Archives du mot-clé mots

Mots en couleur et chasse aux mots !

Et oui, c’est la rentrée, les devoirs d’école reprennent et Noé a sa liste de mots hebdomadaire à savoir écrire ! Alors, nous ressortons la botte secrète qui avait bien fonctionné l’année dernière et reprenons nos feutres !Ils ont en amont déjà bien travaillé sur ces mots à l’école mais nous y mettons notre touche colorée !

Première étape, Noé me dicte les mots en verbalisant les difficultés de chacun et en y associant la couleur que l’on a définie ensemble peu à peu l’année dernière. Ainsi il va me dire pour écrire des coquillages : des il y a un s vert parce que c’est le pluriel, co, c’est facile à écrire donc en noir, le qu, on le met en jaune, les deux l sur « ill » en rose parce que ce sont des lettres doubles, le g en orange parce que ce n’est pas j, le e muet en bleu et on retrouve le s du pluriel toujours en vert. Donc, déjà, le fait que l’enfant décortique lui-même le mot et ce qui lui parait difficile, qu’il le fait verbalement, ça lui permet d’analyser le mot et de faire marcher sa mémoire auditive. Puis les couleurs, toujours le même code, vont bien sûr aller titiller sa mémoire visuelle. On affiche la liste à un endroit devant lequel il passe souvent (chez nous en bas de l’escalier !) et il y jette un oeil de temps en temps pendant la semaine, je lui suggère s’il n’y pense pas.

Parfois, c’est lui même qui fait ce travail et qui écrit mais je reste là de toute façon pour qu’il verbalise bien à haute voix ce qu’il fait. Je pense que c’est difficile de savoir exactement si notre enfant est plus visuel, auditif ou kinesthésique (apprendre par le mouvement) comme nous l’explique Antoine de la Garanderie alors il vaut mieux mettre toutes les chances de son côté en utilisant à la fois ces différentes possibilités !

Puis je lui dicte les mots une première fois, il dit à haute voix les remarques que nous nous sommes faites précédemment et s’il fait une erreur, je lui indique immédiatement (pas à la fin de la dictée) , on corrige tout de suite pour ne pas se mettre une mauvaise orthographe dans la tête … Et on prendra ensuite cinq minutes de temps en temps dans la semaine pour réécrire les mots car notre mémoire fonctionne beaucoup par la répétition, et si on la remobilise pour la même chose, cela s’ancre plus durablement (en principe !) . Nous profitons également des trajets en voiture (oui, à la campagne, pour aller aux activités, c’est tout de suite un peu loin !) pour essayer de se remémorer la liste de mots et Noé essaie de les épeler (mémoire auditive encore).  L’enfant peut aussi s’amuser à inventer une histoire rigolote avec ces mots (tous ou quelques uns) en étant bien sûr tout particulièrement attentifs à leur orthographe.

Je voulais en profiter pour vous parler de la chasse aux mots dans la pédagogie Freinet ! En effet, pour Noé, ce sont des listes de mots fixées à l’avance qu’il a à apprendre mais Freinet fonctionnait un peu différemment. Au fil des projets, des exposés des enfants, des intérêts du moment, certains thèmes  émergeaient. Ainsi, si plusieurs enfants ont parlé de leurs animaux, si l’un a fait un exposé sur son chat, le maître peut proposer de réaliser une chasse aux mots sur les animaux par exemple: tous les enfants vont reprendre des textes écrits ou lus en classe, ils vont farfouiller dans les livres de la bibliothèque, dans une lettre d’un correspondant … et vont essayer de trouver le plus de noms d’animaux possible. Une véritable chasse au trésor très ludique et enthousiasmante ! Pourront ensuite s’en suivre plusieurs possibilités de travaux ou d’analyses : on pourra classer les mots de façon scientifique (les oiseaux, les mammifères, les insectes …) et travailler sur ce domaine, ou faire des listes des animaux que l’on préfère, ou les classer selon leur lieu de vie … Mais on pourra aussi réfléchir sur leur orthographe et les classer selon certaines caractéristiques (oh abeille, papillon, grenouille, il y a deux  l, on entend « ill » mais dans sauterelle il y a deux l aussi, on n’entend pas le même son, pourquoi …) et de ces discussions et observations pourront naître des « règles » crées ensemble qui trouveront place dans le classeur avec d’autres règles observées précédemment. Ces règles pourront être complétées ultérieurement à l’issue d’autres observations.

