désert plus rocailleux.

Et puis parfois … on voit … c’est quoi … de la neige au fond ???

Sommes-nous sur la banquise ?

Mais qu’est ce qu’est que ce blanc ? Mais … c’est salé !

Et oui, nous sommes sur un immense lac salé asséché, le chott El-Jerid !

Mais on découvre aussi les villages berbères ! Là, dans ce paysage rocailleux, se cache dans la montagne un village merveilleux !

C’est Chenini, tout près de Tataouine. 

On dort dans une maison semi troglodytique

Et Omar nous invite à venir voir sur leur chantier comment ils s’y prennent pour les construire !

Pic, masse, barre … Ca fait beaucoup rire Boubacar de voir Firmin tenter de porter la masse ! 

Et nous observons Omar un bon moment ! C’est fascinant ! On l’encourage, Firmin est un peu inquiet ! Et … victoire !

Puis Boubacar nous invite dans sa maison !

On marche sur les hauteurs de Chenini … Et on a un peu peur (ça c’est moi … )

Heureusement Boubacar veille !

On observe les anciens greniers de Chenini …

Et on admire … 

On grimpe partout !!!

Et on explore !

Et puis on nous apprend à mettre un chèche !

  

Firmin se fait un grand ami, Tawfik, qu’il ne voudra pas quitter en partant de Chenini !

On fait une promenade (un peu mouvementée !) à dos d’âne avec Taoufik et Ahmed dans les rues de Chenini. Quelle rigolade ! L’âne, c’est le taxi de Chenini !

Dans un autre village, Matmata, on découvre d’autres maisons troglodytes, creusées dans la terre !

Tellement bien cachées, enfouies sous la terre, que les ennemis ne pouvaient se douter qu’un village se trouvait là !

Et quand on se promène sur les « toits » de Matmata, attention aux grands trous qui apparaissent à droite ou à gauche !

A Matmata, on essaye les burnous (ces manteaux typiquement tunisiens) achetés par les enfants qui feront de parfaits manteaux Jedi !

Un autre type de manteau :

Et puis Baptiste a le projet de tourner un mini film dans les magnifiques décors naturels de la Tunisie ! Là, il est en repérage à Chenini ! Ils se lèveront tôt un matin pour tourner leur film mais … malheur … catastrophe … La carte de l’appareil était abimée … Rien n’a été enregistré … Après un petit coup de déprime, c’est reparti, ils retournent les plans le soir dans un autre décor, celui de Matmata !

Cela s’intitule Star West :

On se promène aussi dans un autre village berbère, Tamerzet, avec d’autres maisons troglodytes. Autrefois, toutes les maisons étaient creusées dans la montagne dans un ingénieux système assez complexe, et invisible là aussi pour l’ennemi !

 

On y rencontre le passionnant Monji et son petit musée berbère qui nous explique tout (ou presque) sur sa culture !

Les mains, placées au dessus des portes basses, pour qu’on courbe la tête n entrant et soit béni !

Et ce signe de lignes brisées, on le retrouve sur ces tissus berbères où sont présents, avec beaucoup d’ouverture, les symboles des différentes religions qui ont été présentes sur ces terres : ces triangles donc, cela représente la trinité des chrétiens, la croix aussi est un symbole chrétien. On retrouve le croissant musulman, l’étoile de David juive et des symboles animistes. Les berbères sont imprégnés de toutes ces cultures.

Ces tissus sont un travail de virtuose, extrêmement complexes puisque les femmes tissaient avec uniquement des fils blancs, de la laine et du lin, puis lorsqu’elle trempaient le tissu dans la teinture rouge, seuls les brins de laine s’imprégnaient de teinture, les brins de lin restaient blancs !

On a également appris que le statut de la femme était différent chez les berbères puisque lors d’un mariage, les jeunes gens à marier se rencontraient et c’est la femme qui choisissait, baissant son voile si le jeune homme ne l’intéressait pas, le laissant relevé si elle était intéressée! 

Nous avons aussi découvert une langue berbère avec un alphabet beaucoup plus proche du grec que de l’arabe !

