Archives mensuelles : septembre 2017

Découvrir les coulisses d’un tournage

Dans notre village, nous avons la chance d’avoir un monument extraordinaire que nous aimons beaucoup : le palais idéal du facteur Cheval (si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire l’article que Lison avait fait sur Partadocs sur le palais).

Nous y allons régulièrement et c’est toujours avec autant de bonheur ! Et le week-end dernier était idéal avec un temps magnifique et un beau ciel bleu !

Mais si nous y sommes allés plus particulièrement cette fois-ci, c’est parce qu’un tournage a lieu actuellement sur le site : un film pour le cinéma sur la vie de notre facteur Cheval, avec notamment Jacques Gamblin et Laetitia Casta.

Baptiste aurait bien sûr aimé y être figurant par exemple mais on n’était pas là pour le casting et le tournage de toute façon se faisait en semaine et lui est interne … Noé et Firmin  ont eu la chance, eux,  d’aller avec l’école sur le lieu du tournage et de pouvoir observer une scène étant en train de se tourner ! Veinards !

Le week-end, pas de tournage mais Baptiste était déjà tout excité de pouvoir observer les techniciens travailler à préparer la scène et les modifications apportés au lieu ! : plus de barrière, un sol recouvert de terre… Sur la photo, il est en train de regarder comment ils ont simulé un faux reste de feu, les cendres étant en fait de la peinture blanche.

Et puis en faisant le tour de notre palais, on a la bonne surprise de voir une reconstitution de l’échafaudage utilisé par le facteur !

Voici l’original sur une photo d’archive (que j’ai trouvée là )

Et puis nous sommes allés voir un peu derrière : des objets chinés en brocante comme accessoires …

Et toutes sortes de matériel : la caverne d’Ali Baba pour Baptiste !

Des plaques de polystyrène peintes en vert pour faire des fonds verts …

Des copies de morceaux du palais, une brouette pour que notre facteur transporte ses pierres …

Toutes sortes de costumes …

Des salles pour les coiffeurs, maquilleurs …

Et puis les yeux de Baptiste se mettent à briller ! Des cadres pour mettre des fonds verts géants puisque dans le film le palais est en train de se construire, il faut bien cacher certaines parties du palais qui sont censés ne pas être encore là !

Et puis, pensez donc, des pieds pour les caméras !

Et puis … Baptiste fait des suppositions … des rails pour les travelings ?

… pour pouvoir filmer de haut ?

Et si Baptiste s’est éclaté à voir tous ces préparatifs et ces matériels, nous avons pris plaisir à observer de plus près certains endroits du palais moins visibles habituellement à cause des barrières qui s’y trouvent d’habitude pour raisons de sécurité ! Ce petit escalier, je n’y avais jamais fait attention !

De toute façon dans ce palais magique, à chaque fois que j’y retourne, j’y découvre des détails nouveaux !

Et si vous voulez découvrir les petits films réalisés par Baptiste, cliquez ici ! 

Automne et récolte de courges !

Une belle journée chez Mamie et Michel pour débuter l’automne ! Certains grimpent dans la remorque …

Et c’est parti à la recherche de courges ! 

pas facile de les poser délicatement ! 

On cherche bien, un sécateur à la main …

Et on dépose dans la remorque ! 

On en trouve aussi de toutes petites …

Des longues, des rondes, des grosses, des petites, et de toutes les couleurs !  

Quelle récolte !!! Et c’est tellement joli ! 

Au moment de les poser sur la planche, Baptiste prend les choses en main.

Il faut que ce soit joli ! on va les classer par couleur pour faire un dégradé ! 

Certaines un peu oranges et un peu vertes nous posent problème mais le résultat est splendide ! 

Et le soir en repartant, on jette un oeil admiratif devant cette belle récolte ! Merci Michel et Malon ! 

(Ages au moment de l’activité : Firmin, 3 ans et 9 mois ; Noé, 6 ans et 9 mois ; Lison, 12 ans et 7 mois ; Baptiste 15 ans et 3 mois)

Pour découvrir les autres activités nature du blog, cliquez ici ! 

Et pour voir nos activités autour de l’automne et des saisons, cliquez là ! 

Math en cuisine

J’étais en train de préparer le repas, pas très en avance comme toujours, et mon Noé me tourne autour, curieux. Je suis en train de peser mes carottes (il m’en faut 1 kg pour mon velouté). Je lui montre ma balance, lui demande combien pèsent ces trois carottes. Il est toutcontent d’essayer de lire des nombres à 3 chiffres et pige vite le coup des centaines. Mais alors, pour en avoir 1 kg ? &kg, c’est combien de grammes ! Ah, 1000 ! Et 1000, ça s’écrit comment en chiffres … Bref, un bon moment de lecture de nombres qui se fait tout naturellement.

