Archives du mot-clé tables de multiplication

Un outil pour mémoriser à long terme

Aujourd’hui, je voulais vous présenter un outil pour aider à la mémorisation à long terme. Alors oui, c’est sur écran, mais l’informatique est un outil performant et dans ce cas tout à fait approprié, je vais vous expliquer pourquoi.

Tout d’abord, je suis partie d’un constat avec Noé, et que tout le monde fait sans doute avec son enfant. Lorsqu’il a, notamment, une dizaine de mots à savoir orthographier d’une semaine sur l’autre, il ya arrive généralement bien (je vous avais expliqué il y a quelques temps notre méthode en couleurs pour y arriver !)

Mais si je lui dictais à nouveau ces mots un mois, trois mois après … il n’en restait bien souvent pas grand chose … En effet, pour mémoriser à long terme, nous avons besoin de consolider notre apprentissage pour que celui-ci s’ancre durablement par des répétitions successives, sous forme en quelque sorte de spirale : apprendre une première fois, puis revoir le lendemain, puis 4 jours après, puis disons 15 jours, etc … Notre mémoire a aussi besoin d’un feed back rapide : une réponse immédiate pour savoir si l’on a bien mémorisé.

On peut opérer de manière, disons, artisanale, ce qui fonctionne très bien : je marque une question sur un papier, la réponse de l’autre côté. Si j’ai juste , je mets les papiers d’un côté, je n’y reviendrai pas tout de suite, si j’ai faux, je fais un autre tas pour ensuite réviser.

J’ai trouvé cependant un logiciel que je trouve extrêmement bien fait pour cela, il se nomme Anki. Il est disponible en application (mais payant) pour téléphone ou sur ordi à télécharger (gratuit). J’ai pris les deux car c’est extrêmement pratique quand on a 5 minutes de réviser depuis son téléphone, mais ce n’est pas une obligation ! 

Alors, comment cela fonctionne-t-il ? Tout d’abord, bien sûr, nous l’avons utilisé pour les mots d’orthographe que Noé devait apprendre chaque semaine mais nous y avons rapidement inclus ses conjugaisons, des questions ou vocabulaire de sciences, d’Histoire, les tables de multiplication, même les notes pour le solfège. On peut réaliser des dossiers et sous dossiers, ainsi que mettre des mots clefs pour retrouver rapidement les fiches d’une leçon ( par exemple tablede5, présent …)

Puis l’on rentre ses questions et ses réponses. On peut écrire des mots, mettre des images ou enregistrer du son, ce qui est pratique notamment pour les dictées de mots !

( Sur la photo, un Noé en train de réfléchir et de se dire : mais si, je le sais, je le sais !!!)

Puis l’enfant peut choisir d’être interrogé sur un domaine particulier ou bien sur toutes ses fiches au hasard.

Il lit (ou écoute) sa question, répond à haute voix ou dans sa tête puis clique pour obtenir la réponse.

C’est alors à lui de s’auto évaluer : s’il ne savait pas du tout ou a donné une réponse fausse, il clique sur le bouton rouge à droite. si c’était ultra facile et évident, il clique tout à droite. S’il a su mais qu’il a du réfléchir un peu, sur le bouton vert, etc…

Et, c’est là où le logiciel est particulièrement intéressant. S’il a eu faux, la question lui sera reposée dans quelques minutes. Dans les autres cas, plus cela a été facile, plus cela lui sera proposé dans longtemps. En effet, si la question lui est reposée trop vite, il ne fera pas marcher sa mémoire à long terme. La première fois, la question lui sera proposée dans 4 jours. Si cette fois-ci il a faux, il recommence à zéro. Sinon, elle lui sera proposée dans plus longtemps ; si c’est toujours juste, dans encore plus longtemps. Et si c’est toujours évident pour lui 3 mois après, elle pourra lui être posée dans 1 an par exemple (je ne sais pas exactement !). Mais s’il a oublié, ce n’est pas grave, un autre cycle de révision recommencera.

