Archives du mot-clé multiplication

Les tables de multiplication façon Steiner-Waldorf!

Noé est revenu l’autre jour avec comme devoirs la table de 2  à apprendre. Ah ! Et bien c’est le moment d’aller chercher du côté des pédagogies alternatives, et pourquoi ne pas aller piocher chez Steiner ! Je lui fais donc rapidement un rond en marquant les chiffres de 0 à 9. Puis je lui montre comment réciter sa table de 2 en dessinant sur ce rond ! 0x2, fastoche, 0. Mets ton crayon sur le zéro. Puis 1×2=2, le crayon trace un trait du zéro vers le deux. 2×2=4, le trait va vers le quatre, etc. Quand on arrive à 2×5=10, on ne regarde que le chiffre des unités du résultat et donc on va vers le zéro. Oh, mais ensuite le crayon repasse sur les mêmes traits ! 6×2=12, on va vers le 2, etc !

Et puis le lendemain, je me souviens d’un grand rondin de bois que nous avons dans les morceaux de bois de nos « loose parts » . Mais ça sera parfait, ça ! Hop, je plante des clous , Je marque aux posca les chiffres au-dessus…

… et je propose ça à Noé avec un brin de laine !

Et c’est parti : 0, 2, 4, 6 …

Parfois la laine sort un peu des clous, il faut la remettre …

Et on recommence !

Le voici en pleine action :

Et voilà le résultat  : un magnifique pentagone !

Mais c’est qu’entre temps la maîtresse a donné la table de 5 à apprendre … Alors on teste aussi avec notre rondin de bois !

Et là ! Oh ben pas de joli pentagone, juste une ligne droite entre le zéro et le cinq !

Sa soeur passe par là … Et si tu essayais la table de trois ?

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Noé commence à prendre le coup de main avec la laine !

Et cette fois-ci, c’est une magnifique étoile qui apparaît sous ses yeux émerveillés ! (si si, émerveillés ! )

Et alors que je suis partie faire autre chose, voilà mon Noé qui me court après : regarde maman la table de 4 !!! C’est une étoile aussi mais pas la même !

Et oui, les tables de multiplication peuvent susciter l’enthousiasme ! Qui l’eut cru ! Et quand on fait marcher ses mains en même temps que sa tête, ça aide ! Et puis, on remarque une nouvelle fois que les math, c’est beau !!!

(âge au moment de l’activité : Noé, 7 ans et demi)

Pour découvrir d’autres activités mathématiques, cliquez ici

Pour découvrir d’autres articles autour de la pédagogie Waldorf-Steiner (et aussi d’autres pédagogies alternatives), cliquez là ! 

Et si vous voulez en savoir plus sur les pédagogies alternatives, vous pouvez vous procurer mon livre : le grand guide des pédagogies alternatives en cliquant ici!

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Take it easy

Je voulais vous présenter ce jeu, Take it easy, auquel on a joué intensément avec mon chéri du temps où on n’avait pas encore d’enfants, et puis il a mystérieusement disparu …  ( le jeu, pas mon chéri !!!) On a du l’oublier à droite ou à gauche ! Bref, en discutant d’un jeu auquel on pourrait jouer à deux, on s’est fait une séquence souvenir et , achat compulsif, on a retrouvé et commandé notre take it easy !!!

Et il est parfait pour jouer à deux, mais tout aussi parfait à plusieurs, jusqu’à 6 joueurs ! On peut également faire une petite partie en solitaire sans problème !

Donc, le principe : chacun a un petit carton vierge avec des cases hexagonales ressemblant à des alvéoles d’abeilles je trouve, ainsi que des petites pièces de même forme aves 3 lignes colorées et des chiffres ( chaque couleur correspondant à un chiffre). Et, bien sûr, on essaye de placer les pièces de façon à former des lignes colorées.

Ce qui est intéressant, c’est que nous jouons tous en même temps avec les mêmes pièces. Comment cela fonctionne ? Et bien un joueur a ses pièces à l’envers devant lui et en pioche une au hasard. Il énonce pour les autres les chiffres ( par exemple il a la pièce 5, 7, 4). Les autres , eux, ont leurs pièces face visible devant eux et prennent la même pièce (la 5,7, 4). Vous me suivez ? Puis chacun pose sa pièce sur son carton en même temps. Au début, tout va bien, puis plus ça va, plus on risque d’être bloqué !

Parfois, on n’a pas d’autre choix que de former des lignes de différentes couleurs. Par exemple, dans la photo ci-dessous, il y a une ligne avec des 5 et des 1. Quand tous les cartons sont remplis, on compte les points. Seules les lignes d’une seule couleur peuvent rapporter des points. Donc ma ligne 1-5-1-5 ne rapporte rien, ni ma ligne jaune de 9 puisqu’il y a un 5 en bas. Une ligne avec quatre 6 rapporte donc 4×6 = 24 points. Vous avez compris qu’on a donc tout intérêt à privilégier les longues lignes pour les gros chiffres ! Une ligne de cinq 9, 45 points, mais de cinq 1, 5 points … Ca rapporte moins !

C’est un jeu intéressant pour tous les âges ! Les grands et les adultes y trouvent sans problème leur compte !

Et les plus jeunes comme Noé qui a 7 ans aussi, avec un peu d’aide de papa pour la première partie !

Et c’est un très bon jeu si votre enfant est en plein dans les tables de multiplication !!! Une ligne de quatre 7, 4×7 c’est combien déjà ?

Firmin, lui, a joué en même temps que nous avec ses pièces, mais avec un objectif différent ! Il choisissait les pièces qu’il voulait et essayait de faire des lignes ! Pas simple de regarder toutes les lignes en même temps !

Bref, un super petit jeu de stratégie pour tous les âges, très vite expliqué et aux parties courtes ! Ce qui est super, c’est que nous partons tous avec les mêmes pièces dans le même ordre, donc pas de hasard ! Enfin si un peu quand même, car une fois qu’on a disposé pas mal de pièces, le tirage peut convenir aux uns et pas aux autres ! Et puis en plus, on peut faire un peu de math !

(Ages au moment de l’activité : Rémi, 17 ans et demi ; Lison, 13 ans ; Noé, 7 ans et 4 mois Firmin, 4 ans et 4 mois )

Pour découvrir les autres jeux de société dont on a parlé dans le blog, cliquez ici ! 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer