Archives du mot-clé création

Création et petites phrases

Ne submergeons pas nos enfants d’activités dirigées ! Un enfant qui s’ennuie a le temps de rêver, d’imaginer, de créer …

L’autre jour, Noé est allé chercher des gommettes et s’est installé … et bien … par terre ! Pour les gommettes qu’il a collées sur les bords, il s’amusait à retourner la feuille pour y coller l’autre moitié de la gommette (c’est ce qu’il fait sur la photo !)

P1060676 Puis il est allé chercher dans ses petites boîtes à trésor et a décidé que les quatre cases délimitées par les gommettes étaient les différentes parties d’un placard de cuisine ! Il y a donc collé des bouchons, des fèves, des cure dents et autres trucs. .. C’est pour ça que les objets sont en général collés en bas car ils sont posés sur l’étagère du placard ! Puis il a écrit une petite phrase. Pour ceux qui n’auraient pas compris :  « C’est un placard de la cuisine. » Et il a patafixé son oeuvre dans la maison

– Mais tu sais bien que la maison c’est un musée !

– Ok, Noé !

Du coup, j’ai mis sa petite phrase écrite dans son « cahier de lectures » commencé il y a peu dont je vous avais parlé !

P1060694

On y a aussi notamment collé la phrase qu’il a écrite tout seul pour sa maîtresse pour la remercier de cette bonne année de grande section ! (Vous arrivez à comprendre ce qu’il a voulu dire ?)P1060709

(Age au moment de l’activité : Noé, 5 ans et demi)

Vous trouverez d’autres idées d’activités inspirées par les pédagogies alternatives dans mes livres écrits avec Madeleine Deny : le grand guide des pédagogies alternatives , lire et écrire apprendre avec les pédagogies alternatives, compter et calculer apprendre avec les pédagogies alternatives et  mes tout premiers apprentissages avec les pédagogies alternatives !

Création sur bois avec des Posca

J’avais acheté des feutres Posca il y a un certain temps parce que j’avais lu que c’était très sympa : ce sont des marqueurs peinture qui permettent d’écrire sur tous les supports. Je les avais montrés alors à Noé, puis on les avais rangés.

Et l’autre jour, mon Noé vient me voir, un morceau de bois à la main qu’il a pris dans un panier où est stocké le bois que l’on trouve quand on se promène : bâtons, rondins, bois flotté que l’on trouve au bord de la rivière, … « Maman, j’ai vraiment besoin des feutres qui écrivent sur tout ! »

P1060395

Bon ben les voilà mon coco ! Je lui montre comment les « armer » quand ils sont neufs (bien les secouer, appuyer plusieurs fois sur la pointe pour que la peinture descende …) et je le laisse faire !P1060388

Il a commencé par tracer des rayons puis a colorié chaque partie en changeant de feutre à chaque fois.P1060389

Une fois tous les feutres utilisés, il a fini par des graphismes. J’ai trouvé ça très joli ! Après, on s’est osé la question sur ce qu’il allait en faire : le laisser comme ça, y mettre un crochet pour l’accrocher, l’insérer dans une création plus grande ? Il verra !P1060396

(Age au moment de l’activité : Noé, 5 ans et 5 mois)

Pour découvrir les autres matériels et techniques artistiques dont je vous ai déjà parlé, cliquez ici !

Vous trouverez d’autres idées d’activités inspirées par les pédagogies alternatives dans mes livres écrits avec Madeleine Deny : le grand guide des pédagogies alternatives , lire et écrire apprendre avec les pédagogies alternatives, compter et calculer apprendre avec les pédagogies alternatives et  mes tout premiers apprentissages avec les pédagogies alternatives !

 

Projets et créativité au collège

En math, Lison est en train de travailler sur les parallélépipèdes. Elle devait fabriquer plein de petits pavés en papier puis fabriquer un personnage uniquement avec ces pavés et ensuite décorer. Elle a choisi de représenter Poséïdon.

P1050994

Une autre fois en techno, les élèves devaient inventer et fabriquer la maquette d’un véhicule (roulant, flottant ou volant) avec des matériaux de récupération puis en faire le plan. Elle avait fabriqué ce drôle de bateau à ballons avançant avec la force du vent ! 😉 P1050001 P1050005

Je trouve ça super que l’on propose aux enfants de faire marcher leur imagination et leur créativité pour mieux acquérir certaines notions !

