Archives du mot-clé pastels à l’huile

Pastels en famille !

J’aime beaucoup quand nous nous mettons en famille à faire des dessins libres !

Ce jour là, c’était pastels à l’huile aux si belles couleurs vives ! Un champ de coquelicots pour Lison, un plan bien sûr pour Noé !

Et un grimoire pour Baptiste !

Un beau moment calme et créatif !

Dessiner ensemble, cela encourage chacun à produire quelque chose, on est dans une ambiance de création, parfois un élément du dessin de l’un peut donner des idées à l’autre mais il n’y a bien sûr aucune compétition ! On m’a dit que dessiner à côté de son enfant peut le complexer car il trouvera que son cheval par exemple est moins beau que le nôtre. Mais là, pas de comparaison, chacun est dans son petit projet, le plan de l’un n’a rien à voir avec les fleurs ou le livre des autres !

Et bien sûr, pour ces temps de dessin libre à plusieurs, on varie régulièrement l’outil ou le support ! Peinture, aquarelle, pastels secs … Peindre sur du bois, du papier alu

Si vous voulez découvrir d’autres techniques utilisées, cliquez ici !

(Age au moment de l’activité : Noé, 7 ans 3 mois ; Lison, 13 ans ; Baptiste, 15 ans et demi)

 

EnregistrerEnregistrer

Le projet de Noé : écrire un livre

Un jour, à table, Noé inventait une petite histoire … Et puis il s’est exclamé : « je vais faire un livre pour Malon! » (Malon est sa mamie).

Je lui ai demandé s’il voulait essayer de l’écrire mais il a paru très modérément motivé … « Oh non, je te le dis et toi tu écris ! ».

Bon, ok ! Il m’a alors dicté son histoire puis je l’ai imprimée sur plusieurs feuilles que j’ai agrafées en un petit livret.

J’ai réussi à négocier qu’il écrive quand même le titre (oui, je sais, c’était son projet mais bon, tant qu’à faire ! » Il a donc écrit sur une feuille les différents mots du titre de son histoire. Cette fois-ci, on n’a pas complètement fait « l’écriture naturelle » à la Freinet… Il cherchait les sons, les écrivait et moi je lui disais les petites choses qu’il ne pouvait deviner … Quand il a fait le s de casserole, je lui ai dit qu’il y en avait 2, je lui ai dit que souvent à la fin des mots il y avait un e qu’on entendait pas, je lui ai donné le « en » d’aventure qu’il ne connaissait pas, et je lui ai dit de rajouter l’apostrophe … Mais globalement il a bien trouvé tous les mots !

Et puis un autre jour, il a écrit son titre « au propre ». Il fallait donc remettre son titre dans l’ordre puisque la fois d’avant il les avait écrit dans le désordre (c’est moi qui lui avait demandé : tu sais écrire casserole ? et l’aventure ? etc.)

P1030953

Il l’a donc écrit au crayon à papier puis a repassé consciencieusement au feutre.P1030955

Il a rajouté bien sûr le nom de l’auteur puis l’a illustré (en fait, l’illustration a été faite une fois tout le livre terminé).P1040886

Un autre jour, Noé a commencé l’illustration de la première page, toujours au feutre.  (le livre s’est fait sur un certain temps, Noé faisant une ou deux illustrations dans la journée)P1030956

Et voici donc notre petite casserole, son papa et sa maman se promenant dans la forêt.P1040889

Puis, pour la deuxième illustration, j’ai proposé une idée à Noé : je lui ai dit que ce serait peut être chouette de changer de technique pour chaque illustration ! On a donc réfléchi ensemble à différentes techniques que nous connaissions et il a choisi la peinture ! Maintenant, grâce à notre jeu de peindre, nous avons nos pots de peinture et nos pinceaux tout prêts, donc cela n’a pas posé de problème pour installer tout ça assez vite. Bon, nous n’avons bien sûr pas sorti les 18 pots de peinture du jeu de peindre, mais il a selectionné les couleurs dont il allait avoir besoin. Firmin s’est joint à la partie bien sûr et a peint lui aussi.P1030967

