Archives du mot-clé papier

Varier les supports : peindre sur du papier alu, sur des feuilles de sopalin …

Voici une activité pour le plaisir des sensations, le plaisir de la découverte, qu’est ce que ça fait de peindre sur autre chose qu’une feuille de papier …

Je lui ai donc simplement proposé une assiette palette avec les couleurs primaires, des pinceaux et une feuille de papier aluminium.

Cette fois ci, je ne lui ai pas fait les mélanges de couleur, pas mis un pinceau par couleur. Il avait à disposition plusieurs pinceaux et s’il voulait changer il pouvait ! Il a donc fait ses petites expériences de couleurs tout seul. P1020530

Et puis c’était parti !

P1020531

Il peignait tranquillement, regardant les effets que celadonnait …P1020534

Peindre sur du papier alu est intéressant car il y a un effet de lumière, de reflets, le côté métallique …

Noé fait des traits …P1020536 P1020541

…des points …P1020545

L’intérêt de ce genre d’activité n’est pas particulièrement le résultat obtenu mais l’expérience en elle même, les sensations éprouvées par l’enfant …P1020546

Et puis il restait de la peinture … Et on avait des feuilles de sopalin à côté pour essuyer les pinceaux … Alors Noé a continué l’activité en peignant cette fois sur des carrés de sopalin !P1020548

Là encore, la sensation différente est intéressante (c’est « mou »; absorbant …) et en plus le format carré est différent du rectangle de la feuille A4 !P1020552

Voilà, un bon petit moment peinture !

Noé a aussi peint à l’encre récemment sur un autre type de papier : le papier kraft.

Il est intéressant aussi de varier le format ou la forme des papiers (rond, grande feuille …) ainsi que les techniques (pastels à l’huile ou secs, encre, craies,  …)

 

(Age au moment de l’activité :Noé, 4 ans et 11 mois )

Pour découvrir d’autres techniques artistiques, cliquez ici

Tissage de papier

Fröbel, le pédagogue allemand du XIXème siècle dont je vous ai déjà parlé, créateur du matériel en bois des Spielgaben,  proposait d’autres activités aux enfants. Il différenciait les dons (des jeux en bois donc, que l’on peut manipuler mais dont la forme reste inchangée lorsque le jeu est terminé) des « occupations » qui consistent en découpages, pliages, tissage, broderies …. Pour ces occupations, il y a comme pour les dons un travail sur les solides, les formes planes, les lignes, les points … mais à la différence que lorsque l’activité est terminée, le matériel de départ est modifié et ne peut retrouver sa forme première.

Je vous avais déjà présenté précédemment une occupation proposée par Fröbel : le papier découpé.

Voici un autre grand classique de Fröbel : le tissage de papier.

Comme pour le découpage, le principe est donc de modifier deux carrés de papier coloré.

On découpe le carré jaune en bandes de papier. Idem pour le carré violet sauf que l’on ne découpe pas les bandes jusqu’au bout, ce qui donne des « franges ».  On peut aussi couper au cutter sans couper les bandes jusqu’au bout, ni d’un côté ni de l’autre.

Le tissage le plus simple consiste à passer la bande jaune une fois dessus, une fois dessous les bandes violettes.

tissage

Mais on peut ensuite inventer toutes sortes de tissages : trois dessus, trois dessous par exemple en décalant de un à chaque ligne.

DSC09026

ou des motifs plus complexes.

DSC09028

Lison s’était aussi amusée à essayer de faire son initiale en jouant avec les deux couleurs.

DSC08861

SAM_0142

(Age au moment de l’activité : Lison, 10 ans)  

Activités à la maison

Pour découvrir d’autres techniques artistiques, cliquez ici

Pour découvrir d’autres articles sur la pédagogie Froebel, cliquez là

EnregistrerEnregistrer

Un bouquet de fleurs en papier pour la fête des mères

La fête des mères approche alors je vous propose un petit bricolage qu’avait fait Rémi à l’école quand il était petit.

