Un de nos jeux fétiches : « Les colons de Catane, le jeu de cartes »

L’autre jour avec Lison, nous avons fait une partie des colons de Catane (qui est une variante jeu de cartes pour deux personnes du jeu Catane). C’est un jeu que l’on a depuis un bon moment et qu’on aime beaucoup ! Apparemment, il a changé de nom et on peut le trouver maintenant sous le nom : les princes de Catane. Il y a peut être quelques modifications avec ce que je vais vous présenter mais le principe reste le même.

Je vais essayer de vous expliquer en gros la façon d’y jouer !

Le but de jeu : être le premier à avoir douze points de victoire (le petit drapeau rouge que l’on trouve sur certaines cartes).

Bon, c’est bien joli, mais comment ça marche ?

Au début du jeu, chaque joueur dispose de ces cartes disposées ainsi à savoir deux villages reliées par une route (la carte du milieu) et 6 terrains pouvant produire soit de la laine, du minerais, du blé, de la brique, du bois ou de l’or. On tourne la carte de façon a indiqué la quantité possédée (on regarde le petit symbole du bas) : 0,1,2 ou 3.

Comment ça se passe ? Avant chaque tour de jeu, on lance deux dés. Le dé chiffre va indiquer quelle carte va gagner une ressource de plus (là, c’est la trois, donc un minerais de plus) et l’autre dé indique s’il faut piocher une carte, rajouter une ressource supplémentaire, s’il y a une attaque de brigands, …

Ensuite on peut agir : soit acheter une route (pour cela il faut posséder 2 briques et 1 bois que l’on enlève alors de ses ressources en tournant les cartes)…

…si l’on  a déjà une route, on peut acheter un village …

… et donc avoir automatiquement 2 terrains.

On peut aussi construite une ville, carte que l’on posera sur une carte village et qui rapporte 2 points de victoire et permet de construire d’autres choses.

Puis si on le souhaite (et si on a assez de ressources), on peut jouer une ou plusieurs des trois cartes qu’on a en main.

Ce peut-être par exemple un chevalier qui permettra de gagner des tournois contre l’adversaire et/ou d’avoir un pion chevalier noir qui donne aussi un point de victoire.

Il y a des cartes monuments qui ont certaines particularités …

Il y a également des cartes événements que l’on peut jouer pour embêter l’adversaire, gagner des ressources, se défendre …

Quand on a fini de jouer, on pioche pour avoir trois cartes en main et c’est à l’adversaire de jouer, lançant les dés, etc. jusqu’à ce qu’un des joueurs ait 12 points de victoire !

Noé est intéressé mais c’est encore un peu trop compliqué pour lui !

Nous, on aime beaucoup et nous vous le conseillons !

(Age au moment de l’activité : Lison, 11 ans et 5 mois)

Pour découvrir les autres jeux dont je vous ai déjà parlé, cliquez ici !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s