L’histoire de Noé prend une tournure un peu inquiétante …P1040892

Troisième illustration, crayons de couleurs ! Il ne savait pas dessiner le fusil alors on a cherché avec la tablette et il s’est inspiré du modèle. Pareil pour le renard, à qui il a fait des croix pour les yeux parce qu’il est mort. Il avait vu ça je ne sais où ! L’histoire est toujours assez sombre !P1040895

Page suivante : pastels à l’huile. Il prend modèle sur sa page précédente pour redessiner le chasseur. P1040037

La petite casserole n’a pas l’air bien contente de voir le chasseur ! J’ai été étonnée que son chemin (en orange) ait un effet de perspective ! Et au fond, sur le chemin, si vous regardez bien, il y a le deuxième chasseur ! P1040898

Illustration suivante : on est parti sur le papier découpé ! On a cherché dans les prospectus maison et casseroles …Il a aussi dessiné (tout seul) et découpé dans du papier coloré de quoi faire sa forêt.P1040843 P1040845

Il a commencé par la partie du bas : une maison d’un magazine, des casseroles collées dans la maison (puisqu’elles rentrent vite se cacher) puis il a dessiné derrière la forêt aux crayons de couleur. Il voulait faire aussi quand les casseroles se cachent derrière la maison : il a donc reproduit la maison du catalogue sur une feuille de papier et l’a découpée. Il a collé ses arbres en papier découpé pour faire la forêt et a collé la maison dessus. Puis il a dessiné une petite casserole au feutre sur une autre feuille et l’a collée derrière la maison : on en voit juste un bout qui dépasse !P1040901

Pour la page suivante, on a pensé à l’encre . P1040849

Là encore Firmin participe, tout content mais très concentré sur ses couleurs !P1040850

Et Noé attaque son chemin !P1040852

Sur son chemin de droite, il dessine les cailloux que va ramasser la petite casserole, un arbre de la forêt à gauche. Puis il essaye de dessiner la fougère, les feuilles mais pas facile d’être précis au pinceau et à l’encre ! Il repassera les contours ensuite au feutre noir. en bas, un gros champignon. Et tout en haut, le petit bonhomme que vous voyez est le chasseur qui part.P1040904

Pour la dernière illustration, on commençait à sécher au niveau des techniques utilisées, et puis comme il s’agissait de pierres, de feuilles, on a pensé à notre « maison de la nature » et aux installations qu’il avait faites avec ces éléments naturels. Et notre petit Firmin toujours présent pour faire la même activité que son frère ! P1040854

Et pour faire la maison, SpielgabenP1040869

Il a donc fait deux échelles car ils montent sur des échelles pour accrocher les feuilles et les cailloux, au milieu sur une petite table les personnages ont placé la fougère dans un vase … et les champignons ont été mangés m’a dit Noé ! P1040907

Pour la quatrième de couverture que Noé tenait absolument à illustrer, il a fait son dessin avec le Spielgaben.P1040879

Il voulait à nouveau dessiner la forêt. Noter le détail qui m’a bien fait rire : le code barre !

« – qu’est ce que tu fais en blanc ?

– Et ben le truc qu’il y a à la fin du livre ! » P1040910

Voilà, une chouette expérience et un beau projet qui l’a tenu pendant plusieurs jours, sans se décourager et sans abandonner (exploit pour mon Noé qui « fatigue » souvent vite et a la flegme d’aller au bout des choses !) . Mais là, il avait un objectif, c’était SON projet et le fait de varier les techniques, les langages a du maintenir aussi l’intérêt !

(Ages au moment de l’activité : Noé, 5 ans et 2 mois et Firmin, 2 ans et 2 mois) 

Pour découvrir d’autres activités d’écriture, cliquez ici !

Pour découvrir les autres techniques artistiques dont je vous ai déjà parlé dans ce blog, cliquez ici !

Pour découvrir toutes les activités faites avec Spielgaben, cliquez là

Tigre et libellule : on continue notre petit projet Reggio !

 

Pour ceux qui n’ont pas suivi notre petit « parcours créatif » à la Reggio, jetez un oeil à l’article machines et musique. En deux mots, Noé a dessiné spontanément des machines, nous avons alors observé une vieille machine à coudre qu’il a dessinée et qui « faisait de la musique » en fonctionnant. Il a associé ensuite les sons à : un tigre, une libellule, une guitare et des claves.

