La philo à 4 ans, c’est possible ?

Je suis tombée sur des documents d’une autre époque, du temps où j’étais encore maîtresse, avant la naissance de Firmin ! J’avais alors organisé avec mes petits élèves de moyenne et grande sections des moments « philosophie » !

J’allumais alors une petite bougie et nous passions un moment à réfléchir sur un sujet ! Je n’intervenais pas, c’étaient les enfants qui parlaient ! Quelques consignes : on parle chacun à son tour (on utilisait un bâton de parole), on écoute sans juger et on respecte l’opinion de l’autre, on ne répète pas ce qui a déjà été dit, on prépare dans sa tête ce qu’on veut dire…

C’est très riche pour les enfants car ça leur apprend à écouter, à exprimer leur pensée, ils se rendent compte que tout le monde n’a pas la même opinion mais qu’il n’y a pas de réponse juste ou fausse, ils essaient d’argumenter leur point de vue (selon l’âge !), ils ont le droit de changer d’avis si un autre les a convaincus …

On peut aussi proposer aux enfants de dire des sujets qu’ils aimeraient aborder et l’on en choisit un à chaque séance.

Voici trois exemples d’échanges entre mes petits élèves :

Premier sujet :

Penser, c’est quoi ? 

Voici leurs réponses :

Quand on pense, on fait un rêve.

On pense avec son coeur, avec sa tête
Quand on pense, on réfléchit.

On réfléchit pour des mots, pour travailler.

Quand on a du travail, on réfléchit si c’est bon ou si c’est pas bon.

  Quand on regarde la télé et que c’est déjà passé, après on y pense, on se souvient.

  On peut penser quand on fait la date. On pense aux jours, aux mois.

  Maintenant, on est en train de réfléchir.

  Je réfléchis dans ma tête et après ça descend, ça va dans ma bouche, ça sort !

 

Deuxième sujet :

Qu’est-ce que ça veut dire « être heureux » ? 

Ca veut dire être content.

– On va à la piscine après on est content. On dit que c’est bien et on est heureux.

– On est content parce qu’on va à la mer.

– On est content quand on a des jouets, quand on va à un voyage, quand on fait du ski, du vélo, quand on va à Eurodisney, quand on joue tranquillement dans sa chambre.

– On est heureux d’avoir des livres !

– On est content quand on va en vacances, on retrouve ses copains et on peut jouer ensemble.

– On est content de fêter son anniversaire.

– C’est trop bien de manger des crêpes.

– Quand on est heureux, le coeur il fait boum boum !

– Quand on est heureux, on sourit , on rigole.

– Quand on dessine, on est content parce qu’on fait de jolies choses.

– On est content d’aller au cirque parce que ça nous fait rire !

– On est content quand on rêve …

– Quand on a un petit frère ou une petite soeur, on est heureux !

– On est heureux quand on est avec des amis, avec papi et mamie.

– Quand on propose quelque chose et qu’on nous dit oui, on est heureux !

– On est heureux quand on faisait un câlin à notre maman !

– Quand on est  à l’école, on est heureux !

– Quand on fait le calendrier en classe, je suis heureux !

– Quand on a fini de faire notre travail et qu’on fait un puzzle.

– Quand on écrit, quand on fait de la peinture.

– On est content de jouer à la récréation.

– On est content de faire notre travail parce qu’on est gentil.

– Quand on travaille, on apprend des choses et ça rend heureux.

 

Et troisième sujet :

Est-ce que je suis grand maintenant ? 

Non parce que je n’ai pas la même taille que ma soeur.

 Je suis grand parce que j’ai presque 6 ans alors je suis presque grand.

Quand on dort, on grandit un petit peu.

Moi je suis pas d’accord.

A tous les anniversaires, on grandit de plus en plus.

Pour être grand, il faut manger des légumes. Pour grandir, il faut manger de la soupe.

Quand on grandit encore un petit peu, on se mesure.

Je suis grande car je sais faire du sport , du foot, du tennis (…), du vélo sans roulettes.

Je sais faire de la trottinette et mon petit frère il ne sait pas faire de la trottinette.

Les bébés, ils ne savent pas parler, ils n’ont pas de dents. Ils savent pas courir.

On est trop petit, on peut pas voyager tout seuls.Il faut avoir des sous.Et on n’a pas le permis de conduire !

Ma soeur elle est plus grande que moi. Elle sait faire du grand vélo.

Mon papa, il joue à plein de jeux que moi je n’y arrive pas trop.

Quand on sera grand, on saura faire du ski, on fera du travail.

Mon papa, il sait pas bricoler !

Les petits, ils n’arrivent pas à écrire en attaché !

 

A tout âge, l’enfant a la capacité de construire une pensée et de l’exprimer, si on lui en laisse l’occasion ! En famille aussi, on peut organiser des moments où l’on parle de sujets tels que : c’est quoi un ami, est-ce qu’on est tous pareils, est-ce qu’on a le droit de tout faire, c’est quoi la mort, etc … L’important, c’est que la parole de chacun ait autant d’importance, que l’on ait 4 ans ou que l’on soit adulte !

Pour découvrir d’autres articles autour des apprentissages, cliquez ici !

 

Si vous voulez en savoir plus sur les pédagogies alternatives, vous pouvez vous procurer mon livre : le grand guide des pédagogies alternatives en cliquant ici!

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

2 réflexions au sujet de « La philo à 4 ans, c’est possible ? »

  1. Très chouette cet article. Je n’y aurais pas pensé ; ça donne envie de le tester avec mes pépites.
    Je te lis toujours avec assiduité même si je ne prends pas le temps de laisser beaucoup de commentaires.
    Poursuis, j’adore te lire !
    De gros bisous.
    Miyouki

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s