Projets et créativité au collège

En math, Lison est en train de travailler sur les parallélépipèdes. Elle devait fabriquer plein de petits pavés en papier puis fabriquer un personnage uniquement avec ces pavés et ensuite décorer. Elle a choisi de représenter Poséïdon.

P1050994

Une autre fois en techno, les élèves devaient inventer et fabriquer la maquette d’un véhicule (roulant, flottant ou volant) avec des matériaux de récupération puis en faire le plan. Elle avait fabriqué ce drôle de bateau à ballons avançant avec la force du vent ! 😉 P1050001 P1050005

Je trouve ça super que l’on propose aux enfants de faire marcher leur imagination et leur créativité pour mieux acquérir certaines notions !

Voici d’autres exemples de projets réalisés au collège :

– en anglais, inventer et jouer une pièce en faisant une version contemporaine plus ou moins délirante de Romeo et Juliette

– en espagnol, faire un film de type « film d’horreur »

– après voir rencontrer un clameur, écrire son propre spam (en anglais et en français)

– en techno, creer une coque pour un robot et pour un drone, inventer un logo et un slogan

– en techno toujours, réalise une maquette d’un pont à gibier au dessus d’une voie ferrée et d’un train.

-en français, inventer un conte d’origine et le présenter sur un grand panneau illustré

– en français toujours, créer une affiche avec slogan à partir d’un dieu romain

– en anglais, inventer un dialogue pour faire le doublage d’une scène de cinéma et réaliser le doublage

– Inventer un questionnaire autour de la culture latine pour faire un concours pour que  les 6ème fassent des recherches pour y répondre et s’initient à cette culture

– Participer au prix des Incorruptibles et lire 7 livres pour ensuite être capables en groupe de participer à des quizz sur les livres et parallèlement réaliser un livret où :

  • on indique son livre préféré et le moins aimé
  • on crée pour chaque livre une nouvelle couverture avec un  nouveau titre
  • on écrit une poésie sur un  des livres
  • on crée un slogan par livre

– Au CDI, les enfants écrivent des informations insolites glanées ici et là sur un panneau ou un cahier

– Au CDI toujours, un groupe d’élèves proposent des énigmes que les autres essaient de résoudre afin de gagner un petit prix

– Une amie prof m’a aussi raconté un projet qui consistait pour les élèves à créer des films d’animation avec diverses techniques pour animer des personnages issus d’un tableau de Brueghel  sur des jeux d’enfants

– en Arts plastique une expo autour de l’autoportrait (je vous en avais parlé )

IMG_1752

Et puis des projets en plus animés par les profs, hors temps scolaire (entre midi et deux ou après les cours) :

– une chorale super dynamique et joyeuse où les jeunes chantent en anglais des gospels, extraits de comédie musicale, … Rémi avait été enthousiasmé !

– un groupe de théâtre, pour Baptiste cette fois, avec spectacle en fin d’année qui là aussi les motive énormément

– une magnifique mosaïque faite par Baptiste accompagné par la prof de techno.DSC08564

De la même façon, Rémi avait conçu et fabriqué une lampe.

-Rémi aussi, là on est au lycée, qui pour le bac (ses TPE) travaille avec son groupe sur le thème des miroirs ardents, conçoit des expériences, fait des recherches sur leur utilisation au cours de l’Histoire, présente les résultats sous la forme d’une magnifique BD (dessinée par une copine du groupe).

Et j’en loupe encore plein ! Mes enfants sont dans un petit collège public de campagne, ils y sont très heureux, je ne sais pas si les profs sont particulièrement dynamiques ou si c’est partout comme ça mais je trouve ça vraiment bien ! Ils sont heureux et ravis de ces projets !

Pour faire le lien avec les pédagogies « alternatives » qui m’intéressent beaucoup, ça me fait penser par exemple à Steiner qui nous dit qu’il faut que les apprentissages soient vivifiés et là je pense que c’est le cas. Je pense aussi à Montessori pour qui l’enfant apprend aussi avec ses mains ! En fabriquant, concevant, décorant des objets, on apprend mieux, on trouve ça aussi chez Steiner. Prendre l’enfant dans sa globalité, pas seulement son cerveau  ! Mais aussi son corps (dans le théâtre, la fabrication d’objets) et son âme, ses émotions (quand on chante par exemple on exprime des émotions, ou quand on crée tout simplement, on exprime ce qu’on a au fond de soi).

Et puis il y  aussi la notion de projets que l’on retrouve notamment à Reggio et chez Freinet. Ces projets permettent souvent d’aborder un sujet sous différents angles, d’associer différents domaines alors que souvent on a tendance à l’école de séparer les différentes disciplines. Là les math côtoient les arts plastiques, l’Histoire la physique, l’anglais la musique, l’espagnol le cinéma, … C’est beaucoup plus riche ! Comme à Reggio, on propose à l’enfant d’utiliser différents langages, pas seulement l’écrit et de les faire danser ensemble ! Par contre une des grandes différences entre Freinet/Reggio et ce qui se passe ici au collège, c’est que ces projets au collège ne sont pas la plupart du temps des projets des élèves mais des projets proposés/ imposés par le professeur et notés.

Tout ça pour dire que ça bouge aussi dans l’éducation nationale, et merci aux profs de mes loulous !

Ages au moment des activités : Lison, 11 ans, Baptiste, 13 ans, Rémi, 15 ans

Pour découvrir d’autres articles en lien avec les pédagogies Decroly, Freinet, Steiner … , cliquez là !

3 réflexions au sujet de « Projets et créativité au collège »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s