Nous sommes donc partis cette fois-ci sur une production plastique pour représenter ces animaux et ces instruments de musique !

J’ai accroché une feuille de papier kraft et je lui ai demandé ce qu’il voulait utiliser pour représenter son tigre. Il a choisi les pastels à l’huile. Il l’a d’abord dessiné au crayon à papier en s’inspirant d’une figurine qu’il a dans ses jeux puis il l’a colorié aux pastels. Bien lancé lorsqu’il dessinait et faisait les rayures, il était moins motivé pour finir de colorier son tigre en orange … C’est souvent un peu difficile pour lui d’aller au bout des choses qui demandent un peu d’effort ou qui l’intéressent moins … (si vous avez des trucs pour me le « secouer » un peu mon Noé ! 😉 ) mais il est arrivé au bout !

P1020313

Le lendemain, avant de commencer à représenter la guitare, Noé et Firmin ont passé un bon moment à observer, toucher, essayer la guitare de Baptiste pour mieux connaître l’instrument et arriver à le représenter. Ils ont beaucoup apprécié ce temps !

P1020354

Puis, Noé a choisi l’encre pour continuer avec les autres personnages et la motivation était revenue ! C’est plus rapide à « colorier » !!!

P1020363

Pendant ce temps, monsieur Firmin lui aussi peignait à l’encre !

P1020362

Il a ensuite dessiné au feutre au centre de la feuille sa machine à coudre. Ensuite,  Noé a voulu découper sa feuille.

P1020367

Et enfin, à fond maintenant, Noé m’a inventé une petite histoire avec tous ces personnages !

P1020376

Et voilà pour finir mes feuilles de documentation Reggio.

 

machine - tigre et libellule 1

machine - tigre et libellule 2

Nous avons donc continué à explorer ces 100 langages de l’enfant en passant cette fois-ci par les représentations graphiques, le « récit », la fantaisie, la musique !

Et pour finir pour aujourd’hui, cette histoire de machine à coudre, ça me fait penser à la citation de Lautréamont :

« Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à

coudre et d’un parapluie».

Ben c’est un peu ça, mais je préfère les libellules aux tables de dissection ! 😉

(Age au moment de l’activité :Noé, 4 ans et 11 mois et Firmin, 23 mois)

Pour découvrir d’autres articles sur la pédagogie Reggio, cliquez ici

Pour découvrir d’autres techniques artistiques, cliquez là

Utiliser des pastels à l’huile

 

Il est important de proposer aux enfants du matériel varié (pas que des feutres, quoi !) et de bonne qualité ! Les enfants avaient notamment des crayons de cire mais ils les utilisaient peu car la qualité n’est pas satisfaisante, ils écrivent mal … Firmin par exemple n’arrivait pas à les utiliser, il n’appuyait pas assez fort et cela ne marquait pas.

J’ai donc acheté ces pastels à l’huile. J’ai commencé par cette boîte, parce qu’elle n’était pas chère, mais il existe des pastels de meilleure qualité, beaucoup plus gras. Je verrai par la suite.P1000051

En tout cas, les enfants s’en sont vite emparés ! P1000043

Les couleurs sont belles, marquent facilement sur le papier.P1000044

Baptiste, toujours prêt à tester ce qui est artistique, s’y est mis aussi.P1000045

Firmin avait envie de changer de crayon tout le temps ! P1000046

Et voilà les oeuvres. Là, je ne leur ai donné que des feuilles de type « imprimante » mais il est intéressant de tester sur des feuilles de différents grains, plus ou moins lisses. Plus ça va, et plus je pense qu’il faut que les activités artistiques soient le moins dirigées possible (influence Reggio !), mais leur proposer des outils et supports variés ! Alors forcément, le résultat est moins spectaculaire qu’une activité très cadrée, mais c’est l’action qui est importante, l’expérience, pas le produit final ! P1000047

(Ages au moment de l’activité : Baptiste, 13 ans et 2 mois, Noé, 4 ans et demi, Firmin, 20 mois)

Activités à la maison

Pour découvrir d’autres techniques artistiques, cliquez ici

 

EnregistrerEnregistrer