Voici d’autres exemples de projets réalisés au collège :

– en anglais, inventer et jouer une pièce en faisant une version contemporaine plus ou moins délirante de Romeo et Juliette

– en espagnol, faire un film de type « film d’horreur »

– après voir rencontrer un slameur, écrire son propre slam (en anglais et en français)

– en techno, creer une coque pour un robot et pour un drone, inventer un logo et un slogan

– en SVT, réaliser une maquette d’un pont à gibier au dessus d’une voie ferrée et d’un train.

-en français, inventer un conte d’origine et le présenter sur un grand panneau illustré

– en français toujours, créer une affiche avec slogan à partir d’un dieu romain

– en anglais, inventer un dialogue pour faire le doublage d’une scène de cinéma et réaliser le doublage

– Inventer un questionnaire autour de la culture latine pour faire un concours pour que  les 6ème fassent des recherches pour y répondre et s’initient à cette culture

– Participer au prix des Incorruptibles et lire 7 livres pour ensuite être capables en groupe de participer à des quizz sur les livres et parallèlement réaliser un livret où :

  • on indique son livre préféré et le moins aimé
  • on crée pour chaque livre une nouvelle couverture avec un  nouveau titre
  • on écrit une poésie sur un  des livres
  • on crée un slogan par livre

– Au CDI, les enfants écrivent des informations insolites glanées ici et là sur un panneau ou un cahier

– Au CDI toujours, un groupe d’élèves proposent des énigmes que les autres essaient de résoudre afin de gagner un petit prix

– Une amie prof m’a aussi raconté un projet qui consistait pour les élèves à créer des films d’animation avec diverses techniques pour animer des personnages issus d’un tableau de Brueghel  sur des jeux d’enfants

– en Arts plastique une expo autour de l’autoportrait (je vous en avais parlé )

IMG_1752

Et puis des projets en plus animés par les profs, hors temps scolaire (entre midi et deux ou après les cours) :

– une chorale super dynamique et joyeuse où les jeunes chantent en anglais des gospels, extraits de comédie musicale, … Rémi avait été enthousiasmé !

– un groupe de théâtre, pour Baptiste cette fois, avec spectacle en fin d’année qui là aussi les motive énormément

– une magnifique mosaïque faite par Baptiste accompagné par la prof de techno.DSC08564

De la même façon, Rémi avait conçu et fabriqué une lampe.

-Rémi aussi, là on est au lycée, qui pour le bac (ses TPE) travaille avec son groupe sur le thème des miroirs ardents, conçoit des expériences, fait des recherches sur leur utilisation au cours de l’Histoire, présente les résultats sous la forme d’une magnifique BD (dessinée par une copine du groupe).

Et j’en loupe encore plein ! Mes enfants sont dans un petit collège public de campagne, ils y sont très heureux, je ne sais pas si les profs sont particulièrement dynamiques ou si c’est partout comme ça mais je trouve ça vraiment bien ! Ils sont heureux et ravis de ces projets !

Pour faire le lien avec les pédagogies « alternatives » qui m’intéressent beaucoup, ça me fait penser par exemple à Steiner qui nous dit qu’il faut que les apprentissages soient vivifiés et là je pense que c’est le cas. Je pense aussi à Montessori pour qui l’enfant apprend aussi avec ses mains ! En fabriquant, concevant, décorant des objets, on apprend mieux, on trouve ça aussi chez Steiner. Prendre l’enfant dans sa globalité, pas seulement son cerveau  ! Mais aussi son corps (dans le théâtre, la fabrication d’objets) et son âme, ses émotions (quand on chante par exemple on exprime des émotions, ou quand on crée tout simplement, on exprime ce qu’on a au fond de soi).