Mais ces chasses aux mots ne sont pas uniquement thématiques. Si on garde l’idée du « deux l », les enfants pourront partir à la chasse aux mots qui ont deux l pour avoir de longues listes ce qui permettra de mieux en tirer des lois générales. Cela pourra aussi être une chasse aux mots de la même famille qu’un mot générique. Si on travaille la terre (argile par exemple), on pourra à un moment donné partir à la chasse aux mots de la même famille que terre : enterrer, terrestre, terreux, souterrain … Terrible aussi ? Un petit coup d’oeil du coup côté de l’étymologie ! Est ce qu’on retrouve l’idée de la terre ? Cela peut aussi être une chasse aux synonymes si les enfants, en analysant le texte d’un camarade pendant le « toilettage de textes » comme on fait chez Freinet, ont remarqué que le mot « dit » revenait tout le temps. Et les enfants souligneront peut-être que c’est aussi une difficulté pour eux ! Alors chasse aux mots dans les texte : s’exclame, déclare, répond, chuchote … Et là aussi tout un travail de tri, de classement selon le sens de ces mots peut être effectué.

Chez Freinet, on aime lier coopération, recherche, centres d’intérêt, plaisir, créativité , bref , des enfants actifs et vivants !

(Age au moment de l’activité : Noé, 7 ans et demi)

Pour découvrir d’autres activités autour de l’écrit, cliquez ici

Pour découvrir d’autres articles sur les pédagogies alternatives (Freinet et les autres), cliquez là.

Et pour découvrir d’autres activités en lien avec les pédagogies alternatives autour de la lecture, écriture, vocabulaire, orthographe ou grammaire, vous pouvez vous procurer « Lire et écrire, apprendre avec les pédagogies alternatives » !  Et bien sûr le grand guide pour mieux connaître les pédagogies alternatives.

 

Entrer dans la lecture !!!

J’avais remarqué depuis quelques temps que mon petit Firmin essayait de déchiffrer des mots dans les titres de ses livres, sur le tableau noir où Noé écrit parfois des mots … Et j’avais été surprise de voir qu’il avait l’air d’avoir pigé le truc et de pas mal se débrouiller !

Alors j’ai pensé aux petits activités lecture Montessori et je lui ai improvisé un petit jeu. J’ai farfouillé dans les jouets, dans notre panier d’animaux, dans les objets qui pouvaient être dans la maison et j’ai cherché cinq objets aux noms simples, courts et sans sons s’écrivant avec deux lettres (j’ai évité les on, ch, oi, etc qu’il ne connait bien sûr pas.) J’ai écrit sur cinq morceaux de papier les noms des objets. J’ai choisi d’écrire en capitales d’imprimerie (les fameuses lettres bâtons) parce que ce sont les lettres qu’il connait le mieux et qu’il voit majoritairement à l’école (même s’ils commencent à voir les lettres en script) alors que chez Montessori les mots sont en cursives.

Et puis je lui ai demandé s’il voulait jouer à un jeu avec les mots ! Ses yeux se sont mis à briller ! Je lui ai simplement montré les objets (on les  a nommés pour être sûr d’être d’accord sur les noms : par exemple, c’était un tipi et non une tente, un bus et non un car !) . Puis je lui ai donné les étiquettes et je lui ai simplement dit de placer l’objet sur l’étiquette.

Et c’était parti !

