Archives du mot-clé ville

Archi-blocs

Je m’aperçois que je n’ai pas fait l’article que j’avais en tête depuis longtemps sur ces archi-blocs ! (et je précise, c’est pas sponsorisé, c’est le parrain de Firmin qui lui a offert ! )

De quoi s’agit-il ? D’un ensemble de blocs en carton de formes variées :

Sur chaque face, un décor différent : couleur unie, motifs géométriques colorés ou en noir et blanc, animaux, éléments architecturaux…

On peut regarder le motif de face comme cette tête de chien ou de côté pour voir dans l’angle les deux bottes d’un futur personnage.

Le tout est fourni avec un petit livret et quelques idées de modèles.

Noé et Firmin se sont donc bien sûr amusés dans un premier temps à reproduire les différents modèles du livret ! Ici, une fusée.

Mais ce qui est très sympa , c’est que sous le modèle, se trouvent des petites idées pour aller plus loin, pour transformer l’objet … Comme poursuivre la construction du pont par exemple.

Mais bien sûr, place à l’imagination ! Ce rond là peut être oeil, hublot ou lucarne.

L’enfant peut construire toutes sortes de châteaux, personnages, véhicules et se raconter des histoires !

Tout à l’heure, alors qu’il était en pleine construction d’un village avec toutes sortes de jeux, il est allé chercher la boîte d’archi-blocs …

… et hop ! Deux maisons de plus dans sa ville !

Il a utilisé en plus des archi-blocs le grand arc-en-ciel, des kaplas, un peu de Spielgaben qu’on ne voit pas sur la photo et la ville Caroch (contraction de carton et scotch ) fabriquée avec ses frères et soeur. Mais attention, si vous regardez bien, un tigre rode …

En avant les histoires ! (euh … non c’est le slogan d’un autre jeu, ça ! )

Age au moment de l’activité : Firmin, 4 ans et 4 mois

Pour découvrir d’autres jeux de construction, cliquez ici !

EnregistrerEnregistrer

Une ville en carton et scotch de masquage

Aujourd’hui, je vous présente une activité facile à faire avec peu de matériel qui a vraiment plu à toute la famille !!!

Mardi, nous sommes allés dans notre palais idéal du facteur Cheval pour découvrir en exposition pendant les vacances une ville de carton extraordinaire !!! (je vous reparle plus en détail de cette ville à la fin de l’article). Nous nous étions inscrits après cette visite à un atelier créatif en famille !

Nous avions à notre disposition le même matériel que l’artiste, à savoir : des bouts de carton, des rouleaux de scotch masquage et des feutres !

Les groupes se sont formés : Baptiste voulait faire sa propre création, Rémi, Lison et Noé se sont mis ensemble, et j’ai aidé Firmin à réaliser ses idées !!! Objectif : construire des bâtiments en lien avec le palais idéal.

On découpe des morceaux de carton, on les assemble avec ce scotch, on recouvre entièrement l’ensemble de scotch pour lui donner un aspect uniforme, et on décore par dessus avec du feutre ! Rien de plus simple !

Mais de véritables architectures commencent à apparaître.

Firmin voulait faire un tunnel pour un train qui passe sous le palais idéal ! C’était compliqué pour lui qu’il fabrique réellement son bâtiment, alors je lui demandais quel morceau il voulait prendre, où il voulait le placer, je lui demandait de mettre du scotch, de dessiner les décors …

Les trois, eux,  ont conçu un hangar pour hélicoptère volant qui sert de magasin de galets (car le palais idéal est fait de galets !)

Baptiste fabrique une pompe pour conduire l’eau jusqu’en haut du palais idéal et jusqu’à la fontaine.

Noé était chargé de faire les décors et les inscriptions sur le hangar !

Baptiste toujours minutieux rentre lui aussi dans les détails de la déco !

On fignole …

Firmin est très fier de son tunnel !!!

Pour le hangar hélicoptère, on s’active !

Il faut aussi faire un petit hélicoptère !