Je trouve ça vraiment super efficace pour réviser mots, vocabulaire, tables de multiplication et toute notion à retenir. Noé a bien compris que s’il se trompait, ce n’était pas grave, il avait la possibilité de revoir la notion oubliée. Mais par contre, quelle satisfaction quand il voit qu’une fiche lui sera proposée dans plusieurs mois ou 1 an ! Cela veut dire que c’est bien acquis !

Le seul soucis je trouve, c’est que s’il ne fait pas sa petite révision régulièrement, les fiches s’accumulent et cela peut être décourageant. C’était un peu le cas pour Noé au début, mais maintenant c’est lui qui veut faire toutes ses révisions pour mettre le compteur à zéro ! Donc à faire régulièrement, mais plutôt des petites sessions très courtes, quelques minutes par jour par exemple. Il faut présenter ça comme un jeu, un challenge contre soi même, ce qui peut être très motivant ! Mais s’il n’accroche pas, tant pis ! Le but n’est pas de le dégouter ! Ça doit rester un jeu.

Ce logiciel peut fonctionner pour le primaire, mais bien sûr aussi pour des plus grands et même les adultes (je l’utilise pour moi même avec des questions par exemple sur les réalisateurs dont je ne me souviens jamais !!! Je progresse, je progresse !).

Concrètement, comment démarrer avec Anki.

Quand vous cliquez sur le logiciel, vous tombez sur cette page. Cliquez sur ajouter pour vous faire un compte.

Puis cliquez en bas sur créer un paquet. Vous le nommez selon un domain que vous souhaitez étudier. Ici, je l’ai nommé orthographe.

Cliquez ensuite sur le paquet qui vous intéresse (orthographe donc) et cliquez sur ajouter pour y entrer des fiches (donc des questions). Vous tombez sur une fiche comme celle-ci. Dans le cadre recto, vous entrez votre question.

Si vous voulez entrer du son (pour par exemple dicter un mot à orthographier), cliquez sur le petit micro.

Vous obtenez ceci. au recto, un son enregistré. au verso, la réponse à la question (le mot à bien orthographier était ici exemple). Vous pouvez ensuite ajouter autant de cartes que vous voulez en cliquant sur ajouter. Quand vous avez terminé, cliquez sur fermer.

Vous avez ensuite un écran vous indiquant le nombre de fiches présentes dans votre paquet orthographe (ici, une seule ^^). les inédites sont les nouvelles cartes que vous venez d’entrer, les repasser celles auxquelles vous avez répondu une réponse erronée, les à réviser celles sur lesquelles Anki ne vous a pas interrogé depuis un moment. Cliquez sur « étudier maintenant » pour que Anki vous pose les différentes questions !

Voilà le fonctionnement de base qui vous permettra de vous faire vos petites fiches !

Age au moment de l’activité : Noé, 8 ans

Pour découvrir d’autres activités dans le blog autour des apprentissages, cliquez ici. 

Les tables de multiplication façon Steiner-Waldorf!

Noé est revenu l’autre jour avec comme devoirs la table de 2  à apprendre. Ah ! Et bien c’est le moment d’aller chercher du côté des pédagogies alternatives, et pourquoi ne pas aller piocher chez Steiner ! Je lui fais donc rapidement un rond en marquant les chiffres de 0 à 9. Puis je lui montre comment réciter sa table de 2 en dessinant sur ce rond ! 0x2, fastoche, 0. Mets ton crayon sur le zéro. Puis 1×2=2, le crayon trace un trait du zéro vers le deux. 2×2=4, le trait va vers le quatre, etc. Quand on arrive à 2×5=10, on ne regarde que le chiffre des unités du résultat et donc on va vers le zéro. Oh, mais ensuite le crayon repasse sur les mêmes traits ! 6×2=12, on va vers le 2, etc !

Et puis le lendemain, je me souviens d’un grand rondin de bois que nous avons dans les morceaux de bois de nos « loose parts » . Mais ça sera parfait, ça ! Hop, je plante des clous , Je marque aux posca les chiffres au-dessus…

… et je propose ça à Noé avec un brin de laine !

