Le jeu « il était une fois ! »

Il se trouve que je donne des cours (informels) de français à une jeune allemande qui donne une année de son temps pour être assistante à l’Arche auprès de personnes avec un handicap mental. Après un temps d’exercices plus classiques, je cherche des idées de jeu à faire avec elle où le langage est important. En cherchant donc un jeu pour Deborah, je me suis souvenue d’une boîte au fond de nos placards : il était une fois …

P1030063

C’était vraiment sympa d’y jouer avec elle, alors bien sûr, on a testé avec les enfants ! Noé est là en tant que spectateur car c’est un peu compliqué pour lui (il est marqué à partir de 10 ans, on doit pouvoir y jouer avant, mais bon).

P1030057

Mais c’est pas tout, je ne vous dis pas de quoi il s’agit ! C’est un jeu pour inventer des contes ! Le premier qui  a raconté son histoire en posant toutes ses cartes a gagné. Chaque joueur a dans ses mains 10 cartes objet, événement, lieu, personnage ou aspect (adjectif du genre riche, vieux, …). Il pioche également une carte « dénouement » (ou deux pour que ce soit plus facile). Le premier joueur commence à raconter son histoire en posant par exemple la carte forêt s’il nous dit que l’histoire se passe dans une forêt. Il a bien sûr en tête la fin (carte dénouement) à laquelle il doit arriver. Mais pas le droit de poser plus d’une carte par phrase, et le sujet de la carte doit avoir vraiment un rôle important dans le cours de l’histoire (ben ouais, sinon, trop facile : il va dans la forêt et il croise une sorcière, une reine et un cheval. Pouf 4 cartes. Non non non, ça ne marche pas !!!).

Mais comment les autres joueurs peuvent-ils intervenir alors ? Plusieurs possibilités :

  • L’autre joueur hésite trop longtemps, hop, on change de joueur.
  • Mon adversaire parle d’un vieux monsieur et justement j’ai une carte « âgé » ? Et bien je l’interromps, je pose ma carte et je continue l’histoire
  • J’ai dans mon  jeu une carte « interruption » (qui peut être « interruption personnage », « interruption lieu » ,…). Si j’ai une carte « interruption personnage » et que mon adversaire pose une carte personnage (un roi par exemple), pof : je pose ma carte interruption et je continue.

P1030059

Par contre, entre le moment où j’ai posé ma dernière carte et le moment où je pose ma carte dénouement, il ne doit y avoir qu’une ou deux phrases, sinon j’ai perdu !

Un jeu vraiment très agréable à jouer qui génère des histoires loufoques et qui stimule bien l’imagination ! Vraiment un bon moment ! Après, il ne faut pas forcément y jouer dans l’esprit de gagner à tout prix et de ne surtout pas laisser l’autre nous interrompre, mais plutôt dans le plaisir de créer ensemble un conte déjanté !

P1030058

Mon jeu est une ancienne version, il existe toujours mais dans une version plus récente. Je crois que le principe est exactement le même, avec des cartes un peu relookées certainement.

(Age au moment de l’activité : Lison, 10 ans et 10 mois, Baptiste, 13 ans et 5 mois)

Pour découvrir d’autres articles sur des jeux , cliquez là !

Pour découvrir d’autres articles où l’on invente des histoires , cliquez là !

7 réflexions au sujet de « Le jeu « il était une fois ! » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s