Et voilà les trois bâtiments ! Lison tient le hangar puisqu’il est sensé voler !

La pompe de Baptiste bien décorée …

Je vous avais donc dit en début d’article que j’allais vous présenter cette fameuse ville de l’artiste Marcel Schmitz !

Cette ville, appelée Frandisco, est donc entièrement faite de carton scotché et décoré , ainsi que de quelques objets de récup également scotchés.

On y trouve aussi toutes sortes de véhicules, volants ou roulants !

On peut y voir des monuments connus comme la tour de Pise par exemple, mais aussi des monuments plus farfelus comme une église tunnel (le temps de passer sous le tunnel, hop, on est béni !) ou autre église/piscine …

Le centre de la ville est une cathédrale située près d’une friterie ( l’artiste est belge !)

Certains monuments se rajoutent lors de ces voyages, comme ce musée Vasarély.

Et voici donc l’artiste, Marcel Schmitz, nous présentant son oeuvre. Ah oui, j’avais oublié de vous préciser que Marcel est une personne trisomique.

Pendant que nous étions en train de faire notre atelier, Marcel travaillait à sa version du palais idéal mais c’est en cours !

Et puis, un projet que je trouve absolument fabuleux, Marcel travaille avec un artiste auteur de Bandes dessinées, Thierry Van Hasselt. Celui-ci représente l’univers poétique crée par Marcel, il recueille toutes les histoires que Marcel peut lui raconter au sujet de sa ville Frandisco…Vous pouvez trouver la BD « vivre à Francisco » en cliquant ici par exemple.

Et dans sa BD on retrouve Marcel déambulant dans sa ville et rencontrant les personnages qu’il a crées.

Nous avons été enthousiasmés par ce projet, par l’oeuvre de Marcel, par cette idée de garder une mémoire de toutes ses histoires et d’en faire encore une autre oeuvre, dessinée cette fois ! Nous avons été emballés par l’activité si simple mais si riche de construire avec cartons et scotchs, et les enfants m’ont tout de suite demandé d’acheter des rouleaux de ce scotch et de mettre de côté des cartons !!! Je sens qu’en plus de la ville de Noé en 2 dimensions qui prenait déjà beaucoup de place, une autre en 3D va en prendre encore plus !!!

Et c’est reparti !

Si vous êtes dans le coin, il y a un dernier atelier le 31 octobre au palais idéal du 14h30 à 16h00.

(Ages au moment de l’activité : Firmin, 3 ans et 10 mois ; Noé, 6 ans et 10 mois ; Lison, 12 ans et 8 mois ; Baptiste, 15 ans et 4 mois ; Rémi, 17 ans … et les adultes !!! )

Pour trouver d’autres activités d’arts plastiques ou de bricolages, cliquez ici

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Un petit train qui suit la ligne !

Je vous avais montré il y a quelque temps le « tapis » de jeu que Noé s’était fabriqué en dessinant le plan d’une ville. Depuis, il y joue beaucoup, faisant rouler ses voitures, déplaçant ses personnages… Il rajoute des détails, des rues …

Il m’a aussi demandé un jour s’il pouvait l’agrandir en collant une feuille et j’ai été étonnée quand je l’ai vu la scotcher perpendiculairement, moi je l’aurais mise parallèlement ! Mais bien sûr, c’est bien mieux pour continuer sa route ! Et sa ville a maintenant un nom : Aude-sur-Mer !

Et puis un jour, une copinaute nous montre sa trouvaille : l’inductive car ! Ca a l’air magique, le véhicule se déplace en suivant une ligne tracée au marqueur noir sur une feuille blanche. En farfouillant sur internet, on le trouve à 7 euros  (par exemple par là) donc je tente le coup, trop curieuse ! Quand je le reçois, je suis un peu déçue qu’il n’ait pas de piles mais bon … Il faut quatre piles bouton mais elles sont moins chères que je ne pensais alors ça va !

