Archives du mot-clé jeu libre

Notre cuisine de boue !

Allez, c’est décidé, depuis le temps que je vois des petits loulous patouiller sur la page d’au  jardin des curieux  (et sur d’autres pages aussi), on se fait dans le jardin un coin cuisine de boue (« mud kitchen » en anglais).

C’est parti ! Maman pioche, Noé et Firmin grattouillent, enlèvent les herbes et les racines… 

Puis chacun sa brouette pour transporter tout ça !

Quand ils estiment que l’espace de terre est suffisant, on farfouille dans le garage. L’objectif n’est pas d’acheter des choses particulières pour « meubler » l’espace mais de construire un espace de bric et de broc.

Alors direction le garage où dorment des choses inutilisées en attente de déchetterie ou d’atterrir dans le jardin ! Une table, deux « sièges », un endroit pour déposer outils et ustensiles, des bacs pour recueillir éventuellement l’eau de pluie … Parce que pas de patouille sans eau bien sûr !

A leur disposition : des petits outils de jardin que nous avions  : une petite pelle, une serfouette, une griffe ; un arrosoir ; de grands bâtons ; des coquilles Saint Jacques ;  des jeux de sable (seau, pelle, râteau, passoire, moules …) ; de vieux ustensiles de cuisine abîmés : casseroles, assiettes, bols, gobelets, cuillères,  fourchettes, couteaux …

On y a rajouté une vieille cuisinière en jouet, un tractopelle … Mais tout cela se modifiera selon les envies ou les trouvailles ! Ils peuvent aussi aller chercher de l’eau au récupérateur d’eau de pluie qui se trouve un peu plus loin.

Et puis tous les éléments naturels qu’ils peuvent trouver autour d’eux : des fleurs, des pâquerettes, des cailloux … On observe en passant les vers de terre et les insectes bien sûr.

Pour la tenue, bottes obligatoires ! Pour aujourd’hui, vieux habits mais j’ai commandé des salopettes imperméables, on verra ce que ça donne !

Hier, le plaisir de la découverte était vraiment dans la patouille au sens le plus pur du terme !!! Mélanger des herbes avec de la boue, y enfoncer toutes sortes de choses …

Ouais … Avoir les mains pleines de boue, se salir en toute impunité et avec une grande jubilation !

Faire des pâtés, des traces de main, couper la terre …

Voilà un espace qui va faire naître de longs moments de plaisir et de découverte à l’extérieur et où l’imagination et les jeux libres seront maîtres ! De la terre, de l’eau, des bouts de bois, des cailloux, des herbes, des récipients, les meilleurs jouets pour les enfants !!!

Et pour finir, une chanson pas tout à fait politiquement correcte mais qu’on adore et qu’on a eue dans la tête toute la journée : la pâte à patouille du roi des papas !

(Ages au moment de l’activité : Firmin, 5 ans ; Noé, 8 ans)

Pour découvrir d’autres activités « nature », cliquez ici.

Carl et Elsa s’échappent

L’autre jour, dans ma petite librairie préférée, j’ai eu un véritable coup de coeur pour ce livre : Carl et Elsa s’échappent de Jenny Westin Verona et Jesus Verona aux éditions Cambourakis.

C’est l’histoire de deux petits amis qui s’ennuient un peu avant de décider de « s’échapper » dans le jardin.

C’est la grande aventure pour eux ! Le jardin prend la dimension de leur imagination et ils s’inventent de multiples histoires !

Le jardin devient pour eux une véritable jungle où Carl, angoissé, part à la recherche d’Elsa .

Mais il la retrouve vite et ils savourent tous les deux le plaisir d’être dans leur cabane !

Quand maman vient les chercher, ils rentrent tout sales mais tellement heureux d’avoir vécu de belles aventures, ressenti toutes sortes d’émotions et exploré leurs rêves dans la liberté du jeu avec la richesse de la nature.

Ce livre m’a énormément plu ! J’ai déjà beaucoup apprécié les magnifiques illustrations qui nous emmènent nous aussi à l’aventure et dans l’imagination des enfants ! J’ai aimé voir le jardin évoluer au fil des histoires qu’ils se racontent. J’ai aimé cette ode au jeu libre tellement riche ! J’ai aimé ces deux enfants qu’on laisse libres de jouer vraiment, quitte à se salir, et qui ne sont pas mis sous cloche. Et j’ai aimé que ce petit garçon et cette petite fille soient tout simplement des enfants, sans comportement stéréotypé lié au fait qu’ils soient fille ou garçon ! Pas une petite fille coquette qui a peur de se salir et un garçon casse cou ! Non, juste des enfants qui jouent.

Noé et Firmin ont aussi beaucoup aimé cette histoire qui leur a beaucoup parlé, eux qui adorent les cabanes !

(Ages au moment de la lecture : Firmin, 4 ans et demi ; Noé, 7 ans et demi)

Pour découvrir les autres livres que nous avons aimés, cliquez ici !