Et puis il y  aussi la notion de projets que l’on retrouve notamment à Reggio et chez Freinet. Ces projets permettent souvent d’aborder un sujet sous différents angles, d’associer différents domaines alors que souvent on a tendance à l’école de séparer les différentes disciplines. Là les math côtoient les arts plastiques, l’Histoire la physique, l’anglais la musique, l’espagnol le cinéma, … C’est beaucoup plus riche ! Comme à Reggio, on propose à l’enfant d’utiliser différents langages, pas seulement l’écrit et de les faire danser ensemble ! Par contre une des grandes différences entre Freinet/Reggio et ce qui se passe ici au collège, c’est que ces projets au collège ne sont pas la plupart du temps des projets des élèves mais des projets proposés/ imposés par le professeur et notés.

Tout ça pour dire que ça bouge aussi dans l’éducation nationale, et merci aux profs de mes loulous !

Ages au moment des activités : Lison, 11 ans, Baptiste, 13 ans, Rémi, 15 ans

Pour découvrir d’autres articles en lien avec les pédagogies Decroly, Freinet, Steiner … , cliquez là !

Vous trouverez d’autres idées d’activités inspirées par les pédagogies alternatives dans mes livres écrits avec Madeleine Deny : le grand guide des pédagogies alternatives , lire et écrire apprendre avec les pédagogies alternatives, compter et calculer apprendre avec les pédagogies alternatives et  mes tout premiers apprentissages avec les pédagogies alternatives !

La petite fille du livre [Chut, les enfants lisent #27]

L’autre jour, dans une librairie, je suis tombée sur la petite fille du livre de Nadja à l’école des loisirs et comme j’ai adoré chien bleu du même auteur, je l’ai acheté. DSC09445

L’histoire est vraiment surprenante. Il s’agit d’une femme écrivain qui commence à écrire un livre. Elle raconte l’histoire d’une petite fille malheureuse, genre de petite Cosette, qui s’enfuit de chez la méchante femme qui l’a recueillie.DSC09446

Elle est accueillie par les animaux de la forêt mais la femme la retrouve et la poursuit.DSC09450

Ce qui est très étonnant, c’est l’imbrication entre le « réel » (la femme qui écrit) et l’imaginaire (l’histoire de cette petite fille). Ce livre nous fait vraiment pénétrer dans le processus de création puisque on est dans la tête de l’écrivain : « Je vais dessiner une cravate pensa la femme écrivain. Dans sa course la femme ne vit pas la terre s’ouvrir sous ses pieds. »DSC09451

A tel point que la petite fille fugitive va venir frapper à la porte de l’écrivain …DSC09452On retrouve les très belles illustrations du chien bleu, mais avec des couleurs plus sombres. J’ai trouvé vraiment audacieux d’aborder le sujet de l’écriture de cette manière avec les enfants et j’en ai été agréablement surprise ! « La forêt tout près. Il s’y passait sûrement quelque chose. Elle n’avait qu’à imaginer … »

Il y a vraiment deux sujets qu’on peut aborder avec les enfants en lisant ce livre. D’une part comme je l’ai dit l’écriture, la création, l’imaginaire, le rêve et la réalité … Il y a beaucoup à dire, surtout que les frontières, comme dans le livre, ne sont pas du tout nettes souvent pour l’enfant.

Le deuxième sujet, beaucoup plus grave, est la maltraitance des enfants puisque cette petite fille est battue par cette femme. Ses petits amis de la forêt, les animaux, sont témoins de cette maltraitance mais sont « désolés car trop petits pour l’aider ». Même s’ils ne peuvent pas la secourir directement, ils peuvent quand même l’aider en alertant la femme écrivain afin qu’elle fasse quelque chose pour la sauver. Et je pense que c’est un beau message pour nos petits : s’ils sont victimes ou témoins de maltraitance, même s’ils sont trop petits pour aider un copain ou s’en sortir tous seuls, ils peuvent trouver des adultes qui eux sauront quoi faire.

Ceci est ma vingt-septième participation au rendez-vous de Yolina « Chut, les enfants lisent».

Activités à la maison

Pour découvrir d’autres livres que nous aimons, cliquez ici

 

Vous trouverez d’autres idées d’activités inspirées par les pédagogies alternatives dans mes livres écrits avec Madeleine Deny : le grand guide des pédagogies alternatives , lire et écrire apprendre avec les pédagogies alternatives, compter et calculer apprendre avec les pédagogies alternatives et  mes tout premiers apprentissages avec les pédagogies alternatives !

 

EnregistrerEnregistrer