Et c’est parti : 0, 2, 4, 6 …

Parfois la laine sort un peu des clous, il faut la remettre …

Et on recommence !

Le voici en pleine action :

Et voilà le résultat  : un magnifique pentagone !

Mais c’est qu’entre temps la maîtresse a donné la table de 5 à apprendre … Alors on teste aussi avec notre rondin de bois !

Et là ! Oh ben pas de joli pentagone, juste une ligne droite entre le zéro et le cinq !

Sa soeur passe par là … Et si tu essayais la table de trois ?

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Noé commence à prendre le coup de main avec la laine !

Et cette fois-ci, c’est une magnifique étoile qui apparaît sous ses yeux émerveillés ! (si si, émerveillés ! )

Et alors que je suis partie faire autre chose, voilà mon Noé qui me court après : regarde maman la table de 4 !!! C’est une étoile aussi mais pas la même !

Et oui, les tables de multiplication peuvent susciter l’enthousiasme ! Qui l’eut cru ! Et quand on fait marcher ses mains en même temps que sa tête, ça aide ! Et puis, on remarque une nouvelle fois que les math, c’est beau !!!

(âge au moment de l’activité : Noé, 7 ans et demi)

Pour découvrir d’autres activités mathématiques, cliquez ici

Pour découvrir d’autres articles autour de la pédagogie Waldorf-Steiner (et aussi d’autres pédagogies alternatives), cliquez là ! 

Et si vous voulez en savoir plus sur les pédagogies alternatives, vous pouvez vous procurer mon livre : le grand guide des pédagogies alternatives en cliquant ici!

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Take it easy

Je voulais vous présenter ce jeu, Take it easy, auquel on a joué intensément avec mon chéri du temps où on n’avait pas encore d’enfants, et puis il a mystérieusement disparu …  ( le jeu, pas mon chéri !!!) On a du l’oublier à droite ou à gauche ! Bref, en discutant d’un jeu auquel on pourrait jouer à deux, on s’est fait une séquence souvenir et , achat compulsif, on a retrouvé et commandé notre take it easy !!!

Et il est parfait pour jouer à deux, mais tout aussi parfait à plusieurs, jusqu’à 6 joueurs ! On peut également faire une petite partie en solitaire sans problème !

Donc, le principe : chacun a un petit carton vierge avec des cases hexagonales ressemblant à des alvéoles d’abeilles je trouve, ainsi que des petites pièces de même forme aves 3 lignes colorées et des chiffres ( chaque couleur correspondant à un chiffre). Et, bien sûr, on essaye de placer les pièces de façon à former des lignes colorées.

Ce qui est intéressant, c’est que nous jouons tous en même temps avec les mêmes pièces. Comment cela fonctionne ? Et bien un joueur a ses pièces à l’envers devant lui et en pioche une au hasard. Il énonce pour les autres les chiffres ( par exemple il a la pièce 5, 7, 4). Les autres , eux, ont leurs pièces face visible devant eux et prennent la même pièce (la 5,7, 4). Vous me suivez ? Puis chacun pose sa pièce sur son carton en même temps. Au début, tout va bien, puis plus ça va, plus on risque d’être bloqué !

Parfois, on n’a pas d’autre choix que de former des lignes de différentes couleurs. Par exemple, dans la photo ci-dessous, il y a une ligne avec des 5 et des 1. Quand tous les cartons sont remplis, on compte les points. Seules les lignes d’une seule couleur peuvent rapporter des points. Donc ma ligne 1-5-1-5 ne rapporte rien, ni ma ligne jaune de 9 puisqu’il y a un 5 en bas. Une ligne avec quatre 6 rapporte donc 4×6 = 24 points. Vous avez compris qu’on a donc tout intérêt à privilégier les longues lignes pour les gros chiffres ! Une ligne de cinq 9, 45 points, mais de cinq 1, 5 points … Ca rapporte moins !