On retrouve le Z comme symbole de ce peuple (on le voit sur le tissu du lit, mais il est aussi souvent tatoué, sur le poignet en Tunisie, sur le front ou le menton dans d’autres pays) représentant l’homme libre, les pieds ancrés dans la terre et les bras vers le ciel. D’ailleurs, on devrait plutôt parler d’imazighen (les hommes libres) plutôt que de berbères.

Et puis on fait des rencontres ! Une dame si gentille avec sa petite fille qui nous demande comment on trouve son village ! Elle rit quand on lui dit qu’on le trouve beau, et elle nous explique qu’elle doit aller chercher l’eau à une source tout là bas ! Et elle nous invite à voir sa maison creusée en partie dans la roche, à rencontrer sa famille et nous offre de grosses poignées d’amandes qu’elle casse avec une pierre !!!

On court et grimpe aussi dans des ksour (un ksar au singulier), ces greniers à grains ou à huile d’olive des berbères.

Celui-ci a servi de décor à Star Wars :

Mais le désert, c’est aussi les oasis et les palmiers !

On apprend que dans les palmeraies il y  a souvent trois étages : potager au sol, arbres fruitiers (orangers, grenadiers) et palmiers au sommet.

On est époustouflé par le paysage des oasis de montagne !

Là nous sommes à Chebika et l’eau est bien présente !C’est splendide !

Il y a même une cascade !

Un petit paradis au milieu du désert !

On découvre également dans la même région un canyon !

Impressionnant !

Allez, puisque nous sommes dans les arbres, continuons avec la végétation ! en Tunisie, à part des palmiers, nous avons vu :

… beaucoup d’oliviers (parfait lieu pour pique niquer en milieu aride !)

… des orangers …

… des figuiers de barbarie … (ça pique ?)

des… euh … je sais pas mais on peut y grimper !

Mais en Tunisie, on n’est pas allé seulement dans le sud désertique ! Alors on vous montre aussi les rues bleues et blanches…

… de Tunis … (Et félicitations à mon super chéri d’avoir réussi à conduire dans les rues étroites et bondées de Tunis !!! Il s’en rappellera !!!)

… avec des cours intérieures…

… rues bleues et blanches aussi à Sidi Bou Saïd

et à Sousse …

On admire ces belles portes bleues omniprésentes !

… et puis les médinas (vieilles villes) et leurs souks (marchés) tellement vivants à Tunis, Sfax, Sousse, Gabès …

Tous ces petits artisans qu’on ne trouve plus chez nous, dans un coin de rue ou une petite cour intérieure :

Des fabricants de babouches …

On se fait même faire des semelles sur mesure !

De la laine …

… un métier à tisser …

Des graveurs sur cuivre …

… des couturiers … Rémi laisse son pull à une couturière, Baptiste sa sacoche déchirée, en deux temps trois mouvements, c’est réparé pour 40 centimes ! 

Des ferblantiers ou forgerons qui soudent, réparent, fabriquent …

Des menuisiers …

Des coloquintes ou courges auxquelles on a enlevé peau, pulpe et pépins, qui sont séchées et qui servent pour se frotter, gratter le corps !

Et puis des boulangers qui montrent aux petits comment ils font ! (Ca c’est de la pâte ! )

Et puis on y trouve des sacs de graines diverses (Firmin !!!) .

… des oranges …

… des petits pois, des artichauts …

Un immense marché au poissons à Sfax …

…du pain …

… des épices ou autres herbes …

On y voit aussi des animaux : poules, lapins, tortues, caméléons …

Et tant d’autres choses ! C’est coloré, vivant, bruyant, animé, rempli de monde ! Les cinq sens en action !

A propos de cinq sens, en Tunisie, on goûte plein de choses ! Souvent très épicé mais tellement bon !

On mange des bricks (au thon, aux oeufs, aux pommes de terre …)

… La soupe à l’orge … épicée mais quel délice !!!

On goûte l’huile d’olive avant d’en acheter sur le souk !

D’ailleurs l’huile d’olive est omniprésente ! On nous en propose chez le boulanger pour tremper notre pain, on en trouve sur la table au petit déjeuner …

Je vous ai déjà parlé du pain du désert qu’on a dégusté, du sel goûté sur le lac asséché !

Il y a aussi la méchouia, une salade à base de poivrons cuits …

Et les jus d’orange pressée !!! Ah les jus d’orange pressée !!! Miam !!! 

… Et du thé à la menthe ! (bon, là, le verre est déjà vidé !)

Des dattes … (j’adore …) et les amandes de la jeune maman de Tamerzet ! Il y a aussi les glibettes offerts par Moncef (des graines de tournesol par exemple), des graines d’anis dont les enfants raffolent !

Et bien sûr les petits gâteaux au miel ! Makrouts …

… Cornes de gazelle de Tataouine … Mmmm …

Et puis nous découvrons aussi l’époque romaine avec le splendide amphithéâtre d’El Jem !!!

Et on grimpe de partout, on monte, on descend des escaliers !

Et on visite les magnifiques musées du Bardot à Tunis et celui de Sousse pour y admirer des mosaïques romaines d’une qualité … exceptionnelle !

Une composition, un mouvement, whouaou !

Un baptistère …

On en reste bouche bée !!!

Et on se raconte des histoires !

Tu connais l’histoire du Minotaure ! 

Et on regarde de près comment s’est fait une mosaïque !

On se rend bien sûr à Carthage (on révise notre latin : delenda est Carthago !) pour voir les beaux vestiges des grands thermes d’Antonin.

Là encore, on tourne quelques plans, le décor est trop beau !

Et on prend des photos .. avec ses doigts …

Et puis … et puis …

En vrac …

On s’est promené à Sousse …

On est resté fasciné par la fontaine de Tunis ! (ça, c’est Fifi !)

On a laissé passé souvent des charrettes bien remplies dans les ruelles souvent étroites de la médina …

On a rigolé !

Parfois aussi on a boudé !

On a marché main dans la main !

On a couru dans tous les sens dans le musée Dar El Taieb de Sousse tellement il y avait de merveilles à voir, tout du même artiste ! On se sentait chez nous, comme au palais idéal du facteur Cheval !

On a vu des marabouts (lieux où l’on vénère des hommes ayant eu une vie exemplaire)

On a vu des portes ouvertes sur le paradis …

Celle ci appartient à la maison où mon mari a vécu deux ans quand il était tout petit ! Il n’y était jamais retourné et nous y avons été tellement bien accueillis !

On a rêvé au bord de mer …

Et on y a fait des câlins !

On a visité la belle mosquée de Sfax.

Et Lison a vite appris que l’on enlevait ses chaussures sur les tapis !

On rêve allongés dans les pâquerettes !

On apprend comment on fait les chéchias, ces chapeaux rouges portés par les tunisiens.

On fait des rencontres ! Pas facile de communiquer ! Par contre les plus grands parlent très bien français ! Les berbères connaissent beaucoup de langues : le berbère est leur langue maternelle, ils parlent arabe et français dès l’école et l’anglais au collège ! On a été étonné de voir l’amour des tunisiens pour les enfants, mais de jeunes adolescents s’arrêtaient pour sourire aux petits, leur passer la main dans les cheveux !

On fait découvrir à son petit frère tant de choses !

Et on sert …  de dromadaire ???

On va sur les hauteurs de Tunis pour avoir une vue imprenable !

On se fait couper les cheveux !

On se prend pour une princesse des mille et une nuits !

Bref, quel bonheur ce voyage !!!

Et pour finir, Firmin a appris quelques mots d’arabe et vous dit bonne nuit ! (bon, si vous le lisez dans l’après-midi, et bien tant pis ! )

Mille mercis à Moncef qui sait si bien partager les merveilles de son beau pays !!!

(Ages au moment de l’activité : Rémi, 16 ans et 5 mois ; Baptiste, 14 ans et 8 mois ; Lison, 12 ans ; Noé, 6 ans et 2 mois ; Firmin, 3 ans et 2 mois)

C’était aussi une participation au rendez vous mensuel proposé par souris maman «voyageons ludique » dont le thème était le désert ! Ca ne pouvait pas mieux tomber quand même !

Si vous voulez découvrir nos autres voyages, cliquez ici !