Et on tente le truc ! On dessine donc un circuit avec le marqueur fourni ( mais ça marche avec n’importe quel marqueur noir) …

Et on teste ! Et ça marche !!! Ca a vraiment un côté magique ! Bon, il y a bien des erreurs de trajet mais globalement ça marche quand même pas mal ! On teste aussi sur un circuit en forme de 8, ça fonctionne aussi ! Mais il ne faut pas fait des tournants trop raides ou trop angulaires, ça ne fonctionne plus ! Et puis on fait des petits tests : que se passe-t-il si on fait des traits parasites avec des petits feutres normaux  ?  Rien ! Ca marche quand même ! Les petits barbouillent le circuit … Ca marche toujours ! C’est alors qu’une idée lumineuse surgit !

Et si on essayait sur la ville de Noé ! Comme on ne voulait pas que Noé abîme sa jolie ville s’il traçait mal les trajets, c’est Baptiste qui s’y est collé pour cette fois, en suivant les instructions de Noé !

Et … A votre avis … Et bien oui ! Ca marche ! Bon, par contre, le petit train n’aime pas trop les passages scotchés entre les feuilles, ça accroche un peu : des fois ça passe, des fois non !

Depuis, Noé a déjà rajouté au feutre dans sa ville des gares pour ce petit train ( il a décidé que c’était un petit train touristique !) qui amène même ses passagers jusqu’à la plage !

Donc au final, un achat que je ne regrette pas, et encore plus associé à la ville de Noé !

(Age au moment de l’activité : Noé, 6 ans et demi, Firmin, 3 ans et demi, Baptiste, 15 ans)

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Dessiner son tapis de jeu

Noé reste le soir une fois par semaine à la garderie de son école et il y a quelques temps, une des personnes qui les accueille leur a dessiné un grand tapis de jeu en écoutant ce que      voulaient les enfants : elle leur dessinait l’école, le Mac Do (!) …

A la maison, Noé a eu l’idée de faire de même. J’ai scotché ensemble deux grandes feuilles tirées d’un rouleau de papier et c’était parti ! Il avait envie que je l’aide et que je dessine moi aussi mais je n’avais pas trop envie de mêler mes dessins aux siens, je préférais que ça reste son « oeuvre » ! Alors j’ai triché , je suis par moment restée avec lui me contentant d’améliorer un peu le coloriage de quelques éléments ! Mais ça a convenu à Noé, c’était un temps ensemble ! Il l’a réalisé en plusieurs jours, y revenant de temps en temps pour rajouter une maison ou un parc !

Et après, quel plaisir d’y jouer avec son petit frère Firmin ! 

Promener voitures et personnages dans les différents lieux !

Bon, Noé a dessiné quelques panneaux mais il  vaut mieux ne pas trop s’y fier sinon on a des sens interdits un peu partout ! Ca me faisait penser à un sketch de Devos !

Voici le tapis de jeu dans son entier ! Une petite ville au bord de la mer. On peut voir une cathédrale (la grande croix rouge et le noir autour c’est la place)

… une école …

… une boulangerie, un marchand de chaussures …

Un supermarché, un Conservatoire …

… la mairie, un restaurant, un planétarium …

… des petites maisons qui donnent sur la plage …

Il y a aussi une usine, une librairie, des parkings, un parc, une maison avec un jardin et toboggan; piscine (avec l’au en bleu clair peu profonde et bleu foncé plus profonde !) et je dois louper des choses !

Je vous avais déjà parlé du goût de Noé pour les cartes et les plans (j’en avais notamment parlé dans l’article « Noé me prépare un jeu de piste ») mais ça se confirme vraiment ! Par exemple en voiture, il a les yeux rivés sur la carte du GPS, repérant les routes, la rivière, etc … Et depuis peu, il joue aux Sims avec l’aide de sa grande soeur (il joue avec un écran ou regarde la télé une fois par semaine) et son grand plaisir a été de fabriquer la maison, de créer les différentes pièces, un plan encore !