Et puis mon Noé a bien envie d’utiliser la balance pour peser d’autres trucs. Et bien vas-y ! Le petit bateau fait jadis par Noé à la garderie (et un peu malade maintenant …) … Oh mais il est tout léger ! 4 g ! 

Et cette pomme de pin ? 132 g ! 

Noé court à droite et à gauche pour trouver d’autres objets à peser. Et ce livre ? Je lui suggère d’essayer de deviner à peu près  avant de le peser ! Pas facile ! Mais après avoir pesé un certain nombre d’objets, on peut faire des tentatives !

Tiens c’est bizarre, la canne de grand-père et le livre font presque le même poids et pourtant le livre paraît beaucoup plus lourd ! Comment ça se fait ! 

Observer … mesurer … comparer … anticiper … Nous avons tout naturellement, au fil de la curiosité de Noé, utilisé une façon de faire que n’aurait pas reniée le pédagogue Ovide Decroly, lui pour qui les math devaient commencer par du concret, de la vie courante et donc logiquement par tout ce qui relève des mesures ! Et pour donner du sens à ces grammes ou à ces kilos, rien ne vaut la manipulation libre et se rendre compte de la différence entre 10 grammes et 1 kg ! Sinon, ce ne sont que des chiffres et des lettres qui n’ont pas toujours du sens pour nos loulous …

[Age au moment de l’activité : Noé, 6 ans et 9 mois)

Si vous voulez découvrir les autres activités autour des mathématiques et des autres apprentissages, cliquez ici ! 

Et si vous voulez découvrir les autres articles sur les différentes pédagogies, cliquez là !

EnregistrerEnregistrer

Le grand arc-en-ciel de Grimm’s est de sortie à la maison !

Décidément ce grand arc-en-ciel de Grimm’s, il aura servi ! Ca doit faire 4 ans et demi que nous l’avons (c’était pour les 2 ans de Noé) et les enfants y jouent toujours !

Ils s’amusent à faire des constructions bien sûr !

Ce jour-là, c’était un hôtel des animaux ! « Regarde maman ! »

Et puis quelques jours après l’hôtel des dinosaures !

Et comme ça, tout simplement, c’est joli !

Oh mais c’est un tunnel ! Vite les petites voitures pour passer sous le tunnel ! 

Et si on faisait un labyrinthe !!! Il sera pour les dinosaures !

Et une idée entraînant l’autre, notre arc-en-ciel se transforme au gré de la fantaisie de mes petits loulous !

(Ages au moment de l’activité : Noé, 6 ans et 9 mois ; Firmin 3 ans et 8 mois) 

Je vous avais déjà parlé plusieurs fois de cet arc-en-ciel : et !

Si vous voulez découvrir d’autres articles sur des jeux pour enfants, c’est!

Armstrong et paillettes !

Hier après-midi, Noé a eu envie de faire une peinture ! Alors bien sûr Firmin s’est exclamé « moi aussi ! ». Mais avant, ils ont démarré aux feutres :

Noé voulait se faire un modèle car il voulait mettre des paillettes et souhaitant organiser un peu son oeuvre !

Firmin, lui a commencé par un dessin. Il a fait tout d’abord un beau bonhomme puis il a commencé à faire une espèce de spirale par dessus tout en commentant : « Il s’appelle Armstrong, lui, et il habite dans l’espace !!! » . Là, je soupçonne Baptiste de lui en avoir parlé, lui qui lui explique toujours plein de choses !

Puis, les choses sérieuses commencent. C’est Noé qui sort le matériel : des pots de peinture, des pinceaux, de la colle, des pots de paillette, un rouleau , c’est parti !

Un petit peu de colle par ci pour mettre des paillettes, un peu de peinture par là …

Noé suit son petit programme, pour Firmin c’est un peu plus freestyle ! 

Et voilà son espace qui a un peu englouti son pauvre Armstrong !!!

Noé continue, très concentré sur son idée première …

Et puis, il louchait depuis le début sur le rouleau donc il démarre une autre peinture, et se régale à étaler, à voir les couleurs se mêler … « Oh ça fait un dégradé ! »

Voilà, tout le plaisir de la création libre, se raconter sa petite histoire , savoir que Armstrong est là caché sous la peinture même si personne ne peut le voir … Expérimenter des techniques, suivre son idée jusqu’au bout …

(Ages au moment de l’activité : Noé, 6 ans et 8 mois ; Firmin, 3 ans et 8 mois)

Pour découvrir d’autres activités artistiques, cliquez ici !

EnregistrerEnregistrer