Après avoir observé des photos de fleurs différentes, les enfants dessinent des fleurs et des feuilles sur du papier coloré. Ils les découpent et les collent / scotchent sur des pailles. On verse du gros sel ou du sable dans un petit vase et on y plante les fleurs. Ca peut être sympa aussi de décorer le vase lui-même.DSCN8960

(Age au moment de l’activité : Rémi, 5 ans)  

Activités à la maison

Pour découvrir d’autres cadeaux pour la fête des mères, cliquez ici

Pour découvrir d’autres bricolages ou techniques artistiques, cliquez ici

 

 

EnregistrerEnregistrer

Papier découpé

En ce moment, je continue de regarder d’un peu plus près ce que proposait Fröbel (ou Froebel) le pédagogue allemand du XIX ème siècle dont je vous ai déjà parlé, créateur notamment des Spielgaben. En plus donc du matériel en bois des Spielgaben, il proposait aux enfants différentes activités qu’il appelait les « occupations » et qui consistait à transformer une matière pour en changer la forme. Et parmi ces occupations, se trouvait notamment cette activité de papier découpé. C’est de là que viennent nos napperons de papier que l’on a pu faire enfant (en tout cas moi j’en ai fait plein !) mais ici, il s’agit d’utiliser tout le papier, y compris les chutes de papier découpé.

Prenons donc un carré de papier coloré. Prévoir aussi une grande feuille blanche (papier affiche ou si vous n’en avez pas comme moi, scotchez ensemble quatre feuilles blanches format A4)

On  plie le carré coloré comme on veut (pour Lison et Noé, en quatre sur les diagonales. J’ai pas mal guidé Noé pour le pliage pour avoir quelque chose de net). Puis, l’enfant découpe des formes là où il le souhaite.DSC09007

J’ai laissé faire Noé comme il voulait, je faisais juste attention qu’il ne découpe pas tout droit jusqu’à séparer le carré (devenu triangle par le pliage !) en deux morceaux.DSC09035

Et puis, un moment vraiment magique pour Noé, on déplie et … whoua !!!DSC09037DSC09010

Il a pris aussi le temps de déplier les petits papiers et de les déposer sur la feuille blanche. DSC09041

On met de la colle …DSC09042

… et on le colle en le centrant bien (là, j’ai aidé un peu Noé)DSC09044

Puis les enfants ont disposé leurs papiers.DSC09021

Pour Noé, je lui ai montré que ses petits papiers allaient par deux ou quatre et que s’il en mettait un à un endroit, ça serait bien qu’il mette l’autre à l’endroit semblable. Je lui ai aussi montré qu’on voyait des formes blanches et que c’était dommage de remplir ce « trou » par un papier, parce qu’on ne voyait plus la jolie forme blanche . En effet au départ, il essayait plutôt de reconstituer le « puzzle » ce qui en soit peut être une activité intéressante, mais ce n’était pas le but de départ. Mais après coup, je me dis que peut-être dans un premier temps j’aurais pu/du le laisser faire, et ensuite lui montrer que l’on pouvait faire autre chose. Enfin bref, il a ensuite bien compris ce que je lui demandais et s’est ensuite débrouillé.DSC09047

Lison fait des essais … où est-ce plus joli ? Là ? ou Là ?DSC09017

Une fois décidés, et les papiers bien disposés, ils les collent.DSC09051

Et voilà l’oeuvre de Noé :DSC09054

…celle de Lison : DSC09024

… et la mienne (ben oui, j’ai pas résisté ! C’est vraiment agréable à faire, je me suis bien amusée !)DSC08856 2

(Age au moment de l’activité : Lison, 10 ans et 1 mois et Noé, 4 ans et 3 mois)  

Activités à la maison

Pour découvrir d’autres techniques artistiques, cliquez ici

Pour découvrir d’autres activités sur la pédagogie de Froebel, cliquez là

Un papillon : peinture et pâte à modeler

Ca y est, il y a un petit air de printemps qui se profile à l’horizon ! Un peu de soleil, des bourgeons sur les arbres, les fleurs qui commencent à sortir … Alors pour se mettre dans l’ambiance, je vous propose un joli papillon que Lison avait fait voilà plusieurs années (à l’école d’ailleurs je pense).