Comme j’ai pris ce que j’avais sous la main un peu rapidement, j’ai pris des mots parfois un peu difficiles mais il s’en est bien tiré !Normalement , pour commencer, j’aurais du me contenter de mots de 2 ou 3 lettres sans difficultés (comme os, bus …) Mais il a bien remarqué de lui même que certaines lettres ne servaient à rien !!! (le e final par exemple !).

Alors parfois, il pliait le papier pour cacher cette lettre casse-pieds !

Et puis les cinq mots lus et trouvés, Firmin en a voulu une autre série … puis une autre … Et il recommençait à chaque fois avec tous ses mots ! Quant il tombait sur un mot plus compliqué (tortue ), parfois il mettait de côté en disant « lui là il est trop dur je le mets là ! » et quand il ne lui en restait plus qu’un ou deux, il y revenait, regardait ce qu’il lui restait comme objet, et à partir de là il trouvait !

Tout à l’heure, il a refait le jeu avec toutes les étiquettes et les a disposées en rond autour de la table !!! Maintenant, il reconnaît certains mots au premier coup d’oeil, sans avoir besoin de le déchiffrer entièrement (par exemple tipi, dé, fil …)

Bon ben on continuera !!! Il est en pleine période sensible comme dirait Maria Montessori, ça serait dommage de passer à côté ! Les yeux qui brillent, la grande concentration, le plaisir… Aucun forcing, je ne lui apprends rien, je me contente de lui fournir des mots et des objets ! Et il s’en débrouille. Donc je pars à la chasse aux petits objets ! Et je pense que je tenterai les étiquettes en script la prochaine fois, on verra si ça le perturbe ou pas !

(Age au moment de l’activité : Firmin, 3 ans et 11 mois) 

Pour découvrir d’autres activités autour de la lecture, cliquez ici

Pour découvrir d’autres activités Montessori, cliquez là

Linq, un jeu d’espions et de mot de passe

Avec l’Arche, comme tous les ans, nous avons souhaité les christkind (je vous laisse suivre les liens car j’ai déjà parlé de l’Arche et des Christkinds 😉 ) et Lison a eu comme cadeau samedi dernier ce petit jeu d’espions, Linq, aux éditions Ludo veritas. C’est donc un jeu pour les plus grands, et l’on peut y jouer de 4 à 8 joueurs (ce qui est parfait pour nous ! ). Une partie est rapide et c’est très sympa !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vous explique : cela se joue avec une seule carte chacun ! Il y a un côté loup Garou couplé avec un jeu de vocabulaire ! On décide, avant de retourner la carte, d’un chirre entre 1 et 10. Sur la carte que vous avez, soit vous y lisez que vous êtes un contre espion…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

…soit vous êtes un des deux espions de la partie. But du jeu, découvrir qui sont les espions bien-sûr ! Pour ce aire, les deux espions (qui ont deux cartes absolument identiques) lisent le mot correspondant au numéro. Par exemple 4, pain. Puis chacun son tour, on doit dire un mot (avec interdiction de prononcer le mot de passe) mais pou les espions de façon à aire deviner le mot de passe. OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vous fais une petite partie virtuelle pour que vous compreniez mieux. Supposons que Lison et moi sommes espions, et Baptiste et Rémi contre espions.

Lison commence : pour aire deviner le mot pain, elle dit croûte.

Baptiste continue, pour faire croire qu’il est espion, il reste sur le même champ lexical que croûte et dit par exemple blessure

Moi, je dis gâteau

Rémi (qui ne connait pas le mot de passe) : hôpital

On fait un deuxième tour : Lison dit boulangerie

Baptiste en suivant l’idée de boulangerie dit pain (on n’a pas le droit de dire l mot de passe quand on est espion mais il est contre espion et ne connait pas le mot de passe !)

moi je dis : farine

Rémi : pansement

Chacun redit les deux mots qu’il a dits (croûte/boulangerie ; blessions/pain ; gâteau/farine ; hôpital/pansement) , puis on compte jusqu’à 3 et l’on montre du doigt en même temps les deux personnes que l’on pense espions ( si on est espion, on se montre soi-même et l’autre espion). il y a ensuite un système de points selon si on a trouvé ou non les espions. Si quelqu’un a réussi à découvrir les deux espions, il peut essayer de deviner le mot de passe pour gagner des points supplémentaires.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Autant vous dire que plus on est nombreux, plus c’est compliqué ! Et dans mon exemple, j’ai mis des mots assez simples mais les espions peuvent s’amuser à donner des mots avec un lien plus éloigné avec le mot de passe d’origine ! Toute la difficulté réside dans le fait que si c’est trop tordu, notre collègue espion ne va peut être pas saisir !

Il y a une possibilité de moduler la difficulté : si l’on choisit un mot entre 1 et 5, il sera plus simple que les mots entre 6 et 10.

Tout le monde a tout de suite bien accroché à ce petit jeu facile à mettre en place, rapide et très amusant !!!

(Ages au moment de l’activité : Lison, 11 ans et 10 mois; Baptiste, 14 ans et 5 mois ; Rémi, 16 ans et 2 mois)

Pour découvrir les autres jeux dont je vous ai déjà parlé, cliquez ici !

Blaise et le Château d’Anne Hiversère

 

Aujourd’hui, je vous présente « Le château d’Anne Hiversère » de Claude Ponti, à l’école des loisirs.P1010237

C’est le coup de coeur du moment de Noé qui nous le réclame sans arrêt et qui aime aussi le regarder tout seul !P1010227

Alors là, on est dans l’anti-Montessori au possible, le contraire de La promenade, mais on adore !!!P1010229

L’histoire en deux mots : les poussins ont dix jours pour préparer la fête d’anne Hiversère et lui confectionner un « incroyabilicieux » château !!! Mais les poussins ne font rien comme tout le monde : ils vont chercher du chocolat dans la mine à chocolat, vont « éclapatouiller » la farine pour qu’elle soit toute fine dans un grand moment de rigolade, vont aller chercher du sucre tout en haut des cimes pour sculpter les décorations du château mais ils prennent aussi du sucre des mers pour les meringues…

P1010240

Autant vous dire que ce n’est pas un livre pour acquérir des connaissances scientifiques ! Mais l’enfant n’est pas dupe, il le sait bien que c’est pour rigoler, et par la suite, vous pouvez toujours vous amuser à chercher pour de vrai comment on fait le sucre, le chocolat ou la farine !

P1010241

Mais c’est un tel plaisir de regarder toutes les bêtises de ces poussins, d’observer tous les petits détails, partout, des petites histoires qui commencent dans le coin d’une page pour continuer deux pages plus loin ! Et puis beaucoup de plaisir aussi à écouter les mots inventés et rigolos mais tellement expressifs de Claude Ponti ! « splitouiller », « irrésistibilicieusement », « tartislouper », « splatchouler » …

P1010244

Et puis il y a cette double page, une des dernières du livre, la préférée, lue et relue, enfin plutôt regardée et re-regardée par tous, petits et grands ! La fête a commencé, tous les invités sont là. Et quels invités !!! Alors là on peut passer un temps fou à essayer de reconnaître tout le monde, des héros de la littérature jeunesse, de bébés, de films, de dessins animés … Jouissif !P1010256

Là, Noé est tout content : « Oh ! Mimi Cracra! » mais rien que dans ce petit bout, on reconnaît Superman, la famille Adams, Maggie Simpson, l’autruche de téléachat, les petits Marsupulami, tintin, un bout de Félix le chat … Mais on trouve aussi, en vrac, : Monsieur Hulot de Jacques Tati, la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête (Noé était content de la trouver !), Yoda, Max de Max et les maximonstres, les personnages du magicien d’Oz, Mafalda, Frankenstein, petit ours brun … Enfin c’est très éclectique ! P1010239

Ce livre, on peut le reprendre cent fois, on trouvera toujours un truc qui nous avait échappé ! D’ailleurs, mes grands, qui avaient adoré petits ce livre, ont toujours du plaisir à le regarder maintenant ! Ils s’éclatent sur des choses qu’ils n’avaient pas compris petits, par exemple les noms des poussins : « Kinonne copie sur Hipsonne », « Belle Djamine Frankline » qui invente le parapluie, « Cirkdépékinne » qui fait un numéro d’équilibriste…

P1010228

Et puis il y a la blague de Métantan-Skontdi et de Métébouché, les deux poussins qui discutent tout au long du livre sur un bateau volant : Le premier dit « Pète et Répète sont dans un bateau, Pète tombe à eau, qui est-ce qui reste ? » « Répète ! ». « Pète et Répète… », et ainsi de suite, ad libitum … Je peux vous dire que cette blague débile a connu de beaux jours à la maison !!! (tiens, il faudra que je fasse un post sur les devinettes que mes enfants servaient à tous les invités qui venaient à la maison …)

Bon, on est fan de Claude Ponti, on a toute une collection à la maison !

(Age au moment de l’activité :  Noé, 4 ans  et 10 mois)

Activités à la maison

Pour découvrir d’autres livres que nous aimons, cliquez ici

EnregistrerEnregistrer

Le livre des mots [Chut, les enfants lisent#29]

Aujourd’hui, je vous présente un livre de mon enfance, en l’état (plus très bon tellement il a été lu !), mais toujours trouvable et même en version bilingue maintenant ! Il s’agit du livre des mots de Richard Scarry.

DSC00056

Je suis sûre que ça rappelle des souvenirs à certains ! (ou alors peut-être que je suis trop vieille …)

En tout cas, cela se présente sous la forme d’un imagier avec des doubles pages thématiques avec ces familles animaux bien sympathiques en pleine action !

DSC00060

Parfois on ne retrouve pas les animaux mais juste les images du thème, cela dépend.DSC00058

J’adore les illustrations ! DSC00057

J’adorais cette page des jouets ! DSC00059

Il y a plein de détails à observer, des petites histoires à se raconter …DSC00063

Noé a découvert ce livre avec plaisir et il aime beaucoup le regarder !!!Il a notamment flashé sur cette page des instruments de musique et l’a observée un bon moment, tout content de retrouver les instruments de ses frères et soeur !DSC00064

Mais les pompiers c’est sympa aussi !DSC00061C’est vraiment un superbe livre, au style forcément désuet, qui a un charme fou je trouve !

Ceci est ma vingt-neuvième participation au rendez-vous de Yolina « Chut, les enfants lisent».

(Age au moment de l’activité : Noé, 4 ans et 4 mois)

Activités à la maison

Pour découvrir d’autres livres que nous aimons, cliquez ici

 

EnregistrerEnregistrer

Lettres en bois et mots croisés

En vacances à la montagne, il y avait dans notre village une boutique : La boîte à bois, où tous les jouets sont fabriqués artisanalement par eux-mêmes.

J’avais donc acheté à Noé une boîte avec des lettres en bois : l’école des marmottes. On y trouve l’alphabet entier en majuscules d’imprimerie (en « bâton » dans le langage maternelle), une lettre de chaque,  et l’alphabet en script avec plusieurs lettres pour chaque suivant la fréquence de la lettre (4 a, 2 b …). Les majuscules sont en noir alors que les autres sont colorées.

Bref. Rémi a sorti la boîte pour jouer avec Noé. Et je les ai retrouvés tous les deux en train de faire un mot croisé avec les noms de la famille !

DSC04266

Sans oublier l’accent que Noé tenait absolument à mettre sur son e !  DSC04264

Rémi était tout content d’avoir faire cette activité avec son petit frère et celui-ci avait l’air d’avoir passé un bon moment avec son grand frère !

(Age au moment de l’activité : Noé, 3 ans et 8 mois;Rémi 13 ans et demi)
Pour découvrir d’autres activités autour des lettres et de l’écrit, cliquez ici

EnregistrerEnregistrer