Phonèmes, lettres et pourcentages

Je vous propose un article un peu technique aujourd’hui mais qui répond à une question que je me posais ! Oui … Je fonctionne souvent comme ça … Quand je cherche désespérément un truc qui me turlupine et que je ne trouve pas … ben je finis par le faire moi-même !

Bref, lors d’une discussion sur les lettres rugueuses Montessori, quelqu’un se demandait pourquoi pour la lettre c par exemple, on leur enseignant simplement qu’elle fait le son [k] alors qu’elle pouvait se prononcer aussi [s]. Nous lui avons répondu que c’était parce que la prononciation [k] était plus fréquente et que c’était plus simple pour l’enfant de commencer avec le son le plus fréquent. J’ai cherché des statistiques montrant les pourcentages des différentes utilisations de la lettre c pour pouvoir être plus précise mais impossible de trouver… Je me suis dis que c’était pourtant intéressant et que j’aimerais avoir un tableau récapitulatif pour chaque lettre ! Et bien impossible de trouver…

J’ai trouvé par contre une étude sur l’orthographe française réalisée par une chercheuse qui m’a donné des renseignements utiles ! Cette étude a été réalisée à partir des mots d’une cinquantaine de manuels pour des enfants du CP jusqu’au CM2 ( donc pas de termes trop techniques ou très rares). Pour lire cette étude, cliquez là.

J’ai donc fait mes comptes, réalisé mes pourcentages et j’ai obtenu ce tableau :

 

J’espère ne pas avoir fait d’erreur ! Il me manquait quelques données pour certains pourcentages mais bon, c’est déjà intéressant je trouve !

Ainsi pour la lettre C, elle se prononce près d’une fois sur deux [k], Près de 30% [s], et est utilisé une fois sur quatre dans le « ch »

Mais je me suis aussi dit que j’aimerais avoir le tableau inverse, à savoir : si je veux écrire dans un mot le son [s] par exemple, quel est le pourcentage de chances pour qu’il s’écrive s? c ? ss? ç? ou autrement ? (et oui, t, comme dans « nation »)

Alors je me suis remise à mes calculs :

Et donc, pour en revenir à notre question de tout à l’heure, le son [s] s’écrit près d’une fois sur deux s, près d’une fois sur 4 ss, 16% seulement pour le c, 7% pour le t, 3% avec sc et seulement 2 fois sur 100 ç.

Certains résultats m’ont surprise, comme la fréquence du « er » ou « ez » pour le son « é », beaucoup plus que le é accent aigu mais c’est dû à la fréquence des verbes à l’infinitif en er ou conjugués avec le vous.

Voilà, si ça vous intéresse, je vous invite à vous plonger dans les lettres et les phonèmes de la langue française !

Et promis pour les prochains articles, on retourne aux activités plus concrètes !!!

 

Pour découvrir des activités autour de la lecture et de l’écriture, cliquez ici

Pour découvrir des activités issues de la pédagogie Montessori, cliquez là

Et si vous voulez des activités de lecture et écriture inspirées par les pédagogies alternatives, vous avez le livre « Lire et écrire, apprendre avec les pédagogies alternatives » !!!

EnregistrerEnregistrer

7 réflexions au sujet de « Phonèmes, lettres et pourcentages »

  1. Bonjour,
    Il existe un excellent dictionnaire qui permet d écrire sans fautes, juste en décomposant le mot en phonèmes: c est le dictionnaire Eureka!, d un éditeur belge.
    À recommander vivement pour tous les enfants qui comment à écrire seuls.

    J'aime

  2. Quand on ne sait pas comment écrire un mot, je dis toujours aux enfants de faire au plus simple. Ça me semblait du bon sens, mais maintenant, en plus, je sais que statistiquement en écrivant au plus simple on a plus de chance de correctement orthographié ce mot inconnu 😉

    J'aime

  3. Bonjour,
    Je cherchais complètement autre chose et je suis tombée par hasard sur votre page. C’est la linguiste Nina Catach qui a étudié la fréquence de chaque phonème. Et elle a aussi classé les différentes valeurs de phonèmes et en a donc déduit un classement des erreurs othographiques. Le tableau de fréquence des phonèmes est ici par exemple > http://www.ac-grenoble.fr/ien.bourgoin2/IMG/pdf/Nina_Catach_-_Graphemes.pdf
    Ludivine

    Aimé par 1 personne

  4. Pour être en train d’accompagner mon dernier qui commence à lire, je suis parfois découragée (pas lui heureusement!) par la difficulté de la langue française… entre les lettres muettes en fin de mot, les phonèmes complexes qui ne se prononcent pas toujours tous pareils, bref je trouve qu’on est vraiment courageux à 5 ou 6 ans!
    Bravo pour les statistiques c’est un sacré travail!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s