(Age au moment de l’activité : Noé, 6 ans et demi)

 

EnregistrerEnregistrer

Détourner des jeux

Noé aime beaucoup détourner l’utilisation des jeux (je crois qu’il n’est pas très montessorien comme garçon en fait !). Par exemple, il a pris ce jeu pour Firmin et s’est amusé à faire des algorithmes. Il était très content, il trouvait ça très joli !P1000279

Et puis il aime toujours autant faire des constructions ! P1000878

Avec plusieurs jeux de Firmin, il a construit une ville, m’a-t-il dit !P1000881 P1000883

Et ce qui m’a beaucoup plu, c’est qu’il a dit : « Ce sont des maisons les unes sur les autres, comme sur l’image ! ». Sur l’image …? Nous sommes allés chercher les cartes de nomenclatures des habitats du monde que je lui avais faites et il m’a sorti celle-ci :

P1000885

Ah oui, tu as raison, les favelas, ce sont des maisons empilées les unes au dessus des autres … On en a profité pour situer le Brésil sur la carte !

Et puis, là je suis un peu hors sujet mais c’est pas grave, c’est mon blog d’abord, je fais ce que je veux ! Une énième construction donc avec le grand arc-en-ciel Grimms :

P1000772

C’est la maison des animaux ! Il est allé chercher toutes ses figurines d’animaux et les a installées dans sa maison !

(Age au moment de l’activité :Noé 4 ans et 9 mois)

Activités à la maison

Pour découvrir les jeux que nous aimons, cliquez ici

EnregistrerEnregistrer

Une ville au fil du temps [Chut les enfants lisent # 11]

Aujourd’hui, je vous présente un livre fabuleux : Une ville au fil du temps de la Préhistoire à nos jours chez Gallimard Jeunesse.DSC05907

En effet, il y a quelques jours, j’ai trouvé mes deux grands le nez plongé dans ce livre en train de regarder tous les petits détails ! DSC05849

De quoi s’agit-il ? Sur chaque double page, l’on peut voir, au fil des époques, un village puis une ville grandir avec moultes choses à observer ! On passe de la Préhistoire à l’époque contemporaine en passant par l’époque gallo romaine, les invasions, le Moyen Age, l’époque industrielle … mais en restant toujours au même endroit.

DSC05910 DSC05911 DSC05912

Onpeut par exemple observer que le lieu de culte préhistorique sera remplacé par un temple romain puis plus tard par une église qui se transformera elle aussi , sera abîmée, reconstruite …

DSC05915 DSC05916 DSC05917

C’est à la fois très ludique et très instructif. Mes enfants m’ont montré que par exemple on voit quelqu’un cacher un trésor à l’époque des vikings et plusieurs pages plus tard au XVIIIème siècle je crois, on voit deux chanceux trouver le trésor dans leur cave !

DSC05918DSC05923

A l’époque contemporaine, on peut également voir un musée et l’on peut s’amuser à chercher dans toutes les pages précédentes les différents objets qui y sont exposés !

DSC05914

Il y a mille exemples comme ceux-là, c’est vraiment passionnant !

Le seul hic … c’est que le livre est indisponible … C’est pas possible, il est trop bien, ils vont bien finir par le rééditer … En attendant, soit vous ouvrez l’œil au prochain vide-grenier, soit je suis persuadée que vous le trouverez dans la médiathèque de votre ville, c’est quand même un classique !

Voici un livre passionnant à tout âge ou presque :  les plus petits verront des châteaux forts, des bateaux vikings, … et tous les autres auront de quoi regarder, adultes y compris !!!

Ceci est ma onzième participation au rendez-vous de Yolina « Chut, les enfants lisent ».

(Age au moment de l’activité : Baptiste, 12 ans et Rémi, 14 ans)

Activités à la maison

Pour découvrir les livres pour petits ou grands que nous aimons, cliquez ici

Pour découvrir des activités sur l’Histoire, le temps, cliquez là

EnregistrerEnregistrer