Elle avait mis de la peinture sur une moitié de feuille et avait plié la feuille. Ca a un effet symétrique toujours magique ! Ne pas hésiter à mettre suffisamment de peinture ! Quand c’est sec, l’adulte si l’enfant est trop jeune découpe les contours du papillon. L’enfant fait un boudin en pâte à modeler pour le corps qu’il colle sur le papillon. Deux morceaux de cure-pipe pour les antennes avec une petite perle au bout. Il est joli ce papillon !DSC01570

(Age au moment de l’activité : Lison, 5 ans)  

Activités à la maison

Pour découvrir d’autres activités autour du printemps et des autres saisons, cliquez ici

Pour découvrir d’autres bricolages ou activités artistiques, cliquez ici

Pour découvrir d’autres activités autour de la symétrie ou de la géométrie, cliquez là

 

Des guirlandes en papier

Dans notre calendrier de l’avent, il y avait donc des petits messages de choses à faire, à se dire en famille. On a beaucoup rigolé quand on ne pouvait communiquer qu’en chantant ! Le repas à l’envers a beaucoup amusé Noé ! Il y a eu quelques ratés avec des soirées où il y a eu des imprévus alors notre repas déguisé et notre soirée danse attendent toujours … Mais on arrivera (peut-être) à les caser en plus un soir ! Et l’autre jour, il était donc écrit : fabrique une décoration de Noël. Alors j’ai proposé à Noé de fabriquer une guirlande en papier. Et c’était parti ! De jolies feuilles de couleurs, des ciseaux, de la colle, un pinceau, hop !DSC06042DSC06044Noé a découpé des bandes (plus ou moins droites, plus ou moins larges mais il l’a fait tout seul, et ça, j’adore !). Puis je lui ai montré comment mettre la colle et faire un anneau (c’est ce qu’il y a de plus difficile : tourner la bande correctement). On rentre la bande de papier dans l’anneau précédent et on colle. DSC06055DSC06054Et  ainsi de suite. Au bout d’un moment, il a décrété que sa guirlande était finie et il a voulu en faire une deuxième…DSC06049 DSC06056…qu’il a accrochée ensuite avec la première ! Qu’il était fier ! J’ai beaucoup aimé le voir se dépatouiller tout seul une fois le principe compris ! Alors la guirlande est peut-être un peu bancale mais elle est belle car c’est la sienne, faite avec beaucoup d’application et de joie !DSC06060Et les deux autres voulaient aussi faire leur décoration bien sûr (oui, il manque mon grand Rémi, ce n’est pas qu’il ne voulait pas participer, c’est qu’il est interne cette année !). Alors pas de consignes pour eux, ils ont décidé de faire aussi une guirlande en papier avec une technique qu’ils connaissaient déjà :

Ils ont découpé un certain nombre (ou un nombre certain) de bandes de papier de deux couleurs chacun.

DSC06053DSC06052DSC06051

Puis ils les ont scotchées bout à bout : ce qui faisait donc pour chacun deux longues bandes de papier de deux couleurs différentes.

DSC06068 DSC06069

Noé ayant terminé sa propre guirlande regarde les grands d’un œil admiratif !

Puis on colle les deux bandes en angle droit et c’est parti pour le pliage ! Le bleu sur le orange, puis le orange sur le bleu, puis le bleu sur le orange … Vous m’avez comprise !

DSC06079DSC06080DSC06081DSC06083

Bon, quand on voit un peu grand sur la longueur des bandes comme Baptiste, il risque d’y avoir des nœuds ! DSC06070La séance démêlage étant terminée, c’est reparti !

DSC06075DSC06076

 

Un petit coup d’agrafeuse pour terminer …

DSC06071DSC06073

Et voilà !

DSC06074DSC06078

En conclusion, des guirlandes peut-être pas révolutionnaires d’originalité mais des enfants qui ont passé un très bon moment à bricoler ensemble, chacun à son projet !

(Age au moment de l’activité :  Noé, 3 ans et 11 mois, Lison, 9 ans et demi, Baptiste, 12 ans !)

Pour découvrir d’autres activités de Noël, cliquez ici

Pour découvrir d’autres bricolages, cliquez là

EnregistrerEnregistrer