C’est un jeu intéressant pour tous les âges ! Les grands et les adultes y trouvent sans problème leur compte !

Et les plus jeunes comme Noé qui a 7 ans aussi, avec un peu d’aide de papa pour la première partie !

Et c’est un très bon jeu si votre enfant est en plein dans les tables de multiplication !!! Une ligne de quatre 7, 4×7 c’est combien déjà ?

Firmin, lui, a joué en même temps que nous avec ses pièces, mais avec un objectif différent ! Il choisissait les pièces qu’il voulait et essayait de faire des lignes ! Pas simple de regarder toutes les lignes en même temps !

Bref, un super petit jeu de stratégie pour tous les âges, très vite expliqué et aux parties courtes ! Ce qui est super, c’est que nous partons tous avec les mêmes pièces dans le même ordre, donc pas de hasard ! Enfin si un peu quand même, car une fois qu’on a disposé pas mal de pièces, le tirage peut convenir aux uns et pas aux autres ! Et puis en plus, on peut faire un peu de math !

(Ages au moment de l’activité : Rémi, 17 ans et demi ; Lison, 13 ans ; Noé, 7 ans et 4 mois Firmin, 4 ans et 4 mois )

Pour découvrir les autres jeux de société dont on a parlé dans le blog, cliquez ici ! 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Un jeu de tables de multiplication … un peu détourné !

Dans le petit supermarché de mon village, il y avait une promo jeux en bois pas chers alors forcément j’ai jeté un oeil. Je suis tombée sur ce jeu de tables de multiplication chez La malle aux Jouets :DSC07996 Sur une face, la multiplication, le résultat de l’autre côté. DSC07997 Le jeu est joli, les couleurs vives, je me laisse séduire même si les trois grands connaissent leurs tables et que ce n’est pas encore d’actualité pour les deux petits ! Quoique finalement, ça ne fait pas de mal à Lison de manipuler tout ça, notamment en l’utilisant à l’envers (35 … c’est 7×5). Une petite critique : l’écriture en blanc, sur le jaune notamment c’est pas top ! Et puis en l’ouvrant à la maison, ça fait tilt ! Si je l’ai pris, c’est que ça me faisait penser au tableau de 100 Montessori ! Bon, ce n’est pas exactement pareil, notamment au niveau des couleurs, mais c’est quand même pas mal ! J’ai donc écrit sur une des faces vierges des petits cubes les nombres de 1à100 (j’ai hésité avec les nombres de 0 à 99). Et voilà ! DSC07993 Et du coup, j’ai pu le présenter à Noé ! Je lui ai donné les cubes de 1 à 20 (qui commencent à lui être familiers, sauf le 20, avec la table de Seguin). DSC08000 DSC08001 Pas de soucis jusqu’à 10. DSC08005 Ensuite il recomptait systématiquement à chaque fois qu’il posait un cube pour savoir où il en était. Et il a découvert ainsi le 20 ! Il faudra que je lui montre ce nouveau nombre avec les barrettes de perles. DSC08006 Et puis comme ces petits cubes sont ma foi jolis avec leurs couleurs éclatantes, ils ont aussi servis de jeu de construction ! DSC08010 DSC08011   Puis le soir, Lison avait justement une évaluation à préparer sur les multiples. Et ben voilà !  Un peu de Montessori ! Et voilà donc ma Lison en train de chercher les multiples de 3 … DSC08016 Et de les disposer à leur place sur la grille. DSC08017 Et oui ! Ca fait des lignes obliques ! DSC08018 On aura fait une super découverte : les math, c’est beau !!!      Elle a fait la même chose avec les multiples de 2 : des verticales ! photo Pas le temps de continuer ! Elle a hâte de voir ce que vont donner les autres multiples !!! Et comme on a vaguement abordé les nombres premiers, je pense qu’on va tester aussi !     (Age au moment de l’activité : Noé, 4 ans et Lison, 10 ans) Activités à la maison

Pour découvrir d’autres activités autour des nombres et des math, cliquez ici

EnregistrerEnregistrer