Archives du mot-clé forêt

Le trésor des lutins

Je vous présente aujourd’hui un autre jeu que les enfants ont eu à Noël : Le trésor des lutins édité chez Gigamic. Il s’agit aussi d’un jeu coopératif, mais un peu moins complexe que « après l’orage … » que je vous ai présenté la dernière fois. Hier, on a profité d’une maîtresse absente pour faire de bonnes parties avec Firmin !

Avant de commencer le jeu, la partie « installation » est également un jeu en lui-même ! L’enfant lance le dé formes et le dé couleurs.

Comme sur un tableau à double entrée, il va placer les clés et les friandises (dont je vous expliquerai l’utilité plus tard) sur le plateau de jeu. Ce hasard permet que la configuration du jeu change à chaque partie.

Voici donc notre plateau avant de commencer : une forêt dans laquelle se trouvent clés et friandises, un trésor caché dans une grotte gardée par un dragon … Le but du jeu : trouver trois clés pour ouvrir le coffre et arriver au trésor avant le dragon !

Les cartes sont disposées tout autour du plateau. Chacun à son tour, on retourne une carte. On y trouve soit un chemin, soit un dragon que l’on place en bas du plateau …

Firmin a pioché un chemin qu’il installe en haut du plateau en essayant de le disposer de façon à ce que l’on puisse se diriger vers une clé.

Le chemin avance, mais on a également placé plusieurs cartes dragons dans la grotte …

Ca y est, on arrive à une clé. Firmin place sa carte chemin puis récupère la clé qu’il va placer près du coffre…

Déjà deux clés de trouvées mais le dragon avance rapidement …

Nous avons réussi à conduire le chemin sur la case friandises que l’on place en bas du plateau.Le dragon est gourmand !  La prochaine carte dragon ira sur les friandises au lien de se diriger vers le trésor ! Ca nous fait gagner un peu de temps !

Ah mais zut … Cela n’a pas suffi … le dragon est arrivé avant nous au trésor … bon ben nous allons faire une nouvelle partie !!!

Et cette fois-ci, youpi ! Nous arrivons au trésor avant lui ! Mais c’était juste !!!

Voilà le plateau en fin de partie ! On voit que suivant les cartes que l’on a piochées, on est parfois obligé de faire des routes inutiles mais l’essentiel est de pouvoir attraper 3 des 4 clés et d’arriver au trésor !

Un petit jeu bien sympathique, assez simple et rapide mais ludique et comprenant toujours son soupçon de suspense ! Il plaît lui aussi beaucoup aux enfants ! Et Noé, 8 ans,  qui adore les jeux représentant des cartes, des labyrinthes, des chemins l’apprécie aussi ! Ce jeu peut être joué à partir de 4 ans environ

Age au moment de l’activité : Firmin, 5 ans

Pour découvrir nos autres jeux favoris, cliquez ici

La promenade (mes petites histoires Montessori)

P1000951

Voici un très joli petit livre, tout à fait dans notre état d’esprit du moment ! Il s’agit de « la promenade », dans la série « Mes petites histoires Montessori » chez Nathan, d’Eve Herrmann et Roberta Rocchi.P1000952

Il s’agit de l’histoire toute simple de deux petites filles se promenant avec leurs parents dans la forêt, et découvrent les petits trésors de la nature.P1000953

Il est vraiment parfait pour nous en ce moment ! D’ailleurs la petite Emy observe un parasite du chêne, et nous en avons ramassé dimanche ! P1000955

Et puis une petite activité est proposée à la fin de l’album, réaliser une table d’observation de la nature. On est en plein dedans, je vous dis ! (voir notre table des saisons !)P1000956

Dans la même collection, nous avons « Emy et les tournesols », très joli également, et il existe aussi « on range » et « le goûter ».

Et la notion « Montessori », c’est marketing là encore ? Non, sur ce coup là, ce sont effectivement des albums tout à fait dans l’esprit Montessorien, à savoir des histoires sur le quotidien de l’enfant avec des personnages humains (et non des animaux humanisés).

Une petite réflexion à ce sujet. Dans la pédagogie Montessori, il est préconisé de ne lire jusqu’à 7 ans je crois environ que des histoires réalistes, pas des contes ou d’histoires imaginaires, pas de personnages d’animaux qui parlent ou sont habillés, pas de sorcières , … car ils ne sont pas capables de distinguer le réel de l’imaginaire.

Ce que j’en pense, c’est que pour les tous petits, genre Firmin, moins de 2 ans, ils sont sûrement plus sensibles à des histoires du quotidien. D’ailleurs, Firmin aime beaucoup les livres photos (genre : beaucoup de beaux bébés, ou à nous de choisir), les livres sur les animaux ou sur la vie de tous les jours (le bain, les courses …).

Par contre, un peu plus grand, je trouve ça dommage ! Et j’aime trop la littérature jeunesse pour restreindre le choix comme ça ! Alors à la maison, il y a plein de bouquins de toutes sortes, et ils adorent ça ! Noé aime beaucoup les histoires imaginaires, par exemple, il accroche bien sur Claude Ponti en ce moment, et dans le genre imaginaire, c’est pas mal !!!  Il aime aussi beaucoup les contes. Et je pense qu’il sait très bien que ce n’est pas la réalité !

D’ailleurs, d’autres pédagogies n’ont pas le même point de vue puisque par exemple dans la pédagogie Steiner-Waldorf, beaucoup de choses sont au contraire basées sur les contes de fées.

Alors, comme d’hab, je pioche ce qui me plaît à droite et à gauche, et on ouvre les horizons !

Tout ça pour dire que j’aime vraiment beaucoup ce petit livre, aux illustrations très belles et très douces, et à l’histoire complètement en phase avec ce que vivent les enfants !

Pour découvrir d’autres livres que nous aimons, cliquez ici

Pour découvrir les autres articles autour de la pédagogie Montessori, cliquez là

Pour découvrir d’autres activités nature, cliquez là

EnregistrerEnregistrer

Bonjour facteur [Chut, les enfants lisent #16]

 

Bonjour Facteur est un joli petit album de Michaël Escoffier et Matthieu Maudet de l’école des loisirs. Très accessible pour les petits, les illustrations et l’histoire sont toutes mignonnes et drôles ! C’est un peu une bande dessinée pour tout petits puisque les textes dans les bulles sont les paroles des personnages. DSC07562

On y voit donc un petit facteur sur son vélo allant aux quatre coins du monde (enfin, trois dans le livre !) : savane, forêt tropicale, banquise…

DSC07566

Il apporte aux animaux un gros paquet.DSC07567

Et les animaux ont la joie d’y découvrir un ou plusieurs bébés !

DSC07568

Mais chez les pingouins, il semble y avoir une erreur …DSC07570

Et la chute est toute mignonne !DSC07569

Vous pourrez même si vous le souhaitez chercher quelques documentaires sur la reproduction, notamment sur les animaux qui naissent dans les oeufs (pas seulement des oiseaux donc !) puisqu’on voit le petit crocodile sortir de l’œuf. Et l’hippo et les petits singes, ils viennent vraiment d’une boîte en carton ?!

Un petit livre très apprécié par Noé donc.

Ceci est ma seizième participation au rendez-vous de Yolina « Chut, les enfants lisent ».

Activités à la maison

pour découvrir d’autres livres pour petits ou grands que nous aimons, cliquez ici

 

EnregistrerEnregistrer

Elfe dans la forêt [l’art est un jeu d’enfant #2]

C’est aujourd’hui le rendez vous de Doriane du blog Le pays des merveilles intitulé : l’art est un jeu d’enfant. Le mois dernier, nous avions fait un parapluie de l’automne ! Ce mois-ci,  le thème est : elfes et lutins mais le mois a filé vite et je n’ai pas fait d’activité à proprement parlé sur le thème … Heureusement, Baptiste a fait un joli dessin et j’ai donc quand même quelque chose à vous présenter !!!Scan

J’essaierai de m’y prendre plus tôt pour la prochaine !

(Age au moment de l’activité : Baptiste, 12 ans)

Activités à la maison

 

Faire de la randonnée avec des petits, c’est possible !

La randonnée avec les trois plus grands, pas de soucis ! Baptiste et Lison courent en général devant, grimpent de partout, bref, ils s’éclatent ! Rémi est souvent plus à l’arrière (en fait il m’attend et me tient compagnie !!!…). La randonnée n’est pas forcément ce qu’il préfère alors il aime bien discuter en marchant, ça l’occupe !DSC02514

Alors les petits puisque c’était l’objet de l’article !

Pour Firmin, no problem, il est dans le sac à dos, il suit ! Ca berce, le décor change, quand il est fatigué, il dort, une pause casse croûte de temps en temps, tout baigne !

DSC03036

Quelques conseils quand même : ne pas oublier la casquette (oui, je sais, sur la photo il n’en a pas mais le soleil était bien caché !!!) et la crème solaire. Petit kit de survie bébé (couches, lingettes, serviette pour le changer(les toutes fines de décathlon qui prennent pas de place), biberon, tenue de rechange …) Si vous êtes plus en montagne, se méfier du froid, lui, il ne bouge pas. Donc pull, pantalon, chaussettes (ou collants c’est encore mieux), éventuellement combinaison. Par contre, méfiance avec le sac à dos bébé ! Si le chemin est large est bien dégagé, tout va bien ! S’il est étroit et que traînent sur les côtés branches traîtresses et ronces … soit il y a quelqu’un derrière bébé pour surveiller, soit on le porte devant !!! (conseil d’ami, on a testé pour vous …). Si le temps est menaçant, ne pas oublier une petite veste avec capuche. On a déjà eu à marcher sous la pluie avec Noé dans le sac à dos, on avait opté pour le sac poubelle pour protéger les jambes ! Pas très élégant mais efficace !

Venons-en au maillon faible de notre petite troupe, notre petit bonhomme de 3 ans ! C’est là où ça se complique ! Quand au bout d’une minute trente de marche, il commence à dire « Pfff … je suis fatigué ! » on se dit « Hou la, ça va pas être simple ! ». Mais on a plus d’un tour dans notre sac, surtout papa !

 

DSC02475

D’abord avant de partir, on est prévoyant ! On achète de vraies chaussures de marche (pas des sandalettes ou de petites baskets qui glissent). Bon, pas simple à la pointure de Noé. Du 24 en chaussures de marche, il n’y en avait plus que des roses !!! Tant pis, l’essentiel c’est que ça tienne bien le pied et que la semelle accroche bien ! Ne pas oublier d’apporter suffisamment d’eau, oui c’est lourd, mais sinon ce n’est même pas la peine ! On doit avoir à peu près un litre par personne je pense. Éventuellement le pique-nique, mais sinon de toute façon de quoi grignoter (« maman, j’ai faim ! »). Prévoir une veste de pluie, surtout en montagne. Les enfants l’attachent autour de la taille, ça ne gêne pas plus que ça.

Ca, c’est fait ! Ensuite, comment motiver Noé !

– Avoir un objectif sympa et motivant : en arrivant, on va se baigner dans la rivière, grimper dans une tour, voir des chevaux … DSC02652

– Prendre plutôt un chemin où c’est rigolo de marcher : t’as vu, ça fait comme un petit escalier en pierre, on passe par dessus les grosses racines … Les grands chemins larges, c’est plus facile mais c’est moins rigolo.

P1050178DSC02747DSC03024

– Ne pas hésiter à l’interpeller et à lui montrer ce qu’il y a d’intéressant autour de lui (ou même de pas très intéressant, l’essentiel c’est de le voir avancer !). « Viens voir, un papillon, un champignon, un beau caillou,    un mouton … « .

DSC02439DSC02871Bon, des fois, ça ralentit un peu le mouvement mais ça le fait avancer !   Et puis il découvre les fougères, la mousse, les insectes … Et il sera tout content de coller une feuille plus tard dans son cahier de découvertes !

DSC02875DSC02879DSC03023– Une chose motivante aussi, c’est une pause mûre/fraise des bois/myrtilles …

– On peut aussi user (sans abuser !) de « Allez, tu rattrapes Lison ! » ou de « le premier qui … » (surtout s’il y a plusieurs petits du même âge)  : le premier qui arrive en haut, à la rivière, qui touche l’arbre, qui voit un mouton,  qui ramasse une pomme de pin …

– On peut aussi chanter ! Ca change bien les idées ! DSC03064Une qui marche bien chez nous, c’est « il était une bergère qui allait au marché ! ». Mais en général papa change un peu les paroles ! Parce que trois pas en avant, ça va bien, mais trois pas en arrière et trois pas sur le côté, ça fait pas avances beaucoup le schmilblick ! Alors en général, ça donne plutôt « Trois pas en avant, trois pas en avant, trois pas en avant et trois pas en avant ! ». Sinon, le papa a fait de longues variations sur « promenons dans les bois » et c’est Noé qui choisissait les habits du loup ! « Je mets mon pantalon ! »

Ah, une petite parenthèse sur le bâton pour marcher ! Il est souvent tout content d’avoir un bâton, donc ça le motive, mais parfois ça le gêne plus qu’autre chose pour marcher. A réserver je pense sur les chemins pas trop accidentés !

– Une autre chose qui marche bien (dans la continuité de promenons-nous dans les bois), c’est de rentrer dans l’imaginaire ! On est dans la forêt de la sorcière ! (Bon, ne pas lui faire peur non plus !)

DSC03022

Ou on va chercher les maisons des trois petits cochons, ou ce que vous voulez ! D’ailleurs raconter une histoire tout en marchant, ça marche bien aussi, son attention est focalisée sur l’histoire et plus sur ses petites jambes !DSC02881

– Si on arrive près d’un point d’eau (fontaine, source, ruisseau …) et qu’il fait chaud, une petite bataille d’eau s’impose !

DSC03029

-Et quand vraiment Noé est trop fatigué, dix minutes sur les épaules de papa et ça repart ! (Bon, en ce moment, les épaules sont un peu occupées par un petit Firmin, alors Noé se retrouve plutôt dans les bras !). Attention, par contre, ce sont des petits malins et au bout de cinq minutes, ils veulent aller sur les épaules ! Ne pas céder sinon vous êtes foutus ! A ne réserver que pour la fin de la balade ou si on se sent le loulou vraiment fatigué mais en le prévenant bien : je te porte un peu jusqu’ …(au gros arbre, en haut de la montée, au rocher …) et après tu marches !

DSC02612

– Et à l’arrivée ou au moment d’une pause, on profite du paysage ! « Whaou ! T’as vu ? »

DSC02689DSC02686

 

(Ages au moment de l’activité : Noé, 3 ans et demi, Firmin, 7 mois, Rémi, 13 ans et demi, Baptiste, 12 ans, Lison, 9 ans)

Activités à la maison

Pour découvrir d’autres activités nature, cliquez ici

Pour découvrir nos sorties et nos voyages, cliquez là !

Pour découvrir d’autres activités qui font bouger, cliquez là

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer